background preloader

Carte du site

Carte du site
Related:  Contes

démarche d’écriture à partir des contes étiologiques Les contes étiologiques ou contes de pourquoi Ces contes apportent des explications fictives sur l’origine des éléments du monde et leur fonctionnement. Ils peuvent traiter d’un phénomène naturel « Pourquoi la mer est-elle salée? », de la particularité d'un animal « Pourquoi les girafes ont-elles un long cou ? » ou du comportement humain "Pourquoi certains hommes sont-ils méchants? ». D’un point de vue pédagogique, leur structure est assez simple : on part d’un état initial qui représente un avant, contraire à ce qui se passe aujourd’hui (Il y a longtemps, les éléphants n’avaient pas de trompe). Ce type de conte se prête bien à un travail d’écriture : la structure est simple ; les récits, qui peuvent être courts ou plus étoffés en restant cohérents, vont d’abord se baser sur une observation du monde réel avant de faire place à l’imagination. Quelques étapes dans la démarche d’écriture : 1. le choix de la question : Exemple : - les arbres perdent leurs feuilles en hiver Exemple :

Fables de Jean de La Fontaine (audio) Les 240 fables écrites par Jean de La Fontaine ont été publiées en 3 recueils, comprenant chacun un nombre variable de "Livres", regroupant eux-mêmes un nombre variable de "Fables". Le premier recueil de fables parut en 1668 chez Barbin, les illustrations étaient de François Chauveau, le meilleur spécialiste de l'époque. Il se composait de 124 fables, réparties en 6 livres, avec une introduction (la dédicace en vers), et une conclusion (l'épilogue), qui ne correspondent pas forcément à l'ordre dans lequel les fables avaient été écrites. Huit fables nouvelles sont publiées en 1671. Ci-dessous : Titres des fables par ordre alphabétique (cliquer pour les lire...) Écolier (I'), le Pédant, et le Maître d'un jardin IX, fable 5 Écrevisse (I') et sa Fille, L XII, fable 10 Éducation (I') VIII, fable 24 Éléphant (I') et le Singe de Jupiter XII, fable 21 Enfant (l') et le Maître d'école I, fable 19 Enfouisseur (l') et son Compère X, fable 4

Il était une fois un conte Parce qu'ils répondent aux éternelles questions "À quoi ressemble le monde ?", "Comment y vivre ?" et qu'ils proposent des modèles de conduite qui donnent un sens à la vie, les contes peuvent être appréciés par tous les publics d'apprenants. Pour l'enseignant, le conte constitue un support didactique d'une grande richesse, permettant le développement des compétences écrites, orales, mais aussi interculturelles des apprenants. Sommaire Trouver des contes sur Internet Vous trouverez sur Internet une grande variété de contes que vous pourrez choisir en fonction de l'âge de votre public, des consignes du programme d'apprentissage, du niveau et des intérêts de votre classe. Contes populaires traditionnels Les contes populaires (La Belle au bois dormant, Cendrillon, Le Petit Poucet, etc.) doivent leur célébrité en France au talent de Charles Perrault qui collecta et fixa par écrit ces récits issus de la tradition orale. Contes d'ailleurs Contes thématiques Contes animés Pistes pédagogiques

Le Petit Chaperon rouge L'avis de Ricochet Le livre de Sarah Moon, célèbre photographe de mode et de publicité, marque une rupture dans l’histoire de l’illustration du Petit Chaperon rouge. Elle est la première à avoir utiliser la photographie pour ce conte. Le livre qu’elle présente est illustrée de clichés en noir et blanc mettant en scène une petite fille habillée d’un habit de pluie. Le détail d’une voiture permet de situer approximativement la scène dans les années vingt. Une jungle urbaine entoure la fillette tandis que la nuit accentue l’ambiance lourde et lugubre. Il semble qu’elle ait préfèré ne pas conserver la morale de Perrrault qui pourtant permettait au lecteur de se remettre de la scène dramatique qui la précèdait. L'éditeur : Grasset Jeunesse

Le Fantastique Fiche : Travailler avec les contes Accueil > Fiches pratiques L’étude des contes en classe de langue présente de nombreux avantages liés aux spécificités de ce genre littéraire. Cette fiche pratique a pour objectifs de vous proposer des pistes de réflexion et de vous donner des exemples d'activités. Compréhension orale et écrite Repères théoriques Vous pouvez prendre appui sur la structure narrative relativement stable des contes pour faire travailler la compréhension orale et écrite. Analyse structurale de Propp : à partir d’un corpus d'une centaine de contes traditionnels russes, cet auteur a identifié des "variables" et des "constantes". Documents à télécharger (Word) Activités Premiers pas - compréhension globale Après une première écoute, proposez aux élèves de répondre à quelques questions simples : combien y a-t-il de personnages ? Après une deuxième écoute, vous pouvez leur poser des questions plus précises sur les personnages et les événements qui ont lieu. Découverte de la structure narrative du conte Transposition

Entrez chez Jean Cocteau : journal 42-45 création de La Belle et la Bête * Extraits du JOURNAL (1942-1945) 11 janvier 1944 [...] Je voudrais préparer le film La Belle et la Bête. On m'apporte le conte ce matin. [...] J'ai relu La Belle et la Bête. [...] 15 janvier 1944 [...] Jeudi [27 janvier 1944] [...] Mardi soir [1er février 1944] [...] [...] 7 février 1944 [...] Mercredi [9 février 1944] [...] 20 février 1944 [...] 24 février 1944 [...] [...] Lundi [28 février 1944] [...] 4 mars 1944 [...] 29 mars 1944 [...] Samedi 1er avril 1944 [...] Dimanche [2 avril 1944] [...] Bérard que je retrouvais hier, rue Fortuny, dans les bureaux de la firme Pagnol, me fait la même remarque. Mercredi [5 avril 1944] [...] 13 avril 1944 [...] Mercredi soir 26 avril [1944] [...] Dimanche 7 mai 1944 [...] 7 juillet 1944 [...] 3 décembre 1944 [...] Pour la suite, voir «Le Journal de» La Belle et la Bête...

Surréalisme : Le mouvement artistique surréaliste LES ENFANTS DE CINEMA Générique À partir de six ans du CP au CM2. 96 minutes. Jean Cocteau, France, 1946, noir et blanc. Résumé Il était une fois une jeune fille qui portait le prénom mérité de la Belle, toute dévouée à son père et aux exigences de ses deux soeurs. Note d'intention De tous les grands écrivains du siècle, Cocteau est avec Pasolini celui qui s’est le plus intéressé au cinéma. Mots clé Belle/Bête, métamorphose, monstre, merveilleux, conte, décors, prince, poésie, costume, étrange, clair-obscur, trucages Une fiction du désir Extrait du Point de vue. En même temps, de cette logique du rêve, Cocteau utilise une forme déjà symbolisée, celle du conte merveilleux. [...] Analyse de séquence Extrait vidéo provenant du site image Cet extrait correspond à l'analyse de séquence du Cahier de notes, "La plongée dans le merveilleux : la Belle se rend chez (à) la Bête" par Jacques Aumont, p.26 Petite bibliographie Sur le film lui-même — La Belle et la Bête. La fiche sur le "site image"

Belle et la Bête (La) La Belle et la Bête reste l’un des films qui illustrent le mieux la » magie » du cinéma. Ce qu’un autre grand poête du 7ème art (Jean Epstein) nommait si justement » l’animisme du cinéma « . Le film réalise admirablement l’envoûtement poétique, onirique, dans lequel fusionnent réel et irréel, monde imaginaire ou fabuleux et monde concret. A travers ses images, comme celles du Magnifique, par exemple, qui nous font simultanément admirer l’élégance racée, le dressage parfait d’un beau coursier, et vivre le transport de Belle par ce nouveau Pégase, dans un univers ou démons et merveilles se confondent comme dans les rêves ou les croyances enfantines. Ce retour au » bain lustral de l’enfance » auquel fait appel le cinéaste pour se et nous replonger dans l’univers d’une poésie spontanée, immédiate, intuitive dont les secrets ou les mystères deviennent familiers, limpides, irrigue tout le film. France Demarcy. Autres points de vue

La Belle et la Bête - [ Arts et Culture] Un film de Jean COCTEAU - France - noir et blanc - 1946 - 96’ L’affiche du film "la Belle et la Bête" fiche du cinéma le France Le dossier pédagogique du film Dossier pédagogique La Belle et la Bête toutes les pistes pédagogiques pour l’exploitation du film en classe Texte de La Belle et la Bête de Mme Leprince de Beaumont. Comparaison entre le texte et le film. La musique du film (Georges Auric) et étude de la musique du générique. La Belle et la Bête côté "son" : une étude de l’évolution du son dans le film (de 1946 à nos jours) ; une reconnaissance de films anciens et de films plus récents. Relations images-musique dans l’analyse de trois séquences : La Belle et Avenant - L’apparition de la Bête - Dans la forêt. La Belle et la Bête avec d’autres compositeurs : Maurice Ravel dans Ma Mère l’Oye et Philip Glass dans sa version opéra sur le film de Cocteau. Contenu du CD avec extraits musicaux. des oeuvres citées dans le film : peintures de VERMEER et gravures de Gustave DORE

La Belle et la Bête La séquence s’ouvre par un jeu d’ombres et de lumières symbolique. Pour pénétrer dans le monde féerique, le personnage doit franchir une barrière de feuillage en ombres chinoises, puis une zone d’ombre [1] qui signale métaphoriquement et visuellement l’entrée dans un autre monde. D’ailleurs, avant de franchir la porte du château, il devra à nouveau franchir une ombre, son ombre [3]. Dans cette forêt hostile, la lumière signale un refuge habité, mais cet espoir est déjà implicitement détrompé par ces seuils obscurs, préfiguration du caractère néfaste de l’aventure, signes annonciateurs de la condamnation à venir. En plus de cette fonction narrative, la lumière est associée au registre fantastique : la mise en scène de l’escalier du château [2] est doublement signifiante. Le registre fantastique est dominé par l’hésitation entre animé et inanimé.

Les illustrations de G. Doré pour les Contes de C. Perrault Retour L'édition des Contes illustrée par Gustave Doré est l'édition Hetzel de 1867. Une version numérisée de ces illustrations est disponible sur Gallica (BNF): La BNF propose 41 reproductions numériques des gravures de Gustave Doré; elles sont accompagnées de l'indication de leur place dans le volume, et de la légende qui les accompagne, données regroupées dans ce tableau (Cliquez sur l'imagette pour accéder à l'image en grande taille; pour revenir ensuite au tableau, utilisez les flèches de votre navigateur) Télécharger le tableau au format rtf pour impression Les contes les plus illustrés sont “Le Petit Poucet” (11 planches), “La Belle au Bois Dormant” (6) et “Peau-d’âne” (6). “ Le Maître Chat ou Le Chat Botté” et “La Barbe-bleue” font l'objet de 4 gravures, “Le Chaperon rouge” et “Cendrillon” de 3. document 1: Frontispice, page de titre, Le Petit Chaperon Rouge.

Related: