background preloader

ARTS ET VIE, circuits, croisières et voyages culturels

ARTS ET VIE, circuits, croisières et voyages culturels

V. - Tourisme et culture : les faiblesses et les nouvelles opportunités du tourisme culturel Fondation Louis Vuitton. Le bâtiment, qui abritera des œuvres de la collection de Bernard Arnault prendra place au Bois de Boulogne, à Paris. Ouverture prévue en 2014, architecte Frank Gehry. - DR Les atouts du Tourisme culturel : - La première fréquentation touristique du monde rencontre la première offre culturelle du monde (en nombre de monuments, musées, festivals, parcours, etc. ouverts aux publics), maillant l’ensemble du territoire et en ordre de marche. L’ensemble des services publics, des professionnels et des formations qualifiantes, grâce à l’antériorité de l’offre touristique et culturelle par rapport à celle d’autres pays, est aussi tout à fait remarquable. Les faiblesses - Les stratégies et les objectifs très différents des deux secteurs, qui peinent à trouver un dénominateur commun De nouvelles opportunités Sur un fond de quelques menaces - L’évolution de plus en plus rapide des marchés et du comportement des consommateurs Conclusion : un avenir radieux ? Mini bio

Mécénat culturel, entreprise, association et mécénat environnemental Qu'est ce que le mécénat ? C'est le soutien matériel apporté, sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou une personne pour l'exercice d'activités présentant un caractère d'intérêt général. Concrètement, il s'agit d'un don en numéraire, en compétences, en nature ou en technologies au profit d'organismes ou d'œuvres d'intérêt général. Les secteurs d'intervention concernés sont la solidarité, la culture, l'environnement, le sport, la recherche. Attention ! La générosité ne se décrète pas. Depuis la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations, la France bénéficie d'une fiscalité attractive. Les entreprises bénéficient : Pour les particuliers, la réduction d'impôts est égale à 66 % des sommes versées dans la limite de 20% du revenu imposable. Pour l'entreprise, la démarche de mécénat est simple à mettre en œuvre, en respectant ces règles : Mécénat culturel et environnemental De nouveaux territoires s'ouvrent au mécénat d'entreprise.

: Documentation : Fiches pratiques : Les aides : Mécénat et parrainage, la recherche de partenaires privés Article mis à jour le mardi 4 mars 2014 Article créé le jeudi 23 septembre 2004 Version imprimable Définitions Dans la recherche de partenaires privés pour le montage d’un projet culturel, deux termes juridiques sont reconnus : le mécénat, "comme étant le soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un intérêt général" ; le parrainage, "comme étant le soutien matériel apporté à une manifestation, à une personne, à un produit ou à une organisation en vue d’en tirer un bénéfice direct". [1] Attention : soutien matériel implique tout apport financier et en nature (produit, services, main-d’œuvre). Le mécénat À qui s’adresse le mécénat dans le secteur culturel ? Les seuls bénéficiaires (habilités à émettre un reçu de don aux œuvres, pièce indispensable pour obtenir sa réduction d’impôt auprès des services fiscaux), sont les suivants : fondations d’entreprises ; musées de France ; mécénat financier

Le mécénat de A à Z Tout - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Mécène Personne physique ou morale qui apporte un soutien désintéressé à une institution ou à une personne dans l'exercice d'activités présentant un intérêt général. haut de page Mécénat Soutien financier, humain ou matériel apporté sans contrepartie directe par une entreprise ou un particulier à une action ou activité d'intérêt général (solidarité, environnement, culture, recherche...). Mécénat collectif Collaboration entre plusieurs entreprises qui s'associent en faveur d'un projet de mécénat. Mécénat croisé Soutien de projets combinant au moins deux champs d'intervention. Mécénat de compétences Mise à disposition par une entreprise, auprès d'un organisme d'intérêt général, d'un ou plusieurs de ses collaborateurs sur une période donnée et sur le temps de travail. Bien que l'on parle de mécénat de « compétences », le(s) salarié(s) concerné(s) peuvent mettre à disposition des compétences : Mise à disposition de collaborateurs

Ministère de la culture et de la communication - fiche pratique 7: Susciter ou pratiquer parrainage et mécénat culturels Susciter ou pratiquer parrainage et mécénat culturels >> dossier mécénat Parrainage Selon l'article 39-I-7e du Code général des impôts (CGI), le terme de parrainage doit être réservé aux “dépenses engagées dans le cadre de manifestations de caractère [...] culturel ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique [...] ou à la diffusion de la culture [et] de la langue françaises, lorsqu’elles sont exposées dans l’intérêt direct de l’exploitation”. Le parrainage répond donc à une démarche commerciale explicitement calculée et raisonnée, sa retombée doit être quantifiable et proportionnée à l'investissement initial. Mécénat Le mécénat, quant à lui, s'applique à des dépenses engagées dans l'intérêt général et est régi par la loi n° 87-571 du 23 juillet 1987 sur le développement du mécénat. Définir un projet Sélectionner les futurs parrains ou mécènes Il est important de bien connaître les entreprises pour mieux les sélectionner. Présenter le projet Contacter les mécènes Qui ? Quand ?

Développement économique et création d'emplois locaux (LEED) Ce rapport met en évidence l’impact de la culture sur les économies locales ainsi que les enjeux méthodologiques liés à son identification. Il montre en particulier que la contribution actuelle de la culture au développement économique ne se limite pas à la seule attraction de touristes : elle est de manière croissante à la base de toute une série d'activités créatrices, qui gagnent à se développer en se regroupant sur les territoires. Il montre aussi que la culture continue d'être un puissant levier d'intégration sociale pour des individus ou des communautés en difficulté, contribuant à ce titre à rendre le développement durable. En tirant des leçons d’expériences récentes, cet ouvrage indique comment les politiques publiques peuvent utiliser la culture comme un levier de développement, que ce soit par le biais de partenariats, d’aménagements fiscaux, ou d’autres instruments innovants. Cet ouvrage est disponible. Pour plus d'informations, veuillez contacter Mme Antonella Noya

Tourisme, Culture, Développement territorial et TIC Ken et la Belle Ferronnière de Léonard de Vinci Comment devenir une ville créative ou une région créative, celles qui vont de l’avant en quelque sorte, en utilisant toutes leurs compétences, en faisant lien entre passé et présent (les élus, les services techniques, les habitants…) et en ayant des projets neufs et des stratégies pour tout cela?Les exemples de villes créatives ou en passe de le devenir se multiplient : Le Grand Lyon, Lille ou Nantes, Rhône-Alpes ou l’Alsace, le Languedoc –Roussillon ont pris les devants. On y voit arriver de jeunes directeurs des Affaires culturelles ou l’un des meilleurs organisateurs d’évènements culturels pour diriger le Tourisme (Nantes Métropole). Et demain ce sera le tour de Midi-Pyrénées ou des villes autrefois rivées sur leur patrimoine ancien, comme Bordeaux. 1) Quelles stratégies pour l’emploi et le développement des territoires ? Leonard de Vinci, alors au service du Duc de Milan / Portrait de la Belle Ferronnière.

Les musées, un outil efficace de régénération urbaine ? Les exemples de Mons (Belgique), Essen (Allemagne) et Manchester (Royaume-Uni) 1En 2007, l’ICOM (Conseil International des Musées) définit le musée comme « une institution permanente sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation et de délectation ». Après une longue période de déclin, les musées connaissent entre la fin des années 1960 et le début des années 1970 de profondes mutations (nouvelle muséographie, développement de la médiation, introduction d’activités commerciales,…) qui entraînent, entre autres, un vaste mouvement de rénovation et de construction muséale (Balle, 2004). 2A partir des années 1980, la problématique du rôle de la culture dans le développement économique a profondément évolué. La culture, originellement considérée comme un luxe subordonné à une croissance urbaine forte, est devenue un outil de développement territorial. Source : B.

» Tourisme culturel et patrimonial, un produit en croissance à travers le monde Selon l’UNESCO, le voyage culturel et patrimonial est l’un des segments du tourisme international qui connaît la croissance la plus rapide. Qui sont ses adeptes? Quelles expériences privilégient-ils? Pour se démarquer au sein d’un marché mondial toujours plus compétitif, les destinations se créent des identités uniques afin de séduire ce segment en quête d’immersion et d’authenticité. La taille du marché Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le voyage culturel et patrimonial représentait 40% de l’ensemble du tourisme international en 2007 comparativement à 37% en 1995. À mesure que les voyageurs se livrent à de nouvelles activités de niche, ce type de tourisme ne cesse de se diversifier. La croissance des courts séjours et la popularité des escapades urbaines favorisent le développement du tourisme culturel. Parmi les motivations les plus évoquées par les adeptes de voyages culturels, on trouve: Sources:

Tourisme culturel - Tourisme - Entreprises et industrie «L’Europe doit proposer une offre touristique durable et de qualité en misant sur ses avantages comparatifs, en particulier la diversité de ses paysages et son extraordinaire richesse culturelle.» C'est par ces mots que la Commission souligne l'importance du tourisme culturel, dans sa communication intitulée «L'Europe, première destination touristique au monde – Un nouveau cadre politique pour le tourisme européen». L'Europe est une destination de premier choix pour le tourisme culturel. Elle compte un grand nombre de sites majeurs et accueille un large flux de visiteurs, venus d'Europe et d'ailleurs. On estime que le tourisme culturel représente environ 40 % de l'ensemble du tourisme européen. Les produits du tourisme culturel transnational incarnent nos valeurs et notre patrimoine européens communs. Les itinéraires culturels européens En outre, 90 % de ces itinéraires se trouvent en zone rurale. Impact des itinéraires culturels européens sur les PME Une étude Carrefours d'Europe

Le tourisme et les institutions culturelles Texte de la 609e conférence de l'Université de tous les savoirs donnée le 13 janvier 2006 Claude Fourteau : « Le tourisme et les institutions culturelles » Introduction L'enjeu moderne des politiques de publics a été de favoriser l'accès du plus grand nombre à la culture. Deux logiques d'action contrastées en résultent et il semble bien qu'elles se déploient en parallèle, sans essai de convergence. Si l'on s'en tient à l'espace européen, c'est-à-dire à une aire géographique de très grande mobilité des personnes et de très grande attractivité culturelle étendue à l'échelle mondiale, l'on pourrait aborder la question du tourisme par la problématique suivante : comment se répartissent, se conjuguent ou s'opposent aujourd'hui la visite touristique et la pratique culturelle ? Comment se joue le face à face des institutions et du tourisme ? Du citoyen au touriste, le grand basculement Le peuple et le projet initial du musée Massification et inégalité : deux aspects du tourisme I.

Tourisme culturel : UNESCO-CULTURE Documents Tourisme, culture et dévelopment en Afrique de l'Ouest Continuer Approches innovatrices et interdisciplinaires dans le bassin de la mer d'Aral Continuer Rapport des "1ère rencontres du réseau Unesco/Unitwin Culture, tourisme, développement" Continuer Revised Plan of Action for International Co-operation on Tourism management in Heritage Cities Continuer Deuxième Rencontre du réseau UNESCO/UNITWIN « Tourisme, culture, développement » Continuer Innovative Policies for Heritage Safeguarding and Cultural Tourism Development Continuer Le Sahara des cultures et des peuples: vers une stratégie pour un développement durable du tourisme au Sahara dans une perspective de lutte contre la pauvreté Continuer Code mondial d'éthique du tourisme de l'OMT Continuer Sommet mondial sur l'éco-tourisme de Québec Continuer Atelier sur le développement durable du tourisme sur les sites du patrimoine mondial : le cas de Hué Continuer Continuer Continuer Le Sahara des cultures et des hommes Continuer Continuer Continuer

Related: