background preloader

Intégrer la pédagogie

Intégrer la pédagogie

http://prezi.com/bplep386fgmv/integrer-la-pedagogie-des-tice-en-classe/

Related:  B1 : Travail collaboratifIntégration et appropriation des TICE

Infobourg - 10 conditions pour réussir l’intégration des tablettes en classe Un (grand!) pas vers le changement de pratiqueUn dossier conjoint d’Infobourg et de Carrefour éducation Après la venue des TNI, les tablettes font leur arrivée en salle de classe.

SAMR – TPCK – SoMoViStoGam Que de gros mots en titre de ce dossier. Par là, je voudrais introduire quelques notions et concepts soutenus par un certain Ruben R. Puentedura (Ph. D.) et sa société Hippasus qui permet de formaliser et de guider l’usage du numérique (ou des technologies en générales) à des fins d’enseignement. Tout d’abord le SoMoViStoGam, ou Social – Mobilité – Visualisation – Storytelling (l’art de raconter des histoires au sens large) – Gaming (jeu). Il s’agit de notifier l’apport le plus important d’un outil numérique. Canopé Créteil - Kit pédagogique pour les référents numériques Partager cette page Le Pôle numérique de l'académie de Créteil (Délégation académique au numérique, Canopé, CLEMI) propose un kit pédagogique pour accompagner l'entrée de l'Ecole dans l'ère du numérique. Ce kit est destiné aux chefs d'établissement, aux référents numériques et aux formateurs.

SAMR vs ASPID : le match Mon métier de formateur au numérique dans le premier degré (AKA #Ftice1d) m’amène régulièrement à réfléchir sur les différentes façons d’orienter les pratiques pédagogiques des enseignants afin d’optimiser l’utilisation d’outils numériques dans leurs enseignements et surtout que leurs élèves se les approprient afin d’optimiser les modalités d’apprentissage. Dans cette optique, j’avais été très séduit par la proposition de Ruben Puentedura et de son modèle SAMR, qui m’avait d’ailleurs amené à en proposer une présentation visuelle que j’utilise encore régulièrement dans mes animations pédagogiques : Puis j’ai découvert il y a quelques semaines un autre modèle qui tend vers des objectifs similaires, à savoir l’intégration des technologies numériques dans l’éducation, proposé par Thierry Karsenti et qui porte le doux nom d’ASPID. En voici une représentation : Les objectifs Alors, l’un des modèle est-il plus avantageux que l’autre ?

4 stades de perturbation de l’apprentissage traditionnel par les TIC Il existe une bonne variété de modèles théoriques pour situer l’enseignant dans son progrès technopédagogique (SAMR, ASPID, Raby, matrice MIT, etc.). En voici un qui s’intéresse aux élèves. Je suis tombée sur cette infographie diffusée sur Twitter par le site américain TeachTought. Elle présente 4 stades d’intégration de la technologie non pas dans l’enseignement, mais dans l’apprentissage. Le modèle interroge le degré de perturbation de l’apprentissage traditionnel apporté par les TIC.

Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe. En voici un résumé. Le modèle SAMR offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, il aide l’enseignant à comprendre qu’intégrer les TIC ne signifie pas d’utiliser la technologie à tout prix, mais d’engager l’élève dans son apprentissage. Les modèles d’appropriation des TIC : une question de doigté pédagogique « On n’est jamais à l’outil d’abord. » (Lucie Pearson) « On n’a pas encore réalisé l’ampleur de l’impact des TIC en éducation. » (@zecool) Les enseignants qui explorent les technologies pour enseigner et apprendre auront probablement croisé le modèle SAMR, …le modèle TPACK …ou plus récemment le modèle ASPID.

La carte de l'innovation Une carte heuristique pour s’orienter dans les « territoires d’école » Au terme du parcours dans le petit monde de l’expérimentation et de l’innovation pédagogiques, les espaces souvent méconnus des écoles et des établissements sont peu à peu devenus des «territoires d’école » ; c’est le nom pris par une nouvelle série de cartes heuristiques, initiée par le DRDIE. Il s’agira de cartographier les grands territoires de notre éducation, tels que par exemple apprendre avec les tice, se former, débuter, évaluer etc… La carte n°01 « Innover pour améliorer la qualité et l’efficacité de l’Éducation » a été construite en relation directe avec le présent ouvrage.

Le modèle SAMR Constituté de quatre niveaux, le modèle de Ruben Puentedura est très intéressant. * Image tirée de Pinterest du compte de Sébastien Stasse. Si les 2 premiers niveaux sont ceux les plus évidents à « atteindre » en classe quand on s’approprie une technologie, les deux niveaux « supérieurs » sont très intéressants à considérer puisqu’ils constituent une transformation de la tâche pédagogique. Du bon usage du « non-usage » des TICE 1Notre contribution est une proposition de typologie du « non-usage des TICE ». Elle s’articule autour de trois points. Dans une première partie nous proposons la construction d’une classification des non-usages qui repose sur une revue de questions basées sur la synthèse de résultats issus de la recherche et d’observations.

Related: