background preloader

Analyse d'oeuvre : Guernica de Pablo Picasso

Analyse d'oeuvre : Guernica de Pablo Picasso
Présentation de l’œuvre Titre de l’œuvre : « Guernica » Genre de L’œuvre : Peinture historique et engagée Artiste : Pablo Picasso 1881 – 1973 Date de création : 1937 Catégorie (domaine / thématiques possibles) : Arts du visuel Arts, Etats et pouvoirArts, techniques, expressionsArts, ruptures, continuités 0ù trouver l’œuvre : Guernica a été exposée pour la 1ère fois dans le pavillon espagnol de l’Exposition Universelle de Paris en juillet 1937. Repérage chronologique : Repérer l’œuvre et indiquer des événements historiques proches susceptibles d’alimenter des liens, des correspondances entre les œuvres. 1814 : Francisco de Goya, El très de mayo 1830 : Eugène Delacroix, La liberté guidant le peuple 1907 : Pablo Picasso, Les demoiselles d’Avignon Cette toile n’est pas comme les autres exemples donnés engagée, mais elle est un jalon marquant dans l’ensemble de l’œuvre de Picasso. 1937 : Pablo Picasso, Guernica1987 : Barbara Kruger, I shop therefore I am 1990 : Christian Boltanski, Réserve Le cubisme

http://e-cours-arts-plastiques.com/analyse-doeuvre-guernica-de-pablo-picasso/

Related:  DNB HDA GuernicaEMI 1

guerre civile d'Espagne Conflit qui opposa de 1936 à 1939 le gouvernement républicain espagnol de Front populaire à une insurrection militaire et nationaliste dirigée par le général Franco. La guerre civile espagnole (juillet 1936-mars 1939) fut sans aucun doute l'un des événements majeurs du xxe siècle. Ses conséquences et l'attitude des gouvernements européens pendant la guerre influèrent largement sur le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et sur les formes qu'elle prit. La guerre d'Espagne fut un double « banc d'essai » : pour Hitler, celui d'unités et d'armements nouveaux ; pour Staline, celui d'une expérience politique et policière avortée, qui préfigura le destin des « démocraties populaires ».

Pop art - Le rapport des artistes américains à la société de consommation 1. La perception anti-consumériste par la majorité du public Il n'y a pas de message caché dans une œ,uvre pop art. Selon Barthes, on projette sur l'œuvre le sens qu'elle nous procure. Autrement dit, le public voit des représentations de la culture de masse, et y voit soit une glorification, soit une critique négative. 2. guernica de pablo picasso Créé en quelques semaines par Pablo Picasso, sur commande des républicains pour le pavillon Espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937 (dédiée au progrès et à la paix), Guernica exprime la révolte du peintre espagnol. Cette immense toile monochrome est le symbole des horreurs de la guerre, inspiré du bombardement de la ville de Guernica, le 26 avril 1937, pendant la guerre d’Espagne, par l'aviation nazie, alliée de Franco. Après la guerre civile, Guernica, manifestation de la culture dans la lutte politique, a sillonné le monde pour des expositions.

Dossier EDD : Le Pop Art américain attaque la société de consommation Dès les années 60, parallèlement à l’affirmation de la société de consommation, les artistes plasticiens ont été les premiers à porter un regard critique sur les dérives consuméristes. Les œuvres liées au Pop Art américain soulèvent des questions aujourd’hui indissociables de la réflexion sur l’EDD. Ce dossier propose également des pistes d’entrées pour préparer les collégiens en classe de troisième à l’épreuve d’histoire des Arts du Brevet des Collèges (voir les Annales « zéro » proposées par l’Education Nationale sur Eduscol).

26 avril 1937 - Guernica ou le massacre des innocents Le lundi 26 avril 1937, pendant un jour de marché, la petite ville basque de Guernica est bombardée par des avions allemands et italiens. C'est la première fois dans l'Histoire moderne qu'une population urbaine est sciemment massacrée. Ce massacre a été voulu par Hitler, allié du général Franco dans la guerre civile espagnole, pour terroriser la population civile. André Larané Terrain d'essais militaires Dès le début de la guerre civile, Hitler a utilisé l'Espagne comme un banc d'essai pour des armes nouvelles et un terrain d'entraînement pour ses aviateurs. Le sens des images » Analyser une affiche : « We can Do It ! » (1943) We Can Do It! (1943) de J. Howard Miller (USA – 43 x 56 cm – couleurs) [domaine public] Cette affiche a acquis au fil des ans un véritable statut d’icône de la pop-culture. Elle ne fut pourtant diffusée que très brièvement en 1943, essentiellement sur les murs des usines d’armement où travaillaient de nombreuses femmes durant la Seconde Guerre mondiale pendant que les hommes se battaient sur le front. Elle ne fut en fait redécouverte que tardivement, dans les années 80, et très largement reproduite depuis sous diverses formes.

Guernica Peinture de Pablo Picasso, réalisée en 1937 (musée national Centre d’art Reina Sofía, Madrid ; huile sur toile ; 3,49 × 7,76 m). 1. Motif : scène de massacre en noir et blanc 1.1. Le sens des images » Analyser une photo : « The Kid » (1921) Photo de plateau de The Kid (1921) de Charlie Chaplin Cette photo publicitaire anonyme représentant Charlot (Charlie Chaplin) et le Kid (Jackie Coogan) est l’une des plus célèbres associées à l’œuvre du cinéaste. Sans doute parce qu’elle évoque l’un des meilleurs films de l’auteur – son premier long intitulé The Kid sorti en 1921 – mais aussi, assurément, parce qu’elle nous émeut, en dehors de toute référence au film, par sa puissance visuelle universelle évoquant tout à la fois la pauvreté, l’enfance et la paternité. Un décor à la Dickens Dès sa deuxième apparition à l’écran en 1914 Chaplin crée son personnage emblématique du vagabond Charlot qu’il n’aura de cesse d’interpréter jusqu’en 1940.

Guernica : le manifeste universel contre la guerre de Picasso décrypté Reportage : C. Airaud / J.-F. Monnier / F. Œuvres à la loupe Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Bombardement de Guernica Les objectifs du bombardement[modifier | modifier le code] Une ville[modifier | modifier le code] Un objectif stratégique militaire[modifier | modifier le code] En raison de l'apparente faible valeur stratégique militaire que représentait la ville et de l'énorme disproportion entre les capacités de riposte des défenseurs et la violence de l'attaque, ce bombardement a souvent été considéré comme un des premiers raids de l'histoire de l'aviation militaire moderne sur une population civile sans défense, et dénoncé pour cela comme un acte terroriste, bien que la capitale (Madrid) ait été déjà bombardée auparavant à de nombreuses reprises[1]. Cependant, d'après certains historiens, Guernica aurait été un objectif militaire de première importance. Pío Moa affirme, sans pour autant s'en référer à de quelconques archives[réf. nécessaire], que trois bataillons (7 000 hommes) des forces républicaines y stationnaient le jour du bombardement[2].

Related: