background preloader

Le Conseil national éducation-économie

Le Conseil national éducation-économie
L’investissement éducatif pour le redressement productif, l’emploi et la compétitivité Pour relever les défis auxquels la France est confrontée et pour redonner confiance à nos concitoyens, il appartient à chacun de contribuer, dans son rôle, au redressement économique et social du pays. L’éducation constitue un levier majeur pour lutter contre le chômage des jeunes, pour favoriser la croissance et la compétitivité, et pour réduire les inégalités sociales. La politique volontariste du Gouvernement en matière de compétitivité économique se donne pour ambition le redressement productif de notre pays. La refondation de l’École de la République doit aussi participer à ce redressement économique. L’éducation apparaît comme un investissement d’avenir majeur et comme un facteur de compétitivité essentiel pour la France de demain. L’École doit ainsi se refonder en dialoguant avec le monde économique. Installation du Conseil national éducation-économie Composition du CNEE Président 26 membres Related:  organisation perso

Un recours à l'issue de l'entretien d'évaluation annuel ? On se disait, naïvement, que l'entretien d'évaluation annuelle des salariés était un truc normalisé, formaté et parfaitement optimisé. Mais le Centre d'Analyse Stratégique (sorte de think tank d'Etat rattaché au Premier ministre) s'est penché sur la question, l'a observé et a livré ses propositions ce matin même. Il a épluché le cas de 14 161 salariés du privé pour en déduire, première surprise, que si 74% des boîtes pratiquent l'exercice, 54% des salariés seulement sont évalués. Vincent Chiriqui, le directeur du CAS, trouve que « ces entretiens concernent énormément de monde ». Au-delà des statistiques, le patron du Centre, pour corriger le tir, souhaite que les modalités et objectifs de ces entretiens deviennent plus lisibles pour tous. Une norme d'entretien qui serait la même pour tous ? Michel Holtz © Cadremploi.fr

contacts à la mission école-entreprise du Val-d'Oise www.cadremploi.fr/editorial/fileadmin/user_upload/Image_a_moi/na-travail-239.pdf relations école-entreprise Assurance chômage : les 5 principaux points de l'accord - 22 mars 2014 Création d'un nouveau système de droits rechargeables, durcissement du régime des intermittents, seniors mis à contribution : les partenaires sociaux ont décidé dans la nuit de vendredi 21 à samedi 22 mars de changer les règles d'indemnisation pour certains chômeurs. Ces règles devraient, selon le ministre du Travail, Michel Sapin, permettre "d'assurer, pour les deux prochaines années, la pérennité d'un régime qui joue un rôle majeur pour notre cohésion sociale". Voici les principales mesures actées, qui ne remettent toutefois pas en cause le montant des allocations et les principes de base de l'assurance chômage (ouverture de droits au bout de 4 mois de travail, selon la règle du "un jour travaillé = un jour indemnisé"). 1Des droits "rechargeables" L'objectif est à la fois d'inciter à la reprise d'emploi et d'assurer une meilleure couverture aux chômeurs. 2Des allocations repoussées en cas de gros chèque de départ 3 Le régime des intermittents un peu moins favorable

Base de données économiques et sociales : circulaire ministérielle Une circulaire de la Direction générale du travail (DGT) du 18 mars 2014 précise les modalités de mise en place de la base de données économiques et sociales résultant de la loi de sécurisation de l’emploi. La loi de sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013 (v. notre actualité du 17/06/2013 : Publication de la loi de sécurisation de l'emploi), et ses décrets d’application ont introduit plusieurs nouvelles obligations pour les employeurs vis-à-vis du comité d’entreprise, et notamment la mise en place d’une base de données économiques et sociales (BDES) qui doit permettre un accès plus aisé aux données récurrentes que l’employeur doit fournir aux instances représentatives du personnel (IRP). La circulaire du 18 mars 2014 fournit des précisions sur le contenu de cette BDES, mais également sur les modalités de sa mise en place et les conditions dans lesquelles les représentants du personnel peuvent y accéder.

Nouvelles mentions applicables au certificat de travail Par Aurélien Ascher - Avocat | Modifié le 10-04-2014 | Le projet de loi sur la formation professionnelle et la loi de sécurisation professionnelle ont réformé les mentions devant figurer sur le certificat de travail. Parmi les nouvelles mentions obligatoire du certificat de travail, l'employeur devra ajouter indiquer la portabilité de la prévoyance. La loi de sécurisation de l'emploi a inscrit la portabilité de la prévoyance dans le code de la sécurité sociale, la généralisant ainsi à tous les employeurs quel que soit leur effectif ou leur activité (art L911-8 du Code de la Sécurité Sociale). Ce système de portabilité entrera en vigueur à compter du : 1er juin 2014 au titre des risques portant atteinte à l'intégrité physique de la personne ou liés à la maternité,1er juin 2015 pour les garanties liées aux risques décès, incapacité de travail ou invalidité. Sur le certificat de travail, l'employeur devra signaler le maintien des diverses garanties (article L911-8 nouveau, 6°) Aurélien Ascher

7 exercices de respiration pour apaiser ses tensions, retrouver force et concentration Respirer profondément a la vertu de provoquer un massage interne bénéfique dans une zone du corps souvent tendue : le ventre. Se concentrer sur la respiration est aussi un moyen très efficace pour chasser les idées noires et recentrer ses idées sur le présent. Voici 7 exercices respiratoires simples à appliquer et en toutes occasions : au réveil pour faciliter votre mise en route du matin, avant un entretien pour vous décontracter, pendant un trajet pour vous relaxer, avant un travail important pour augmenter votre concentration, avant votre coucher pour vous détendre… Exercice n° 1 : respiration gonflée À l’inspiration par les narines, gonflez votre ventre : c’est une image, le ventre se gonflant uniquement sous la pression du diaphragme, lui-même compressé par l’air qui entre dans les poumons. Puis une fois que vous pensez que votre ventre est gonflé, retenez l’air pendant 3 à 5 secondes, puis expirez. Exercice n° 2 : respiration complète Exercice n° 3 : respiration expirée

Related: