background preloader

Dormir permet au cerveau de se nettoyer

Dormir permet au cerveau de se nettoyer
Related:  zigue

Neurones miroirs (I) Une découverte monumentale mais ignorée En 1996, Giacomo Rizzolatti, neurologue de l’Université de Parme, fit la surprenante découverte des neurones miroirs. Une découverte qui, bien que très peu connue du grand public, pourrait être à l’origine d’une révolution scientifique majeure dont on ne pressent que quelques contours. 1. Découvertes des neurones miroirs. Evoquer les neurones miroirs en un seul billet risque de laisser de côté nombre d’implications scientifiques mais aussi philosophiques. Ce sujet mérite à lui seul un ouvrage, ce que fit Rizzolatti dont le livre co-écrit avec Corrado Sinigaglia, philosophe des science, a été traduit en français en 2008 chez Odile Jacob. Rappel des faits. « Les neurones miroirs constituent une classe particulière de neurones initialement identifiés dans le cortex précentral du macaque. Chez l’homme, on a observé la présence des neurones miroirs dans le cerveau encore immature du jeune enfant. 2. Il existe une sorte de mécanique, voire de dialectique des miroirs.

Psychologie: Dis-moi quelle langue tu parles je te dirai comment tu penses - News Vivre: Société Psychologie La thèse selon laquelle il existe un lien étroit entre langue utilisée et manière de penser s'affirme. Les chercheurs ont mené des tests auprès d'environ 60 étudiants des universités de Fribourg et Sussex en Grande-Bretagne parlant aussi bien français qu'anglais.Image: Keystone Articles en relation Signaler une erreur Vous avez vu une erreur? Veuillez SVP entrez une adresse e-mail valide Partager & Commenter Votre email a été envoyé. Une équipe de chercheurs s'est réunie autour de Pascal Gygax du département de psychologie de l'Université de Fribourg afin de découvrir quel élément entre la langue parlée et le bagage du locuteur était vecteur des stéréotypes de genre. La façon d'assigner des concepts au genre masculin ou féminin s'est révélée différente selon la langue utilisée. En anglais, la plupart des mots sont neutres. Les stéréotypes dépendent de la langue Le langage influence la pensée

Brain Welcome to the pycortex WebGL MRI viewer! This viewer shows how information about thousands of object and action categories is represented across human neocortex. The data come from brain activity measurements made using fMRI while a participant watched hours of movie trailers. Computational modeling procedures were used to determine how 1705 distinct object and action categories are represented in the brain. Warning:This page uses WebGL, an experimental web technology. Instructions: On the left is a 3D model of one participant's cortical surface. Caveat: All of the category-specific responses shown here are based on blood-oxygen level dependent (BOLD) responses recorded while participants watched 2 hours of natural movies. Hints: The 3D viewer will run much faster if the ROI labels are disabled. Credits: The pycortex WebGL MRI viewer was written by James Gao.

Infections nosocomiales: le cuivre est-il une bonne arme? PARIS, 21 janvier (Direct Hôpital) – L'Hôpital privé nord parisien (HPNP) a équipé 60 de ses portes avec des poignées en cuivre, métal aux propriétés antibactériennes. Un dispositif qui laisse assez sceptiques certains industriels, à l'exemple du robinetier Delabie, qui développe d'autres techniques pour limiter la prolifération bactérienne. En juillet 2011, le centre hospitalier de Rambouillet était le premier hôpital français à doter ses services de réanimation et de pédiatrie de poignées de porte, barres de lits et mains courantes en cuivre. Les résultats de l'expérimentation ne sont pas encore connus pour cet établissement mais un deuxième hôpital a décidé de tenter l'expérience. L'Hôpital Privé Nord-Parisien (Sarcelles, Val-d'Oise) a équipé 60 portes de son centre de consultation de l'hôpital de jour et de son bâtiment principal en poignées "antibactériennes". Autre solution proposée par Delabie : des mitigeurs déclipsables, pour une désinfection plus facile.

Le sommeil lave le cerveau à grandes eaux Par Florian Gouthière rédigé le 18 octobre 2013, mis à jour le 18 octobre 2013 Le sommeil lave le cerveau à grandes eaux Le sommeil lave le cerveau à grandes eaux Bip... ''Quand le marchand de sable passe, le cerveau se décrasse...'' (© ORTF) En août 2012, l'équipe du chercheur Maiken Nedergaard résolvait un mystère de la physiologie en révélant le processus par lequel le cerveau parvenait à évacuer vers l'extérieur les molécules résiduelles de l'activité neuronale. En effet, contrairement au reste de nos organes, le cerveau n'est pas nettoyé par le système lymphatique. A l'aide d'un complexe appareillage optique, les scientifiques new-yorkais avaient pu observer le système spécifique de nettoyage du cerveau : il s'agit, très grossièrement, d'un système microscopique de "pompe" qui crée un véritable courant dans le cerveau, qui draine les fluides à la périphérie de la boîte crânienne. Source : Sleep Drives Metabolite Clearance from the Adult Brain, M. Mots clés Réagir à cet article

- TIMIDES: UN CERVEAU HYPERACTIF! - - TROMMENSCHLAGER FRANCK -PSYCHANALYSTE ET THERAPEUTE FAMILIAL SECTEUR LUXEUIL-LES-BAINS, LURE ET REMIREMONT Samedi 2 octobre 2010 6 02 /10 /Oct /2010 11:59 Le cerveau des timides est le siège d'une activité intense qui le rend très sensible aux visages des autres. Ils se cachent dans les soirées, bafouillent lors des présentations, rougissent à la moindre occasion... Les timides n'ont pas toujours la vie facile, et ils le doivent peut-être à leur cerveau. Elliott Beaton et ses collègues ont fait passer des tests de timidité à une centaine d'étudiants et ont retenu les 12 les plus timides ainsi que les 12 les moins timides pour une expérience. E. Est-ce héréditaire ? Source: Pour la science.

9 Little Translation Mistakes That Caused Big Problems Knowing how to speak two languages is not the same thing as knowing how to translate. Translation is a special skill that professionals work hard to develop. In their book Found in Translation, professional translators Nataly Kelly and Jost Zetzsche give a spirited tour of the world of translation, full of fascinating stories about everything from volunteer text message translators during the Haitian earthquake rescue effort, to the challenges of translation at the Olympics and the World Cup, to the personal friendships celebrities like Yao Ming and Marlee Matlin have with their translators. The importance of good translation is most obvious when things go wrong. Here are nine examples from the book that show just how high-stakes the job of translation can be. 1. In 1980, 18-year-old Willie Ramirez was admitted to a Florida hospital in a comatose state. 2. 3. 4. 5. 6. St. 7. 8. 9. In 1840, the British government made a deal with the Maori chiefs in New Zealand.

Effects of mindful-attention and compassion meditation training on amygdala response to emotional stimuli in an ordinary, non-meditative state 1Athinoula A. Martinos Center for Biomedical Imaging, Massachusetts General Hospital, Boston, MA, USA2Center for Computational Neuroscience and Neural Technology, Boston University, Boston, MA, USA3Department of Religion, Emory University, Atlanta, GA, USA4Department of Psychiatry and Behavioral Sciences, Emory University School of Medicine, Atlanta, GA, USA5Santa Barbara Institute for Consciousness Studies, Santa Barbara, CA, USA6Department of Psychiatry, College of Medicine and Norton School of Family and Consumer Sciences, College of Agriculture, University of Arizona, Tucson, AZ, USA7Department of Electrical and Computer Engineering, Boston University, Boston, MA, USA The amygdala has been repeatedly implicated in emotional processing of both positive and negative-valence stimuli. Keywords: meditation, mindfulness, attention, compassion, amygdala, emotion, fMRI Received: 01 February 2012; Accepted: 03 October 2012; Published online: 01 November 2012.

Alcoolisme: on peut prévoir les risques avant l'âge de 5 ans On peut parler beaucoup de l’alcoolisme des adultes, adolescents et parents. On oublie généralement les enfants qui vivent au contact de parents et/ou de proches malades de l’alcool. Planetesante.ch a déjà évoqué, vidéo et pédagogie à l’appui comme on peut le voir ici, ce sujet d’autant plus délicat qu’il n’est que très exceptionnellement abordé. Un nouvel élément d’explication et de compréhension nous est fourni avec les résultats d’une étude menée par des chercheurs travaillant aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Cette étude a été publiée dans la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research. publicité Dirigés par Danielle M. Les troubles émotionnels Avec ses collègues américains et britanniques (School of Social and Community Medicine, University of Bristol; King's College London Institute of Psychiatry), elle a fait le choix de commencer ses recherches à partir des premières années de vie. Pouvoir naturellement «résister» À lire aussi sur Slate.fr

Related: