background preloader

Recrutement : les 5 tendances de 2013

Recrutement : les 5 tendances de 2013
Crédits photo : Shutterstock.com 1. Internet, un outil de recrutement Les sites web d'offres d'emploi sont utilisés par 82 % des recruteurs. Ils devancent les candidatures spontanées (68 % ) et Pôle emploi (58 % ) dans les outils les plus utilisés. 2. Tic tac... ► 70 % des recruteurs passent moins d’une minute sur chaque CV lors de la phase de sélection des candidats.► 13 % seulement y passent plus de 2 minutes.► La durée moyenne d'un recrutement est de deux mois. Malgré la multiplication des supports, le CV « classique » reste le moyen le plus répandu pour faire valoir sa candidature : 80 % des recruteurs interrogés déclarent ne jamais avoir recours au recrutement sans CV. 3. 66 % des recruteurs interrogés considèrent le parcours comme l’élément le plus important dans la sélection d’un candidat. 4. En moyenne, cinq candidats sont en concurrence. 5. Pour la moitié des répondants, la cooptation représente entre 10 à 20 % des recrutements réalisés. Related:  recrutementressources humaines - management - communication

Tout pour ne pas se faire trahir par son langage corporel lors d’un entretien d’embauche >> Dossier conseillé : Mettre toutes les chances de son côté pour réussir un entretien d'embauche D'après un sondage mené par CareerBuilder France début 2015, 37% des employeurs savent si un candidat peut convenir dès les 5 premières minutes. Vous devez donc faire forte impression dès le premier contact visuel. Quelles sont donc les erreurs à éviter ? La moitié des recruteurs disent qu'un manque de contact visuel, une absence de sourire, et le fait de gigoter font partie des erreurs de langage corporel les plus courantes. Pour ne pas perdre toute chance de décrocher le poste en raison du langage de votre corps, voici ce qui peut vous desservir lorsque vous passez un entretien de recrutement : Lorsque vous avez fait acte de candidature et que vous êtes reçu en entretien, vous devez, autant que faire se peut, adopter une attitude la plus neutre possible. Bien que passer un entretien soit stressant, vous devez apprendre à contrôler votre corps et votre gestuelle. Quelle attitude adopter ?

Infographie : le quotidien d'un recruteur en France Nous vous avons présenté il y a quelques jours le deuxième volet des résultats de notre grande enquête sur le recrutement en France. Après nous être intéressé au quotidien de la recherche d’emploi, nous avons cette fois interrogé plus de 350 recruteurs pour en savoir plus sur leur travail au quotidien. Comment recrute-t-on en 2013 ? Les résultats sont riches d’enseignements, nous avons donc préparé une infographie récapitulant les principaux chiffres en guise de synthèse. Vous pouvez également consulter l’intégralité des résultats du deuxième volet de l’enquête sur ce document. Retrouvez la première partie de notre enquête, dédiée aux candidats, dans ce document.

« L’évolution rapide des talents est une difficulté pour les RH » Crédits photo : Shutterstock.com Entretien avec Micheline Dib, directrice du développement de BPI Group Comment sont gérés les hauts potentiels dans les entreprises ? En France, la gestion des talents commençait dès le recrutement. Quels changements constatez-vous dans ce contexte de crise ? Micheline Dib, directrice du développement chez BPI Group L’évolution rapide à laquelle aspire les hauts potentiels – ils ont été formatés pour cela – devient une difficulté pour les RH dès lors que les opportunités se raréfient avec la crise économique. Quelles sont les attentes des entreprises vis-à-vis de leurs hauts potentiels ? Les entreprises ne leur demandent pas de savoir prévoir les imprévus mais d’être capables de décider et d’agir dans l’urgence. Comment sont perçus les talents français par les entreprises étrangères ? « Le recrutement de talents français ne réussit pas souvent en raison de leur incapacité à s'adapter à un environnement multiculturel. » Les talents sont lucides.

Entretien d'embauche : soignez votre image ! : Entretien d'embauche : soignez votre image ! Vous avez déjoué les questions pièges, placé les informations pertinentes et posé des questions intelligentes. En clair : vous avez réussi votre prestation pendant l'entretien d'embauche. Malheureusement, ce n'est pas toujours suffisant. Lorsqu'il s'agit de convaincre un recruteur, l'image que vous donnez compte autant que le discours que vous tenez. L'évolution du métier de recruteur depuis les années 80 | ModesRH.com Les temps changent, les outils aussi ! En seulement quelques années les techniques employées par les chasseurs de têtes et cabinets de conseil en recrutement ont évolué, notamment sous l’effet du déploiement des technologies de l’information et d’Internet. Des changements résumés dans cette infographie de RecruitLoop, un cabinet de recrutement australien. Entre les années 80, l’âge du « recrutement Top Gun », les années 90 avec le recrutement « Pulp Fiction », les années 2000 et le « Minority Report Recruitement » jusqu’à notre décennie des années 2010 marquée par une évolution du recrutement sous l’angle du « Social Network », cette infographie montre le changement dans le métier de recruteur, au niveau des outils, des profils les plus recherchés et des compétences sociales… Via

Théorème du singe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le théorème du singe est un exemple d'« histoire enseignement », une historiette présentée sur le mode narratif, non nécessairement véridique, dont la morale permet d'enseigner ou d'expliciter un phénomène. Ici, le théorème du singe est utilisé pour mettre en valeur le fonctionnement du conditionnement mental. Cette histoire est présentée comme le récit d'une expérience scientifique comportementale menée sur des chimpanzés. Le récit de l'expérience[modifier | modifier le code] De singes et de bananes. Une vingtaine de chimpanzés sont isolés dans une pièce où est accrochée au plafond une banane, et seule une échelle permet d'y accéder. Rapidement, les chimpanzés apprennent qu'ils ne doivent pas escalader l'échelle. Un des singes est remplacé par un nouveau. L'expérience est poursuivie jusqu'à ce que la totalité des premiers chimpanzés qui avaient effectivement eu à subir les douches froides soient tous remplacés. (en) G.

Entretien d'embauche collectif : 5 conseils pour se démarquer Dans la majorité des cas, lors d'un entretien collectif, l'un des recruteurs anime tandis qu'un autre prend des notes et relève des indices sur votre savoir-faire et vos connaissances, votre maîtrise et votre état d'être lors des mises en situation. Après une brève présentation de l'entreprise et du poste, un tour de table vous laissera moins d'une minute pour vous présenter. Puis, les recruteurs vous proposeront une mise en situation, parfois déroutante, afin de vous observer en situation de groupe. 1. Soyez en mesure de vous présenter de façon efficace en moins d'une minute. Ce n'est pas ce que vous dites qui fait la différence mais comment vous le dites. Aussi choisissez vos mots, écrivez votre présentation et entraînez-vous jusqu'à ce que vous soyez parfaitement à l'aise. Construisez votre présentation ainsi : d'où je viens (formation, expériences), ce que je veux aujourd'hui (mission à laquelle je veux participer) et quel but je poursuis (je positive l'avenir). 2. Écoutez 3. 4. 5.

Recrutement : 3 précautions à prendre selon Jack Welch Cela arrive à tous les dirigeants de faire des erreurs en matière de recrutement, estime l’homme d’affaires américain Jack Welch. Non seulement il faut vite le reconnaître pour éviter de pénaliser son équipe et l’entreprise toute entière, mais il y a aussi des moyens pour éviter de se tromper. L’emblématique patron du groupe General Electric de 1981 à 2001, devenu président de l’institut de formation au management Welch Way, en donne trois, dans une chronique publiée sur LinkedIn. 1 – Recruter en équipe La première erreur à éviter est de se baser sur ses instincts et ses impressions subjectives pour recruter. 2 – Eviter les préjugés Le second écueil à éviter est celui du « réflexe de la recommandation » qui aboutit à minimiser les références négatives du candidat à de précédents postes en se disant : « notre métier est différent ». 3 – Savoir écouter les silences….et le candidat Dernière erreur à éviter : parler trop et ne pas laisser s’exprimer le candidat.

Pourquoi surveiller son langage ? Saviez-vous que les mots que vous utilisez peuvent déterminer vos humeurs, vos processus de pensée, vos opinions et même vos comportements et vos émotions? Le psychologue américain John Bargh a mené une expérience démontrant que des individus exposés à un ensemble de mots exprimant la vieillesse étaient sortis de la salle d'expérimentation totalement ralentis, y compris dans leur démarche. Avez-vous remarqué que les individus souvent dans la plainte utilisent un vocabulaire qui traduit leurs doutes, leur insécurité et leurs peurs ? A l'inverse, les individus à l'aise dans leurs capacités parlent plus souvent de leurs réussites que de leurs échecs et partagent aisément leurs connaissances. Il en va de même dans notre façon de nous parler à nous-même. Avec l'espoir, dans les entreprises aussi, de transformer le langage en vigueur et de donner sa chance au fameux quotient émotionnel dont on vante désormais le mérite.

Utilisez la PNL en entretien Découvrir votre personnalité à partir de vos agissements : la méthode américaine fournit quelques clés pour maîtriser votre comportement en entretien... et mieux connaître votre interlocuteur ! Vous êtes en train de chercher un emploi et vous préparez votre prochain entretien d'embauche ? Votre interlocuteur aussi. La PNL ? Mais si le recruteur est capable de lire en vous, la technique ne lui est pas réservée : d'une part, il vous est possible de caler vos comportements pour mieux marquer tel ou tel trait de caractère - ou en masquer d'autres - et la PNL vous offre également la possibilité de décrypter le recruteur et donc de mieux vous adapter à sa personnalité. Etes-vous auditif, visuel ou kinesthésique ? Comment savoir de quel bord vous êtes ? Choisissez donc votre camp : les postures - vers l'avant ou l'arrière, bras croisés ou ouverts ... toute votre attitude se lit à livre ouvert pour les connaisseurs. Jobetic

Hudson livre les résultats de son étude mondiale sur le recrutement Les DRH surveillent majoritairement 3 indicateurs : la rétention des nouveaux collaborateurs, le feedback des responsables du recrutement et l’évaluation de la performance des collaborateurs. Plus de 90% des recrutements ont été considérés comme étant bons ou excellents lorsque des outils scientifiques étaient utilisés afin d’évaluer objectivement la motivation ou l’adéquation culturelle. Hudson, cabinet international spécialisé dans le recrutement, vient de livrer une étude mondiale sur la qualité du recrutement. Définir «la qualité» : la première étape pour l’évaluer Traduire la qualité en critères clairs correspondant aux objectifs de l’organisation et aux exigences du poste est la première étape. La collecte des données : trois sources majeures À noter que pour 65% du panel interrogé, leurs SIRH ne sont pas forcément à la hauteur pour ce type de demande (pour 3% «acceptables», pour 34% «médiocres»). Recruter, le secret de la performance : Qu’est-ce qui fait la différence ?

Quelques pistes pour bâtir une stratégie digitale gagnante Crédits photo : shutterstock.com Le numérique change aussi le management des équipes. Pour la première fois dans l'histoire des technologies, les entreprises accusent du retard par rapport à la société. Pourtant, l'e-transformation est en marche : dans les entreprises fleurissent les réseaux sociaux internes, les comptes Facebook et Twitter, tous sont interconnectés via leur smartphone. Car l'adaptation au digital en vaut la chandelle : selon une étude menée par Capgemini Consulting avec le MIT, les entreprises les plus avancées en la matière présenteraient une rentabilité supérieure de 26 % par rapport aux autres, ce qui sous-entend l'implication de leur direction générale sur tous les sujets d'organisation. Ouvrir les organisations La vertu du digital serait d'instiller du collaboratif entre les étages, voire de diminuer les strates hiérarchiques, récitent les consultants, mais pour quels bénéfices ? Le changement de paradigme proposé vise à ouvrir les organisations Réhumaniser le travail

Related: