background preloader

Figaro ou Gorafi ?

Figaro ou Gorafi ?
Related:  Bazar temporaire 21MEDIASManipulation & Désinformation - A Classer

FotoForensics – Découvrez si une image a été retouchée Sur les journaux, les magazines, les sites et surtout dans les pubs, les images sautent rarement l'étape de la retouche. Parfois elle est appliquée explicitement pour orner la capture de décorations, lui ajouter des titres, voire la rendre comique en y insérant des éléments inattendus. Il devient cependant bien plus difficile de détecter si telle ou telle image est truquée si elle est sensée, justement, ne pas être reconnue comme ayant été modifiée, surtout avec les logiciels de plus en plus performants comme Photoshop, The Gimp, PhotoFiltre, Paint... Des livres ont été copiés et le petit dinosaure ajouté Résultat de l'analyse : les retouches sont plus claire Aujourd'hui, je vous présente le site FotoForensics qui, avec son algorithme d'analyse du niveau d'erreur (ELA), vous permet enfin, en quelques secondes et gratuitement, de savoir si une image a été retouchée ou pas. L'interprétation du résultat est finalement la partie la plus difficile.

Livret interactif le vrai du faux Cinq chroniques de France Info "Le Vrai du Faux" accompagnées de QCM auto-correctifs pour travailler sur le thème de la rumeur et de la désinformation. Mise à jour 2013 : ,deux pages de bilan, suppression de la chronique " Fin du monde à Bugarrach" , trois chroniques et de nouvelles pistes pour prolonger l’activité . Thèmes : facebook, serpents, premier pas sur la Lune, football, nutella, chaînes de courrier électronique, mythomanes... Disponible en CD-Rom, contre frais de port . © France-Info, autorisation réservée à un usage pédagogique. Mode d’emploi : Le Vrai du Faux-2013 Téléchargez le dossier Zip en cliquant sur le petit carton à droite ( il faut du temps, c’est un gros dossier de 38Mo) Décompressez-le : (clic droit, extraire) vous obtenez un dossier nommé vdf Copiez le dossier entier sur un répertoire réseau accessible depuis tous les postes de travail des élèves. Testez-le : dans le dossier, double clic sur "lecteur.exe" ( autorisez l’exécution du programme si besoin )

« Il est de notre devoir de consulter diverses sources d’information » Ann Mettler est la directrice du Centre européen de stratégie politique, le think tank interne de la Commission européenne. Nous l’avons rencontrée à l’occasion du Web Summit 2016, où elle était invitée à s’exprimer sur « La bulle de filtres vs. la démocratie ». Selon le Reuters Institute Digital News Report 2016, deux tiers des utilisateurs de Facebook utilisent ce réseau pour s’informer. C’est un phénomène de masse, qui s’intensifie. Quel est votre avis sur le rôle joué par les réseaux sociaux tels que Facebook dans l’information et la mobilisation des citoyens ? Ann Mettler : Si nous ne découvrons plus un large éventail d’opinions à travers les informations, nous avons peut-être un problème avec la démocratie Tout d’abord, je ne peux pas m’exprimer officiellement au nom de la Commission européenne. Ceci étant dit, je pense qu’il s’agit là d’une tendance à laquelle il faut prêter attention. Avez-vous une idée ou une proposition que vous voudriez partager ?

ChEEk Tous les vendredis, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire. Après mes derniers échecs et la réminiscence, la semaine dernière, de ce mauvais souvenir, il fallait que je prenne les choses en main. Nous voilà donc dans son appartement de trentenaire vivant en colocation, c’est-à-dire en présence d’un frigo vide et d’une forte envie de sexe. J’ai pris le pli et je me trimballe quasi tout le temps avec un ou deux Manix dans la poche arrière de mon jean. Ça y est, les habits ont valsé au pied de son lit king size -j’ai vraiment bien fait d’aller chez lui-, vient le moment de de la passation de préservatifs. - Quoi, tu veux mettre une capote? Moi, genre un peu étonnée: - Euh… Oui… Lui, visiblement très vexé: - Mais ça veut dire quoi? Moi, jouant la naïveté: - Ben, que je veux mettre une capote… Lui, sûr de lui: - Tu ne me fais pas confiance? Moi, réprimant un sourire: - Dans la mesure où je te connais depuis une heure et dix-huit minutes, non…

Dossier:Tous plumés ! Une pause fiscale ? Quelle pause fiscale ? Dans le cadre des discussions sur le budget de l’État et le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 qui se sont tenues les troisième et quatrième semaines d’octobre, les députés de la majorité ont, une fois encore, choisi d’alourdir la fiscalité alors que les grands groupes français appellent de leurs voeux une baisse de la dépense publique. Premiers visés par une loi rétroactive, certains détenteurs de contrats d’assurance vie multisupports. Les entrepreneurs sont également dans le viseur du gouvernement, et notamment les Pigeons. Épargnants, entrepreneurs, entreprises. Pour l’aider à mener sa politique, le gouvernement socialiste aurait besoin de cajoler les épargnants, les seuls capables d’apporter des ressources à long terme à l’économie, tout comme les entrepreneurs et les entreprises, seuls créateurs de richesses et d’emplois, mais malheureusement il ne peut s’empêcher de les piquer. Les épargnants dépouillés @Valeurs

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La bonne, c’est qu’il existe aujourd’hui tout un panel d’outils et de techniques qui permettent d’enquêter sur ces hoax. Comme la désinformation n’est pas née avec Internet, la manipulation d’images n’est pas apparue avec Photoshop et Twitter. Le commissaire Nicolai Yezhov et Staline dans les années 1930. Ce qui a toutefois changé, c’est que la fabrication et la diffusion de ces intox sont aujourd’hui à la portée de tous. Images censées prouver que la voiture des frères Kouachi n’est pas celle retrouvée dans le XIXe arrondissement de Paris. Pour tromper les réseaux, rien de mieux qu’une photo ou encore mieux, une vidéo.

Méthodologie — Enseigner avec le numérique Une prise de notes s'avère très utile > ne pas naviguer au hasard > clarifier les concepts > trouver les termes les plus pertinents > définir sa stratégie, éventuellement la modifier De "bons" mots-clés Des mots suffisamment précis sur les moteurs - éviter les termes trop généraux qui risquent de générer trop de "bruit" dans les réponses, - choisir de préférence des termes spécifiques quitte à élargir par la suite votre requête. Des mots suffisamment larges sur les annuaires - pour trouver facilement les catégories et pour identifier les sites fédérateurs traitant du sujet, - quitte à préciser ensuite avec des termes plus précis. La langue - éviter les mots d'une langue autre que celle du moteur. Le type de mots - choisir de préférence des noms, - utiliser les autres mots (verbes, adjectifs, adverbes, pronoms) plutôt dans les expressions entre guillemets. L'ordre des mots joue parfois un rôle sur certains moteurs : - quels mots-clés sont prioritaires ? Une saisie correcte

877.n°877 - Contre l’emprise des théories du complot, l’école construit sa réponse Quoi de plus déstabilisant que les théories du complot auxquelles adhère une frange de la jeunesse scolarisée ? Contrer ce phénomène demande beaucoup de réflexion et de savoir-faire. L’école commence enfin à se donner les moyens de répliquer à ce défi. Contre les théories du complot, l’école est en train de s’armer intellectuellement et pédagogiquement. Pendant des années, la prise de conscience a cheminé lentement du fait qu’il y avait « un problème » avec l’adhésion d’une frange de jeunes aux absurdités toxiques véhiculées sur Internet et que ce problème, s’il dépassait de très loin l’univers scolaire, venait quand même le percuter directement. Female Circumcision: Photos of an Ancient Ritual in Kenya As the world marks the annual International Day of Zero Tolerance for Female Genital Mutilation on Feb. 6, the U.N.’s commitment to ending a practice it calls “a violation of the human rights of girls and women,” it’s worth remembering just how far away that goal remains. Despite a drop in recent years, female genital mutilation or circumcision is still practiced and valued in some 30 countries, mainly in Africa and the Middle East, under the belief that girls must be “cut” in order to prepare them for marriage. The procedure ranges from snipping off a piece of the clitoris to the removal of all external genitalia and can lead to a litany of health issues, from urination problems, cysts and infections to severe bleeding, infertility or complications during childbirth. The U.N. estimates more than 125 million girls and women are living with the often-horrific consequences of FGM/C. Koutaniemi arrived the day before the procedure.

Vive le Président ! Monsieur le Président, Je sais qu’il est de rigueur, dans les cercles internationaux, de critiquer votre action, et que votre popularité est au plus bas. J’aimerais néanmoins aujourd’hui vous rendre hommage car, malgré vos manières un peu frustes, je vous ai toujours admiré. Vous avez hérité d’un pays au bord de la faillite, rétif à l’évolution du monde, qui avait perdu la confiance des investisseurs internationaux et était encore gouverné selon un vision collectiviste de l’économie et de la société. Vous aviez promis de le redresser. en assainissant les finances publiquesen simplifiant le système fiscalen allégeant les procédures administrativesen introduisant une plus grande flexibilité dans les modalités d’embauche et de licenciementen mettant fin aux dérives des autorités locales Sur tous ces points, Président Saakashvili, vous avez tenu parole. Résultat, la Géorgie est passée dans l’Index of Economic Freedom du 113e rang en 2003 au 21e en 2012 (pour mémoire, la France est 62e).

Démêler l'info de l'intox sur Internet Une histoire de fake Après les attentats de 2015, chacun s’est accordé à dire qu’il était impérieux d’éduquer plus finement nos élèves à l’utilisation d’Internet. Les fake et autres théories du complot s’immisçant insidieusement sur les murs Facebook et les fils Twitter des ados doivent nous amener à réagir sur le terrain de la pédagogie. Réagir oui, mais comment ? Un cours théorique, aussi documenté et solide que possible, ne suffit plus. Si une large partie des enseignants s’est emparée des réseaux sociaux à des fins personnelles ou professionnelles, il reste des collègues rétifs à ces outils. C’est autant de questions qu’il faut poser aux élèves à partir de situations et d’exercices pratiques pour démêler le vrai du fake, l’info de l’intox. Le complotisme pointe (encore) le bout de son nez par Fabrice Erre, enseignant et auteur de BD (source : -> lien vers la séquence <- Commentaires

Wikistrike - Rien ni personne n'est supérieur à la vérité TF1-France 2, à chacun son JT #4 : comment couvrir l'attentat déjoué tout en se démarquant ? Cazeneuve contre paroles d'experts. Après l'annonce des autorités du projet terroriste contre les églises à Villejuif, TF1 invite le ministre de l’Intérieur tandis que France 2 insiste sur les éclairages. Comment les JT de TF1 et de France 2 réagissent-ils face à une actualité qui s'emballe ? Le cas s'est présenté ce mercredi 22 avril, alors que les autorités ont révélé qu'un attentat contre des églises aurait été évité dimanche dernier à Villejuif. France 2 a consacré une « page spéciale » à l'information, qui a duré 22 minutes (soit la moitié du journal). Là où France 2 se distingue, c'est dans les éclairages apportés et dans une volonté plus affirmée de mettre en perspective. Si elle dispose de moins d'angles d'attaque différents, la Une a réussi à inviter le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, pour une interview en plateau de 6 minutes. JT de TF1 JT de France 2

Sotchi : Les athlètes excédés par les sonneries de portables oubliés sur les corps d’opposants coulés dans le béton Sotchi – Le feuilleton autour des installations, terminées ou bâclées, des jeux olympiques de Sotchi continue. Cette fois, ce sont les athlètes eux-mêmes qui se disent très énervés par les sonneries de portables à répétition provenant des téléphones oubliés sur des corps coulés dans le béton des chambres d’hôtels. Reportage. Comme toutes les nuits depuis leur arrivée à Sotchi, les hockeyeurs canadiens sont réveillés par une alarme de portable. Ce phénomène s’est reproduit à l’identique depuis l’arrivée des sportifs au village olympique mais aussi pour les journalistes. « Au début j’ai cru que c’était mon téléphone qui sonnait » s’amuse un journaliste de CNN qui dit son inquiétude à l’idée de dormir à quelques centimètres d’un cadavre. « Le béton ne laisse pas passer l’odeur, c’est déjà ça ». Mais parfois cela va plus loin, comme par exemple sur la piste de bobsleigh.

Related: