background preloader

La pédagogie coopérative

La pédagogie coopérative
Au début de l'année je distribue du matériel à chaque élève. Souvent certains n'en prennent pas soin, l'abime, le perde, l'oublient chez eux. Pour lutter contre cela de façon originale j'essaye cette année un système où les élèves échangent des points qu'ils gagnent contre du matériel. Les élèves ne peuvent que gagner des points pour leur groupe. Ensuite ensemble ils décident contre quoi échanger les points qu'ils ont gagné. (du matériel qu'ils ont perdu et pour ceux prenant soin de leurs affaires de BD à lire, des jeux pour la récréation.) L'objectif est triple - lutter contre le matériel manquant, tout en encourageant ceux qui en prennent soin - Favoriser la discussion - Et peut etre motiver certains élèves qui vont avoir envie de gagner des points pour leur groupe. Ce système a été tout remodélé pendant ces vacances. Objets à échanger Comment gagner des points (en construction)

http://j-ai-reve-que.eklablog.fr/la-pedagogie-cooperative-c17879360

Related:  pédagogie coopérativeguillaine_slpédagogie coopérative

Jeu coopératif sur la "Danse macabre" de saint-Saëns Jeu coopératif La classe est partagée en îlots. 1 ordinateur ou une tablette par îlot avec casques ou écouteurs, ou encore un ou plusieurs téléphones portables avec écouteurs dans le cadre du BYOD (jeu accessible par QR code) Après qu'un membre de l'îlot ait tiré au hasard une carte de couleur, chaque îlot reçoit trois cartes de la couleur obtenue. Top 5 et Flop 5 des pédagogies actives, ludiques et participatives Quels sont les avantages et inconvénients liés aux pédagogies actives, ludiques et participatives ? Les pédagogies dites innovantes ont le vent en poupe. Pourtant, si la nécessité d’amorcer un virage pédagogique en entreprise est plus que nécessaire, beaucoup de freins et obstacles sont encore présents dans la plupart des organisations. Voici donc une proposition de top 5 – avantages et leviers – et de flop 5 – freins et inconvénients – liés aux pédagogies actives, ludiques et participatives :

Les principes d'une démarche coopérative Pour rentrer dans une démarche coopérative d’apprentissage, il est nécessaire de respecter six principes que nous appelons pour notre part les « composantes » de la démarche. > le climat de classe> les activités d'apprentissage> le travail en groupe > l'interdépendance positive> l'objectivation et l'évaluation-------------------------------------------------------------------------------- Le climat de classeTout d’abord, il faut instituer dans la classe et, si possible, dans l’établissement, un « climat » coopératif, c’est-à-dire un climat de vie et d’apprentissage fondé sur des valeurs et des principes spécifiques : respect, solidarité, entraide, gestion démocratique de la vie de la classe, temps de parole et instances de régulation… Les activités d'apprentissageIl faut ensuite proposer des « activités d’apprentissage » suffisamment complexes pour que celles-ci soient perçues comme une « énigme » à résoudre, par tous les élèves, quelle que soit leur compétence initiale.

projet innovant 42 enseignants venant d’établissements, écoles, collèges, LEGT, LP du réseau AGI ont vécu quatre jours de formation avec Jim Howden à Bourg Saint Andéol, sur le thème de la pédagogie coopérative. Ce fut une expérience exceptionnelle faite d’apports théoriques et surtout d’apprentissages en différentes formes d’équipes nous permettant d’expérimenter la pédagogie coopérative. Nous retiendrons d’abord l’extrême plaisir à vivre ces moments et de nombreux transferts possibles dans nos classes. « Gardons nos savoir faire nombreux et améliorons les si possible » nous a dit Jim. Trois pas sont nécessaires pour rentrer dans cette démarche coopérative :

Collège et Lycée: la pédagogie coopérative qu'est-ce que cela change ? Par Myriam Ménager Comment l'approche par compétences peut changer la vie des enseignants et des élèves. À Langouët (Bretagne), 10 ans de cantine 100 % bio et local 710 vaches, 602 habitants et une cantine 100 % bio : depuis 10 ans, la commune de Langouët en Ille-et-Vilaine, entre Rennes et St-Malo, garantit une alimentation entièrement bio et la plus locale possible aux 80 enfants des quatre classes de l’école publique qui fréquentent la cantine. Une cantine 100 % bio depuis 10 ans avec un coût de revient du repas en baisse. « Une expérience réussie qui a démarré en 2004 et qui prouve que le 100 % bio est possible, avec un approvisionnement de proximité et de saison », confirme Daniel Cueff, maire depuis 1999. Moteur de cette dynamique, il est convaincu de la nécessité d’une démarche écologique globale : pionnière en France, Langouët soutient non seulement la restauration scolaire bio, mais aussi l’installation de producteurs bio, la lutte contre le gaspillage, un éco-lotissement, les énergies renouvelables… La commune produit la totalité de ses besoins électriques !

Introduire la coopération dans la pédagogie L’école publique doit être le lieu où l’on apprend les enseignements fondamentaux mais sa mission civique est également de former des citoyens libres, éclairés et lucides qui sauront faire prévaloir les exigences de la raison et de la conscience face à l'état actuel de la Terre. Une éducation dans laquelle le pouvoir de chacun est au service de tous, avec au centre la coopération, peut faire se dessiner un "demain meilleur" comme étant la réunion des forces positives et constructives dont chacun de nous est pourvu. Pourtant aujourd’hui, l’école républicaine française connaît une crise de légitimité. Qu'est ce que la coopération dans la pédagogie? Les écoles publiques expérimentales, ou les écoles alternatives, hors contrat avec l'Etat, sont un moyen d'introduire dans le système scolaire de nouvelles valeurs de solidarité, de liberté, de respect, de partage, de tolérance, et de coopération.

Trousse pédagogique Trousse pédagogique de l'apprentissage coopératif (trousse élaborée et / ou répertoriée par Micheline Clair, Julie Gendron, André Lapointe, Michèle Girard et Liette M. Demanche) Fichiers à télécharger Reportage dans un collège expérimental : Clisthène, ou l’innovation (...) Raoul Pantanella s’est rendu dans ce collège expérimental qui fait vivre nombre des idées que les Cahiers proposaient déjà il y a quarante ans. Clisthène, sous les barres de la cité du Grand Parc à Bordeaux Si vous êtes attristés par les élèves, les collègues, les copies, si vous avez comme le sentiment de ne plus exercer un des plus beaux métiers du monde, si vous croyez que décidément dans l’école telle qu’elle est on ne peut rien faire, rien créer de neuf, si vous constatez avec amertume que rien ne change depuis longtemps dans votre pratique quotidienne, allez donc faire un tour du côté du collège expérimental Clisthène [1] , au Grand Parc, à Bordeaux

La salle de classe du 21e siècle Raymond Cantin, chargé de projet (Vitrine Technologie-Éducation) Si vous avez étudié à l’université, vous avez probablement assisté avec vos amis à des cours magistraux donnés dans de grands amphithéâtres où le professeur, présentant ses diapositives PowerPoint, ne pouvait que jeter un regard furtif de temps en temps à l’assistance pour essayer de deviner si vous compreniez ou pas. Si on définit l’apprentissage comme «un processus actif dans lequel l’apprenant construit de nouveaux concepts ou idées (Piaget)», ces cours magistraux étaient loin d’être des expériences d’apprentissage efficaces! Le projet TEAL au MIT Figure 1 : Technology Enabled Active Learning (TEAL).

Related: