background preloader

Analyse d'oeuvre : L'artiste et sa mère d'Arshile Gorky

Analyse d'oeuvre : L'artiste et sa mère d'Arshile Gorky
Aujourd’hui, Laura Mekaelian professeur d’Arménien nous propose l’analyse d’une œuvre emblématique du génocide arménien de 1915. Titre de l’œuvre : L’artiste et Sa Mère Nature de l’œuvre : peinture figurative, huile sur toile Artiste : Arshile Gorky (1902-1948) (Gorky signifie « amer » en russe, l’artiste aurait choisi ce nom en référence à son vécu tragique avant son arrivée en Amérique) Date de création : 1926-1936 Repérage chronologique : -fin XIXème siècle et début du XXème siècle : génocide des arméniens de l’Empire Ottoman-20 avril 1915 :Siège de la ville de Van (où vivait Gorky avec sa famille)-1914/18 : 1er Guerre Mondiale-1926 : début de création de la toile « L’artiste et Sa Mère »-1936 : achèvement de la toile « L’artiste et Sa Mère »-1939/45 : 2ème Guerre Mondiale Vie de l’artiste : Arshile Gorky né Vosdanik Manoug Adoian en 1902 à Hayotz Dzor (vilayet de Van, Empire ottoman) et mort le 21 juillet 1948, à Sherman, Connecticut (États-Unis), est un peintre arménien.

Analyse d'oeuvre : L'emballage du Reichstag par Christo L’emballage du Reichstag est une œuvre intéressante à aborder en histoire des arts. En effet elle est suffisamment monumentale et axée à véhiculer l’histoire de l’Allemagne pour susciter l’interprétation. Le palais lui-même est devenu symbole de l’Allemagne réunifiée. Mais que signifie cet acte d’empaqueter, résolument culotté de Christo et Jeanne-Claude sa femme ? Vous trouverez une analyse de l’œuvre partant de recherche : sur Christo, son courant d’appartenance, l’histoire du Reichstag et une description physique. Il manque souvent une problématique dans la mise en place de l’histoire des arts au collège. Il reste à préciser que nous déciderons de partir de la photographie de Wolfgang Volz. Nom de l’œuvre : Emballage du Reichstag Période historique : XXe siècle Domaines artistiques : Arts du visuel et Arts de l’espace Thématiques possibles : Arts, espace, temps et Art, Etats et pouvoir Problématiques possibles : N° 1 : En quoi l’art se met-il au service de la mémoire ? Image de l’œuvre :

Analyse de "Persepolis" de Marjane Satrapi Cette œuvre est riche et peut être abordée en histoire des arts pour des questions autour de l’autobiographie, l’autoportrait, la mémoire, l’histoire. Par exemple : comment l’art permet-il de se raconter ? Comment se met-il au service de la mémoire ? De l’histoire ? Comment une oeuvre peut-elle faire preuve d’engagement ? Présentation de l’oeuvre : Persépolis est une œuvre autobiographique, de Marjane Satrapi au style graphique et narratif très personnel. Titre de l’œuvre : PersépolisNature/genre de L’œuvre : Bande-dessinéeArtiste : Marjane Satrapi (1968- )Date de création : 2000 Catégorie Domaine : Arts du visuel Thématiques possibles : • Arts, créations, cultures • Arts, Etats et pouvoir • Arts, rupture et continuité Repérage chronologique Vie de l’artiste Marjane Satrapi est née en 1969 à Téhéran dans une famille aisée, cultivée et libérale. Contexte historique de création cadre géographique ? Description de l’œuvre Vignette 18 (illustration ci-dessus) : L’image est ici saturée. Conclusion

Analyse d'oeuvre : Guernica de Pablo Picasso Présentation de l’œuvre Titre de l’œuvre : « Guernica » Genre de L’œuvre : Peinture historique et engagée Artiste : Pablo Picasso 1881 – 1973 Date de création : 1937 Catégorie (domaine / thématiques possibles) : Arts du visuel Arts, Etats et pouvoirArts, techniques, expressionsArts, ruptures, continuités 0ù trouver l’œuvre : Guernica a été exposée pour la 1ère fois dans le pavillon espagnol de l’Exposition Universelle de Paris en juillet 1937. Repérage chronologique : Repérer l’œuvre et indiquer des événements historiques proches susceptibles d’alimenter des liens, des correspondances entre les œuvres. 1814 : Francisco de Goya, El très de mayo 1830 : Eugène Delacroix, La liberté guidant le peuple 1907 : Pablo Picasso, Les demoiselles d’Avignon Cette toile n’est pas comme les autres exemples donnés engagée, mais elle est un jalon marquant dans l’ensemble de l’œuvre de Picasso. 1937 : Pablo Picasso, Guernica1987 : Barbara Kruger, I shop therefore I am 1990 : Christian Boltanski, Réserve Le cubisme

Qu'est-ce qu'une œuvre d'art ? | Définition Une oeuvre d'art est un élément physique esthétique ou une création artistique. En dehors du terme « oeuvre d'art », qui peut être utilisé pour désigner tout travail considéré comme artistique au sens large, y compris des oeuvres littéraires et musicales, ce terme s'applique principalement aux formes d'art visuel tangibles et portables : Un exemple des Beaux-Arts, comme une peinture ou une sculpture. Un objet qui a été spécialement conçu pour son attrait esthétique, comme un bijou.Un objet qui a été conçu pour l'esthétique ainsi qu’à des fins fonctionnelles, comme en design d'intérieur et dans plusieurs formes d'art populaire.Un objet créé principalement ou entièrement pour la fonctionnalité, la religion ou d’autres raisons non-esthétiques et qui finit par être considéré comme de l’art.Une photographie, un film ou un programme d’ordinateur visuel, tel un jeu vidéo ou une animation par ordinateur, qui est non-éphémère. Utilisé de façon plus large, le terme est souvent appliqué à :

Œuvres à la loupe Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Arts & éducation>Oeuvres à la loupe Œuvres à la loupe Les Œuvres à la loupe sont conçues dans l'esprit de deux collections : Palettes, bien connue du grand public et l'Œuvre en scène, présentée à l'Auditorium du musée. Cette rubrique bénéficie du mécénat de l’entreprise eni. Oeuvres à la loupe Nb par page :5 -10 -15 Tri : Date - Titre Portrait de la marquise de Pompadour Nouveau ! Le dernier numéro de la série Focus est consacré au Portrait de la marquise de Pompadour par Maurice-Quentin de La Tour. Consultez le focus La Victoire de Samothrace Redécouvrez un chef-d’œuvre de l’époque hellénistique en compagnie de Marianne Hamiaux, ingénieur d'études, et Ludovic Laugier, conservateur du patrimoine au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines. La Joconde Les Œuvres à la loupe font peau neuve. Le Code de Hammurabi Consultez l’œuvre à la loupe Le Scribe accroupi Newsletter

Le sens des images » Analyser une affiche : « We can Do It ! » (1943) We Can Do It! (1943) de J. Howard Miller (USA – 43 x 56 cm – couleurs) [domaine public] Cette affiche a acquis au fil des ans un véritable statut d’icône de la pop-culture. Elle ne fut pourtant diffusée que très brièvement en 1943, essentiellement sur les murs des usines d’armement où travaillaient de nombreuses femmes durant la Seconde Guerre mondiale pendant que les hommes se battaient sur le front. Elle ne fut en fait redécouverte que tardivement, dans les années 80, et très largement reproduite depuis sous diverses formes. American dream La première chose bien sûr tient à la référence à cet âge d’or américain qui se situe entre les années 1940 et 1960 et qui vit l’émergence des pin-ups, des comic books et du pop art, avec leurs couleurs primaires vives (ici le jaune, le bleu et le rouge) et leurs formes épurées détourées avec netteté sur des à-plats unis. Antithèse La seconde chose qui frappe et qui interpelle dans cette image c’est sa construction paradoxale. Une icône féministe

Analyse d'oeuvre : L'oeil cacodylate de Francis Picabia Sommaire Présentation générale. 3 Repérage chronologique. 3 Vie de l’artiste / de l’auteur. 3 Contexte historique de création. 10 Deux films qui retracent l’époque des années folles : 13 Le bœuf sur le toit. 14 L’histoire de « L’œil cacodylate ». 14 L’apport de Marcel Duchamp sur L’œil cacodylate. 15 Style / mouvement / courant artistiques. 16 Un mouvement international 17 La fin du dadaïsme. 17 L’humour … 17 Description de l’œuvre et interprétation. 19 Portée ou influence de l’œuvre. 22 En quoi l’œuvre a-t-elle marqué son temps ?. Peut-on la rapprocher d’autres œuvres ?. Les questions que soulève l’œuvre : 25 Lexique de base – mots clé. 25 Les sources : 26 Présentation générale Titre de l’œuvre : L’oeil cacodylate Nature de L’œuvre – Technique : Huile sur toile et collage de photographies, cartes postales, papiers divers découpés Genre de L’œuvre : Document ? Artiste / Auteur : Francis Picabia Date vie / mort : 1879 – 1953 Date de création : 1921 Les périodes historiques : XX siècle Domaine / thématique S.

analyse esthétique d'une photographie de robert doisneau - bolides à paris Analyse La première lecture de l'image invite à comparer l'énorme taille du véhicule de l'adulte à droite à la taille réduite de l'automobile à pédales de l'enfant à gauche. Quasi instantanément le spectateur est conforté dans cette comparaison par le regard croisé de l'enfant qui souligne l'existence d'un rapport établi entre les 2 véhicules : L'enfant est sur le trottoir et la voiture sur la chaussée. Le bord du trottoir marque la limite du monde de l'enfant et du monde de l'adulte. Mais un élément inquiétant en provenance du monde de l'adulte pénètre dans le monde de l'enfant : une roue du véhicule de l'adulte est montée sur le trottoir. Ces deux éléments sont d'autant plus menaçants que le petit bonhomme avait l'air de circuler lui-même bien droit sur le trottoir, tenant sagement son volant à 10 heures 10. L'opposition entre le monde de l'enfant et le monde de l'adulte n'est donc pas seulement une opposition d'échelle et de lieu ; c'est aussi une opposition d'ordre. Conclusion

Related: