background preloader

Extensions de gamme : comment s'assurer de volumes additionnels ?

Extensions de gamme : comment s'assurer de volumes additionnels ?
12 sept. 2011 - Sur le chemin pavé de bonnes intentions de l’extension de gamme/marque, les pièges sont nombreux. Gare aux effets collatéraux ! Quels sont les éléments à prendre en compte pour augmenter ses chances de réussite et s’assurer une bonne rentabilité ? Les Conseils et solutions d’Amaury de Beaumont, Directeur Innovation et Prévisions des ventes du département CPG (Consumer-Packaged-Goods), Ipsos Marketing. Faire ses gammes La difficulté à innover et à faire émerger l'innovation oriente régulièrement celle-ci vers plus d'extension de gamme que d'innovation pure. La rentabilité en juge de paix Les ressorts d’une extension de gamme sont multiples. Marque mère : dégâts collatéraux De fait, en matière d’extension de gamme/marque, la distribution se montre généralement trop optimiste. La bonne information Tous ces éléments expliquent à quel point l’exercice de l’extension de gamme/marque peut être difficile. Les réponses d’Ipsos Quelques règles d’or

http://www.ipsos.fr/ipsos-marketing/paroles-experts/2011-09-12-extensions-gamme-comment-s-assurer-volumes-additionnels

Related:  Gamme et politique de marqueL'approche mercatique des produits et des servicesProjet Terminalesouleymanediagne

CAS D'ECOLE 3: STRATÉGIE D’EXTENSION DE LA GAMME : COMMENT MONTBLANC S’EST IMPOSE COMME UNE MARQUE GLOBALE Tout le monde connaît Montblanc à cause du stylo, Mais la plus grande force de la marque pouvait également devenir sa plus grande faiblesse. Richemont (l’entreprise propriétaire de la marque Monblanc) est au coeur des problématiques du luxe : numéro deux mondial du secteur, il est également propriétaire de Cartier, Van Cleef, Lancel, etc. Montblanc risquait de s’étioler. C’est le revers de la médaille de l’identification d’une marque à un produit... Le risque devenait d’autant plus fort que le fameux stylo en résine noire a commencé à s’essouffler commercialement. Media Webtv ! Qu’est ce que la valeur perçue d’un produit ? Qu’est ce que la valeur perçue d’un produit ? Publie le 03 juin 2013 par admin Il ne vous a pas échappé que tout produit ou tout service a une valeur intrinsèque liée à son coût de fabrication et la marge souhaitée par l’entreprise. Mais est ce que ce sont ces seuls paramètres qui déterminent la valeur d’un produit ou d’un service ?

Comment utiliser les réseaux sociaux pour séduire les consommateurs ? Petit à petit, les réseaux sociaux prennent leur place dans les stratégies de relation client multicanal. D'ailleurs, selon la deuxième édition de l'étude Social media attitude du SNCD, ils s'imposent devant le téléphone et le courrier dans la hiérarchie des canaux de relation avec la marque suite à l'achat. D'où l'intérêt de soigner sa présence sur Facebook ou Twitter. Et les clients mordent à l'hameçon puisque 36% des socionautes sont fans d'au moins une marque ; 32% ont déjà posté un avis et 27% sont prêts à acheter via un réseau communautaire. Enfin, le bouche-à-oreille reste une valeur sûre, y compris sur la Toile, puisque 37% prennent en compte les avis ou remarques publiés. Face à ces nouveaux comportements, les directions de la relation client ont tout intérêt à capitaliser sur ces échanges spontanés.

Dix conseils pour réussir son lancement de produit 1. Trouver le bon positionnement Souvent l'entreprise s'est concentrée sur les caractéristiques du produit mais n'a pas assez réfléchi à son positionnement. L'Oréal complète sa palette de marques Quand Nicolas Hieronimus, directeur général de la branche luxe de L'Oréal, rend visite, début janvier, aux équipes de la marque de maquillage Urban Decay, rachetée deux mois plus tôt par L'Oréal, il a un choc. Musique rock à fond dans l'open space, pause à la plage à midi... On est loin de l'univers sage de Lancôme. Basée à Newport Beach en Californie, cette entreprise aux airs de start-up et à l'esprit irrévérencieux (Urban Decay signifie "déliquescence urbaine") est devenue la marque de choix des teen-agers branchées.

Les cinq innovations commerciales plébiscitées par le consommateur 1. L'achat direct auprès du producteur La tendance est bien là: l'innovation commerciale préférée de près d'un consommateur sur deux (46%) est en fait un concept de vente: l'achat direct auprès du producteur, sans intermédiaire. Ce peut être directement à la boutique de l'usine ou de la ferme, l'abonnement à un panier d'une AMAP (association pour le maintien d'une agriculture paysanne) ou le passage par les sites internet des producteurs : Le Petit producteur, Mon Marché.fr, La Ruche.com, etc. "Cela témoigne de la volonté du consommateur d''un retour vers le local et la proximité", analyse Eric Carabajal, directeur de Popai France, l'association des professionnels du marketing sur le point de vente qui a commandé l'enquête. 2.

Les relations commerciales avec les fournisseurs : des négociations libéralisées qui restent difficiles Les relations entre les entreprises agroalimentaires et la grande distribution sont caractérisées par des tensions récurrentes. Les pouvoirs publics sont donc périodiquement intervenus pour rétablir l’équilibre contractuel. Les outils réglementaires de la régulation des relations commerciales La loi Galland du 1er juillet 1996, en clarifiant la fixation de la « marge avant [1] », a permis d’éradiquer les pratiques de revente à perte et des prix prédateurs . La distribution a alors développé les services de « coopération commerciale », et donc accru les « marges arrière [2] », correspondant à cette coopération commerciale, mais non susceptibles d’être répercutées dans les prix de vente au consommateur.

Le produit 1.3. La classification des produits 1.3.1. Les produits industriels Décathlon : une innovation par semaine ! Tous droits réservés - ©REA En Europe, le distributeur est devenu le numéro un de ­l’équipement sportif à coups d’inventions ­malignes et grâce à une organisation sans faille. Début août, c’est avec un maillot de bain signé Déca­thlon que Yannick Agnel a remporté la médaille d’or du 200 mètres nage libre aux Mondiaux de Barcelone. Pourtant, inutile de chercher le même en magasin : vous ne le trouverez pas. Ce modèle, baptisé Jammer Pro et conçu en collaboration avec le champion, n’est disponible que sur Internet. Et à un prix bien éloigné des standards habituels du distributeur : 199,95 euros pour le modèle bleu, alors que le short de bain premier prix est à 5 euros.

Marketing, Communication entreprise, Relation client De l’arrivée en magasin au passage en caisse, Monoprix place la relation client au cœur de sa stratégie commerciale D’ici le mois de juin, l’ensemble des collaborateurs de Monoprix en magasin porteront une nouvelle tenue aux teintes noire et taupe (en illustration). Accompagnée d’un badge nominatif et inspirée des métiers de bouche traditionnels, elle permettra de les rendre plus facilement identifiables.

Définition : Montée en gamme » Définitions marketing Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le . Glossaires : Marque | Marque / produit | Techniques et forces de vente Le terme de montée en gamme peut désigner deux actions de nature différente selon qu’on se situe dans le contexte d’une stratégie de marque ou dans le cadre d’une action de vente. Les services aux entreprises à forte valeur ajoutée : monter en gamme ou délocaliser Les prévisions économiques de Xerfi 2012-2017 en vidéo sur Xerfi Canal. Ludovic Melot, directeur d'études Xerfi-Precepta. Les services aux entreprises à forte valeur ajoutée (les prestations intellectuelles, pour faire simple) ne sont pas épargnés par la crise. Mais ils représentent néanmoins une vraie force pour la France. Pour bien vous faire prendre la mesure de l’importance de cette filière, livrons-nous un petit exercice très parlant, sous forme de comparaison avec un secteur que tout le monde connaît : l’automobile. ... Ludovic Melot Les services aux entreprises à forte valeur ajoutée : monter en gamme ou délocaliser - Présentation - Suite

Related: