background preloader

Habitat partagé : Et si on vivait ensemble ?

Habitat partagé : Et si on vivait ensemble ?
Ce matin encore, vous êtes de mauvais poil. Maudits voisins qui ne respectent pas votre sommeil ! Aller toquer aux portes est délicat : depuis quatre ans que vous vivez dans cet immeuble, bien mal isolé et bien cher payé, vous ne connaissez toujours pas ses habitants. Alors que diriez-vous de passer à autre chose ? Depuis le milieu des années 2000, les difficultés à trouver un toit à prix abordable, mais aussi l’affaiblissement des solidarités et la prise de conscience de l’urgence environnementale poussent des ménages à chercher d’autres solutions que la maison mal isolée – où l’on se sent parfois bien seul – ou l’immeuble désincarné. Quelle que soit la structure juridique choisie – un point que le gouvernement s’apprête à clarifier (Lire ici l’interview de la ministre du Logement, Cécile Duflot) –, les habitants se concertent pour chaque décision relative à la conception et à la gestion quotidienne du lieu.

the interactive map and database of the Worldwide Permaculture Network Worldwide Permaculture Projects A growing list of permaculture projects worldwide This is the premier place to find out who is doing what, and where, in the permaculture world. If you have a project of your own, be sure to put it on the map! By putting regular updates on your profile, you’ll attract a growing readership. Network, share, learn, grow! Map Data Map Satellite Showing 8 of 2065 Projects ← Previous123456789…258259Next → Istituto italiano di permaculturaProject Type:Rural, Community, Demonstration, ... Et si on essayait l’habitat participatif ? | Loyers prohibitifs, immobilier inaccessible… En France, la question du logement relève souvent du pur cauchemar. Et si on envisageait sérieusement l’habitat participatif ? Vous êtes un habitué du covoiturage, en voyage, vous ne jurez plus que par le couchsurfing ou la location entre particuliers, vous prêtez ou louez régulièrement votre pistolet à colle et votre boîte à outils… Bref, vous avez découvert que la plupart des objets et ressources de votre quotidien étaient sous-utilisés, et que les mutualiser n’était après tout pas idiot. Alors, pourquoi ne pas passer à l’étape supérieure et se lancer dans l’habitat coopératif ou l’achat groupé ? Non, on ne parle pas d’appartements collectifs soviétiques… Ni des communautés autonomes hippies des années 70. L’habitat participatif implique une réflexion en amont sur ce que les participants désirent mutualiser et ce qu’ils préfèrent conserver en privé. COAB : un réseau social pour favoriser l’habitat participatif A propos de Arthur De Grave

Autour des pratiques collaboratives Pour la première fois de son histoire, notre société est confrontée à la gestion de l'abondance. La création, la contribution, l'expression de millions de personnes est "maintenant sous la main" (M. Serres). Pour bénéficier de cette abondance rendue possible par le numérique, il nous faut apprendre non plus à cacher notre copie, mais à réutiliser, partager, enrichir, et échanger en réseau. Voici une collecte de références pour se former, échanger autour des pratiques collaboratives initiée par Michel Briand, Telecom Bretagne, à compléter (wiki ouvert). Pour faciliter cette transition vers un monde du numérique ouvert et en réseau ouvert,nous faisons ici le choix des biens mis en communs en privilégiant les contenus, réseaux qui se place sous le signe du partage et des droits d'usage élargis. Une bibliographie complémentaire du magazine contributif "Pratiques Collaboratives" qui relie et diffuse initiatives, réflexions et contenus autour des pratiques collaboratives. Fil d'actualité

Envie de vivre ensemble : des amis ont co-construit un immeuble L’immeuble Bab’El Ouest - Benjamin Belliot-Niget/Rue89 Avec ses amis, Madeleine, Nantaise de 62 ans, a bâti un immeuble.Portail orange vif, façade brute aux couleurs chaudes, mur du rez-de-chaussée pavé de verre bleu... le bâtiment est sorti de terre en 2010. Dans le grisâtre quartier Mangin de Nantes, l’immeuble baptisé Bab’El Ouest est inratable. Pour ceux qui en connaissent l’histoire, il est encore plus spécial : il est né par la volonté d’un groupe de particuliers, et non d’un promoteur. C’est Thérèse et Madeleine, deux vieilles amies, qui en ont eu l’idée en 2004. De la communauté à la coloc’ C’est chez Madeleine, au second étage de l’immeuble, qu’on se fait raconter Bab’El Ouest. « A l’époque, on partageait une maison à Doulon [quartier nantais, ndlr]. En 2004, après vingt ans loin de la région nantaise, Thérèse revient y vivre. Habiter en ville, près des transports Madeleine, dans son salon - Benjamin Belliot-Niget/Rue89 « Il y a des gens qui sont partis, d’autres qui sont arrivés.

Crowdsourcing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le crowdsourcing, ou externalisation ouverte[1] ou production participative[2], est l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Ceci se fait par un appel ciblé (quand un niveau minimal d'expertise est nécessaire) ou par un appel ouvert à d'autres acteurs. Le travail est éventuellement rémunéré. C'est un des domaines émergents de la gestion des connaissances, Il existe de nombreuses formes, outils, buts et stratégies du crowdsourcing[3]. Origine du terme[modifier | modifier le code] Le terme crowdsourcing est un néologisme sémantiquement calqué sur l'outsourcing (externalisation). Historique[modifier | modifier le code] « Crowdsourcing is an online, distributed problem-solving and production model[7]. » Aspects éthiques, limites ou controverses…[modifier | modifier le code]

Toits de choix Finance participative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production communautaire, ou « production participative », est une méthode de production de contenu par un très grand nombre de personnes[1]. La mise en commun des apports individuels est facilitée par le développement des réseaux sociaux et des communautés sur internet. Le financement de la production communautaire peut être assuré par un financement collaboratif. Le principe de la production communautaire[modifier | modifier le code] Une production communautaire fait appel aux internautes pour trouver les fonds nécessaires à l’aboutissement d'un projet de création. Le financement peut être total ou partiel, ou prendre la forme d'une augmentation de capital (dans ce dernier cas, on parle parfois de « financement 2.0 ou de « levée de fonds 2.0 »). L'appel peut être largement ouvert, ou réduit à un cercle de réseaux de contact et d'amis. D’un côté, des sites de coproduction qui transforment l’internaute en investisseur.

Cittaslow International - www.cittaslow.org Cittaslow France « La campagne possède des réponses aux maux dont souffre notre société » Depuis huit ans, Philippe Bertrand présente « Carnets de campagne », un programme radiodiffusé par France Inter, consacré aux initiatives sociales, économiques ou culturelles qui fleurissent un peu partout dans les régions françaises et ouvrent des pistes d’avenir hors des réponses institutionnelles et des sentiers battus. Au terme de mille cinq cents émissions, quel bilan tire-t-il de cette immersion dans des territoires en mouvement ? Ces projets conçus par des « artisans du futur » capables de fédérer les énergies et les moyens sont-ils précurseurs de nouvelles formes de vie sociale ? La revue Futuribles a interviewé Philippe Bertrand. Comment est née l’émission Carnets de campagne ? Philippe Bertrand - L’émission Carnets de campagne est née en 2006 lors d’un changement de la grille des programmes de France Inter. Notre appel à projets se fait à l’échelle d’un département trois semaines ou un mois avant l’émission. D’où émanent les initiatives que vous présentez à l’antenne ?

VEGPLANETE - 400 raisons de devenir végétarien -

Related: