background preloader

Refuser d’être un homme : Pour en finir avec la virilité de John Stoltenberg

Refuser d’être un homme : Pour en finir avec la virilité de John Stoltenberg
Je vais donc vous résumer le livre Refuser d'être un homme : Pour en finir avec la virilité de John Stoltenberg. Je tiens à souligner que Martin Dufresne n'a, comme d'habitude pas réussi à taire sa transphobie dans l'introduction avec la phrase "confisquer les rares ressources encore concédées aux femmes quitte à se prétendre vaguement transgenre". Que vous ne soyez pas d'accord avec le queer est un choix idéologique. Que vous en profitiez pour étaler votre transphobie n'est pas un choix, ni une opinion. On ne se prétend pas transgenre. je croyais que les tenants du "on saute d'une identité de genre à l'autre au gré de ses envies" étaient les tarés affiliés à la manif pour tous. Je constate une fois de plus qu'il y en a au sein même des mouvements féministes. Dans le brillant chapitre L'éthique du violeur, il démontre le sens politique de l'identité sexuelle. On en arrive donc au fait suivant ; l'homme viole et la femme en est blâmée.

http://www.crepegeorgette.com/2013/10/09/refuser-detre-un-homme-pour-en-finir-avec-la-virilite-de-john-stoltenberg/

Related:  Construction de la virilitéprivilèges masculins

Détruire la virilité Beaucoup d'hommes semblent très occupés à tenter de définir leur place dans le féminisme. C'est pour moi un phénomène assez curieux que de voir des hommes, qui ont déjà une place immense dans la société, venir encore en réclamer une dans le féminisme, perdre du temps à débattre de ce sujet alors qu'il y a d'autres urgences. Discuter de sa place c'est toujours un temps qui ne sera pas passé à discuter des inégalités subies par les femmes. Alors puisque certains cherchent leur place dans le féminisme, que même là il faut se préoccuper d'eux sinon ils passent leur temps à solliciter notre attention pour en réclamer une, attribuons leur en une. Qu'est ce que la virilité ? Une comparaison entre misandrie et misogynie On pourrait croire à première vue que les deux se valent. Que toutes les formes de violence sont équivalentes, injustifiées et injustifiables. Et que la misandrie est tout aussi dommageable que la misogynie. (J’ai bien dit « dommageable » et pas « condamnable. »)

Qu’est ce que le privilège masculin ? Lorsqu'on naît en France en 2013, on est, dans l'immense majorité des cas assigné garçon ou fille et l'on va ensuite vous socialiser en fonction de cette assignation de genre. De cette socialisation, découle ce qu'on appelle le privilège masculin, qui, vous allez le constater, dépasse bien évidemment celui qui en bénéficie. De façon universelle, les familles préfèrent avoir un garçon qu'une fille.

Poire aime les femmes Poire se définit comme un pur produit du féminisme. C’est en fait un pur produit du patriarcat. La méprise vient en partie de sa supposée « gentillesse » envers les femmes, qui est en fait une forme de manipulation très peu habile et ne ressemblant que de très, très loin à la séduction, autrement dit de la servilité, envers celles qu’il ne saurait pas considérer comme des humains normaux. L’autre partie étant bien sur l’habitude des personnes sexistes de mettre tous les problèmes de la société sur le dos des femmes, et en particulier de celles qui, pour eux, ne savent pas rester à leur place : les féministes. Ce travers est commun à la plupart des personnes sexistes mais c’est encore plus marqué chez le Poire moyen, en raison de son habitude à s’apitoyer sur son sort et à mettre la responsabilité de ses problèmes sur le dos des autres. C’est donc la faute des femmes.

Du danger de comparer la taille des pénis Les Anglais et les Belges sont très contents: la taille de leur pénis en érection est supérieure à celle des Français. Le chercheur britannique Richard Lynn, de l’université d’Ulster en Irlande, vient de publier une étude dans la revue Personality and Individual Differences où il compare la taille des sexes masculins dans différents pays du monde. En Europe, les Islandais arrivent en tête avec 16,51cm devant les Belges, 15,85cm, les Italiens, 15,74cm, les Anglais, 13,97 cm, les Espagnols, 13,93 cm et... les Français 13,53 cm. La moyenne serait à 14,5cm. Au niveau mondial, toujours selon cette étude, les Congolais arrivent en tête avec 18,034 cm et les Coréens (du nord et du sud) bon derniers avec 9,652cm.

Lâcher prise Nous réagissons avec fureur à l'application initiée par le Ministère des droits des femmes, nous nous énervons en lisant " "il faut sourire un peu, être avenante, mais pas trop, pour ne pas envoyer le signal qu'on peut être une proie facile". Je réagis avec colère en admettant que j'ai intégré une partie de ces règles, en admettant que si je ne m'y conforme pas, je serais en effet une cible. J'ai cru naïvement au début de ma vie professionnelle, qu'on pouvait se comportement exactement pareil qu'on soit un homme ou une femme.

Pénis Atlas : voir et montrer Qui veut voir des pénis ? La question n'est pas si évidente. Quand j'ai reçu le Pénis Atlas (éditions Le Contrepoint) au bureau, ça n'a pas loupé : tous les garçons sont venus me dire que c'était dégoûtant et que je devais être bien malheureuse qu'on m'oblige à me farcir cette littérature et surtout les photos qui l'accompagnent (merci mais ça va). Je m'attendais à quelques vannes, mais pas à à ce déferlement... sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2012/03/lerotisme-cest-du-sexisme-.html Sous prétexte que ces publicités sont sexistes, beaucoup de féministes hurlent au loup dès qu'une mannequin lingerie montre un bout de téton ou que, pour vendre du chocolat, une femme à l'air chaviré entr'ouvre une bouche luisante de salive… Si on s'en tient à la définition stricte, le sexisme consiste à attribuer aux humains un caractère, un rôle, des prédispositions intellectuelles ou psychologiques spécifiques selon qu'ils sont de sexe mâle ou femelle. En clair : les femmes ne seraient bonnes qu'aux tâches ménagères, aux travaux des champs et à l'éducation des enfants, par opposition aux hommes qui auraient plus de capacités dans le domaine des arts, de la technique, de la politique, de la chasse et de la guerre… Dans un livre récemment publié aux éditions l'Echappée, Chris Ventiane, Sophie Pietrucci et Aude Vincent définissent également le sexisme comme «un discours discriminant ou hostile envers une personne en raison de son sexe. Voici maintenant dix publicités.

Pourquoi les femmes sont davantage compétentes pour parler du sexisme On pose très souvent la question suivante aux féministes ; "est-ce que le combat féministe doit seulement être porté par les femmes" avec en corollaire "pourquoi vous insurgez-vous sur les plateaux télés de la présence plus forte d'homme, au fond un homme est tout aussi apte à parler de sexisme qu'une femme". Avant de commencer à étudier ces deux points, définissons ce qu'est le sexisme. Le sexisme est un système social qui divise l'humanité en deux catégories de genre, à qui sont assignées des stéréotypes. De là en découlent la discrimination des femmes, des violences de genre envers les femmes, et la dépréciation systématique et systémique du féminin. Le sexisme valorise ce qui est considéré comme masculin et dévalorise ce qui est considéré comme féminin ; il évolue donc dans le temps et l'espace (les activités considérées comme masculines et féminines ne sont pas les mêmes selon les époques et les lieux).

Pourquoi Instagram a censuré mon corps Les réactions suscitées par mon tee-shirt ne m'ont pas étonnée. Je suis habituée à voir la société me dicter la façon dont je dois plier mon corps à la norme. Je suis habituée au fait qu'on n'accepte pas des images de femmes restées "naturelles". J'ai appris à ignorer tout cela (autant que possible) et grâce à Internet (avec des sites tels ROOKIE) et aux réseaux sociaux comme Instagram et Facebook, j'ai pu partager librement des images et lancer des discussions sur ces questions. Il y a peu, mon compte Instagram a été supprimé.

Related: