background preloader

Les référentiels métiers

Les référentiels métiers
Divers référentiels métiers coexistent : référentiels d’institutions publiques, référentiels d’établissements, référentiels d’associations professionnelles, référentiels internationaux.Les référentiels ministériels s’attachent à définir des fonctions quand celui du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) décrit des métiers inscrits dans une filière. Dans tous les cas, il s’agit d’identifier les compétences requises pour naviguer dans le bassin de recrutement des métiers de l’information et de la documentation.Pour l’employeur : c’est un outil pour élaborer une fiche de poste.Pour le candidat : c’est un outil qui aide à la rédaction d’un cv.Pour l’étudiant : c’est un observatoire des fonctions possibles et des compétences nécessaires. Les référentiels des institutions publiques Les référentiels d’associations professionnelles Nouveaux métiers Nouveaux métiers associés aux données de la recherche, selon le Cirad en 2017 : Related:  En marche pour l'emploi

5 plates-formes pour apprendre tout ce que vous voulez en ligne L’internet a ouvert les portes grandes ouvertes sur la connaissance en général et l’apprentissage de tout ce qu’on veut. Il s’agit d’un moyen d’auto-formation par excellence. On peut tout apprendre sur le net le seul souci qu’on peut rencontrer est que la plupart des ressources pour apprendre en ligne sont généralement en Anglais. Dans ce billet nous allons voir un exemple de ces plates-formes pour apprendre tout ce que vous voulez en ligne. 1° Khan Academy: est une des meilleures académie en ligne. 2° Coursera: est une autre plate-forme importante tant au niveau de la quantité des cours présentés qu'au niveau de la qualité. 3° Udacity: c'est une autre plate-forme reconnue pour etre classée parmi les meilleures en ligne. 4° CK12: une autre plate-forme incontournable pour permettre aux personnes indépendantes ou des étudiants de faire une auto-formation sur internet. Vous avez aimé?

Mettre en œuvre une organisation apprenante dans les bibliothèques publiques Les bibliothèques publiques, et c’est bien ce qui nourrit leur attractivité pour les professionnels, sont en pleine mutation et ont à relever de nombreux défis : développement des services numériques et de la médiation, diversification des partenariats, mise en réseau des équipements, développement de la créativité et de l’innovation pour adapter l’offre aux nouveaux usages, mise en place de pratiques participatives. Pour répondre à ces dynamiques, les métiers évoluent et l’organisation du travail et de la formation est à repenser. En complément de la formation professionnelle classique sous forme de stages, l’enjeu est de développer une organisation apprenante dans les bibliothèques, c’est-à-dire de favoriser la montée en compétences des équipes au moyen du partage entre pairs. Comment procéder ? Diversifier les profils La transversalité : favoriser l’esprit d’équipe et remettre les compétences au premier plan Encore faut-il favoriser les échanges entre collègues.

Les métiers de la gestion de l'information Les études & veille Emploi La transformation numérique engendre pour la fonction Information un contexte mouvant d'hybridation des métiers et d'apparition de nouvelles fonctions. Afin d'offrir un nouveau service (gratuit) à ses adhérents, l'ADBS vous proposera régulièrement des Etudes & Veille Emploi sur l'une des familles de métiers de la fonction Information (représentées sur la cartographie des métiers). Découvrez dès à présent la première étude Les objectifs de notre veille Emploi : apporter un éclairage sur les tendances du marché de l'emploi en France, au niveau national et régionalfournir des conseils pour une recherche efficace. Les métiers de la gestion de l'information Les activités liées à la gestion et au management de l'information se développent au coeur d'un écosystème complexe mais stimulant. Le référentiel Pour mieux connaître les métiers, leurs missions et les compétences nécessaires à leur exercice: mise à jour le 13 avril 2015 Cartographie des métiers de l'IE

cnil 1- Réfléchissez à ce que vous publiez et où vous le publiez Les moteurs de recherche classiques ou des méta-moteurs sont susceptibles de remonter toute sorte de contenus liés à votre nom : un simple commentaire de blog, une pétition en ligne, un post public sur Facebook, un like, un tweet ou même une vidéo/photo postée depuis une application smartphone (Instagram, Vine …). 2 - Contrôlez régulièrement votre réputation en ligne Tapez régulièrement votre nom sur un moteur de recherche. 3- Mettez en avant les contenus qui vous valorisent. Ne mélangez pas votre vie professionnelle et votre vie privée. 4- Restez vigilants en ce qui concerne les « tags ». Ces légendes de photos où le nom peut apparaître et qui pourraient amener un employeur peu scrupuleux à avoir accès à des images gênantes dans le cadre d’un recrutement. 5- Limitez l’accès aux réseaux sociaux que vous utilisez pour communiquer avec vos proches.

Portrait métier # 3 : Hub Librarian Le Learning Hub de Saint-Étienne a ouvert ses portes sur le campus stéphanois au printemps 2017. Ce lieu orienté sur l’innovation et les nouveaux modes d’apprentissage s’adresse à la communauté d’usagers d’emlyon business school. La créativité et le partage d’expériences sont au cœur de ce projet. BBF • Comment décririez-vous le passage du modèle traditionnel de bibliothèque à celui de Learning Hub ? Béatrice Besson • À emlyon business school, le passage d’une bibliothèque traditionnelle à un Learning Hub s’inscrit dans l’axe stratégique de transformation digitale de notre établissement, impulsé par notre Direction générale dès 2014. BBF • Au quotidien, qu’est-ce qui a changé dans vos pratiques professionnelles ? B. BBF • Comment mesurez-vous l’impact de ce projet sur l’évolution des compétences et des périmètres métiers ? B. BBF • Comment accompagner l’équipe dans ces évolutions fonctionnelles ? B. Missions et services Le Learning Hub est à la fois un lieu de rencontres et d’échanges.

Observatoire des Métiers des Télécommunications L'Observatoire des métiers des télécommunications est un organisme du dialogue social de la branche instauré par UNETEL-RST et les organisations syndicales de salariés dans le cadre de la convention collective nationale des télécommunications. Depuis 2002, l’Observatoire met à la disposition des entreprises une cartographie des principaux métiers du secteur des télécommunications. Celle-ci correspond aux périmètres des activités définies dans la Convention Collective Nationale des Télécommunications (CCNT). La réflexion prospective constitue la mission principale de l’Observatoire. Elle permet de dresser des hypothèses sur la manière dont les métiers peuvent évoluer à un horizon plus ou moins lointain et d’identifier les actions à mener pour accompagner ces changements. Sont décrites dans les fiches métiers les activités qui vont se transformer, celles qui vont apparaître ou disparaître, ainsi que les compétences associées. L'Observatoire in english

Comment avoir une entrevue à n'importe quelle entreprise et avoir son CV sur le dessus de la pile... Par Olivier Lambert, dans Emploi, publié le 2014-06-21 Avez-vous besoin d'une nouvelle job? Vous désirez changer d'emploi et vous ne savez pas trop par où commencer? Êtes-vous un étudiant, ou encore *pire*, êtes-vous quelqu'un sans diplôme qui cherche à se trouver un emploi dans une industrie spécialisé? Si vous faites partie d'une de ses catégories, ne cherchez plus, j'ai ce qu'il vous faut! Voici deux vérités cruelles du marché de l'emploi: Se trouver une job est la job la plus difficile que vous aurez à faire.Se trouver du travail est une job à temps plein. Les quelques chanceux... Si se trouver un emploi est si difficile, pourquoi est-ce que certaines personnes n'ont aucune difficulté à se trouver des jobs de rêve? Pourquoi eux? Avant la fin de 2012, il y avait plus de 3.6 millions d'offres d'emplois sur le marché. Ça fait beaucoup de jobs ça... Donc, si vous êtes du genre à attendre qu'un poste se libère pour appliquer, vous manquez plus de 80 % des opportunités d'emplois! 6 secondes.

Libérer les compétences À l’instar des entreprises, des administrations, des hôpitaux, des universités ou des associations, les bibliothèques sont des organisations, c’est-à-dire, pour reprendre la définition qu’en donne Wikipédia, un « ensemble d’individus ou de groupes d’individus en interaction, ayant un but collectif, mais dont les préférences, les informations, les intérêts et les connaissances peuvent diverger ». Quels que soient leurs publics, leur taille ou leur tutelle, qu’elles soient universitaires ou territoriales, les bibliothèques sont, en tant qu’organisations, traversées par des phénomènes de pouvoir et soumises à des levains d’évolution sociologiques, culturels et politiques tant de l’intérieur que du fait de leur environnement. Cette fièvre éditoriale fait écho à de nombreuses conversations que j’ai, depuis des années, au sein de l’équipe où je travaille comme dans les lieux d’échanges professionnels. 658.402 : Organisation interne L’organigramme ne fait pas l’organisation Engagez-vous ! 1. 2.

DOSSIER | LES COMPÉTENCES DU 21e SIÈCLE DÉCEMBRE 2013, volume 4, numéro 4 Dossier LES COMPÉTENCES DU 21e SIÈCLE Sylvie Ann Hart, Responsable de la veille scientifique OCEet Danielle Ouellet, Communicatrice scientifique Les compétences qui font consensus | Les compétences les plus en demande | L'implantation des compétences du 21e siècle : un défi complexe pour le monde de l'éducation | L'état d'avancement de l'implantation des compétences du 21e siècle dans les pays industrialisés | Références | Pour en savoir plus À l’ère de la culture numérique, de nouvelles exigences apparaissent dans le domaine de l’éducation et de l’emploi. Au cours des vingt dernières années, plusieurs termes ont été utilisés pour les désigner, tels que compétences de base, compétences essentielles, compétences clés, socle commun de connaissances et compétences, etc. La mise en parallèle de leurs travaux permet de constater que les compétences qui font consensus et celles qui sont les plus en demande sur le marché du travail sont très semblables.

Portrait métier # 4 : bibliothécaire-formatrice BBF • Au quotidien, comment définir la fonction de bibliothécaire-formateur ? Maud Puaud • Je pense que cette fonction va bien au-delà de « celui qui maîtrise les outils et montre comment les utiliser ». Au quotidien, être bibliothécaire-formateur, c’est d’abord être polyvalent : il faut être à la fois pédagogue, mais aussi gestionnaire de plannings, manager (notamment si l’équipe comprend des moniteurs étudiants). La formation, ça ne se limite pas au moment où l’on se trouve devant les étudiants : la préparation (évaluation préalable des besoins et usages, collaboration avec les enseignants, recherches en amont) et la logistique (plannings, collaboration avec les scolarités) prennent bien plus de temps que les heures effectuées face au public.Pour ma part, je ne conçois pas la formation comme une formation aux outils. Quelque part, on est juste une bonne sage-femme : celle qui tient la main pendant l’accouchement, guide et accompagne, mais sans faire « à la place de ». M. M. M.

Related: