background preloader

Quels sont les pays les plus vulnérables au changement climatique ?

Quels sont les pays les plus vulnérables au changement climatique ?
Dans les dix prochaines années, un tiers de la production économique mondiale sera localisée dans les pays les plus durement frappés par le changement climatique, d'après une étude du cabinet Maplecroft. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Dans les dix prochaines années, un tiers de la production économique mondiale sera localisée dans les pays les plus durement frappés par le changement climatique. C'est la conclusion d'une étude du cabinet britannique d'analyse des risques Maplecroft, parue mercredi 30 octobre. L'index de vulnérabilité au changement climatique que publie cet institut chaque année depuis 2008 identifie 67 pays comme les plus exposés aux événements extrêmes liés au climat, tels que les tempêtes, les inondations, les sécheresses ou la hausse du niveau de la mer. A l'inverse, les pays les moins à risque sont tous situés en Europe du Nord : l'Islande, la Norvège, l'Irlande se partagent le podium, suivis de la Finlande, du Luxembourg et du Danemark.

Géographie de la ville en guerre - Sarajevo : de la ville multiculturelle à la ville divisée Sarajevo : de la ville multiculturelle à la ville divisée Cette présentation de la ville de Sarajevo est issue de mon mémoire de DEA (TRATNJEK, Bénédicte, 2005, Les militaires face au milieu urbain : étude comparative de Mitrovica et Sarajevo, Université Paris-Sorbonne, mémoire de DEA de géographie politique, culturelle et historique, 634 pages). Retrouvez un TABLEAU DE SYNTHESE sur les transformations de la ville de Sarajevo à la page "Sarajevo : les évolutions d'une ville en guerre". Découvrez également un site de photographies sur Sarajevo en bas de page. Sarajevo avant la guerre : la ville multiculturelleSarajevo pendant la guerre : la ville diviséeSarajevo après la guerre : la ville homogénéisée Sarajevo : de la ville multiculturelle à la ville diviséeSarajevo : d'un carrefour économique régional à une ville d'influence locale Sarajevo avant la guerre : la ville multiculturelle Sarajevo pendant la guerre : la ville divisée Sarajevo après la guerre : la ville homogénéisée

Changements climatiques: enjeux sans précédent pour la Conférence de l'ONU à Varsovie Considérée comme un tournant, la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques s'est ouverte lundi à Varsovie, en Pologne, sur un appel à conclure un nouvel accord afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les dévastations provoquées par le typhon Haiyan aux Philippines rappelant plus que jamais l'urgence d'agir. "Nous devons saisir l'opportunité offerte par Varsovie", a lancé Christiana Figueres, la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), aux participants de la 19ème session de la Conférence. Selon elle, "le monde est prêt" et il existe un élan en faveur des problématiques climatiques et de protection de l'environnement, mais aussi de la sécurité, de l'énergie, des enjeux économiques et de gouvernance qui y sont liés. "Les parties peuvent impulser la dynamique du changement et progresser ensemble vers le succès en 2015". Page précédente <<< 1 2 3 4 5 >> Page suivante

Gangs des cités ou d'Europe de l'Est : le nouveau visage du crime organisé Voir l'infographie : En France, des organisations criminelles mondialisées Il n'y a pas de mafia en France, selon les spécialistes de la police judiciaire (PJ). Mais des organisations criminelles, oui, et même beaucoup. Elles ne sont pas « capables de défier l'Etat, de le corrompre ou de s'y substituer partiellement », mais « plus réduites, plus locales, plus spécialisées, peut-être moins pérennes », leur « détermination et dangerosité restent très élevées », estime le rapport 2012-2013 du Service d'information, de renseignement et d'analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco) de la PJ. Le document de 140 pages, que Le Monde a pu consulter, dresse un panorama exhaustif des phénomènes criminels à l'œuvre sur le territoire national. Ce document est destiné à « l'ensemble des administrations ou organismes publics en charge de la lutte contre toutes les formes de criminalité organisée ». Aucune région française n'est totalement épargnée.

L’Australie saborde ses outils de lutte contre le changement climatique LE MONDE | • Mis à jour le | Par Colin Folliot (Sydney, correspondance) Contrairement à ce qui était prévu, le ministre de l'environnement australien, Greg Hunt, ne se rendra pas au sommet sur le climat qui se tient à Varsovie jusqu'au 23 novembre. Il a préféré rester à Canberra pour y défendre, devant le Parlement, le premier texte du gouvernement conservateur de Tony Abbott, élu en septembre : l'abrogation des outils de lutte contre le réchauffement mis en place par les travaillistes, dont l'emblématique taxe carbone. >> Lire aussi : La commissaire européenne au climat : "Il faut absolument aboutir à un accord en 2015" Les énergies renouvelables sont aussi dans le collimateur. Canberra a annoncé qu'il amputerait le budget de l'Australian Renewable Energy Agency de 500 millions de dollars australiens (346 millions d'euros) et qu'il fermerait la Clean Energy Finance Corporation, un fonds public chargé d'investir dans les énergies renouvelables, doté de 10 milliards de dollars.

Malgré la sécheresse en Californie, 4 000 privilégiés ont accès à une eau gratuite et illimitée La sécheresse qui ravage la Californie pour la troisième année consécutive est telle que les rivières sont au plus bas, de nombreux champs du « grenier des Etats-Unis » ont dû être mis en jachère et des restrictions ont été imposées aux particuliers. Cette situation extrême pourrait coûter 1,7 milliard de dollars au secteur agricole de l’Etat et mettre sur la paille 14 500 emplois selon une étude de l’université de Californie. Pourtant, dans cette guerre de l’eau, tous ne sont pas logés à la même enseigne. Des lois datant de plus d’un siècle, quand l’eau coulait à flot, permettent à près de 4 000 entreprises, exploitations agricoles et particuliers de consommer l’or bleu gratuitement et presque sans contrôle, d’après une enquête menée par l’agence de presse américaine Associated Press (AP). Ce système désuet, qui empêche la Californie d’allouer les ressources en eau là où elles sont le plus nécessaires, date du XIXe siècle. Audrey Garric Photo : Mike Blake/Reuters

Le coût extrême du réchauffement climatique Le réchauffement climatique pourrait avoir un coût considérable sur les économies des pays du monde entier. À la fin du siècle, ce montant pourrait être évalué à 1050 milliards d'euros. Nul ne peut affirmer que l'hiver clément qui touche l'Europe ait un rapport avec le réchauffement climatique. Il faut en revanche s'attendre à ce que ce dernier ait un coût considérable sur les économies des pays du monde entier. À la fin du siècle, ce montant pourrait être évalué à 1450 milliards de dollars (1050 milliards d'euros), selon un rapport préliminaire du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), dont un projet de document a été publié vendredi par le quotidien japonais Yomiuri Shimbun. La raison d'une telle estimation ? D'autres effets sont à redouter, en particulier la submersion de terres, avec une élévation du niveau de la mer, et l'apparition de réfugiés climatiques. En termes financiers, d'autres données sont plus difficiles à calculer.

Nasa-funded study: industrial civilisation headed for 'irreversible collapse'? | Nafeez Ahmed | Environment A new study partly-sponsored by Nasa's Goddard Space Flight Center has highlighted the prospect that global industrial civilisation could collapse in coming decades due to unsustainable resource exploitation and increasingly unequal wealth distribution. Noting that warnings of 'collapse' are often seen to be fringe or controversial, the study attempts to make sense of compelling historical data showing that "the process of rise-and-collapse is actually a recurrent cycle found throughout history." Cases of severe civilisational disruption due to "precipitous collapse - often lasting centuries - have been quite common." The independent research project is based on a new cross-disciplinary 'Human And Nature DYnamical' (HANDY) model, led by applied mathematician Safa Motesharrei of the US National Science Foundation-supported National Socio-Environmental Synthesis Center, in association with a team of natural and social scientists.

Les catastrophes météo de 2013 liées au réchauffement climatique Le typhon Haiyan aux Philippines en novembre 2013 a fait 8.000 morts et disparus © Maxppp D'après l'agence météorologique de l'ONU, les phénomènes extrêmes recensés en 2013, comme les tempêtes et les inondations en France, ont un lien avec le réchauffement climatique. Ceux qui doutent de la main de l'homme seraient moins nombreux, mais aucune décision d'ampleur n'a encore été prise. L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a listé les phénomènes remarquables vécus en 2013 : une canicule sans précédent en Australie, un typhon meurtrier aux Philippines et en France, un hiver proche du record de chaleur, une série de tempêtes et d'inondations. Une dangerosité accentuée des phénomènes L'OMM relève dans son rapport publié lundi à Genève que 2013 s'est classée au sixième rang des années les plus chaudes jamais enregistrées. L'étude fait état de "pluies plus abondantes et de vagues de chaleur plus intenses" avec des conséquences plus graves, dues notamment à la hausse du niveau de la mer.

2036 ou quand le réchauffement climatique atteindra un seuil critique 2036 pourrait être une année charnière dans l’histoire du réchauffement climatique. Selon les calculs du climatologue Michael Mann, c’est en 2036 que la température à la surface de la Terre atteindra un seuil dangereux pour nous, humains. Il détaille ses recherches dans un article de Scientific American. Le modèle arithmétique de Michael Mann, bien qu’expliqué par le scientifique, reste un vrai casse-tête. Mais dans une précédente publication, le climatologue expliquait pourquoi 2036 représentait, selon lui, l’année critique. publicité D’abord, qu’est-ce que ce seuil jugé dangereux pour l’homme? Pourtant, ces dernières années, on entendait beaucoup parler d’une «pause» du réchauffement climatique. «[Pause] est un terme impropre: les températures continuent d’augmenter, même si elles n’augmentent pas aussi vite qu'avant.» «L’“équilibre de la sensibilité climatique” est utilisé pour mesurer l’effet des gaz à effet de serre sur la chaleur. Il serait donc tant de nous alarmer.

Réchauffement climatique : l'humanité est dans une posture "suicidaire" Les scientifiques et délégations des pays membres doivent désormais débattre et adopter, en vue de sa publication le 12 avril, un "résumé pour décideurs". Avec pour objectif les futurs accords de Paris en 2015. Mais que peut-on en espérer devant ce qui semble être une indifférence globale au problème. Quand ce n'est pas sa négation pure et simple. Sud Ouest. Pierre Rabhi. Vous pensez qu’il n’est pas trop tard pour intervenir sur l’environnement, pour retrouver cet équilibre nécessaire entre activité humaine et respect de la nature ? Le destin humain a toujours oscillé ainsi entre « il n’est jamais trop tard » et « il est trop tard ». C'est notre destinée tragique. La société s’est construite sur l’illusion que les ressources naturelles sont infinies... C'est exact. Nous nous portons atteinte à nous-mêmes à travers la nature car nous avons oublié que la nature, c’est nous. Le Giec énumère un certain nombre de mesures à prendre pour ralentir l’impact des gaz à effets de serre.

Les Etats-Unis actent les effets du réchauffement climatique Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laurence Caramel Aucun Etats-unien ne doit se sentir à l’abri des effets du changement climatique, dont tout indique qu’ils vont s’amplifier au cours des prochaines décennies, selon les conclusions de l’Evaluation climatique nationale, remise mardi 6 mai, à Barack Obama. Cette somme de quelque treize cents pages a mobilisé plus de trois cents scientifiques et experts pendant quatre ans. Vagues de chaleur, inondations et ouragans plus fréquents dans les régions du Nord-Est, sécheresses et pénuries d’eau dans le Sud-Est, baisse des rendements agricoles dans les Grandes Plaines, fonte des glaciers dans l'Alaska, côtes rongées par la montée du niveau de la mer en Louisiane et en Floride, etc., sont les manifestations déjà visibles du réchauffement, écrivent les experts, mettant les Américains « face à leurs choix ». Regarder la carte interactive des impacts du réchauffement climatique

L'inéluctable fonte des glaces en Antarctique Le niveau de la mer pourrait monter de 1,2 mètre, car six glaciers sont instables à l'ouest du pôle Sud, près de la mer d'Amundsen. La fonte des glaces dans l'ouest de l'Antarctique est inéluctable et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Telle est la conclusion d'une étude publiée lundi dans la revue de l'Union américaine de géophysique, élaborée par le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa et l'université de Californie Irvine. Pourtant, «la température extérieure dépasse rarement les 0 °C, même en plein été», rappelle Gaël Durand, chercheur du CNRS au laboratoire de glaciologie de Grenoble. Des courants sous-marins, plus chauds, viennent en fait grignoter par en dessous les glaciers qui, de ce fait, s'affinent. Rien que pour l'ouest de l'Antarctique, la fonte des six glaciers étudiés pourrait conduire à une hausse du niveau de la mer de 1,2 mètre, estime Eric Rignot.

Related: