background preloader

Maladies Rares Info Services - Accueil

Maladies Rares Info Services - Accueil
Related:  Pathologies

L’´agent de la tuberculose se cache dans les os Image d'une cellule souche osseuse (en vert) infectée par des bactéries Mycobacterium tuberculosis (en orange). Celles-ci peuvent y résider à l’abri du système immunitaire. © Bikul Das et al., Science Transitional Medecine, 2013 L’agent de la tuberculose se cache dans les os - 3 Photos Avec 8,8 millions de personnes atteintes et 1,4 million de morts en 2012, la tuberculose est l’une des maladies les plus meurtrières au monde, juste après le Sida. En ce 24 mars, déclaré Journée mondiale de lutte contre la tuberculose par l’OMS, Futura-Sciences revient sur cette maladie et sur les progrès récents réalisés par la recherche. Nombre estimé de cas de tuberculose pour 100.000 personnes. La tuberculose portée par un tiers de la population mondiale Une fois les bactéries dans les poumons, les fonctions immunitaires de l’hôte infecté se mettent en marche. Image de microscopie électronique de Mycobacterium tuberculosis, grossies 15.000 fois. Et si M. tuberculosis se cachait dans la moelle osseuse ?

Plateforme Maladies Rares La Plateforme Maladies Rares : un centre de ressources unique La Plateforme Maladies Rares constitue un centre de ressources unique au monde car elle rassemble sur un même site : des représentants d’associations de malades et des professionnels de santé et de la recherche ;des acteurs privés et publics ;des salariés et des bénévoles ;des intervenants français, européens et internationaux. Les objectifs de la Plateforme sont : Six entités autonomes constituent la Plateforme : Top Actus Santé » Sida : la proximité génétique faciliterait la transmission du virus La transmission du VIH par les relations sexuelles serait facilitée si les deux partenaires se ressemblent génétiquement. Le mécanisme de transmission du virus du sida répondrait aux mêmes règle qu’ au cours d’une transplantation d’organes réussie, où plus le greffon est compatible génétiquement, moins il y a de rejet. Voici ce que viennent de montrer des chercheurs de l’Institut de Médecine Tropicale (IMT) d’Anvers et de l’hôpital universitaire de Bruxelles après l’analyse génétique de couples de Dakar, au Sénégal. Dans la greffe d’organes, en effet, il est très important que les tissus du donneur et du receveur soient génétiquement le plus compatible possible. Dans la transmission du VIH entre deux partenaires au cours de la relation sexuelle, tout comme dans la transplantation, des cellules étrangères sont échangées : le sperme et les fluides vaginaux. Google+ Commentaires

Journées sidaction 2013. La face cachée du Sida - Le blog de l'information alternative et de la santé naturelle En ces journées de Sidaction 2013, j’aimerais rappeler aux personnes sensibilisées à ce sujet, l’interview de Luc Montagnier (un « spécialiste » du sujet …) sur les tenants et les aboutissants de cette dite « épidémie » mondiale. Un point d’une importance primordiale, et qui n’est jamais relevé par les défenseurs de la thèse officielle : VIH=SIDA=MORT certaine si pas de prévention et de trithérapie, est que l’écroulement plus ou moins total du système immunitaire d’un individu ne peut se produire QUE dans des circonstances tout à fait particulières, et qui n’ont strictement RIEN à voir avec les thèses officielles. A noter d’ailleurs que « comme par hasard », France 2 a consacré son émission hebdomadaire Envoyé Spécial, de hier 04 avril 2013 au sujet des drogues en circulation ….. Et ce n’est pas un hasard ….. mais une Matière à réflexion …… Par ailleurs, je vous conseille la lecture des divers articles sur le sujet que vous trouverez dans cette catégorie d'articles de mon blog Question :

De l’intérêt des plantes médicinales contre le VIH. Le débat sur la disponibilité des ARV pour les 39,5 millions de patients infectés par le VIH à travers le monde dont 70 % en Afrique subsaharienne reste réel. En effet, malgré les baisses de prix de façon substantielle (90 %) ces prix demeurent inaccessibles pour la grande majorité des malades du Sida en Afrique. L’alternative pourrait bien être les plantes médécinales que l’on retrouve à profusion en Afrique. Plusieurs plantes ont été étudiées pour leurs puissantes propriétés immunostimulantes et une en particulier, l’Astragalus a montré de bonne perspective dans l’aide à contrôler les infections par le VIH. Une autre branche de la recherche a exploré l’importance de l’état des antioxydants du patient quant à la progression du SIDA et la découverte des effets bénéfiques du traitement avec les antioxydants (Muller Montagnier) selon le Pr. Les plantes médicinales une alternative thérapeutique pour ceux qui ne peuvent pas accéder aux ARV.

Fil rouge | Un superordinateur fait une importante découverte contre le SIDA 5 juin 2013 Source: Gizmodo La lutte contre le syndrome de l'immunodéficience acquise, SIDA, est une lutte de tous les instants. Depuis de nombreuses années déjà, des chercheurs de par le monde s'attèlent à trouver un remède. Aujourd'hui, un superordinateur vient apporter une aide salvatrice dans la mise au point de futurs vaccins. De la même manière que des scientifiques sont parvenus à décrypter le génome humain, une équipe de chercheurs des Universités de l'Illinois et de Pittsburgh est parvenue à dresser la cartographie exacte des quatre millions d'atomes formant la capside du VIH (structure qui entoure le génome), « très importante dans la réplication du virus ». Derrière cette découverte se cache Blue Waters, un superordinateur atteignant le petaflop.

LE CHIKUNGUNYA - La Pharmacie du Voyage Qu’est ce que le Chikungunya ? Le virus du Chikungunya est un arbovirus (virus transmis par les arthropodes) Comment et quand peut on être contaminé ? La maladie se transmet à l’homme par la piqûre de moustiques du genre Aedes, qui piquent toute la journée et plus particulièrement à l’aube et au crépuscule, surtout pendant la saison chaude et humide. Pourquoi un diagnostic médical rapide ? Le Chikungunya provoque des épidémies que l’on doit stopper le plus rapidement possible. Souvent bénigne, elle passe le plus souvent inaperçue, car similaire à un état grippal. Pourquoi consulter un médecin dès les premiers signes d’alerte ? Quels sont les premiers signes d’alerte ? Après un délai d’incubation de 2 à 7 jours, (phase de virémie) le porteur du virus ressent soudain une forte fièvre, des maux de têtes, des douleurs musculaires et articulaires dans 70 % à 99 % des cas et une éruption cutanée (50 % des cas). Quels sont les symptômes caractéristiques ? Existe t-il un traitement ? EJB/ Mars 2008

LA DENGUE - La Pharmacie du Voyage Agent pathogène La dengue est une arbovirose liée à la transmission, par une piqûre diurne de moustique ( ædes femelles surtout de type a. ægypti), d’un flavovirus, dont il existe 4 sérotypes (1-4) qui ne confèrent aucune immunité croisée. Il n’existe pas encore de vaccin efficace contre les 4 sérotypes. Description clinique La dengue est une maladie d’évolution habituellement bénigne, parfois grave, voire mortelle. Elle est souvent comparée à la grippe, et se manifeste habituellement par une fièvre à 40°C débutant brutalement, après une incubation de 4 à 6 jours après la piqûre, qui peut durer de 5 à 7 jours. Il existe une forme grave de dengue, appelée dengue hémorragique. Traitement et prévention Il n’existe aucun traitement spécifique. carte de la Direction Générale de la santé

LE PALUDISME - La Pharmacie du Voyage Le paludisme est une maladie (parfois mortelle) transmise par les piqûres de moustiques. Cette maladie sévit principalement dans les régions chaudes et humide Comment éviter cette maladie ? La prévention contre le paludisme implique d’associer : 1. Le traitement préventif Il est basé sur la prise d’un médicament à faible dose qui est variable en fonction : 1. du pays visité (et de la région dans le pays) 2. de la saison à laquelle s’effectue le voyage 3. de la durée et des circonstances du séjour 4. des antécédents médicaux personnels 5. du respect des contre-indications médicales 6. il doit être scrupuleusement être pris, selon le médicament, avant le départ, (au plus tard le jour même du départ pour certaines molécules), durant la durée du séjour, et poursuivi impérativement après le retour (durée variable selon le traitement prescrit) 7. Référence : www.pasteur-lille.fr / Carte de l’OMS

LA FIEVRE JAUNE - La Pharmacie du Voyage Une maladie très grace à déclaration obligatoire, elle est caractérisée chez l’homme par une hépatonéphrite. elle sévit sur un mode endémo épidémique dans la zone intertropicale d’Afrique et d’Amérique. C’est une zoonose due au virus amaril, transmise par la piqûre de certains mousitques (aedes aegypti ou aedes Haemagogus) qui piquent durant la journée. Cycle de transmission Le singe est le principal réservoir du virus On distingue eux cycles : • Cycle selvatique : l’homme se contamine accidentellement (travailleurs forestiers ++) • Cycle urbain : si le virus est introduit en ville, la densité humaine et une forte présence d‘insectes vecteurs domiciliaires ou péri domiciliaires créent les conditions favorables à une épidémie majeure et meurtrières ; Manifestations cliniques Phase 1 dite rouge : température élevée, maux de têtes intenses, douleurs musculaires et articulaires, lombalgies, urines foncées : consultez en urgence pour un diagnostique biologique. Epidémiologie actuelle 1.

LA RAGE - La Pharmacie du Voyage La rage est une maladie virale mortelle transmise à l’homme par des mammifères contaminés , surtout dans les zones d’endémies. Le traitement est une urgence avec des vaccins antirabiques aux normes internationales. Comment peut on être contaminé ? La maladie est transmise à l’homme par la salive des animaux eux-mêmes contaminés par un virus du genre Lyssavirus : morsure, léchage de lésions griffure, ou ustensile souillé. Est-ce que tous les animaux sont dangereux ? Comment éviter une contamination ? Que faut-il faire en cas de doute ? Quels sont les premiers gestes d’urgence du médecin traitant une post-exposition ? Le traitement spécifique repose sur une vaccination dans un délai de moins de 48 heures, avec des vaccins aux normes internationales. Quels sont les pays à risque ? Chaque année, des cas humains sont diagnostiqués en France après le retour d’un voyage 1. 2. 3. 4. EJB/Références 2008 www.pasteur.fr www.who.int Centre de vaccination Air France

LA GRIPPE AVIAIRE - La Pharmacie du Voyage Définition : c’est une infection par un virus grippal qui comprend plusieurs genres (ou types) dont influenza virus A. Celui-ci est divisé en sous types parmi lesquels H5 et H7. Cette infection peut toucher presque toutes les espèces d’oiseaux, sauvages ou domestiques. Elle peut être fortement contagieuse, surtout chez les poulets et les dindes, et peut entraîner une mortalité extrêmement élevée, en particulier dans les élevages industriels. Le virus influenza aviaire infecte parfois d’autres espèces animales, notamment les canards domestiques, chez qui l’infection est parfois asymptomatique, pourraient jouer un rôle important dans la dissémination du virus en servant de réservoirs silencieux. Le virus de la grippe aviaire ne peut être, à ce jour, transmis à l’homme que lors de contacts fréquents et intensifs avec des sécrétions respiratoires et des déjections d’animaux infectés. • Fièvre + toux + difficulté à respirer DEPUIS : ALERTES et SURVEILLANCES SANITAIRES INTERNATIONALES

Pourquoi certaines personnes sont plus à risque de dépression en réponse à des situations stressantes George Slavich de l'Université de Californie à Los Angeles UCLA et ses collègues ont mené cette étude avec 100 personnes atteintes de dépression, 26 hommes et 74 femmes. Les personnes qui avaient perdu un parent ou avaient été séparés d'un parent pendant au moins un an avant l'âge de 18 ans et celles ayant vécu plus d'épisodes de dépression au cours de leur vie étaient devenues dépressives suite à des niveaux significativement plus bas de stress récents. Une analyse plus poussée de cette observation a montré que c'étaient les antécédents de perte interpersonnelle qui pouvaient entraîner une plus grande sensibilité aux situations interpersonnelles stressantes. Une possibilité, disent les chercheurs, est que les gens qui souffrent d'adversité et/ou de dépression tôt dans la vie développent des croyances négatives sur eux-mêmes ou sur le monde - des croyances qui sont activées en réaction aux situations stressantes ultérieures (selon une approche cognitive classique de la dépression).

Related: