background preloader

Homère

Homère
Homère célébré comme le fondateur de la littérature occidentale. Tableau de J.D. Ingres, 1827. Homère (en grec ancien Ὅμηρος / Hómêros) est le plus ancien poète grec dont nous pouvons lire les œuvres. C'est un aède. Il aurait vécu au IXe siècle av. Homère selon les Grecs[modifier] Pour les Grecs de l'Antiquité, Homère serait né au IXe siècle av. Les Grecs l'imaginaient aveugle, ce qui est une caractéristique fréquemment attribuée aux aèdes et aux devins, à cette époque. permettait d'augmenter la mémoire et était la marque d'un talent pour la divination Pendant longtemps, il a été appelé « le Poète ». Un poète ? L'existence réelle d'Homère a été remise en cause au XVIIe siècle siècle . Pour les spécialistes de la littérature grecque ancienne, l'Iliade et l'Odyssée seraient une collection de poèmes que des récitants (les aèdes) se transmettaient oralement depuis longtemps, chacun d'entre eux rajoutant des variantes destinées à captiver leur auditoire.

http://fr.vikidia.org/wiki/Hom%C3%A8re

Related:  Ulysse entre Charybde et ScyllaUlysse chez les LotophagesUlysse et Circé la magicienneCheval de TroieMythologie

Penker 5AC - Les aventures d’Ulysse, héros mythologique. Ulysse est un des personnages les plus célèbres de la mythologie grecque, il est évoqué dans les romans d’Homère comme étant, dans l’Iliade, un des héros et dans l’Odyssée le héros principal. Qui est Ulysse ? Ulysse est, dans les récits d’Homère, le Roi d’Ithaque, île de la mer Méditerranée. Il est connu pour son intelligence et ses ruses (sa métis en grec). Il a une femme, Pénélope, et un fils de cette même femme se nommant Télémaque. Les aventures d Les aventures d’Ulysse Ulysse (...) fit le récit des mésa­ventures qu'il avait rencontrées depuis son départ de Troie : 1. Les Cicones Circé Ulysse chassant Circé. Vase à figures rouges, vers -440. Fille du dieu du Soleil Hélios et de l’océanide Perséis, Circé est la sœur de Pasiphaé et d’Æétès, roi de Colchide. Une magicienne redoutable[modifier]

Troie L’histoire de la guerre Dans l’Antiquité, en Asie Mineure, non loin de l’Hellespont, il existait une ville du nom de Troie, dont le roi s'appelait Priam et la reine Hécube. Une nuit, la reine fait un rêve très étrange : elle met au monde un fils, mais lorsqu’elle veut le prendre dans ces bras il se transforme en une torche ardente qui brûle tout le palais, les maisons avoisinantes et toute la ville. Les bœufs d'Hélios (L'Odyssée) Après avoir « fui les horribles écueils de Charybde et Scylla » (page 95), Ulysse et ses compagnons parviennent sur l’île du trident, chez Hélios, le dieu du Soleil qui voit tout et entend tout. Circé et Tirésias ont tous deux mis en garde Ulysse : lui et ses compagnons ne doivent en aucun cas toucher aux troupeaux d’Hélios, car ils périraient immanquablement. Aussi, lorsqu’ils arrivent en vue de l’île, Ulysse conseille-t-il de passer au large. Malheureusement, Euryloque intervient deux fois dans cet épisode (ce sera les deux dernières).

Charybde et Scylla (L'Odyssée) Charybde et Scylla sont deux monstres invincibles. Leur célébrité est telle que le langage a gardé ces deux créatures dans l’expression « Aller de Charybde en Scylla » qui signifie passer d’un danger à un autre ; se retrouver la proie d’un danger pire que le premier. Circé, après avoir expliqué à Ulysse ce qu’il fallait faire face aux Sirènes, indique deux voies possibles sans pouvoir toutefois dire laquelle choisir. Ulysse devra passer entre « deux hautes roches » (page 88). D’un côté, Scylla « est un monstre terrible et sa vue ne réjouit personne, pas même un dieu » (page 89).

Les Lotophages (L'Odyssée) Après l'épisode des Kikones, la houle et le vent emportent Ulysse et ses compagnons loin de Cythère et du cap Malée, vers l’actuelle Lybie, chez les Lotophages. Dès lors, Ulysse quitte son monde pour pénétrer dans un univers essentiellement composé d’îles où l’on rencontre des cyclopes, des sirènes, des magiciennes, Éole, où l’on pénètre dans des lieux où les dieux mêmes ne vont jamais ( l’île d’Ogygie, les Enfers... ). La première étape de cette géographie fantastique est le pays des Lotophages, ce peuple qui mange une plante magique procurant l’oubli. Quelques marins y goûtent :

Circé (L'Odyssée) Ulysse et ses compagnons parviennent sur l’île d’Aiaié. Après Ogygie et Éolie, Aiaié est la troisième île de L’Odyssée. C’est là que vit la terrible Circé « qui parle le langage des hommes » (page 61). Elle connaît les Enfers, et prend dans ses filets les voyageurs égarés aux confins des mers. Tout d’abord, Ulysse et ses compagnons se reposent, éprouvés qu’ils ont été par les « crimes du Lestrygon Antiphatès, des violences du Cyclope mangeur d’hommes » (page 63). Ulysse, parti chasser, a vu de la fumée « au milieu d’une forêt de chêne » (page 63), ce qui provoque de l’inquiétude chez les compagnons. Homère, Iliade, Odyssée, Ulysse, Troie Danièle Thibault L’Iliade raconte la dernière année du siège de Troie, qui aurait duré dix ans, mais ne dit rien des causes premières de la guerre, de ses préparatifs, ni d’ailleurs de son dénouement. Les détails nous en sont connus par de nombreux autres textes de divers auteurs. Les origines de la guerre de Troie Pour trouver l’origine de la guerre de Troie, il faut aller chercher, comme souvent avec les Grecs, dans l’histoire des relations entre les dieux et les hommes. Tout commence le jour des noces de Pélée et de Thétis.

Charybde Dans le détroit de Messine qui sépare l'Italie de la Sicile, se trouve Charybde, C'était la fille de Poséidon et de Gaia qui vola et mangea une partie du bétail de Géryon qu'Héraclès ramenait. Charybde engloutissant un navire Pour la punir, Zeus la foudroya et l'envoya au fond du détroit, où, trois fois par jour elle engloutissait puis recrachait la mer et tout ce qui s'y trouvait. L'ODYSSEE : CHEZ LES LOTOPHAGES. - Pierre Escaillas : Carnets de la Licorne Alors, neuf jours durant, les vents de mort m'emportèrent surla mer aux poissons. Le dixième nous met au bord des Lotophages,chez ce peuple qui n'a, pour tout mets, qu'une fleur.Odyssée, Chant IX. Mais qui sont donc ces Lotophages, mangeurs de lotus ? Repoussé du Cap Malée par la conjonction des vents et des courants qui l'écartent également de Cythère, voici Ulysse en haute mer, en route pour une destination hors des limites du monde connu. Homère ne nous aide pas beaucoup : tout ce que nous savons c'est qu'en neuf jours, poussé par des vents de nord est, il doit atterrir en Afrique du nord, vers la Lybie ou le rivage des Syrtes, la Tunisie actuelle.Victor Bérard et bien d'autres voient l'escadre d'Ulysse prendre terre à Djerba, distante de 600 milles de Cythère. Ils auraient pu tout autant arriver du côté de Gabès.

Circé était une magicienne grecque Circé était une magicienne, fille d'Hélios le dieu soleil et d'une Océanide du nom de Perséis. Elle habitait l'Ile de Aéa. C'était une des rares magiciennes grecques dotées de pouvoirs extraordinaires. Scylla Il existe deux personnages sous le nom de Scylla. Après le meurtre de son fils Androgée par les Athéniens, Minos décida de se venger; il harcela l'isthme de Corinthe et mit le siège devant Mégare, gouvernée par Nisos l'Égyptien, père d'une fille, nommée Scylla. Il existait une tour dans la ville. Scylla y montait souvent et jouait de la musique et lançait de petits cailloux. Depuis que la guerre avait éclaté, elle montait tous les jours au haut de la tour pour regarder la bataille. Le siège de Mégare se prolongeait et Scylla connut bientôt tous les guerriers crétois par leur nom.

Circé Circé entourée de bêtes sauvages (1900) BARKER (© Art Galleries and Museums, Bradford Magicienne de l'île Æaea, Circé (Gr. Κίρκη) est la fille d'Hélios et de l'océanide, Perséis (ou Persé) donc la soeur de Aeétès et de Pasiphaé, ou bien selon Diodore la fille d’Aeétès et d’Hécate. Circé dont le nom en grec signifie "oiseau de proie" était douée de pouvoirs extraordinaires, capable de faire descendre les étoiles du ciel, mais elle excellait dans la préparation de philtres, de poisons et de breuvages de toutes sortes, propres à transformer les êtres humains en animaux. Elle habitait avec ses nymphes sur l'île Æaea (ou trouve aussi les graphies Aeaea, Aiaia, Ééa) qui se situerait vers l'Occident, près des côtes tyrrhéniennes.

Related: