background preloader

1ere Guerre Mondiale (1914/1918): Bataille de Verdun

1ere Guerre Mondiale (1914/1918): Bataille de Verdun

L'aviation à Verdun - Vidéo Ina 14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma De Chaplin à Tavernier, la Grande Guerre a laissé des traces dans le septième art. Sélection des 10 films incontournables. La magnifique intuition de Chaplin qui ne connut pas la guerre mais y jette Charlot dès 1918 (Shoulder Arms), la terreur pure du livre, puis du film de Dalton Trumbo, Johnny got his gun (1971) qui déchiquète le corps humain, la stupéfiante reconstitution des Croix de bois par Raymond Bernard (1931) ou encore La Vie et rien d’autre (1989) et Capitaine Conan (1996), les deux films de Bertrand Tavernier... autant de chefs-d’œuvre – on évitera l’expression « films culte » – à avoir vu sur la guerre de 14. 1. Scène finale des Sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick (1957) 2. A défaut de sauver le soldat poilu, tous ces films louent à leur manière le courage des combattants, évoquent leur humanité broyée, dénoncent la bestialité du carnage ou l’incohérence des états-majors. 3. Pourquoi Charlot est-il dans le brouillard ? 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

1/6 : Catastrophe Jalons Pour l'histoire du temps présent Guerre totale, la Première Guerre mondiale a fortement impliqué les populations civiles, mobilisées au service de l'effort de guerre. A l'arrière, les femmes furent une figure essentielle de "l'autre front" : la mobilisation et l'absence de millions d'hommes ont fait découvrir aux femmes des responsabilités nouvelles (chefs de famille) ainsi que des métiers nouveaux (conductrices de tramways, munitionnettes, agricultrices, ambulancières près du front, auxiliaires de l'armée). Cette mobilisation des femmes à la faveur de la Première Guerre mondiale a donné le sentiment de leur entrée massive sur le marché du travail à cette occasion. En réalité, le taux d'activité féminin était déjà important au début du siècle (en 1906 le travail féminin représentait 37 % de la population active) et les femmes jouèrent un rôle essentiel lors des première et seconde révolutions industrielles. Cette expérience de la guerre a-t-elle permis une certaine émancipation des femmes?

14, des armes et des mots MIKAËL FITOUSSI Louis Barthas ANTOINE DE PREKEL Yves Congar MEGAN GAY Ethel Cooper JACOPO MENICAGLI Vincenzo D’Aquila JONAS FRIEDRICH LEONHARDI Ernst Jünger DAVID OBERKOGLER Karl Kasser CHRISTINA GROSSE Käthe Kollwitz ELISA MONSE Elfriede Kuhr CELIA BANNERMAN Sarah Macnaughtan DAVID ACTON Charles E. EMILIE AUBERTOT Marie Pireaud LAZARE HERSON-MACAREL Paul Pireaud NAOMI SHELDON Gabrielle M. NATALIA WITMER Marina Yurlova Udo Samel Jan Peter Yury Winterberg, Jan Peter, Maarten van der Duin, Andrew Bampfield, Stephan Falk, Florian Huber Jürgen Rehberg Susanne Schiebler, Martin Schröder, Jasmin Hoffhaus Laurent Eyquem Frédéric Goupil Jean-Michel Johnston Patric Valverde Michel Marsolais Valérie Adda Claire Nadon Natalie Trépanier Jean Jacques Dion Aline Huber Stephen de Oliveira Charles Jodoin-Keaton Tobias Fritzsch Kay Dombrowsky Thomas Neumann Holger Lehmann CMR Casting, Fischers Fritzis, Angélique Luisi, Bruno Rosato Claudia Hentze Marlen Müssiggang Andreas Fauser Susanne Schiebler Lumalenscape Peter Englund Oliver Janz Cwmni Da

Ressources à télécharger - Le service éducatif de l'Historial Vous êtes dans : Accueil > Le service éducatif de l'Historial > Ressources à télécharger Les dossiers proposés dans cet espace téléchargement ont été conçus et réalisés en respectant les programmes et instructions officielles applicables dans les premier et second degrés... ... Ils tiennent également compte des nouvelles problématiques liées à la Grande Guerre. C’est parce que ces dossiers existent qu’il n’y a pas de visite guidée à destination du public scolaire. L’Historial a la volonté d’accueillir tous les publics scolaires. Les Cahiers de l'Historial "Les cahiers de l'Historial" sont une collection à vocation pédagogique, initiée par le service éducatif du musée. Lire la suite > Nos dossiers pédagogiques Avec la rénovation du musée, de nouveaux dossiers pédagogiques ont été élaborés en tenant compte des nouvelles problématiques de la Grande Guerre. Lire la suite > Exposition temporaire Lire la suite > Textes de référence 1er et 2nd degrés Lire la suite >

Top 44 des affiches de propagande française de la Première Guerre Mondiale Accueil › Histoire › Top 44 des affiches de propagande française de la Première Guerre Mondiale Même si cette guerre nous semble loin, déjà à l'époque on essayait d'utiliser tous les moyens de communications, certes plus limités, pour mobiliser les foules. Oui il y a avait une vie avant Twitter (ce qui donnerait aujourd'hui RT@secret_defense:les allemands arrivent) et Facebook ("si toi aussi tu es carrément contre la guerre"). Source : l'excellent FirstWorldWar.com Partager sur : Whatsapp Whatsapp Facebook Twitter 1 771 425 Points 640 Tops Un top signé Floyd (co-fondateur de Topito) Je top donc je suis. www exclusif Tip Top ! Top 10 des dessins animés qui manipulent le cerveau de nos enfants, nous ne sommes pas dupes Top 10 des affiches de propagande de l’Empire dans Star Wars, rejoignez le côté obscur Top 8 des affiches américaines en faveur du covoiturage, le partage comme effort de guerre Top 16 des pires affiches de propagande durant la seconde guerre mondiale TOP précédent TOP suivant

L'été 1914 à la BNF, quand le monde a basculé Et si on commençait par le point de départ ? Pour commémorer la Première Guerre Mondiale, le ministère de la Défense et la Bibliothèque Nationale de France s'intéressent au déclenchement de la guerre. À la période entre l’assassinat le 28 juin 1914 de l’Archiduc François-Ferdinand d’Autriche aux premiers morts pour la France de la fin août. Organisée en 7 thèmes, très documentée (photographies, articles de presse, lettres, courriers diplomatiques, fusils, uniformes…), elle présente un panorama du monde cosmopolite de 1900, l’enchaînement des évènements jusqu'à l’entrée en guerre, puis le choc des premiers effets concrets. Elle n'oublie pas les réactions des personnalités de l'époque comme Stefan Zweig ou Marie Curie. 5 objets pour dire l’entrée en guerre : Lettre de déclaration de guerre -Exposition Été 14, les derniers jours de l'ancien monde - BNF La lettre de la déclaration de guerre. Le journal de Romain Rolland : Avant la guerre, un mouvement pacifiste, certes divisé, existe.

BD : mise en ligne des collections numérisées Au programme, les titres de presse : L’Epatant, La Baionnette, Les Trois couleurs et des albums tels que Linette et son poilu ou La Guerre en images, L’histoire de la guerre, Récits de combats et épisodes héroïques, reprennant des tableaux extraits de L’Etoile Noëliste. Ce fonds a été numérisé avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre des appels à projets de numérisation 2013. le fonds numéirsé À la veille des commémorations du centième anniversaire du début de la Grande Guerre, nombreux sont les albums de bande dessinée ayant pour décor et époque cette période de l’histoire. Dans ces publications contemporaines, l’approche est généralement pacifiste et dénonciatrice des atrocités de la guerre, bénéficiant du recul temporel. La représentation des faits de guerre et de l’état d’esprit des populations de l’époque était tout autre dans les publications de la période 1914-1918. les albums les albums les périodiques Les belles images, sur Gallica.

La Chanson de Craonne - Collège de Saint Saulge Chanson d’auteur anonyme, la Chanson de Craonne est depuis longtemps un élément central dans la mémoire de la Première guerre mondiale. Elle est chantée sur l’air de Bonsoir m’amour de Charles Sablon. Chantée notamment par Marc Ogeret et Maxime Leforestier, elle est également présente dans plusieurs films dont Un long dimanche de fiançailles (Jean-Pierre Jeunet, 2004). Chanson de Craonne (extrait) Version libre de droit L’histoire du texte Depuis 1915, une version est apprise par cœur et transmise par les combattants. Par la suite, et parmi ses variantes qui montrent une élaboration progressive, on peut aussi citer celle qui fait allusion aux combats de Verdun en 1916. La chanson a circulé en 1917 après l’échec de l’offensive Nivelle, et devient symptomatique de la lassitude de la guerre qui a engendré de nombreuses mutineries. Le texte tel qu’on le connaît aujourd’hui s’est imposé dans l’après-guerre. Les paroles Marc Ogeret Né en 1932, c’est un chanteur français engagé. Discographie :

La violence de guerre dans l’art  La violence de guerre dans la bande dessinée : Tardi L’auteur de la bande dessinée est Tardi, le père d’Adèle Blanc-Sec et de Nestor Burma. Il est présenté comme l’une des figures essentielles de la bande dessinée française. Il a une influence majeure pour bon nombre de dessinateurs. Il est né à Valence en 1946. Page de couverture : On voit qu’il y a deux cadavres de soldats, un français et un allemand. Page 1 : Le récit commence en octobre 1917. Page 2 : Les calibres représentés sont de plus en plus gros dans chaque vignette et la puissance augmente. Page 3 : Les soldats représentés sur cette planche sont tous morts. Conclusion : Selon Tardi, la guerre est une chose très mauvaise pour les hommes.

Retrouver 14-18 : cent ans de cinéma vus par Laurent Véray Cet entretien constitue la troisième et dernière partie d’un grand entretien avec Laurent Véray, professeur d’études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Paris III, portant sur le cinéma «de» et «sur» la Grande Guerre. L’époque de la Grande Guerre a été l’occasion de la mise en place d’un modèle du «film de guerre», d’un dispositif cinématographique pérenne qu’on retrouve jusque dans la production contemporaine. Sur le fond aussi, 14-18 constitue un objet cinématographique récurrent, souvent retravaillé, notamment dans les deux dernières décennies. Laurent Véray – Sur le temps long, on observe effectivement un grand écart entre les films sur 14-18 réalisés sur le moment et postérieurement. Quelque-chose se joue aussi au niveau du genre. Le film Joyeux Noël est symptomatique d’une obsession de la fraternisation en temps de guerre. D'une manière générale, il est vrai que ces films des années 90-2000 sont très dépolitisés par rapport à la génération des années 60-70.

La Grande Guerre en photographies Ce site vous propose une découverte interactive en ligne originale de photographies de la Première Guerre Mondiale. Il se compose de deux modules : Le Miroir (publication hebdomadaire patriotique), Revue photographique des numéros numérisés du journal (août 1914 – décembre 1919) et Les yeux de la guerre, vues stéréoscopiques accessibles en 3D. Pour Le Miroir, une grande partie des numéros ont été intégralement numérisés. Le second module présente un ensemble d' images stéréoscopiques organisées en différentes thématiques (renseigner, vivre dans les tranchées...). Ce projet est le fruit de la collaboration de plusieurs acteurs : Nicéphore Cité, On-Situ et le musée Nicéphore Niépce avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication français. Illustration : Shutterstock, Joe Gough, Mémorial de guerre Niveau : Secondaire

Related: