background preloader

Land Art

Land Art
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le land art est une tendance de l'art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont à l'extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l'érosion naturelle ; ainsi, certaines œuvres ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et des vidéos. Les premières œuvres ont été réalisées dans les paysages désertiques de l'Ouest américain à la fin des années 1960. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Si les Earthworks sont des altérations durables du paysage, la plupart des œuvres du land art relèvent plutôt de l'art éphémère, vouées à plus ou moins longue échéance à la disparition sous l'effet des éléments naturels. Histoire[modifier | modifier le code] Les motivations premières du land art étaient de se débarrasser de l'art de chevalet et des grands principes du Modernisme prônés par le critique d'art Clement Greenberg. Related:  4D-Installation

Un arbre magnifique et étonnant en Afrique du Sud... Il semble assez normal, mais regardez mieux..... Mystère: personne ne connait l'artiste.... Quelques images en close-up de l'arbre.... Incroyable: quelqu'un a taillé tout ceci dans un arbre et cet arbre a continué de vivre et de grandir! La nature dans l'art PLAN : . Introduction : la nature au fil des siècles . 1960-1970 : Changement de paradigme de la nature dans l'art . Catégorisation des pratiques artistiques autour de la nature - Nature reconstruite - Nature incisée - Nature voilée ou empaquetée - Nature et astronomie - Nature et espace - Nature et symboles - Nature prise entre les murs - Nature domptée - Nature modelée - Paysage miniature - Beauté cachée - Nature comme matériau - Nature figurative . La nature a toujours été au centre des préoccupations des artistes. Dès la fin des années soixante, beaucoup d'artistes quittent l'atelier pour investir la nature. Elles impliquent bien souvent le spectateur comme partie intégrante du processus. Toutes ces oeuvres peuvent être regroupées sous les termes Land Art et Earth Works désignant les formes d'art prenant la nature comme lieu, support, sujet et matériau de création.

We declare the world as our canvas106 of the most beloved Street Art Photos - Year 2012 Click on a photo and you make it bigger and can post a comment on it. And thats some of the most beloved Street Art Photos posted in 2012 on Street Art Utopia! A member of Street Art Utopia on Facebook wrote two year ago this nice piece about the future: – My son, do you want to hear something strange? – Yes! What? – You know the new tree painting we did on the garage last week.. – What? – Well, yes, many were. – Was art forbidden? – Well no, but it had to be in special buildings only. – Wow.. – Yes, my son.

Environnement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue de la Lune, une des premières visions de la Terre comme un ensemble fini et fragile. La sauvegarde de la nature, enjeu de la protection de l'environnement. L'environnement est défini comme « l'ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques) qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins »[1], ou encore comme « l'ensemble des conditions naturelles (physiques, chimiques, biologiques) et culturelles (sociologiques) susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités humaines »[2]. La notion d'environnement naturel, souvent désignée par le seul mot « environnement », a beaucoup évolué au cours des derniers siècles et tout particulièrement des dernières décennies. Au XXIe siècle, la protection de l'environnement est devenue un enjeu majeur, en même temps que s'imposait l'idée de sa dégradation à la fois globale et locale, à cause des activités humaines polluantes.

Carelman, l'introuvable Jacques Carelman a disparu. On ne sait où ni quand mais la chose est certaine, il a disparu à l'âge de quatre-vingt-trois ans. Jacques Carelman est désormais introuvable. > Cliquez sur l'image pour un gros plan < Parution du tome 1 au Livre de Poche, 1975 ? Extrait du Catalogue des armes et cycles de Saint-Etienne, 1907 Le Catalogue d'objets introuvables de Carelman a été maintes fois réédité… Réédition de 1976 ? … voici quelques-uns des articles proposés à la vente : Puis vint un jour où Carelman commercialisa ces objets qui devinrent donc disponibles, rendant fautif l'intitulé du catalogue ! Cafetière pour masochiste Machine à coudre à moteur animal Machine à mettre les points sur les i Mais Carelman ne fut pas que l'auteur du Catalogue d'objets introuvables. Réédition de 2011 Extrait : Carelman fit bien d'autres choses dans sa vie. Et c'est lui qui dessina cette célèbre affiche de mai 68 : Parapluies pour chaussures Parapluie récupérateur d'eau (de pluie) Baguettes-refroidisseur de nouilles

Le Yarnbombing Pacifiste 100 % tout doux, le Street Tricot ou Yarnbombing, mouvance artistique au carrefour du Land Art, Pop Art et Street Art renouvelle le graff en version rainbow warriors. Le tricot se fait matière plastique, en collection automne hiver. Les pull-over multicolores habillent troncs d’arbres et lampadaires; pour fêter l’arrivée du printemps, vélos, façades et bus se déguisent en bonbons acidulés, bariolés. Parce qu’elles investissent l’environnement urbain de manière décalée et poétique, les tricoteuses de rue, selon Samantha Longhi, rédactrice en chef de Graffiti Art Magazine « se situent au summum de la caractéristique essentielle du street art: la gratuité, le don de soi aux passants ». © Knitta Please! © Knitta Please! Le Yarnbombing a pris racine en 2005 à Austin avec le groupe Knitta Please! Un livre en porte l’étendard: « Yarn Bombing, The Art of Crochet and Knit Graffiti » de Mandy Moore et Leanne Prain aux éditions Arsenal Pulp Press. © Agata Olek © Yarn Corner © Carol Hummel

L'estampe japonaise d'Hokusai à l'honneur au Grand Palais À partir du 1er octobre, le Grand Palais de Paris accueillera en son sein les œuvres d’Hokusai. La plus grande rétrospective jamais réalisée en France sur l’illustre maître japonais. La Grande Vague de Kanagawa © Hokusai / Victoria and Albert Museum, London, given by the Misses Alexander Katsushika Hokusai (1760 – 1849) est sans nul doute l’un des plus célèbres artistes japonais, dont l’œuvre a depuis longtemps dépassé les frontières de l’archipel nippon et inspiré l’art occidental. Il faudra attendre l’année 1830, et l’âge de 60 ans, pour voir Hokusai s’épanouir à travers le genre auquel on attache aujourd’hui naturellement son nom : les estampes japonaises, ces images gravées sur bois que l’on connaît mieux sous le terme de ukiyo-e (soit “les images du monde flottant”). Estampe issue des “Trente-six vues du Mont Fuji” © Hokusai Cent-vingt noms d’artistes En parallèle de son œuvre peinte, Hokusai est aussi connu pour avoir utilisé quelque 120 noms d’artistes tout au long de sa carrière.

Flameobic Opulation Éco-festival Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un écofestival (ou éco-festival) est un événement organisé selon des règles et un référentiel exigeant permettant de réduire l’empreinte écologique de celui-ci sur la planète. Pour son organisation, on recherche avant tout à utiliser des ressources et matières premières écologiques et locales, produites sur place dans un rayon de moins de 200 km, une alimentation biologique locale ou régionale de saison, et à économiser, de façon intelligente voire ludique, les ressources nécessaires (électricité, eau potable, papier, carburant…), à réduire les déchets à la source (en limitant au maximum l’usage de produits jetables, dont la destruction et incinération est source de pollution pour les rivières et l’air que l’on respire). Des toilettes sèches sont mis en place afin d'éviter que des millions de litres d’eau potable ne soient gaspillés en pure perte chaque année à chacun de ces événements. Bibliographie[modifier | modifier le code]

L'estampe japonaise Génie protéiforme, créateur audacieux, Katsushika Hokusai (1760-1849) incarne la spiritualité et l’âme japonaises. « Fou de dessin » (gakyôjin) tel qu’il aime à s’appeler lui-même, doué d’une curiosité artistique insatiable et d’un élan créateur durable et fécond tout au long d’une carrière prolifique, longue de soixante-dix années, servi par une extraordinaire capacité de travail, il laisse une production monumentale, comprenant des milliers d’œuvres remarquables tant par leur qualité esthétique que par leur variété stylistique : peintures, dessins, gravures, livres illustrés, manuels didactiques. Cent vingt noms d’artiste Sur les cent vingt noms d’artiste et pseudonymes utilisés par Hokusai, on peut en retenir six principaux qui ponctuent les périodes stylistiques les plus importantes de son œuvre et correspondent aux six grandes phases de sa carrière :• de 1779 à 1794, Katsukawa Shunrô (« Splendeur du Printemps »). Les « Trente-six vues du mont Fuji » Feuilleter la « Manga »

Related: