background preloader

Industries culturelles et créatives en France, Panorama économique - Accueil

Industries culturelles et créatives en France, Panorama économique - Accueil

http://www.francecreative.fr/

Related:  réflexionEconomie et industries culturelles et créativeslaiatr

Centre de culture scientifique, technique et industrielle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) est un lieu de médiation scientifique à destination du grand public, en France. Historique des CCSTI[modifier | modifier le code] L’histoire des CCSTI s’inscrit dans la continuité de la popularisation des sciences : des musées d’histoire naturelle du XVIIe siècle, à la création du premier CCSTI de France (CCSTI de Grenoble) en 1979, puis de la Cité des sciences et de l’industrie en 1986. La création de ces centres de vulgarisation est en réalité très récente et a pour but d'aider les individus à mieux appréhender le monde qui les entoure. Cela fait une vingtaine d'années qu’ont été créés les premiers centres de culture scientifique, technique et industrielle.

Le poids économique direct de la culture en 2014 [CC-2016-1] - Études et statistiques Audiovisuel Cinéma Emploi, travail, formation, professions culturelles Financement de la culture Industries culturelles Théâtre, spectacles Département des études, de la prospective et des statistiques Culture chiffres Publications Statistiques Tristan PICARD janvier 2016 16 p. En 2014, le poids économique direct de la culture, c’est-à-dire la valeur ajoutée de l’ensemble des branches culturelles, est de 44 milliards d’euros. La part de la culture dans l’ensemble de l’économie (2,3%) est en baisse et renoue avec son niveau de 1995, après avoir culminé à 2,6% en 2003.

Web-revue des industries culturelles et numériques Posted on 1 septembre 2014 | Un commentaire Le rock, star-system et société de consommation, livre de David Buxton adapté d'une thèse de doctorat soutenue en 1983, fut publié par La Pensée sauvage, petit éditeur grenoblois, en 1985 ; il était devenu introuvable, sauf dans quelques bibliothèques universitaires et encore. À l'initiative du webmaster, la Web-revue a décidé d'en assurer une nouvelle édition numérique au rythme d'un chapitre par mois de janvier à août 2014.

Les nouveaux défis de l'éducation Discours au format pdf Avant d’enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Qui se présente, aujourd’hui, à l’école, au collège, au lycée, à l’université ? Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n’a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. Les entreprises culturelles sont-elles soutenables ? / Xavier Greffe L’évolution de la survie et ses facteurs On constate que les reprises d’entreprises ont une durée de vie, toutes choses égales par ailleurs plus longue que les créations ex nihilo. Ceci est en accord avec les résultats de Bates (1990) qui constatait, sur un échantillon de petites entreprises américaines créées à la fin des années 70, que l’entrepreneur profitait d’une expérience organisationnelle et managériale déjà élaborée lors d’une reprise ce qui expliquait une durée de vie plus longue. L’importance de la direction collégiale, qui contribue très positivement à la survie, vient conforter le choix de nombreuses structures culturelles fonctionnant comme tel, notamment dans le spectacle vivant. Le genre, la nationalité et le niveau de qualification du créateur influencent significativement la survie de l’entreprise.

De la Librairie royale à la BnF La Bibliothèque nationale de France (BnF), ainsi dénommée depuis 1994, est la bibliothèque nationale de la République française, héritière des collections royales constituées depuis la fin du Moyen Âge. Des collections royales à la création du dépôt légal Charles V devant sa roue à livres. Jean de Salisbury (1115?-1180) Policraticus. Colloque ENS: Réseaux, Savoirs et Territoires Ens-Ulm, Paris, Amphithéâtre Rataud. 14-15 novembre 2013 1 Argument 1.1 L'internet 1.2 L'écriture, technologie de la pensée 1.3 Un regard renouvelé sur nos pratiques et nos disciplines 1.4 L'industrie de l'écriture et les nouveaux équilibres 1.5 Écriture et terrain 2 Programme 2.1 Jeudi 14 novembre matin 2.2 Jeudi 14 novembre après midi 2.3 Vendredi 15 novembre matin 2.4 Vendredi 15 novembre après-midi

Chantier de l’économie créative solidaire / 1 Une fois de plus Jean-Michel Lucas nous fait l’amitié de nous autoriser à diffuser sa toute dernière contribution issue des Etats Généraux 2 des Saisons de la marionnette en France qui se sont déroulés les 28 et 29 mai à Amiens. L’auteur nous a transmis le texte de son intervention dans sa version amendée datée 15 juin dernier et une fois de plus, il n’y va pas par quatre chemins pour mener la vie dure aux évidences et à notre prêt à penser et plaide pour une alternative de mise en chantier d’une économie créative solidaire. Je ne voudrais pas ouvrir le chantier de l’économie créative solidaire avec l’idée pragmatique (ou plutôt « intéressée ») que nos travaux aboutiront à résoudre immédiatement une partie significative des problèmes de financement public évoqués dans votre manifeste en huit points [1]. Je suis persuadé qu’il faut renoncer à cette posture naïve.

Culture scientifique et technologique L'acquisition des éléments essentiels de la culture scientifique et technologique est adossée aux enseignements des mathématiques, des sciences de la vie et de la Terre, de la physique-chimie et de la technologie. Elle repose sur la pratique de démarches scientifiques dès le plus jeune âge et tout au long de la vie et contribue à développer la conscience du monde qui nous entoure. Olympiades internationales de mathématiquesLes Olympiades internationales de mathématiques constituent un championnat du monde annuel de mathématiques. Elles existent depuis 1959 et sont organisées chaque année dans un pays différent. En 2015, elles se déroulaient en Thaïlande, à Chiang Mai, du 4 au 16 juillet.Actions d'accompagnementLes mathématiques, la technologie et les sciences expérimentales font partie de la culture au sens où elles permettent de se construire une représentation globale et cohérente du monde et de mieux comprendre son environnement quotidien.

De l'Innovation Responsable à l'Innovateur Responsable Une matinée de l’innovation organisée par l’ESSEC ISIS a été consacrée à l’innovation responsable le 15 novembre 2012. Elle a donné lieu, comme d’habitude, à des présentations de haute tenue, sur la finalité de l’innovation. Auparavant s’étaient déroulées les stimulantes Rencontres de l’Innovation Citoyenne 2012, organisées par l’association Innovation Citoyenne et Développement Durable (1). Dans un monde où l’innovation va de plus en plus vite et dans tous les sens à cause de l’accroissement accéléré des connaissances, il est devenu crucial de disposer d’une boussole pour lui donner une direction.

Les industries culturelles et créatives / Alain Busson, Yves Evrard Un panorama très complet des logiques économiques et managériales du secteur culturel qui fait la part belle aux évolutions récentes Évolution de la place de l’art dans la société et du statut de l’artiste, changement du rapport à l’oeuvre d’art et des comportements de consommation, modification de la formation de la valeur et des modèles économiques… les repères traditionnels, qui ont fondé la croissance des industries culturelles et créatives (ICC) tout au long du XXe siècle, sont profondément remis en question sous la poussée de bouleversements technologiques et sociétaux, au premier rang desquels la vertigineuse croissance d’Internet. Cet ouvrage entend dresser un panorama et décrypter les évolutions en cours pour chacun des secteurs (musées et patrimoine, spectacle vivant, livre, musique, jeu vidéo, cinéma et télévision).

Retour sur le Forum national de la culture scientifique, technique et industrielle Le quatrième Forum national de la culture scientifique, technique et industrielle s'est tenu le mercredi 18 mars 2015 de 9h à 18h à la Cité des sciences et de l’industrie et a réuni près de 200 participants. Cette édition 2015, organisée par le M.E.N.E.S.R., le Ministère de la Culture et de la Communication et Universcience, en partenariat avec l’Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle (A.M.C.S.T.I., P.C.N. Science avec et pour la Société), avait pour thématique "La culture scientifique, technique et industrielle (C.S.T.I.) à l’heure de l’Europe". Claudie Haigneré, présidente d'Universcience, et Philippe Guillet, président de l'A.M.C.S.T.I. ont acceuilli les participants.

Entretiens du Nouveau Monde industriel 2011 (1/3) : philosophie et anthropologie L’édition 2011 des Entretiens du Nouveau Monde industriel organisée par l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou, le pôle de compétitivité Cap digital et l’Ensci – les ateliers avait cette année pour thème « Confiance, méfiance et Technologies ». L’occasion de revenir sur comment les technologies produisent de la confiance et de la défiance. Une matinée consacrée à l' »histoire et anthropologie de la confiance » a amorcé cette 5e édition des Entretiens du Nouveau Monde industriel. Le philosophe Bernard Stiegler (Wikipédia) a ouvert le bal en nous confrontant à l’inquiétude propre à la condition humaine. L’inquiétude est constitutive de l’homme, l’homme est essentiellement inquiétant et ne pense que dans la mesure où il est inquiet. « Parmi les choses prodigieuses et inquiétantes (en grec, c’est le même mot) nulle n’est plus prodigieuse et inquiétante que l’homme », disait déjà Sophocle. Selon Stiegler, cette inquiétude prendrait racine dans notre technicité.

Introduction : L'économie de la culture est-elle particulière ? L’économie de la culture utilise les références et les instruments de la science économique pour éclairer les modalités d’organisation et de développement des activités culturelles. Ainsi se demandera-t-on quelle est la valeur d’un tableau ou d’une installation, pourquoi les entreprises de spectacle vivant éprouvent tant de difficultés à couvrir leurs coûts, comment rendre une industrie de la musique soutenable à l’heure d’Internet, si la reconnaissance élargie de la propriété artistique permet d’atténuer la faiblesse des revenus artistiques, ou plus simplement encore pourquoi il est traditionnel d’utiliser de manière liée les expressions de starving artists et de supers stars. On peut aller plus loin et se demander si les conditions de vie des artistes ne vont pas influencer leurs choix artistiques ou, à l’inverse, si des choix artistiques ne cherchent pas à susciter des effets économiques. Keynes illustrera plutôt les biais d’une gestion bureaucratique de la culture.

Related: