background preloader

En Scènes

En Scènes
Parcours thématique Céline Hersant Introduction Après la fin de l'Ancien Régime, la France entre dans une période trouble : grandeur et décadence du 1er Empire sous Napoléon, Restauration et Monarchie de Juillet, Deuxième République, Second Empire, débuts de la IIIe République... L'instabilité politique est grande et se reflète aussi à travers les prises de positions des intellectuels et des écrivains du XIXe siècle : les romantiques, Lamartine, Chateaubriand, Hugo, Musset, Vigny... sont tous des jeunes gens engagés mais leurs rêves utopiques d'une société nouvelle seront mis à mal par les divers renversements gouvernementaux, les soulèvements populaires et le triomphe d'une bourgeoisie ventripotente. Le paysage artistique français s'inspire en grande part au début du XIXe siècle de la légende napoléonienne : la littérature devient patriotique, en rapportant l'histoire contemporaine sous forme d'épopée (par exemple dans les romans de Chateaubriand, d'Hugo ou de Stendhal). Le Cénacle Related:  Histoire littéraire

En scènes : le spectacle vivant en vidéo Parcours thématique Marie-Isabelle Boula de Mareuil Introduction Prenant ses distances avec le classicisme littéraire et, parfois, le contrepied de l'esthétique des Lumières, le paysage théâtral européen au XIXe siècle réfléchit aux moyens de représenter les aspirations et les contradictions de l'homme dans un monde qui le contraint toujours davantage. Pour ce faire, il apparaît indispensable aux auteurs dramatiques comme aux théoriciens de rejeter les règles et conventions imposées par la tradition aristotélicienne, d'une part, et de renouveler, d'autre part, l'ensemble de l'esthétique théâtrale, celle-ci comprenant le langage comme les conditions de la représentation. Le romantisme allemand : la quête de la liberté La création théâtrale dans l'Allemagne du XIXe siècle est déterminée par le contexte politique et social qui accompagne la fin du siècle précédent. De 1791 à 1817, Goethe dirige le théâtre de Weimar. [1] Voir notamment Johann Wolfgang von Goethe, Écrits sur l'art, tr.

En Scènes - Parcours Un théâtre d'avant-garde dans les années cinquante Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la forme dramatique, comme la majorité des formes artistiques, traverse une période de remise en question. Les auteurs ressentent la nécessité de modifier profondément la forme théâtrale, tant au plan de l'écriture qu'au plan de la mise en scène. L'Absurde Dans les années quarante se développe en France la philosophie existentialiste, dont le représentant le plus connu est sans conteste Jean-Paul Sartre. Sartre et Camus écrivent tous deux une littérature qui reflète leurs positions philosophiques. Les deux auteurs conservent cependant une approche assez traditionnelle du théâtre, leurs pièces étant construites de manière relativement classique. [1] Albert Camus, Le mythe de Sisyphe, essai sur l'absurde, Gallimard, NRF, Paris, 1952. [2] Martin Esslin, Le théâtre de l'Absurde, Buchet/Chastel, Paris, 1971. L'absurde selon Esslin [1] Emmanuel Jacquart, Le théâtre de dérision, Gallimard, coll. Ionesco

En scènes : le spectacle vivant en vidéo Parcours thématique Céline Hersant Naissance et fortune d'un genre Le Vau-de-Vire et les voix de ville Quelques doutes planent sur les racines étymologiques du mot « vaudeville », mais les historiens s'accordent à retrouver son origine dans les couplets populaires qu'on chantait autrefois dans le Vau-de-Vire (ou Val-de-Vire, une localité normande). Petit à petit, ces couplets, qui conservent un ancrage très fort avec le fond populaire, seront mêlés à du texte, portés à la scène, et connaîtront un certain succès aux XVIIe et XVIIIe siècles, avant de passer dans le répertoire de l'opéra-comique, genre né de l'interdiction de parole dont le Théâtre de Foire sera frappé au début du XVIIIe siècle et où officient des hommes de théâtre, des paroliers et des chansonniers comme Lesage, d'Orneval, Fuzelier, Piron [ Voir le parcours sur le paysage théâtral à la fin de l'Ancien Régime ], genre dont Favart puis Meilhac et Halévy sont les représentants les plus célèbres de nos jours. [1] N. Le distrait

En Scènes Introduction « Le voyageur qui visitait Venise et se rendait dans l'un des théâtres où les Zanni jouaient la comédie, se retournait, regardait le public autour de lui, les Signori et les courtisanes célèbres, et il voyait des masques partout. Même face à lui : parmi les personnages de la farce ou de la comédie, il y avait aussi des visages masqués. Plus tard, lorsqu'il rentrait chez lui, il parlait de la présence, en Italie, d'un théâtre masqué. C'est à de telles histoires que l'on doit le phénomène étrange de la survivance de la Commedia dell'Arte dans l'imagination d'aujourd'hui, sans qu'elle se fonde ni sur des textes théâtraux, ni sur une tradition vivante, mais uniquement sur des images et des descriptions. [1] Ferdinando Taviani et Mirella Schino, Le secret de la Commedia dell'Arte. La Commedia dell'Arte, entre fantasme et référence La Commedia dell'Arte jouit aujourd'hui d'un double statut : à la fois fantasme et référence. La Commedia dell'Arte souffre de sa propre mythologie.

La poésie engagée [Français, Tout le lycée] Eloïse Osmond, professeur de français au lycée, a créé une activité de français destinée aux élèves de bac pro. Ils pourront voir ou revoir les notions de cours sur la poésie engagée et leur mise en application avec l’étude du « Chant des partisans ».Ancrage au programme scolaire Utiliser le lien html pour faire un lien vers l’activité : Utiliser le code iframe pour l’intégrer dans votre blog ou site pédagogique : Importer cette activité dans votre ENT ? Vous souhaitez créer vos propres activités E&N ? Des remarques, des questions sur cette activité ?

En scènes : le spectacle vivant en vidéo Rejeter le réalisme Le Nouveau Roman regroupe sous sa bannière des auteurs très variés, dont la plupart sont édités aux Editions de Minuit. Le terme, utilisé pour la première fois par Emile Henriot dans Le Monde du 22 mai 1957, sera repris par Alain Robbe-Grillet, qui publie en 1963 Pour un Nouveau Roman [1]. Ce « courant » influencé par Flaubert, Kafka ou Virginia Woolf s'inscrit dans un rejet du modèle absolu que constitue le roman du XIXe siècle, un roman bourgeois et réaliste. Les Nouveaux Romanciers rejettent la notion de personnage, privilégiant des figures peu caractérisées, parfois sans nom, des personnages parcellaires, dont le roman ne brossera pas le portrait, et qui ne sont pas systématiquement placés au centre de l'intrigue. L'émergence du Nouveau Roman est presque contemporaine de celle du théâtre de l'absurde, qu'elle suit de quelques années. [1] Alain ROBBE-GRILLET, Pour un nouveau roman, Editions de Minuit, coll. « Critiques », 1967. La thèse d'Arnaud Rykner Le personnage

Le théâtre antique Ce texte est extrait du site www.theatrons.com Des premiers hommes aux Grecs Naissance de la tragédie La scène théâtrale grecque Les théâtres permanents en pierre, dont les ruines sont encore visibles, sont construits après le ive siècle av. Les théâtres en plein air, semblent avoir été conçus pour accueillir un orchestre (espace circulaire plat, réservé au chœur), au bas d’une scène surélevée pour les acteurs, ainsi qu’une rangée de gradins en demi-cercle, construits à flanc de colline autour de l’orchestre. Ces théâtres pouvaient accueillir jusqu'à 20 000 spectateurs. Les acteurs (uniquement masculins) portent des vêtements ordinaires ou parfois des costumes, mais aussi des masques plus grands que leur visage, permettant de mieux les voir et d'indiquer la nature de leur personnage. Le plus ancien texte que nous connaissons sur l'art du théâtre est "la Poétique" d’Aristote (330 av. Dionysies, tragédie et comédie Dionysos A partir de 545 av. La tragédie antique grecque La "comédie nouvelle"

Vaudeville Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un vaudeville est une comédie sans intentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations. Au cinéma et en littérature c'est, par analogie, un film ou un roman comique, proche du vaudeville de théâtre. C'était, à l'origine, un genre de composition dramatique ou de poésie légère, généralement une comédie, entrecoupée de chansons ou de ballets. À partir de la fin du XIXe siècle, le vaudeville devient un genre théâtral caractérisé par une action pleine de rebondissements, souvent grivoise. L'argument le plus caricatural du vaudeville est alors l'adultère et les « portes qui claquent » : les trois personnages essentiels que sont le mari, la femme et l'amant se succèdent rapidement sur scène, se croisent sans se voir, et donnent naissance à la fameuse réplique : « Ciel, mon mari ! Histoire[modifier | modifier le code] D’un trait de ce poème en bons mots si fertile, Le Français, né malin, forma le vaudeville : Les vaux de vire

En Scènes Introduction C'est au XVIIe siècle, avec la fin des guerres de religion et l'intérêt nouveau que le pouvoir royal porte aux arts, que se développe véritablement le théâtre professionnel en France. Plusieurs troupes de comédiens se sédentarisent dans des lieux exclusivement dévolus au théâtre et profitent du mécénat royal ou nobiliaire. Le métier s'affirme dans toute sa virtuosité, mettant en avant les premières vedettes des planches. Tout cela favorise un bouillonnement artistique exceptionnel qui donne lieu à des expérimentations et des explorations de toutes sortes, tant dans l'écriture que dans la représentation. Parmi les plus heureuses, on relève notamment la création d'un nouveau genre dramatique, la tragicomédie, qui apporte au théâtre des inspirations romanesques et historiques venant élargir le socle de la tragédie et de la comédie antiques. Corneille, entre tragicomédie et tragédie Le triomphe du « Cid » Les tragédies Racine ou une nouvelle définition de la tragédie « Bérénice »

Le siècle des Lumières | Education & Numérique Cette activité, créé par Eloise Osmonde, vise à présenter 4 philosophes du siècle des Lumières, l’Encyclopédie et amorcer un combat de ces philosophes : la condamnation des erreurs judiciaires. Jouer l’activité en pleine page[expand title=’Ancrage au programme scolaire’]Niveau : Tout le lycéeDiscipline : FrançaisThème : Le Siècle des lumières VoltaireDiderotMontesquieuRousseauL’encyclopédie de Diderot et d’AlembertEtude d’une planche de l’Encyclopédie : le labourageLe vocabulaire à connotation juridiquePerformance[/expand] Partagez cette activité Copier ce lien html : le code iframe : <iframe src=’//www.education-et-numerique.fr/0.3/activity/embed.html? Importer cette activité dans votre ENT ? Vous souhaitez créer vos propres activités E&N ? Ressources pédagogiques complémentaires en Français Le mouvement des Lumières en Europe, sur le site de Passion Lettres A votre écoute :

En scènes : le spectacle vivant en vidéo Parcours thématique Marie-Isabelle Boula de Mareuil Introduction Tandis que les grands courants esthétiques et idéologiques des années 1970 tendent à disparaître, l'auteur dramatique contemporain se retrouve sommé, à la fin du XXe siècle, de relever trois défis : celui de représenter ou, à tout le moins, d'interroger l'état du monde ; celui d'inventer un nouveau rapport avec l'Histoire et les histoires ; celui, enfin, de trouver de nouvelles voies formelles et poétiques pour une écriture qui ne saurait reproduire des modèles anciens devenus caduques. Aperçu de la diversité des formes En parcourant brièvement le corpus édité au cours de ces trente dernières années, il semble à première vue impossible de distinguer différentes « catégories » d'écriture, tant les pièces produites présentent de différences les unes par rapport aux autres. Le théâtre et le monde L'homme, le monde, la crise Des interprétations du réel Eclatement des voix Le théâtre et les histoires Le jeu avec le passé Conclusion

Related: