background preloader

Habitat partagé : Et si on vivait ensemble ?

Habitat partagé : Et si on vivait ensemble ?
Ce matin encore, vous êtes de mauvais poil. Maudits voisins qui ne respectent pas votre sommeil ! Aller toquer aux portes est délicat : depuis quatre ans que vous vivez dans cet immeuble, bien mal isolé et bien cher payé, vous ne connaissez toujours pas ses habitants. Alors que diriez-vous de passer à autre chose ? Songez un peu à ce que votre vie pourrait être si vous habitiez en bonne entente avec des voisins que vous auriez choisis, dans un habitat que vous auriez conçu ensemble et qui fonctionnerait selon des règles déterminées collectivement. Ce logement du troisième type – ni chacun chez soi, ni vie en communauté – n’est pas de la science-fiction. Depuis le milieu des années 2000, les difficultés à trouver un toit à prix abordable, mais aussi l’affaiblissement des solidarités et la prise de conscience de l’urgence environnementale poussent des ménages à chercher d’autres solutions que la maison mal isolée – où l’on se sent parfois bien seul – ou l’immeuble désincarné.

http://www.terraeco.net/Habitat-partage-Et-si-on-vivait,51634.html

Related:  le monde de demain...changement sociétal, principaux Axes résumésHABITAT COOPERATIFInfos/Articles

Munich incite ses citoyens à passer de Windows XP à Ubuntu Les habitants de la troisième plus grande ville d'Allemagne (1,4 million d'habitants) qui utilisent Windows XP sont incités à passer à Ubuntu à l'occasion de la fin du support de l'OS de Microsoft au printemps 2014, rapporte le Register. Dans les bibliothèques de la ville, 2.000 CD-Rom sont distribués avec Ubuntu, pour être empruntés et permettre l'installation de la distribution Linux. La ville souligne qu'elle ne proposera pas de support à ceux qui feront la migration, qui devront se débrouiller par eux-mêmes. Munich explique vouloir aider les clients de Microsoft qui seront affectés par la fin du support de l'éditeur: à partir du 8 avril 2014, il n'y aura plus de mise à jour ou de correctif.

Manifeste Faire éclater les catégories, casser les outils du passé Pour répondre aux questions à l’agenda, il faut sortir des mécanismes qui ont prévalu. Les anciennes méthodes et façons de procéder ne permettent pas de répondre aux enjeux qui se posent. En particulier, la mobilisation d’acteurs divers et pluridisciplinaires est nécessaire pour ouvrir les perspectives et construire différemment : Habitat participatif, la "copro" de demain ? LE MONDE | • Mis à jour le | Laurence Boccara Une petite consécration. Encore embryonnaire en France, l’habitat participatif, souvent présenté comme la « troisième voie » du logement, va bientôt bénéficier de nouveaux cadres juridiques. Le projet de loi ALUR (accès au logement et un urbanisme rénové), en cours d’examen au Parlement, y consacre, en effet, un article (le numéro 22) qui l’officialise et lui donne les outils pour se développer. L’habitat participatif permet à des particuliers de réaliser ensemble une opération immobilière de cinq à vingt logements. Ces personnes élaborent un projet composé d’espaces privés (les logements) et partagés (buanderie, salle de réunion ou des fêtes, chambre d’amis, etc.).

La maison autonome, ou comment vivre d’énergies renouvelables, d’amour et d’eau fraîche - Sobriété heureuse Chercheurs en économie alternative, c’est ainsi que se définissent Patrick et Brigitte Baronnet. Installés en Loire-Atlantique, depuis plus de 30 ans, ce couple et leurs quatre enfants expérimentent un mode de vie autonome et solidaire. Dans lequel les consommations d’énergie sont divisées par quatre. Et les besoins en argent aussi. Rencontre avec des adeptes de la sobriété heureuse. Patrick et Brigitte ont fêté leur « débranchement EDF ». Autour des pratiques collaboratives Pour la première fois de son histoire, notre société est confrontée à la gestion de l'abondance. La création, la contribution, l'expression de millions de personnes est "maintenant sous la main" (M. Serres). Pour bénéficier de cette abondance rendue possible par le numérique, il nous faut apprendre non plus à cacher notre copie, mais à réutiliser, partager, enrichir, et échanger en réseau. Voici une collecte de références pour se former, échanger autour des pratiques collaboratives initiée par Michel Briand, Telecom Bretagne, à compléter (wiki ouvert). Pour faciliter cette transition vers un monde du numérique ouvert et en réseau ouvert,nous faisons ici le choix des biens mis en communs en privilégiant les contenus, réseaux qui se place sous le signe du partage et des droits d'usage élargis.

Les 7 principes de l’universal design appliqués aux espaces de coworking L’ouverture et l’inclusivité sont au fondement des espaces de coworking. Ces espaces se sont souvent développés de façon expérimentale et intuitive. Pourtant des méthodes et principes existent pour répondre à ces objectifs. En particulier, les 7 principes de l’universal design visent à rendre les espaces ouverts et inclusifs. Dialogue entre la théorie et la pratique en trois temps. L’ouverture comme fondement au coworking

Repenser l'habitat : le logement intergénérationnel Pas facile de se loger quand on est jeune : trouver un logement à prix décent quand on est étudiant ou que l'on rentre dans la vie active relève aujourd'hui du quasi exploit. Et dans le même temps, de plus en plus de personnes âgées souffrent de solitude et d'isolement, dans des logements parfois bien vides. Ainsi est née l'idée du logement intergénérationnel, fruit d’une réflexion qui recroise les problématiques des jeunes et des moins jeunes. Le concept est simple : faire cohabiter dans la même habitation des personnes de générations différentes pour résoudre les problèmes de logement et d'isolement des personnes. Seul obstacle, ce type d'habitat est encore méconnu de la plupart de la population, et les réticences sont nombreuses face à un mode de vie jugé non conventionnel.

L'écovillage bâti à l’envers qui veut remettre le monde à l’endroit Au Hameau des Buis, au cœur de l’Ardèche, se joue depuis dix ans une aventure humaine peu ordinaire. Autour d’une école à la pédagogie innovante s’est construit un écovillage, rassemblant ceux qui veulent vivre différemment, en conjuguant acquis de la modernité et sobriété écologique. Sur ce lieu, des maisons bioclimatiques, bâties avec des matériaux écologiques et locaux, ont vu le jour. Et des liens intergénérationnels, basés sur l’écoute et la solidarité, se tissent. Petite visite de ce projet expérimental, où les habitants apprennent à vivre ensemble, autrement.

Crowdsourcing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le crowdsourcing, ou externalisation ouverte[1] ou production participative[2], est l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Ceci se fait par un appel ciblé (quand un niveau minimal d'expertise est nécessaire) ou par un appel ouvert à d'autres acteurs. Le travail est éventuellement rémunéré. Il peut s'agir de simplement externaliser des tâches ne relevant pas du métier fondamental de l'entreprise, ou de démarches plus innovantes. C'est un des domaines émergents de la gestion des connaissances,

« Le rapport qualité-prix » d’une coopérative d’habitants est imbattable Selon Vincent Lourier, directeur de la fédération nationale des sociétés coopératives d'HLM, la coopérative d’habitants permet d’accéder à des emplacements et à une qualité de construction inaccessibles seul. Quel est selon vous le principal intérêt de la coopérative d'habitants ? Le rapport qualité-prix : en concevant ensemble leur futur immeuble, en définissant des espaces, des services communs, et avec l'appui des collectivités, les coopérateurs peuvent obtenir un emplacement, une qualité de construction et d'usage inaccessibles en solo. Quelles sont les conditions de réussite ? Avant tout un collectif d'habitants motivés, partageant une vision commune de leur logement et du vivre ensemble. L'habitat groupé, un concept apprécié par les élus locaux Nombreuses sont les collectivités locales à faire le choix de soutenir des particuliers dans leur accession à la propriété de façon collective tant les avantages sont multiples et divers, avantages profitables aussi bien aux habitants des lieux qu’à la commune qui les accueille. En effet, de nombreuses étapes nécessitent l’autorisation des responsables communaux sans laquelle tout projet immobilier ne peut se faire, et dans ce sens, afin de faciliter la concrétisation de projets immobiliers groupés, les collectivités locales optent souvent pour l’accompagnement professionnel favorisant des plans immobiliers profitables à l’urbanisme. Des projets dignes de professionnels de l’immobilier Si l’habitat groupé séduit autant de particuliers c’est qu’il leur accorde une place privilégiée au sein de la phase préparatoire du programme immobilier. Pour une mixité urbaine Un habitat d’habitants solidaires

Naturopolis : Ils voient la ville en vert C’est du moins le rêve de l’architecte belge qui l’a dessinée, Vincent Callebaut. Pour l’instant, la libellule est une utopie qui ne vit que sur les plans et dans les animations en 3D de l’architecte. Si jamais elle devait voir le jour, ses 132 étages seraient dédiés à la culture – tomates, champignons ou oranges – et à l’élevage – vaches, poules, poissons. De quoi nourrir quelque 150 000 New-yorkais. Des gratte-ciel agricoles au coin de la rue. On parle de « ferme verticale » ou d’agriculture verticale, un concept qui a inspiré à Callebaut et à quelques chercheurs les spectaculaires concepts de farmscrapers.

Related: