background preloader

Les biens communs en 20 définitions

Les biens communs en 20 définitions

Biens communs : Commun, Commons, Communauté Infobésité : comment s'informer Les Assises internationales du journalisme, 11e édition, se clôturent ce samedi à Tours. Avec cette année, ce thème : un journalisme utile ? La réponse à cette question semble : oui. Selon un sondage réalisé par Via Voice, pour les Assises, 92% des Français interrogés considèrent que le journalisme est un métier utile. La plupart de ces personnes disent avoir besoin des médias pour "s’instruire, apprendre des choses et se cultiver, notamment pour comprendre les enjeux internationaux". Le citoyen a-t-il le devoir de s’informer ? "Je m'informe grâce à mon fil Twitter", Ulysse, 17 ans Vous êtes nombreux à nous répondre sur Twitter que vous vous informez via votre téléphone sur des médias en ligne, en étant abonnés à leurs comptes sur les réseaux sociaux. Totalement plus pratique. L’information étant partout, beaucoup de lecteurs butinent d’articles en articles. Je m’informe notamment par mon fil Twitter. Décrypter l'information, recouper les sources, cela s'apprend Ces ateliers sont filmés :

Comment choisir une licence Creative Commons ? Infographie pédagogique Comment attribuer ou utiliser une licence Creative Commons ? Frédérique Bordignon (ingénieur de recherche – Documentaliste IST à l’École des Ponts ParisTech) est l’auteure de ce schéma décisionnel pour choisir parmi 5 types de licences Creative Commons (parmi 6 licences disponibles). Voir ce schéma en fin d’article. Une infographie pour choisir sa licence Creative Commons Cette infographie réalisée en mars 2015 reprend les critères de choix qui s’opèrent lorsqu’on sélectionne une licence Creative Commons pour ses contenus : AttributionUtilisation commercialeModificationsLicence … et les classe selon « l’ouverture » consacrée au fichier : texte, photo, image, vidéo, séquence audio, musique… Un schéma pratique pour mieux comprendre ce que sont les licences Creative Commons. Comment attribuer une licence Creative Commons ? Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : Île-de-France Tags: cartographie, Creative Commons, droit, infographie

Les fake news, miroir grossissant de luttes d’influences Quel que soit l’angle sous lequel on les observe, c’est sur l’énigme du médium[+] NoteLes travaux de Louise Merzeau s’inscrivent dans le courant de pensée de la médiologie . [1] que ces fausses nouvelles conduisent notre regard. Corps conducteur, milieu, organe : comment les idées se propagent-elles, comment leur circulation transforme-t-elle la réalité, comment le pouvoir s’incarne-t-il dans cette puissance de propagation ? Il est utile de rappeler que tout régime de vérité implique un système de falsification en miroir Sans faire l’anamnèse des pratiques de désinformation — dont l’histoire est logiquement aussi longue que celle de l’information elle-même —, il est utile de rappeler que tout régime de vérité implique un système de falsification en miroir, qu’on peut interpréter comme l’expression simultanée de son autorité et de ses dérèglements plus ou moins intentionnels. Nos actuelles fake news ne dérogent pas à la règle.

Trouver des images exploitables en classe Le site académique Documentation Rouen a publié en janvier 2015 une importante mise à jour d'un article initialement paru en 2005 (et réactualisé en février 2014) sur la recherche d'images en ligne exploitables dans un cadre scolaire (Creative Commons...). La présente refonte s'enrichit de nouvelles ressources dans la plupart des catégories proposées. Elle offre également une nouvelle interface visant à faciliter le parcours de navigation au sein de la page. Une entrée tripartite Pour favoriser la découverte des ressources sélectionnées, l'article affiche désormais un sommaire graphique thématique « cliquable », à la manière d'une simple carte heuristique, qui se divise en 3 branches principales : les outils de recherche spécialisés comme Compfight ou Photos for Class, les banques généralistes telles que Cepolina et les différentes banques thématiques (Arts visuels, Cartes, Commerce, Dessins, Histoire géographie, Hôtellerie restauration, Littérature...). Des outils et des banques

Bulletin officiel n° 39 du 27 octobre 2005 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLEMise en œuvre dans les écoles du contrat du 20 mai 2005 sur la reproduction par reprographie d’œuvres protégéesNOR : MENE0502286C RLR : 180-1 CIRCULAIRE N°2005-164 DU 19-10-2005 MEN DESCO B6 Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux inspectrices et inspecteurs chargés de circonscriptions du premier degré ; aux directrices et directeurs d’école La reproduction par reprographie d’une œuvre protégée (1) pour une utilisation collective requiert le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause. (1) On entend par œuvres protégées les créations artistiques elles-mêmes (l’œuvre d’un auteur : par exemple, le texte d’un roman), mais aussi les supports permettant la diffusion de ces œuvres (l’œuvre d’un éditeur), lorsqu’ils enrichissent l’œuvre originale, (par exemple une œuvre commentée). Préambule Annexe 1 • Néant

La « société de l'information », glossaire critique, Commission française pour l'Unesco .... Un livre-interpellation de la commission française pour l' Unesco. La « société de l'information », glossaire critique, Commission française pour l'Unesco, La documentation française, 2005, 164 p., 15 euros. Nous sommes à mi-chemin entre les deux sessions du Sommet Mondial sur la Société de l'information (Genève, 2003 et Tunis, 2005) où l'Unesco a nécessairement son mot à dire, même si les politiques ont confié à l'organisme purement technique et industriel, l'Union Internationale des Télécommunications, la maîtrise sur ce sommet - ce qui en dit long sur son orientation initiale. La Commission française mène une activité de réflexion et de proposition, dont une partie concerne les questions d'information et de communication, puisque l'un de ses comités permanents, présidé par Éric Baptiste, leur est consacré. est, aujourd'hui, la situation sociale des savoirs sur l'information. communication & langages - n° 143 - Mars 2005

Les théories du complot ébranlent-elles l'école ? Mensonges officiels, Illuminati et autre complot juif mondial : les thèses conspirationnistes se répandent aujourd'hui dans l'esprit des élèves français qui en viennent à mettre en doute, voire à refuser l'enseignement de leurs professeurs... À l'occasion des Rendez-vous de l'histoire de Blois, qui se mêlent en particulier de sciences cette année, Rue des écoles enquête sur la présence d'un imaginaire et d'un "savoir" complotiste dans les salles de classe, sur ses sources et les moyens de le combattre, tout en gardant toute sa place à la joie de l'illumination... - Cécile Dunouhaud, professeure agrégée d'histoire, enseignante au lycée Marguerite Yourcenar (Morangis). Retrouvez son intervention du samedi 7 octobre aux Rendez-vous de l'histoire : De la confiance à la défiance : les sciences face à la théorie du complot - Emmanuelle Perez-Tisserant, maîtresse de conférences à l'Université Toulouse Jean Jaurès et spécialiste de l'histoire contemporaine de l'Amérique du Nord.

Podcast : La science face aux fake news À l'occasion de la Fête de la Science 2017, une émission sur l'importance de la médiation scientifique et de la culture scientifique, portées par les chercheurs, dans une époque marquée par la post-vérité, le climatoscepticisme, les débats sans fin sur les vaccins, etc. Gilles Bœuf parle de la poussée du climatoscepticisme, de la contestation des faits scientifiques, de la non-science et comment il y répond à son niveau. Samuel Guibal parle des attaques contre la science, de la manière dont il voit les aberrations actuelles (créationnistes, « platistes »), de ce qu'il y a à faire pour faire progresser la culture scientifique et des initiatives comme la fête de la science. Véronique Atger parle des chercheurs, de leur vie et leurs rôles ; comment faire vivre cette recherche à l'extérieur, la valorisation de la recherche et la fête de la science à Sorbonne Universités. Animation : Yves Bongarçon (Moustic the Audio Agency) et Didier Pourquery (The Conversation France).

Il est plus que temps que le Big data évalue ses impacts Cathy O’Neil est data scientist (blog, @mathbabedotorg). Docteur en mathématique de Harvard, elle vient de publier un livre intitulé Armes de destruction matheuses expliquant comment les Big Data augmentent les inégalités et menacent la démocratie, comme le soulignait une récente interview d’elle dans Rue89. Elle a beau être une spécialiste des données et de leurs traitements, elle n’en est pas moins très sceptique et critique sur l’utilisation que nous en faisons. Sur la scène de la conférence USI, elle revenait d’une manière simple et pédagogique sur ce qu’est un modèle (voir notre article « Ouvrir les modèles ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les mathématiciens ne font pas toujours bien mieux. Image : Cathy O’Neil sur la scène d’USI. Le premier problème, outre la difficulté que peut représenter parfois la collecte, est de décider quelles données utiliser. Cathy O’Neil revient sur nombre d’exemples sur lesquels elle s’est déjà souvent énervée sur son blog. Hubert Guillaud

CR de la 2e table ronde : rumeurs et fausses informations, plus de bruit que d'influence - Observatoire de la Déontologie de l'Information L’issue du scrutin présidentiel a-t-elle été influencée par les fausses nouvelles et autres intox qui ont circulé pendant la campagne ? c’est bien la question posée par la seconde table ronde. Et la réponse est plutôt non. Non seulement « l’influence médiatique n’est que la pointe émergée de l’iceberg des influences » a rappelé Nicolas Kaciaf en citant un chercheur américain, mais on vote aussi pour quelqu’un pour des raisons qui n’ont pas trait au « vrai » et au « faux » , mais relève de sa capacité à séduire, à convaincre, à faire rêver. Mais les journalistes ne peuvent ignorer le phénomène. de gauche à droite : Patrick Eveno ; Marie-Christine Lipani ; Gaël Favennec ; Samuel Laurent ; Claire Berthelemy ; Bruno Denaes ; Nicolas Kaciaf ; Marie Bohner (photo ThB/ODI) Autre expérience analysée : celle des 5 journalistes du site d’information L’Imprévu qui ont vérifié en direct certaines affirmations des invités de L’Émission Politique de France 2 – ici pour les revoir .

Accueil

Related: