background preloader

Quelle protection européenne pour les données personnelles ?

Quelle protection européenne pour les données personnelles ?
Question d'Europe n°250 Quelle protection européenne pour les données personnelles ? Résumé : La Commission européenne a rendu public, le 25 janvier 2012, un projet de règlement relatif à la protection des données à caractère personnel, qui refond l'ensemble du cadre juridique européen issu de la directive de 1995. Si ce projet comporte de nombreuses avancées, notamment en termes de renforcement des droits du citoyen et de mise en conformité des entreprises, le mécanisme de régulation proposé, fondé sur le critère de " l'établissement principal ", n'est pas adapté à l'univers numérique. La protection des données personnelles fait l'objet d'un important débat européen. I. 1. La Commission européenne, et plus particulièrement sa vice-présidente Viviane Reding, ont eu à cœur de porter un message efficace : " un continent = une règle applicable ". 2. II. III. 1.

L'identité numérique Je me suis engagé à écrire un texte d'introduction à l'identité numérique pour le Labo VTÉ sur les médias socionumériques. Je vais donc écrire une première version ici. Je la transposerai sur l'espace du labo VTE pour recevoir les commentaires des autres participants. Afin de comprendre l'aspect numérique de notre identité, il importe de d'abord clarifier quelques caractéristiques importantes de notre identité. Chaque petite facette de votre boule disco identitaire représente une chose que vous aimez/détestez, une activité que vous appréciez ou non, l'une de vos valeurs/croyances/habitudes/manies/peurs/passions... En 2012, avec la place prépondérante qu'Internet et les médias sociaux occupent dans nos vies, il y a inévitablement une partie de notre identité qui est numérique. Il importe aussi de savoir qu'on laisse des traces à notre sujet dès que l'on navigue sur Internet, souvent sans le savoir. En conclusion: Nous avons tous une identité numérique plus ou moins détaillée.

Tous inégaux devant l'identité numérique ! Le web a tendance à gommer les inégalités notamment avec l'accès à l'information, les outils open source et à favoriser les échanges et les partages de contenus. Pourtant, nous sommes profondément inégaux devant un élément fondamental pour chacun d'entre nous : notre identité numérique ! Eh oui, en fonction de notre marque personnelle, c'est-à-dire notre prénom et notre nom, nous n'aurons pas à faire face au même niveau de concurrence. Un prénom, un nom : une identité numérique qui vous colle à la peau : Ca y est vous avez décidé d'améliorer et d'optimiser votre présence sur internet après avoir lu notre dernier article Personal branding : découvrez votre marque personnelle Bravo ! Deux cas de figure se présente : Votre prénom-nom est très commun : En vous googlant vous vous apercevez que vous n'êtes pas le seul ou la seule à vous appeler ainsi et que les traces numériques de vos homonymes sont légions en un mot : la concurrence est rude ! Vous êtes unique sur la toile : Quel constat :

webo-id-numerique - home Cours 8 – Réseaux sociaux et identité numérique | MESFC Lyon2 Cours 8 – Réseaux sociaux et identité numérique L’objectif de ce cours est que vous soyez en mesure de prendre en compte, dans vos pratiques professionnelles, les usages que font les enfants et les adolescents des réseaux sociaux. Il vise également à vous aider à mettre en place, dans votre enseignement, une éducation à l’usage des réseaux sociaux. La synthèse du travail réalisé pour ce cours sera faite sur cette page La discussion sur "Quelle éducation à l’identité numérique à l’école ? " aura lieu sur le forum Ce qu’il faut faire (avant le 8 décembre) - Publier un article sur le blog (catégorie "identité numérique") présentant la personne du groupe qui se trouve juste avant vous dans la liste avant le 2 décembre (utilisez le prénom et l’initiale du nom comme titre à votre article et ne donnez jamais le nom de la personne dans l’article) - Proposez une définition à l’expression "identité numérique" ? Des vidéos pour réfléchir Des lectures pour apprendre Mon avatar Mon identité numérique

Guides de responsabilité sur les réseaux sociaux En cette rentrée 2012, la Commission scolaire des Patriotes (au Québec) a mis en ligne 2 guides de qualité élaborés dans un cadre pédagogique qui comprennent des conseils pratiques pour agir de manière responsable sur les médias sociaux : Guide à l’intention des élèves et leurs parents : Vivre sur les médias sociaux comme dans la vraie vie! et Guide à l’intention des employés des écoles. Pratique et responsabilité Si la pratique des réseaux sociaux en ligne peut présenter certains avantages (notamment en terme de rapidité de communication avec des personnes), leur utilisation inadéquate peut être problématique : traces ineffaçables, données personnelles et vie privée dévoilées, réputation des utilisateurs mise en branle… Guide à l’intention des élèves et leurs parents : Vivre sur les médias sociaux comme dans la vraie vie! Le Guide à l’intention des élèves et leurs parents : Vivre sur les médias sociaux comme dans la vraie vie! Guide à l’intention des employés des écoles Licence :

Cliquez et nettoyez ! Partout la séduction se déploie : aux abords des villages, dans notre assiette, dans l'apparence des gens, dans la nature. On nous séduit par les odeurs, par les yeux, les oreilles, le coeur, le geste, les idées, le ventre… mais encore faut-il savoir s'y prendre. Du coté de l'éducation en ligne, on ne trouvera pas de cours qui sentent bon la lavande, mais qui sont bien présentés, avec un certain prestige, de l'ergonomie et de la qualité. Dans les classes ? Une classe qui sent effectivement bon inspirera surement un peu peu plus qu'une autre dégageant des relents de peinture ou de moisissure, mais encore plus si elle est ergonomiquement adaptée à votre façon d’enseigner ou d’apprendre, comme vous le découvrirez. L'idée de séduire va bien au delà des apparences, la séduction est une façon de présenter l'expérience future, une promesse qui sera suivie si on accepte le jeu sans sauter trop d'étapes d'approche, sans craintes ni autres préoccupations.

Souriez, vous êtes pistés Partout la séduction se déploie : aux abords des villages, dans notre assiette, dans l'apparence des gens, dans la nature. On nous séduit par les odeurs, par les yeux, les oreilles, le coeur, le geste, les idées, le ventre… mais encore faut-il savoir s'y prendre. Du coté de l'éducation en ligne, on ne trouvera pas de cours qui sentent bon la lavande, mais qui sont bien présentés, avec un certain prestige, de l'ergonomie et de la qualité. Dans les classes ? Une classe qui sent effectivement bon inspirera surement un peu peu plus qu'une autre dégageant des relents de peinture ou de moisissure, mais encore plus si elle est ergonomiquement adaptée à votre façon d’enseigner ou d’apprendre, comme vous le découvrirez. L'idée de séduire va bien au delà des apparences, la séduction est une façon de présenter l'expérience future, une promesse qui sera suivie si on accepte le jeu sans sauter trop d'étapes d'approche, sans craintes ni autres préoccupations.

ClavEd : Les élèves et l’identité numérique Les ClavEd sont des discussions thématiques qui se déroulent sur Twitter les mercredis sur l’heure du midi (heure du Québec). Cette semaine, le thème de l’identité numérique a permis de ressourcer les quelques 50 participants. Infobourg en était. Le 19 septembre, un échange particulièrement intéressant a eu lieu sur Twitter dans le cadre d’un ClavEd sur l’identité numérique. « En surfant sur le web, nous laissons derrière nous une traînée de données numériques que d’autres peuvent copier, coupler, analyser, détourner ou même vendre, souvent à notre insu et sans notre accord. Trois questions ont guidé la réflexion collective. Question 1: Pourquoi sensibiliser les élèves à leur identité numérique? « Les paroles s’envolent, mais les écrits restent, rappelle @roynoTIC. « La prise de conscience du caractère public d’Internet n’est pas faite chez beaucoup de jeunes (chez plusieurs adultes non plus, d’ailleurs!) De très nombreuses ressources ont été proposées ici, les voici en vrac :

La mort numérique : choix de l'oubli, droit à la copie Que faire des données d'un utilisateur mort ? Qu'en faire quand ces données relèvent de l'intime et qu'elles n'existent que sur les serveurs d'une société commerciale ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Olivier Ertzscheid (maître de conférences en sciences de l'information. IUT de La Roche sur Yon. Université de Nantes.) Vous venez de mourir. Récemment c'est grâce à un article du Daily Mail sur le supposé procès que Bruce Willis comptait intenter à Apple, que la planète découvrait stupéfaite qu'un utilisateur d'Itunes ne pouvait à son décès rien conserver ni transmettre à ses proches, l'ensemble des produits (films, musiques, livres) cessant d'exister à la clôture du compte. La question de la mémoire, de la transmission par-delà la mort est depuis longtemps déjà bouleversée par le numérique. Pourtant des solutions simples semblent exister : pour certains services, on pourrait donner son identifiant et son mot de passe à ses enfants ou à ses proches.

Related: