background preloader

Les villes du futur

Les villes du futur

Smart city : dis, c'est quoi une ville intelligente ? Le concept fait des émules : plus d’une ville se targue, à travers le monde, d’être une « smart city », soit en français une « ville intelligente ». Mais au fait, qu’est-ce qu’une ville intelligente ? Nous ne sommes évidemment pas les seuls à nous poser des questions sur la définition de cette « smart city« . « Groupe mondial de technologies diversifiées » à destination des villes (comprendre objets équipés de puces RFID, accessoires à capteurs, etc.), le groupe 3M a voulu en savoir plus. L’entreprise a donc fait mener une étude par TNS Sofres cette année, au niveau européen. Un échantillon représentatif de 2500 personnes, issues d’Allemagne, d’Italie, de France, du Royaume-Uni et de Suède, ont donc évoqué leurs attentes citadines. Nombre de trajets en transports en commun en France Les questions portaient aussi bien sur la mobilité urbaine, que la santé, l’énergie, la pollution ou la qualité de vie en général. Une ville intelligente possède des transports intelligents

Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture Home > 3D Architectures > Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture Advertisement Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture Design1 architectureholic facility where information on all the needs of home and inspiration on house construction. This is a Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture. [gallery columns="1"] Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture Design2 Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture Design3 Gallery of Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture There are 3 high resolution images again to check, so do not miss to see Awesome images all in Twisting Acupuncture Tower for Taiwan-Green Architecture article galleries for your next inspiration by clicking the thumbnail below.

Innovations - Inspirations-respiration autour des futures villes-mondes Publié le 12 octobre 2011 Que sont devenues les utopies urbaines ? Comment la ville est-elle au cœur de toutes les préoccupations, de tous les flux, angoisses, espoirs, enjeux et spéculations : quelques récits de ville contemporains? Que veut dire ‘penser la ville’ pour tous ceux qui la vivent et l’habitent? Autant de thèmes étudiés par Urban Trends le 9 novembre. «Le paradoxe de l’époque actuelle, c’est que le développement de la ville semble la faire disparaître : nous avons le sentiment d’avoir perdu la ville, alors même qu’il n’y a plus qu’elle » La phrase de l’ethnologue Marc Augé résume bien la problématique de la première rencontre Urban Trends organisée par Adeline Attia, fondatrice et directrice d’Allegoria Consultants et Hubert Musse, Directeur d’Etudes. Trois thèmes : Le changement d’échelle et les nouvelles configurations de l’urbain: qu’entend-t-on par « re-territorialiser la ville »? Inscriptions: allegoria@allegoria-consultants.com ou par tel. Sylvain Bénémacher

"Climate hope city": le futur des villes écologiques s'écrit grâce à Minecraft Des trottoirs producteurs d’énergie, des fermes en plein cœur des villes, des bateaux circulant à l’hydrogène, des bâtiments capables de capter les particules de pollution… Bienvenue à "Climate hope city", la ville écolo de demain imaginée par le quotidien britannique The Guardian et modélisée virtuellement par des joueurs du jeu vidéo Minecraft. Cette initiative du journal britannique s’inscrit dans le cadre de sa campagne "Keep it in the ground" ("Laissez-le sous terre", en anglais). Lancée en mars 2015 en partenariat avec l’ONG 350.org, elle vise à encourager la fin de l’exploitation des énergies fossiles. Bien connu des "gamers", Minecraft est un jeu (très addictif) mêlant construction et aventure. Pour imaginer "Climate hope city", The Guardian a fait appel à l’un des maîtres de ce jeu: Adam Clarke, aussi connu sous le pseudonyme de Wizard Keen sur Youtube, où il poste ses réalisations. Au total, il aura fallu une semaine à l'équipe pour construire cette cité.

Le premier gratte-ciel en bois à Stockholm ? Réagissez : Partagez : La société suédoise HSB de Stockholm veut ériger un gratte-ciel d’un type particulier : il s’agit en effet d’une tour en bois. Ce projet de gratte-ciel en bois est tout à fait sérieux et est destiné à accueillir des familles à parti de 2023. Sa hauteur serait de 34 étages. Au maximum, car la limite technique théorique pour un immeuble tout en bois est de 15 étages. Un gratte-ciel en bois plus écologique Cet immeuble de 34 étages, appelé le Västerbroplan, serait, lui, renforcé avec de l’acier et du béton, lui permettant d’atteindre une plus grande hauteur. Certains éléments comme la cage d’ascenseur seront en béton, tout comme les poutrelles mais néanmoins le projet est considéré comme proposant un alliage très innovant de matériaux autour du bois. Le projet d’immeuble, qui aura l’apparence du bois, accueillera également un café et une garderie… s’il est confirmé. Sur les maisons en bois : Où en est la maison en bois en France ? Dans l’Encyclo : Les maisons en bois

The Flavours Orchard par Vincent Callebaut L’architecte franco-belge Vincent Callebaut dévoile un nouveau projet, tout aussi surprenant que le concept de cités flottantes ou celui des hydrogenases. Intitulé Flavours Orchard, il s’agit là d’un projet de logement eco-friendly et durable … The Flavours Orchard est un ambitieux projet de 45 villas futuristes destinées à la ville de Kunming, au sud-ouest de la Chine. Installé sur un ancien site industriel, le projet doit permettre le développement d’une véritable petite communauté écolo, autonome en énergie, utilisant la voiture électrique, la récupération d’eau et entourer de verdure … Dans la lignée de ces précédents projets, les villas du projet Flavours Orchard sont au cœur du dispositif. Au travers du projet The Flavours Orchard la Chine à les moyens de prouver sa capacité a allier développement économique et écologie … @ vincent.callebaut.org Auteur : Fabien Fondateur de BuzzEcolo, je suis devenu blogueur un peu par hasard.

Un projet de gratte-ciel utilisant l'énergie éolienne ... Les problématiques énergétiques (la hausse du coût de l’énergie et les émissions associées à la production d’énergie de façon classique) pousse les architectes à imaginer et concevoir des bâtiments d’un nouveau genre. Et notamment des structures d’une nouvelle génération, capable de produire de l »énergie renouvelables pour leur propre besoins. En voici une illustration avec ce projet de gratte-ciel utilisant l’énergie éolienne … Baptisé The wind tower (La tour des vents), cette structure aérodynamique a été imaginée par 2 architectes anglais David Arnold et Alexa Ratzlaff pour faire bon usage des courants et des vents dominants. En forme de spirale, elle capte les vents pour les orienter en son centre. Elle va ainsi alimenter le cœur du système, une immense turbine de 45 mètres qui devrait produire suffisamment d’énergie pour alimenter les besoins de près de 2000 résidents. ++ Evolo Auteur : Fabien Fondateur de BuzzEcolo, je suis devenu blogueur un peu par hasard.

Sand Babel : structures écologiques au cœur du désert Utiliser des matériaux naturels et disponibles en quantité pour réaliser les structures, immeubles de logement et de bureaux de demain. Une idée, un concept mise en avant par le groupe de designerQiu Song, Kang Pengfei, Bai Ying, Ren Nuoya et Guo Shen, avec leur projet Sand Babel. Les Sand Babel sont un groupe de structures écologiques conçues comme des centres de recherche scientifiques et touristiques pour le désert. Divisées en deux parties, l’une en surface, l’autre souterraine, ces structures ont pour objectif d’accueillir une communauté de résidents et travailleurs au cœur du désert. un endroit où le sable ne manque pas ! @ yankodesign.com Auteur : Fabien Fondateur de BuzzEcolo, je suis devenu blogueur un peu par hasard.

Une tour en bambou en projet en Chine Insolite, un gratte-ciel de 90 mètres en bambou est en projet dans le Sud-Ouest de la Chine, près de la frontière avec le Laos. Conçu par les architectes de l’agence Tokamarch, le concept de cette Résidence repose sur la relation entre un bâtiment moderne et l’utilisation de matériaux issus de l’environnement local. Crédits images : Agence Tokamarch Le projet dénommé « Dai » village conserve un bon équilibre avec l’environnement naturel. Cette future tour est située dans le centre-ville de Xishuangbanna. Depuis une vingtaine d’années, la plupart des villes chinoises se sont toutes développées selon le même modèle, pour faire face à l’explosion démographique du pays, en ignorant l’histoire locale, la culture et les conditions climatiques parfois difficiles. Pour faire face à cette situation, la municipalité de Xishuangbanna a souhaité conserver certaines coutumes locales notamment l’utilisation des ressources naturelles dans la construction.

Unbelievable Architecture Designs for the Future Architecture is the art and inspirational ideas from a designers. In technology era, much software’s used for making unbelievable concepts. Designers used much latest software like 3D Max, Maya and Vere. These softwares offer great options for making renderings of the architectural designs in a perfect way. Today’s collection consists for upcoming models of Architecture, some or already in progress or slated to begin construction soon. Complex at the Centre of the Universe – Staszek Marek, Poland Advertisement The Great Bayan Sergey Skachkov , Russia Mega Village 2108 Honorable Mention – Gaia’s Gift – Petar Milivojevic, Belgrade, Serbia Honorable Mention – In a Beautiful Place out in the Country – Colin Cassidy, Great Britain Honorable Mention – Wandering City – Sergey Skachkov, Russia Honorable Mention – Gaia’s Gift – Petar Milivojevic, Belgrade, Serbia Honorable Mention – 5:45 Santa Monica now boardin – Aleksander Novak-Zemplinski, USA Dynamic, Wind-Powered Rotating Tower

Optimiser la taille des villes de demain La ville du futur devrait viser une taille optimale pour assurer une meilleure utilisation de ses ressources plutôt qu'une vision de développement où tout converge vers le centre. Voilà l'une des pistes dégagées lors de deux discussions selon la formule du Café des sciences, qui se sont déroulées en France et au Québec sous le thème de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...) dans la cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant avoir des esclaves), constituant une...) de demain. Vanessa (Le genre Vanessa regroupe des papillons de la famille des Nymphalidae. Quel modèle privilégier pour la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) du futur?

Quand les projets d'architecture font faire Wouah !!! - Biomimétisme Au long de mes net-tribulations à la recherche de nouveautés sur le biomimétisme et les innovations en matière de développement soutenable, je suis souvent tombé sur des images de projets architecturaux qui ont produit en moi « l’effet Wouah !!! » bien connu. Cet effet m'arrive peu souvent et je suis d’autant plus surpris de constater que tous ces projets viennent d’un seul et même cabinet d’architecture et, cerise sur le gâteau, il se trouve à Paris. Vous avez sûrement déjà vu son projet de ferme métabolique pour une agriculture urbaine, appelé « Dragonfly » et inspiré des libellules. Vincent est aussi l’auteur d’un projet d’iles artificielles pour les réfugiés qui pourraient quitter leur pays à cause de la montée des eaux des océans provoquée par le réchauffement climatique. Au-delà de l’aspect clairement impressionnant des travaux de Vincent, les projets qu'il propose sont issus d’une réflexion sur l’intégration plus harmonieuse des constructions architecturales dans la nature.

Un architecte propose de transformer une île poubelle en paradis écolo | UPNEWS Située au cœur de l’océan Pacifique entre la Californie et Hawaï, cette île constituée de 3,5 millions de km2 soit environ la taille de l’Inde, est principalement peuplée de déchets non dégradables ou presque ,comme les sacs plastique (qui mettent 450 ans à se dégrader). Alerté par cette catastrophe grandissante, l’architecte Ramon Knoester de l’agence WHIM a décidé de transformer ce « continent » poubelle en véritable site habitable de 10 000km2, sans déplacer les déchets. « Pourquoi ne pas nettoyer la mer et créer un nouvel habitat en même temps ? Rien ne serait gaspillé, pas même les déchets. Le plastique serait donc transformé en dalles pour construire les fondations de l’île et être remplies d’une terre fertile. Par ailleurs il est également prévu de construire des stations de désalinisation pour récupérer l’eau de pluie et fournir de l’eau douce aux habitants et aux cultures. Un joli concept d’île écologique et indépendante qui réutiliserait l’ensemble des détritus existants.

Related: