background preloader

1914-1918, Retrouver ses morts pour la France. Sur les traces du soldat Jean Durand.

1914-1918, Retrouver ses morts pour la France. Sur les traces du soldat Jean Durand.
Entre le 01 et le 11 novembre, c’est un peu la saison des morts, personnels, familiaux, intimes mais aussi des morts pour la France, un défunt pouvant recouvrir ses différentes réalités, je me suis demandée si on pouvait recomposer le physique ou le parcours militaire des soldats morts pour la France dont il reste aujourd’hui les noms gravés sur les monuments qui leur rendent hommage ? C’est quoi un monument aux morts ? L’expression " monuments aux morts " s’applique aux édifices érigés par les collectivités territoriales – le plus souvent les communes – pour honorer la mémoire de leurs concitoyens " morts pour la France ", sauf dans les départements d’Alsace et de Moselle où, pour des motifs historiques, cette notion est remplacée pour la guerre de 1914-1918 par celle de "morts à la guerre ". 38 000 monuments aux morts été érigés en France au lendemain de la Guerre Grande sur lesquels sont inscrits 1.3 million de noms de soldats « pour la France ». Petite Webographie toujours utile

http://biblogotheque.wordpress.com/2013/11/03/1914-1918-retrouver-ses-morts-pour-la-france-sur-les-traces-du-soldat-jean-durand/

Related:  1914-1918Les Pertes Humaines

Réserve de l'armée d'active, territorial et RAT Retracer le parcours d'une recrue (12) Réserve de l'armée d'active, territorial et RAT Une fois leur temps dans l'armée d'active achevé, les conscrits deviennent des réservistes dont le parcours va se diviser en plusieurs phases successives jusqu'à la fin de leurs obligations militaires. Les étapes des obligations après la fin du service actif : Instructions pour la tenue des registres matricules Retracer le parcours d'une recrue (4) La fiche matricule (1) Retour à la page précédente. Classe de recrutement et classe de mobilisation Il arrive que sur les documents concernant un homme (livret militaire, fiche Mémoire des Hommes...) on trouve deux années différentes pour indiquer la classe.

Retrouver un soldat blessé de la 1ère guerre mondiale grâce aux archives de la SAMHA Retrouver un soldat blessé ou malade, leur évacuation du front, leur convalescence, leur éventuelle réforme, de la première guerre mondiale, c’est possible !!!! Le Service des Archives Médicales et Hospitalières des Armées (SAMHA) conserve ces fonds d’archives nous permettant d’en savoir un peu plus sur ce qu’on enduré les soldats pendant la guerre. Mon arrière grand-père a été blessé le 4 Juillet 1916 à Estrées en pleine bataille de la Somme lorsqu’il était en renfort au 329e régiment d’Infanterie (date obtenue sur son diplôme de guerre).

Retrouver un soldat blessé de la 1ère guerre mondiale grâce aux archives de la SAMHA Retrouver un soldat blessé ou malade, leur évacuation du front, leur convalescence, leur éventuelle réforme, de la première guerre mondiale, c’est possible !!!! Le Service des Archives Médicales et Hospitalières des Armées (SAMHA) conserve ces fonds d’archives nous permettant d’en savoir un peu plus sur ce qu’on enduré les soldats pendant la guerre. Mon arrière grand-père a été blessé le 4 Juillet 1916 à Estrées en pleine bataille de la Somme lorsqu’il était en renfort au 329e régiment d’Infanterie (date obtenue sur son diplôme de guerre). Dans un journal paru dans son village d’origine par la suite, il est indiqué : « A suivi en déroulant la ligne téléphonique les premières vagues d’assaut le 4 Juillet 1916, a continué d’avancer, malgré le feu des mitrailleuses; a été blessé »

Matricules dans la Marine (Excepté les engagés volontaires entre 1914 et 1918 – voir n° 8). La circulaire du 4 mai 1870, en nous indiquant la manière de marquer les effets, nous donne des précisions sur le matricule. Chaque port de recrutement enregistre les marins – non inscrits maritimes (voir n° 7) – au fur et à mesure de leur incorporation dans une numérotation à suivre (sans remise à zéro au 1er janvier de l’année). Ce numéro-matricule se présente sous la forme d’un nombre (pouvant être supérieur à 100.000 pour les ports de Brest et Toulon) suivi d’un chiffre indiquant le Bureau Maritime de recrutement (BMR). Exemple : 62800.1 désigne le 62800e inscrit à Cherbourg. Documents par département Les archives de l’ECPAD sur les départements français pendant la Première Guerre mondiale Dans la perspective des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, l’ECPAD vous propose des inventaires par département de tous les documents photographiques et cinématographiques existant dans ses collections. Chaque département fait l’objet d’une fiche de synthèse résumant les documents qui s’y rapportent. Les dossiers complets (classeur avec listes des reportages photographiques et des films, fichiers décrivant précisément chaque media) sont disponibles sur demande à la médiathèque de l’ECPAD : mediatheque@ecpad.fr

Service militaire en Franc e Petite histoire du service militaire en France ... Si vous n'avez pas le temps de lire, sachez que: 5 septembre 1798: création du service militaire. Chaque français de sexe masculin est soldat de 20 à 25 ans. Qui a été mobilisé pendant la Première Guerre mondiale ? Qui a été mobilisé pendant la Première Guerre mondiale ? La Première Guerre mondiale a vu plus de 8 millions d'hommes être mobilisés en France. Comment savoir si la personne sur laquelle je fais des recherches a été mobilisée ? ARCHIVES MEDICALES des HOPITAUX MILITAIRES (1914-1918) - hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com Historique de la conservation des archives hospitalières militaires 14-18 – Statistique médicale de la guerre 14-18 – Bureaux d’archives des hôpitaux fermés (1917) Lors de la Première guerre mondiale il n’existait pas d’organisme central de conservation des archives médicales à l’instar du Service des archives médicales et hospitalières des armées (SAMHA de Limoges) actuel dont l’historique succinct, l’organisation et le fonctionnement ont fait l’objet d’un article de MM. Bessière et Merlet mis en ligne par le CRID 14-18

Les conscrits de 1914 : la contribution de la jeunesse française à la formation d'une armée de masse - cairn.info La récupération ne porte pas uniquement sur ces catégories de personnel. Les ajournés, les réformés, les hommes du service auxiliaire reconnus comme tels pendant les hostilités, les blessés de guerre, les hommes placés dans des emplois sédentaires dans les services de l’arrière ou de l’intérieur, appartenant tous aux classes appelées de 1914 à 1918, font l’objet d’une politique active de recrutement. À l’heure où toute la société française est soumise à des sacrifices, ces derniers sont considérés, par l’opinion publique, comme des embusqués ou des favorisés, car mis à l’écart de l’effort de guerre. Pour le ministère de la Guerre, ils deviennent un réservoir de combattants non négligeable. Toutes ces mesures ont pour conséquence immédiate de réduire progressivement le nombre d’hommes non mobilisés dans le pays.

Le Tableau d'Honneur de L'Illustration Il s'agit d'une série de planches, dont la parution commence le 30 janvier 1915. Elles contiennent chacune 25 à 28 portraits et noms de personnages ayant été "cités à l'ordre de l'armée, nommés ou promus dans l'ordre de la Légion d'honneur ou décorés de la médaille militaire". En principe elles ne comportent pas d'indication d'origine. Les 416 premières planches, ont été éditées dans L'Illustration sous forme de fascicules de quatre planches du 30 janvier 1915 au 30 juin 1917. Le journal demandait directement à ses lecteurs de lui envoyer une photographie des décorés qu'ils connaissaient (famille ou amis), à la simple condition que le motif de la décoration figurât dans le Bulletin des Armées.

La Grande Guerre (1914-1918) dans Gallica A l’occasion de l’exposition «Orages de papier : la Grande Guerre des médias» à la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine – Musée d’histoire contemporaine (à partir du 27 octobre 2010 sur le site des Invalides) Le Petit journal. Supplément du dimanche Source: Bibliothèque nationale de France La Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) proposent à l’automne 2010 aux enseignants d’histoire, de lettres, de langues et d’arts des académies de Paris, Créteil et Versailles trois types d’activités pédagogiques pour leurs classes autour de l’histoire de la guerre de 1914-1918.

des Normands dans la Grande Guerre: Les invités du 36e : Michel Rouger et Léon Vivien. L’homme de Meaux et l’homme de mots Un mois et demi après le lancement de la page Facebook de Léon Vivien - ce poilu de fiction qui raconte quotidiennement son expérience du front en direct des années 1914-1915 -, Michel Rouger, directeur du musée de la Grande Guerre de Meaux , revient sur la genèse et les intentions du projet. Comment est née l’opération Léon Vivien ? A l’occasion de notre premier anniversaire [novembre 2012, NDR], l’agence de publicité française DDB, dans le cadre d’un mécénat, nous avait offert une campagne de communication , déclinée en huit visuels, basée sur des photos de la collection du Musée de Meaux. En 2013, l’agence a récidivé et nous a proposé de faire un “Facebook 1914”. L’idée nous a été donnée et, en deux minutes, nous avons été immédiatement conquis. Cette initiative était une nouvelle fois le prolongement de notre travail au musée.

Des matricules militaires Détails Création : 22 janvier 2014 Affichages : 449 Il n'aura échappé à personne que nous sommes désormais en 2014, et que les commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale battent (déjà) leur plein.

Related: