background preloader

[centre ressources] Tester la terre de son jardin - Le blog de l'Association 3PA

[centre ressources] Tester la terre de son jardin - Le blog de l'Association 3PA
La terre sert à plusieurs niveaux dans la construction d'une maison: fondations, construction et finition. Pour mieux comprendre la structure du sol sur lequel vous allez poser votre maison, les propriétés de cette terre avec laquelle vous pouvez construire, voici quelques notions et tests simples à réaliser. Etude des échantillons de sol Recueillir de la terre (1 à 2 kg) au fond du trou par creusement horizontal (ne pas mélanger avec la terre qui s'éboule) pour réaliser un ou plusieurs des tests suivants. Le test du pif, il est rapide et efficace pour repérer les sols grenus. Le test du bocal, il permet d'obtenir assez rapidement la composition du sol. La terre à bâtir est constituée de grains de différentes tailles ( cailloux, graviers, sables, limons, argiles ) d'air et d'eau. Les cailloux, graviers, sables et limons sont des grains plus ou moins arrondis de même nature. Les argiles sont des particules très fines et applaties. Le gravier, les cailloux La terre sableuse -On triture

Mycorhization des plantes - Lallemandplantcare Le Triple Zéro : L'alternative au 18 - 46. La symbiose plantes / micro-organismes Locacell et Microcell : La fertilisation starter à effet durable ; l'alternative au 18-46. Le Triple 0 : cliquez sur la flèche pour voir le film d'animation. Pour en savoir plus La fertilisation à effet starter et durable pour les plantes en agriculture. Un engrais à effet starter pour le maïs et les céréales. Le triptyque de la biodisponibilité : Sol Micro-organismes Plantes Pourquoi inoculer des micro-organismes en agriculture ? Les mycorhizes (du grec mukes = champignon et rhiza = racine) sont des champignons qui vivent en symbiose avec les plantes. La symbiose avec mycorhize est à l’origine de l’apparition des premiers végétaux sur la planète il y a plus de 400 millions d’année. Aujourd’hui, on considère que les endomycorhizes développent des symbioses avec plus de 80% des végétaux. Une vidéo explicative de la symbiose racines / mycorhizes.

Le superadobe, une technique constructive peut-être bientôt réalisée sur la Lune! | d e t o i e n t o i t octobre 15, 2008 Le superadobe est une technique constructive de l´architecture de terre. Nous avons pu l´expérimenter à travers un cours de bioconstruction, organisé par un groupe de permaculture, s´étalant sur deux jours, sur un terrain montagneux près de Sao Paolo. L´objectif de ce cours était de construire un mur en forme de S en superadobe. Le superadobe est d´autant plus intéressant que son coût de construction est dérisoire, il est antisismique et sa mise en oeuvre ne demande pas de main d´oeuvre qualifiée. El superadobe es una técnica constructiva de arquitectura de tierra. El objetivo de este curso era construir una pared con forma de S en superadobe. El superadobe está muy interesante por su coste de construcción que es muy bajo, es antisísmico y su aplicación no pide mano de obra cualificada. Se construyó un pueblo experimental en el desierto al norte de Los Ángeles en 1988, según su concepto que bautizó ‘ CalEarth Institute’. Le terrain El terreno 1. 2. 2. Les fondations 3. 3.

Une île entièrement bio Fidji / / Océanie La petite île de Cicia dans l’archipel fidjien des Lau vient de se déclarer île biologique. © Christian Haugen L’agriculture biologique, une tradition « Aujourd’hui nous célébrons Cicia et le vœu des anciens de faire de Cicia une île entièrement biologique », a déclaré le président du conseil de l’île, Eroni Lauvanacala, lors de la cérémonie marquant l’événement. L’importation sur l’île d’engrais et autres produits chimiques a été interdite il y a six ans et les habitants sont encouragés à continuer à utiliser les modes de culture traditionnels. « La plupart de leurs méthodes de culture, qui sont traditionnelles, sont déjà biologiques », explique Mere Salusalu du ministère fidjien de l’agriculture. « La seule intervention est la certification afin qu’ils puissent avoir accès à des niches commerciales. » Une certification participative

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie – Les moutons enragés Attention, il y a déjà de bons articles sur l’autonomie sur le blog, en voici un exceptionnel écrit par « Homme des bois » qui est un habitué du blog. Car c’est bien beau de vouloir se préparer (ou pas) à un éventuel effondrement du système, c’est bien beau de parler d’autonomie énergétique, mais le faire sans réellement savoir par ou commencer rend parfois les choses difficile. Voici donc de bonnes pistes sur le sujet, des liens, des explications qui, j’en reste persuadé, vous serons très utiles le moment venu! Un grand merci à « Homme des bois » pour cet article relativement complet et intéressant. J’espère que ça vous plaira et que ça aidera ceux qui veulent s’y mettre. puis que ça ouvrira les yeux a certains moutons pas enragés du tout qui lieront ça pas hasard.

Permaculture Internationale Le chiotte la sciure de Bov - AgoraVox le m dia citoyen « Le chiotte à la sciure de Bové… le chiotte à la sciure de Bové… le chiotte à… » : une expression surprenante qui n’en finit plus de faire des ricochets dans ma tête depuis que je l’ai lue à l’occasion d’un article déjà ancien sur Agora vox. L’exposé avait pour but de vanter les OGM et le nucléaire, les deux fées Carabosse censées réaliser tous nos vœux ! J’avoue avoir voulu passé mon chemin mais mon œil s’attarda sur ce malheureux bout de phrase, perdu au milieu d’une réponse de l’auteur à l’un de ses zélés soutiens et la messe fut dite. Foin de chiffres abscons, d’une démonstration ambitieuse pour défendre l’indéfendable, la pensée façon EDF s’y trouvait tout à coup révélée : préjugés et dédain pour les solutions simples. Moi, spécialiste de la merde, je me suis dit alors qu’il était urgent d’intervenir afin de faire état des avantages indéniables des toilettes sèches. Sus aux idées reçues... Petit rappel « simplissime » : A savoir : Pollution

Sors de terre La Boutique » Cadeaux Fertiles Retour 10 sachets de semences bio pour vos semis de printemps : - Carottes Blanche de Kuttingen ; - Courgette Genovese ; - Courge Maxima Potimarron Hokkaido Vert ; - Pavot violet Laureen's Grape ; - Piment doux Corno di Toro rouge ; - Tomate cerise orange Centiflor ; - Tomate Rose de Berne ; - Coquelicot en mélange de couleurs; - Côte de blette en mélange de couleurs ; - Laitue Radichetta. 22 € au lieu de 34 € Un lot de 6 magnifiques cartes postales illustrées de photos et de dessins kokopelliens (Format : 10,5 x 15 cm)+ Le sac Kokopelli+ 4 Tubes de Thés Militants Kokopelli Thé vert, thé blanc, thé noir et rooibos 35 € au lieu de 42 € 57 € au lieu de 76 € Une collection de 10 sachets de semences de légumes Orientaux à découvrir: Pour le prix de 28 euros au lieu de 34 euros.

L’homme qui a arrêté le désert A ses débuts en 1974, on le disait fou. Paysan burkinabé, Yacouba Sawadogo s’assignait alors pour mission de reverdir sa région en réintroduisant le Zaï, une méthode de culture traditionnelle oubliée. Objectif : restaurer l’agriculture sur une terre aride en proie à la désertification. 40 ans plus tard, la technique a fait flores et a été répliquée dans 8 pays du Sahel. Plus de 3 millions d’hectares de terres burkinabées stériles ont été réhabilités. Yacouba Sawadogo Il est des individus dont l’audace et la témérité forcent le respect. Rendements quadruplés Appelée Zaï, la méthode consiste à creuser des trous d’environ 20 centimètres pour y déposer fumier et compost à côté des graines. Planter des arbres Celui que l’on surnomme « l’homme qui a arrêté le désert » a eu avec Ali Ouédraogo l’ingéniosité d’améliorer la méthode ancestrale en plantant des arbres. Succès dans le Sahel Tel Elzéard Bouffier de Jean Giono, l’homme aujourd’hui âgé de 66 ans, a ainsi planté 30 hectares de futaies.

Related: