background preloader

Ecriture - Origines - Naissance - Premieres traces

Ecriture - Origines - Naissance - Premieres traces
Naissance de l'écriture Les origines de l'écriture - le début de l'Histoire On a l'habitude de dire que la Préhistoire se termine avec la naissance de l'écriture. C'est effectivement avec ce changement culturel que l'homme va rentrer dans l'histoire et commencer à laisser des traces écrites. Les premiers écrits servaient surtout de livres de comptabilité ou d'inventaires. Mais l'homme va rapidement utiliser ce nouveau moyen de communication pour raconter des histoires... et surtout son histoire ! L'art rupestre, une première forme d'écriture ? Les premiers écrits viennent de Mésopotamie - 6000 BP La première écriture analytique C'est dans les restes des temples des cités d'Uruk et de Lagash (le Pays de Sumer, l'actuel Irak) qu'on retrouve les premières traces d'écriture. - 5 700 BP Le cunéiforme Les formes stylisées vont disparaître, elles vont être remplacées par l'écriture cunéiforme. L'écriture commence en Egypte avec les hiéroglyphes Invention de l'alphabet Pour aller plus loin Related:  dricciLangage-Ecriture

Galaxie Clionautes Origines de l'écriture Aux origines de l'écriture Les premières inscriptions remontent à 50 000 avant notre ère. Les premières représentations graphiques du langage (écriture cunéiforme) remontent au quatrième millénaire avant notre ère. L'écriture relève des arts graphiques (voir Goody 1994 : 23). Mais elle est fondamentalement une représentation du langage parlé. Pictogrammes Le mystère des "mains mutilées" A-t-on représenté d'abord le langage parlé ou un langage gestuel ? Pour expliquer cette particularité, on a avancé l'hypothèse de mutilations volontaires ou d'affections pathologiques. Cette hypothèse signifierait que le premier langage humain à avoir été représenté graphiquement aurait été un langage gestuel. Mais elle n'explique pas pourquoi les hommes préhistoriques ont voulu réaliser ces dessins de mains. "Lorsque l'on mettait la main sur la paroi et que l'on projetait la peinture sur la main, celle-ci se fondait dans la roche dont elle prenait la couleur, rouge ou noire. 1. Cunéiforme 2. Proto-élamite 3.

Commencements de l’écriture et impacts civilisationnels - Chapitre 1 - Canal Socio Bibliographie indicative BARBIER, Frédéric, 2006, L’Europe de Gutenberg. Le livre et l’invention de la modernité occidentale, Paris, Belin. BARTHES, Roland, L’aventure sémiologique, Paris, Seuil, 1967. BOTTERO, Jean, Mésopotamie, l’écriture, la raison et les dieux, Gallimard 1987. CALVET, Louis-Jean, Histoire de l’écriture, Paris, Plon, 1996. CHARTIER, Roger, 1987, Les Usages de l’imprimé (XV°-XIX° siècle), sous la dir. de R. CHRISTIN, Anne-Marie, L’image écrite ou la déraison graphique, Paris, Champs/Flammarion, 2001. CHRISTIN, Anne-Marie, Histoire de l’écriture. DE CERTEAU, Michel, « Système de sens : l’écrit et l’oral », L’Ecriture de l’histoire, Paris, Gallimard, 1975, p. 245-248. DE CERTEAU, Michel, « Récits d’espace », L’Invention du quotidien. DE CERTEAU, Michel, « L’économie scripturaire », L’Invention du quotidien. DERRIDA, Jacques, De la grammatologie, Paris, Éditions de Minuit, 1967. FEBVRE, Lucien et Henri-Jean Martin, L’Apparition du livre, Paris, Albin Michel, 1958. GREIMAS, A.

Liste des graphies des phonèmes du français Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article dresse une liste des graphies (phonogrammes, morphogrammes, logogrammes, etc.) utilisées pour écrire chaque phonème du français. Les prononciations d'une même graphie pouvant changer d'une région à une autre, les phonèmes considérés correspondent à la transcription phonétique indiquée par le dictionnaire du Petit Robert, édition 2004[1]. La plupart de ces graphies peuvent être expliquées soit par quelques règles générales ; voir prononciation des graphèmessoit par l'origine étrangère du mot ; par exemple, le mot d'origine anglaise « design » a une prononciation approchant celle de l'anglais. Par phonème[modifier | modifier le code] Voyelles[modifier | modifier le code] /i/[modifier | modifier le code] Son naturel de "i". Le phonème /i/ (voyelle haute antérieure non arrondie) connaît 44 graphies : /e/[modifier | modifier le code] Son naturel de "ai", "è", "ê". /ɛ/[modifier | modifier le code] Son naturel de "é". Son naturel de "a", "à".

Sabine Dullin, parcours d'une chercheuse | SciencesPo - Dossiers documentaires On passait de stades d'adrénaline, quand on recevait un document tout à fait intéressant, à des stades de profonde déprime parce que, pour des raisons souvent difficiles à comprendre, soit les archives fermaient pour trois semaines, soit les dossiers qu'on croyait pouvoir obtenir n'étaient finalement plus accessibles. Il y avait une sorte d'arbitraire très présent et il était difficile de rester tout à fait serein face à ces Niet, ces Da. Bref, on avait des moments où tout paraissait possible et puis des moments où les choses se refermaient. Il fallait beaucoup de patience, il fallait boire du thé très longuement avec les archivistes pour obtenir ce qu'on voulait. Pendant ma thèse, je travaillais essentiellement sur les diplomates. Pendant trois ans, j'ai attendu ces documents absolument essentiels : les lettres que Litvinov avait écrites à Staline, lettres qu’il écrivait en tant que ministre des Affaires étrangères à Staline, en tant que secrétaire général du parti communiste.

L'écriture cunéiforme En cette fin de IVe millénaire, les Sumériens venait d'inventer un système complexe qui était composé de différents types de signes : 1) de pictogrammes 2) d'idéogrammes 3) de phonogrammes 4) de déterminatifs 5) de compléments phonétiques haut de page Des pictogrammes, des idéogrammes, des phonogrammes, des déterminatifs et des compléments phonétiques, grâce à l'ensemble de ces signes, il est possible de tout écrire : relevés comptables ou lettres d'amour ! Notre monde moderne n'existerait pas sans l'écriture. Un autre peuple vivait avec les Sumériens : les Akkadiens. Les deux premières langues à utiliser ce système sont donc les Sumériens et les Akkadiens. Le sumérien devint pour l'akkadien un peu ce que la latin fut pour le français.

P. Macherey : compte rendu de Walter J. Ong, « Oralité et écriture » | La philosophie au sens large Walter J. Ong, Oralité et écriture (La technologie de la parole), 1982, trad. fr., Paris, Les Belles Lettres, 2014 Présentation par Pierre Macherey Pour prendre la mesure de la radicalité de la démarche menée par Ong dans Oralité et écriture, reportons-nous à l’une des thèses (Ong les appelle des « théorèmes ») avancées à la fin de l’ouvrage : « L’existence de la philosophie et de toutes les sciences et « arts » (les études analytiques de processus, tel la Rhétorique d’Aristote) dépend de l’écriture : l’esprit humain ne les produit pas sans aide extérieure, il se sert d’une technologie profondément intériorisée, incorporée jusque dans les mécanismes de pensée. L’esprit interagit avec le monde matériel qui l’entoure de manière plus profonde et plus créative qu’on ne l’avait imaginé jusqu’ici. Cependant, il faut y regarder de plus près. En effet, en spatialisant la parole, l’écriture l’a privée de la fluidité propre au régime de l’oralité ; proprement, elle l’a réifiée :

Les Phéniciens - L'alphabet phénicien Although the etymology of the word comes from the Greek alphabet (corresponding to the two first letters: alpha and beta), It is the Phoenicians who transmitted this knowledge to the Greeks so that can create their specific language. The legend of princess Europa of Tyre evokes the journey of Cadmus in Greece and his cultural offering to people in exchange for information about his sister's abduction. This legend joins the historical reality with story of Herodotus, who noted: "The Phoenicians arrived [in Greece] with Cadmus [...] introduced the alphabet that the Greeks, which I believe, didn't have it before". A few centuries after Herodotus, it was the turn of the Roman author Pliny the Elder to write: "The Phoenician people have the honor of inventing the alphabetical letters". Cadmus and the dragon - Louvre However, all the ancients were not of the same opinion. The old writing systems This general evocation does not include the Syrian-Palestinian region, which included Phoenicia. R.

Joseph Staline Par son poids politique et militaire, Joseph Staline fit de l'URSS la seconde puissance mondiale et il eut un rôle important dans la diffusion du communisme. Il est à l'origine d'un système totalitaire fondant son organisation sur la terreur d'État. Sa politique a causé des millions de morts (on estime 20 millions de victimes de sa politique) en URSS ; ses crimes ont été révélés après sa mort, ce qui a contribué à discréditer le communisme. Le militant révolutionnaire[modifier | modifier le wikicode] SurveillanceEspionnageIntrusion dans la vie intérieureViol des sentiments C'est aussi à cette époque où il apprendra la loi du silence, pour lui, il faudra toujours préférer écouter que parler. En 1898, il adhère au Parti socialiste géorgien. Il poursuit son action en Géorgie et en Russie : arrêté de nombreuses fois, il est déporté par la police du tsar, chaque fois soit il s'évade, soit il est libéré. Le maître de l'Union soviétique[modifier | modifier le wikicode] . . "Staline, Joseph."

Origine Ecriture « A la recherche des vérités perdues ! Depuis la nuit des temps, ou plutôt, depuis qu’il existe une intelligence sur terre, les symboles nous ont portés vers toujours plus de communication, et sans cesse, vers de nouvelles formes de pouvoirs et de consciences. A partir du moment où l’homme a commencé à vouloir transmettre une expérience, influencer la nature ou les dieux, son premier geste a été de tracer quelques lignes pour représenter quelque chose de puissant et d’éternel. La naissance des religions sur terre a très certainement commencée à cet instant précis, quand l’homme a pris conscience de son pouvoir en dessinant un simple symbole (Voir article : La magie, la religion et l’art préhistorique). Par la suite, les idées et les représentations de ces premiers tracés ont formés les premières écritures. Mais le plus important, c’est que l’essence même de l’image d’origine est restée, et a été véhiculée pendant sa transformation. Evolution de l’écriture Cunéiforme Sumérienne Evolution de l’écriture hiéroglyphique Égyptienne

Oralité et écriture / Revue Langage & Société Walter J. Ong : Oralité et écriture (Les Belles Lettres) / Revue Langage & Société N°145 Dossier Enjeux sociaux des mouvements de revitalisation linguistique (Editions MSH) C’est un livre qui a connu un succès comparable à celui de La Galaxie Gutenberg de son jeune professeur et ami Marshall McLuhan, un livre traduit en une douzaine de langues et aujourd’hui dans la nôtre. La communication est d’ailleurs la clé de toute cette affaire. Platon, dont l’un des paradoxes consistait à dénoncer l’écriture en écrivant ses objections pour les rendre plus efficaces, considérait qu’un texte écrit ne réagit pas comme le ferait une personne à laquelle vous demandez des éclaircissements sur ce qu’elle vient de dire. Jacques Munier Revue Langage & Société N°145 Dossier Enjeux sociaux des mouvements de revitalisation linguistique (Editions MSH) Dossier dirigé par James Costa

La Grande Terreur des années 1937-1938 Notes Les habitants des régions frontalières étaient de ce fait particulièrement vulnérables. Archives centrales de la Sécurité d’État (TSA FSB), 3/4/16/6. Évoquons, à ce titre, deux ouvrages parus très récemment : Nicolas Werth, L’Ivrogne et la marchande de fleurs : autopsie d’un meurtre de masse, 1937-1938, Paris, Tallandier, 2009 ; Marc Junge, Guennadii Bordiougov et Rolf Binner (dir.), Vertikal’ bol’chovo terrora : istoria operatsii po prikazu NKVD n° 00447, Moscou, Airo-XXI, 2008. Nicolas Werth, L’Île aux cannibales, 1933 : une déportation-abandon en Sibérie, Paris, Perrin, 2008. Voir aussi à ce propos Sophie Cœuré et Sabine Dullin (dir), Frontières du communisme, Paris, La Découverte, « Recherches », 2007. Nathalie Moine, « Le rôle du fichage dans la Grande Terreur », intervention au colloque « 1937-1938 : paroxysme de la Grande Terreur stalinienne », Paris, 9-11 décembre 2007. Sheila Fitzpatrick, Tear off the Masks ! Voir l’article de Gábor T. Cf. Cf. Cf.

Related: