background preloader

Sortir du travail

Sortir du travail
Related:  Un monde sans argentprotection sociale des handicapés

Trois tendances qui rendent nécessaire le revenu de base - Le blog d'Effervea Peut-on parler de politique quand on dirige une entreprise ? On m’a récemment affirmé que non, surtout pas. Mais le revenu de base est-il vraiment un sujet politique ? Personnellement, j’en doute. Car c’est un sujet qui trouve des partisans à gauche comme à droite, et au delà des frontières de la France. Toujours est-il que je me retrouve à en parler souvent autour de moi, et que beaucoup de mes amis sont également entrepreneurs. Ce qui définit les startups selon Paul Graham, est leur croissance exponentielle. Mais les nouvelles technologies ont également deux attributs positifs. Cet article est basé sur « Three trends that will create demand for an Unconditional Basic Income » que je vous invite vivement à lire pour mieux comprendre le principe du revenu de base. Diplômé de l'ESC Grenoble, je m'intéresse au web, à l'entrepreneuriat, au coworking et à tout ce qui touche à la vie numérique, surtout si c'est à Bordeaux !

Freestyle Gardening Movement: Putting Free Food Everywhere! - Expanded Consciousness By: Rob Greenfield We’re spreading food gardens all over America and making food free, the way it used to be. We’re planting fruits, veggies, herbs, and wildflowers in and around your city, giving out free seeds, and funding community gardens and sustainability projects. This is a grassroots movement that involves you! The Freestyle Gardening Movement- “Putting free food everywhere” We are on a mission to make food simple, free, and growing everywhere – in the cities and the countryside, at our homes and in our schools, in vacant lots and on open rooftops, down the streets and up the walls. We’re kicking off the movement with a grassroots coast-to-coast tour and we’re making it easy for you to grow the solution with us. We want you to plant something! Come plant with us – join up with us along the tour to plant some seeds of goodness in your community! Plant on your own- If you want to grow food now your seeds are on us! Also… Goodfluence The Social Network – Coming Fall 2014

Le travail, une « valeur » à réhabiliter ou à oublier ? Lors des deux dernières élections présidentielles, tous les principaux candidats — FN, PS, UMP, avec un bémol pour le Front de Gauche — se définissaient comme les représentants des travailleurs et les défenseurs d’une valeur travail supposément à réhabiliter. Plus personne n’interroge réellement le concept de travail, l’objet de la discussion étant de savoir comment en répartir les fruits. Cette idéologie du travail, véritable pilier de la modernité, est inédite dans l’Histoire des sociétés humaines. Il nous paraît désormais naturel de voir se succéder des candidats proposant leurs solutions pour réhabiliter la valeur travail, cette expression étant même devenue un véritable refrain de l’éditorialisme libéral. Le travail avant l’ère moderne : entre punition et signe d’infériorité Dans la Grèce antique, les tâches manuelles et les activités nécessaires à la subsistance matérielle basique de la communauté sont considérées comme avilissantes et réservées aux êtres inférieurs. Germinal

Pole emploi et vos droits face aux sanctions : forum pôle emploi noosquest: Pas de #revenudebase sans revenu... « Incredible Edible » : un mouvement qui veut « partager l'abondance » - Agriculture - Environnement - écologie et environnement De loin, on pourrait les prendre pour de très ordinaires bacs à fleurs municipaux. Sauf qu'à la place des géraniums et des chrysanthèmes poussent des fruits et légumes. Surtout, ces bacs sont ornés de panneaux : « Help yourself », « Food to share », « Nourriture à partager ». Les fruits et légumes qui y poussent sont gratuits, à la disposition des passants qui voudront bien les cueillir. Le mouvement naît en 2008, dans la petite ville de Todmorden (Yorkshire) au Royaume-Uni, alors durement frappée par la crise économique. Contagion par l'exemple L'initiative prend rapidement dans la ville et des dizaines de bénévoles s'engagent. Le mouvement s'est diversifié. « Il devient de plus en plus énorme, décrivait Mike Perry, de la Plunkett Foundation, dans une interview au Guardian en mai dernier. « Il fallait que ça vienne d'en bas » Peut-on rêver d'autosuffisance alimentaire, d'aliments à la fois locaux, gratuits et sans pesticides dans toutes ces villes ?

A fond pour vivre sans un rond : cinq exemples à suivre Image: zooboing Alors que le concept de revenu universel ou « de base » fait progressivement des émules, certain(e)s décident d’aller encore plus loin et de vivre volontairement sans argent. Pourquoi ? Comment ? Réponses avec cinq parcours de vie en France comme à l’étranger. Heidemarie Schwermer, vit sans argent depuis 17 ans C’est en 1996 que cette ancienne institutrice allemande âgée aujourd’hui de 71 ans décide de se passer d’argent. Pour elle, l’argent éloigne de l’essentiel: se débarrasser du superflu permet un mode de vie plus sain et heureux. Vivre sans argent, c’est possible par Gentside Daniel Suelo, vit sans argent depuis près de 14 ans Couverture du livre de Mark Sundeen qui retrace la vie de Daniel Suelo L’américain Daniel Shellabarger vit sans argent depuis septembre 2000. Il vit de cueillette, de glanage, de dons et ne propose rien en retour. Reportage pour la BBC The American Who Quit Money To Live In A Cave from David Eckenrode on Vimeo. Anne-Sophie Novel / @SoAnn sur twitter

Le non-recours aux droits, un «scandale social» Publié ce week-end par le Journal du dimanche, le sondage Ifop est sans appel : huit Français sur dix estiment qu'«il y a trop d'assistanat et(que) beaucoup de gens abusent des aides sociales». Un sentiment démonté par l'ouvrage l'Envers de la fraude sociale (La Découverte), publié par les chercheurs de l'Observatoire des non-recours aux droits et service (Odenore), rattaché au CNRS. Selon cette enquête fondée sur des chiffres officiels, les fraudes fréquemment mises en exergue par un certain discours politique ne seraient qu'un phénomène marginal par rapport aux prestations non réclamées par des personnes qui y auraient pourtant droit. Qu’est-ce que le non-recours ? C’est la situation des personnes ou des ménages qui, pour différentes raisons, n’accèdent pas aux droits et services auxquels ils peuvent prétendre. Pouvez-vous nous donner un exemple de non-recours ? Qui ce phénomène concerne-t-il le plus, et pourquoi ? Taux de recours et de non-recours au RSA en 2011 (source : DARES)

Related: