background preloader

Nouveaux rythmes scolaires à l'école - Education nationale

Nouveaux rythmes scolaires à l'école - Education nationale
Related:  Refondation de l'écolenouveau rytme scolaire

Premières décisions sur l'évolution des métiers de l'éducation nationale Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, a rendu publiques ses premières conclusions sur l’évolution des métiers de l’éducation nationale lors d’une conférence de presse, jeudi 12 décembre. Les discussions sur les métiers et les parcours professionnels des personnels de l’éducation nationale sont engagées avec l’ensemble des organisations syndicales depuis le 18 novembre 2013. Ces discussions, organisées en 13 groupes de travail correspondent aux principaux métiers de l’éducation nationale. Toutes les fiches sur l'évolution des missions et des métiers des personnels de l'éducation nationale Des discussions avec les organisations syndicales représentatives sont engagées depuis novembre 2013 sur les métiers et les parcours professionnels des personnels de l'éducation nationale. Consultez les fiches techniques par métier : directeurs d'école, Rased, formateurs, conseillers pédagogiques, professeur des écoles et enseignants du second degré.

La réforme des rythmes à l'école primaire L’essentiel sur la réforme des rythmes à l’école primaire L’objectif de la réforme : mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Ils subissent de ce fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde.Selon les scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant, cette extrême concentration du temps est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Les grandes lignes de la réforme : un cadre national exigeant qui favorise les ambitions éducatives des territoires Le financement de la réforme : la création d’un fonds spécifique pour accompagner l’organisation d’activités périscolaires par les communes Un outil pour la mise en œuvre de la réforme : le projet éducatif territorial Ces préconisations sont les suivantes :

Rythmes scolaires > Politique éducative > L'organisation du temps scolaire et périscolaire à l'école L'organisation du temps scolaire répond à des objectifs pédagogiques pour permettre aux enfants de mieux apprendre à l'école. Retrouvez toute l'information sur le temps scolaire et périscolaire et le service d'information permettant aux familles de consulter et télécharger les horaires de l'école de leur enfant à la rentrée. Les horaires de l'école de votre enfant i La réunion de rentrée de votre école vous permettra d'en savoir plus sur les activités qui ont lieu après la classe. À la une Plan mercredi : une ambition éducative pour tous les enfants Pour la rentrée 2018, le Plan mercredi marque une nouvelle étape de l’engagement de l’État, des organismes sociaux et du secteur associatif pour accompagner les collectivités dans le développement d’une offre périscolaire riche et diversifiée. Nous suivre Nous contacter

Nouveaux programmes, à vous la parole ! Le ministère lance une première consultation sur les programmes de l’école primaire avant d’ouvrir le chantier des programmes du collège. En attendant la mise en place du Conseil Supérieur des Programmes, il interroge les enseignants sur les programmes actuels et sur leurs principales attentes pour les prochains programmes. Enseignants en primaire ou secondaire, le SE-Unsa vous sollicitera tout au long des mois à venir pour élaborer et porter des propositions répondant aux enjeux de la formation de nos élèves dans le monde d’aujourd’hui et de demain. Pour commencer, nous vous proposons un brainstorming pour récolter les questions essentielles que vous souhaitez voir traitées. Questions sur les enjeux, sur la forme (articulations avec le socle commun, avec les cycles…), sur les contenus, sur les équilibres à trouver… Pour participer trois possibilités : - ici dans les commentaires de cet article - sur Twitter avec la balise #prog2015 - sur la page Facebook "École de demain" Like this:

Quels sont les bénéfices, pour les élèves, des activités après la classe ? Aujourd'hui, 1,3 million d'élèves bénéficient des nouveaux rythmes scolaires. Pour de nombreuses communes, la réforme est l'occasion de mettre en place de véritables accueils de loisirs périscolaires (là où il n'existait auparavant qu'un système de garderie). Ce nouveau temps périscolaire offert facilite l'accès de tous les enfants aux activités sportives, culturelles, ludiques ou artistiques. Ainsi chaque enfant, quelles que soient son origine sociale ou les ressources de sa famille, peut bénéficier des outils et richesses proposés par cet espace éducatif nouveau pour se former, apprendre et grandir. À titre d'exemple, on peut citer, parmi les activités périscolaires le plus souvent développées par les municipalités :

La réforme des rythmes scolaires Le décret du 24 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires remet la question des rythmes scolaires sous les projecteurs. En quoi ce décret consiste-t-il ? Quelles sont les raisons des résistances à son application ? Quel est le meilleur parti pour les élèves ? Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale, en visite dans une école à Bourges (Cher) le 15 février 2013 (ALAIN JOCARD / AFP). Quels sont les élèves concernés ? Le décret ne concerne pas le secondaire, mais seulement le primaire, sans différencier les écoles maternelles des écoles élémentaires. Quand la réforme rentrera-t-elle en vigueur ? Dans 75% à 80% des écoles, la réforme ne rentrera en application qu’en 2014. Dans les autres écoles, où la réforme s’appliquera dès la rentrée 2013, les parents seront informés du nouvel emploi du temps au plus tard au retour des vacances de printemps. Quels sont les temps scolaires concernés ? Depuis 2008, les élèves du primaire ont :

Année scolaire 2013-2014 : la refondation de l'École fait sa rentrée [VIDEO] Rentrée scolaire 2013 : conférence de presse sur la rentrée de la refondation - jeudi 29 août Édito de Vincent Peillon et George Pau-Langevin Les Français sont à la fois attachés à leur École et conscients des difficultés qu’elle rencontre depuis de nombreuses années. Notre ambition : refonder l’École de la République La loi du 8 juillet a été votée et promulguée. La rentrée 2013 est celle de la mise en œuvre de la refondation Nous avons donné la priorité au primaire, car c’est là que tout se joue. L’ouverture des écoles supérieures du professorat et de l’éducation permettra de former de nouvelles générations d’enseignants qui seront, pour la première fois depuis longtemps, bien préparés à leur métier. Et l’École de la République ne renonce jamais à sa mission d’éducation : former le citoyen de demain. La refondation, c’est un nouveau pacte entre la Nation et son École Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationaleGeorge Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative

Surcoût de 10 à 30% pour les communes qui ont appliqué la réforme des rythmes scolaires Sondage exclusif Gazette Publié le 13/11/2013 • Par Stéphanie Marseille • dans : A la une, Dossiers d'actualité, France enquete_rythmes_une - © La Gazette A l’heure où les syndicats enseignants estiment que le gouvernement ne répond qu’aux collectivités, le sondage exclusif de la Gazette souligne les efforts déployés par les communes pour porter une réforme dite scolaire. Voir le sommaire Cet article fait partie du dossier Rythmes scolaires : comment mettre en place la réforme, à quels coûts ? Chiffres-clés Méthode de l’enquête Du 20 septembre au 18 octobre 2013, la Gazette des communes a sollicité ses adhérents par le biais de sa plateforme internet. Quelques 288 communes ont accepté de répondre au sondage de la Gazette des communes sur l’application de la réforme des rythmes chez elles. Première surprise : à 83%, il s’agit de novices en matière d’aménagement des temps de l’enfant, seules 9% des répondants avaient testé la semaine de 4,5 jours ou un dispositif comme l’ARVEJ. Un surcoût réel

Rythmes scolaires: "les écoles privées pas obligées" de réformer La grève des enseignants opposés à la réforme des rythmes scolaires a touché 34,50% des enseignants, contre 62,29% le 12 février, fait savoir ce lundi le ministère de l'Education nationale. Mais, question subsidiaire, qu'en est-il pour les écoles privées? La réponse du ministère est la suivante: "les écoles privées ne sont pas obligées, mais fortement incitées", à appliquer la réforme Peillon des rythmes scolaires. Les écoles privées sous contrat avec l'Etat qui choisiront d'appliquer la réforme dès 2013 sont, de surcroît, éligibles au fonds d'amorçage dispensé par l'Etat. Pas forcément 4,5 jours, mais un nombre d'heures obligatoires Si les écoles privées ne sont donc pas obligées de passer à la semaine de quatre jours et demi, elles sont néanmois tenues d'assurer à leurs élèves un certain nombre d'heures de cours hebdomadaires. Le casse-tête financier du mercredi matin Que faire des enfants le mercredi? Le plus simple serait donc d'appliquer la réforme et de faire cours le mercredi.

Related: