background preloader

L'école inversée ou comment la technologie produit sa disparition - Ceci n'est pas un blog

L'école inversée ou comment la technologie produit sa disparition - Ceci n'est pas un blog
Je vais vous raconter une expérience qui pousse la logique du MOOC jusqu’au bout. Une expérience narrée récemment dans le New York Times par Tina Rosenberg, et qui est le point de départ d’un mouvement qui porte le joli nom de « école inversée » « flipped school ». Tout commence il y a quelques années, à Clintondale, au nord de Detroit, dans une région loin d’être privilégiée. Qu’est-ce que ça change au fonctionnement de l’école ? Ca change surtout ce qui se passe à l’intérieur de la classe. Pour les enseignants, évidemment, ça change beaucoup de choses. Evidemment, il y aurait dans le détail beaucoup à discuter dans cette « école inversée » (et j’imagine que ça doit faire bondir certains de nos auditeurs), mais il y a quelque chose que je trouve très intéressant du point de l’usage des technologies : - D’un côté on pousse jusqu’au bout la logique de ce que permet la technologie et de la place qu’elle a dans la vie des élèves Related:  Pédagogie inverséeÉcole de Demain

La pédagogie façon tarte Tatin Et si on faisait les cours à la maison et les devoirs à l’école ? C’est ce que propose la pédagogie inversée qui semble avoir des défenseurs outre-Atlantique. Il s’agit d’une philosophie popularisée par la Khan Academy, association à but non lucratif fondée en 2006 par Salman Khan (article Wikipedia). Il semblerait que ce concept ait vu le jour dès 2004 avec des enseignants de chimie du Colorado qui constatant un fort absentéisme chez leurs élèves organisent des sessions de rattrapage. Ce n’est qu’en 2007, avec des solutions technologiques adaptées (production et partage de ressources), que ces ressources sont facilement disponibles sur le web . the flipped classroom has allowed me to create a supportive, positive, calm environment where learning can truly thrive D’après le site Infobourg, il semble que les résultats se soient améliorés en ce qui concerne le Colhoun Community College qui a adopté cette approche. Le sujet est donc à suivre… Imprimer ce billet

NUMA À propos du projet de recherche | CLAAC : Les classes d'apprentissage actif CLAAC est un acronyme pour CLasse d’Apprentissage ACtif que nous utilisons pour désigner les locaux spécialisés dans lesquels se dérouleront les expériences. Le projet CLAAC est un partenariat formé de 7 partenaires provenant des établissements suivants: ♦ Université de Montréal ♦ Collège Ahuntsic ♦ Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne ♦ Collège de Rosemont ♦ Cégep de Saint-Félicien ♦ Cégep de Trois-Rivières ♦ Dawson College L’objectif principal du projet de recherche est de mieux comprendre les conditions d’utilisation des CLAAC. Un grand nombre d’établissements d’enseignement se dotent depuis quelques années de classes d’apprentissage actif. La structure de partenariat ainsi que la méthodologie de recherche ont été conçues pour intégrer les chercheurs et les enseignants participants dans le design des interventions et le partage des connaissances.

Tutoriel pour créer une classe inversée, un cours vidéo augmenté avec WebMedia2 de Scenari Inclass@blεs Mathématiqu€s 2.0 Tutoriel pour créer une classe inversée, un cours vidéo augmenté avec WebMedia2 de Scenari 01 mai 2014 J'ai réalisé un tutoriel pour créer une classe inversée ou augmenter un cours à partir de vidéos: séquençage, hyperliens, quizz, ressources externes. Ce tutoriel est réalisé sous la forme que peut prendre la classe inversée ou le cours augmenté. Je reproduis ici les principales séquences de ce tutoriel: Écrit par Olivier Leguay dans les catégories Pour le prof de maths, Quel beau métier professeur, Vidéos, Visuel | Tags : cours, classe inversée, scenari, quizz

Petite Poucette, la génération mutante Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants. Historien des sciences et agrégé de philosophie, ancien compagnon de Michel Foucault, avec qui il a créé le Centre universitaire expérimental de Vincennes en 1968, il a suivi René Girard aux Etats-Unis, où il enseigne toujours, à plus de 80 ans. Ce prof baroudeur, académicien pas tout à fait comme les autres, scrute les transformations du monde et des hommes de son œil bleu et bienveillant. Son sujet de prédilection : la jeune génération, qui grandit dans un monde bouleversé, en proie à des changements comparables à ceux de la fin de l’Antiquité. Vous annoncez qu’un «nouvel humain» est né. Je le baptise Petite Poucette, pour sa capacité à envoyer des SMS avec son pouce. Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux grandes révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Cette mutation, quand a-t-elle commencé ?

La «classe inversée»: des convertis au Cégep de Lévis-Lauzon | Annie Mathieu Ils témoignent. «Je suis tombée à terre de voir que la vaste majorité des étudiants se préparent avant les cours», s'exclame Dave Bélanger, qui a été le premier parmi ses collègues à se lancer à l'eau. Puisque tout est lié en biologie, le visionnement des capsules s'accompagne de la réalisation de schémas à remettre en classe. Et ce n'est pas rare qu'ils soient tous remis sur son bureau. Son collègue Yannick Côté explique qu'il divise sa classe en équipes de quatre pour faire des exercices. «C'est un incitatif supplémentaire», affirme-t-il, puisque s'il y a quelqu'un du groupe qui est largué, ce sont ses pairs qui peuvent le juger. Patrice Babeux constate de son côté qu'il peut pousser plus loin la matière puisque celle-ci est mieux intégrée à la maison. Annie Turcotte , qui enseigne en mathématiques, constate également qu'elle travaille mieux avec ses étudiants lorsque la base est déjà acquise. Gagner du temps en classe

La "classe à l'envers", petite révolution pédagogique au Canada "Bonjour, ici Madame Annick". Celle qui s’exprime ainsi sur une vidéo YouTube avec un joli accent canadien n’est pas une animatrice de la télé, mais professeure de maths, d’histoire et d’anglais dans une école publique, l’école Le Mascaret à Moncton, à l’extrême sud-est du Canada. Annick Arsenault Carter, 41 ans, adresse ses leçons (environ 10 minutes) sur les probabilités, les diagrammes circulaires ou les décimales à ses élèves de 7e (11-12 ans). Comme elle le ferait en classe, mais justement, elle ne le fait pas en classe. Depuis le printemps 2012, la professeure a décidé de mettre ses élèves à l’heure de la "classe inversée". Les sécheurs démasqués Mine de rien, c’est une petite révolution dans cette classe pas facile (la moitié des élèves se trouvent en difficulté) : "Au départ, j’avais envie d’aider mes élèves qui peinaient le plus à avancer, avant de réaliser que la méthode pouvait aider tout le monde", explique la professeure. A plusieurs vitesses

[Témoignages] Des professeurs innovants partagent leurs usages du numérique - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Utiliser une tablette tactile ou un jeu vidéo en cours d'EPS ? Redonner le goût de l'école à des élèves grâce aux outils numériques ? Découvrez comment des enseignants innovants intègrent les usages du numériques dans leur pédagogie. Damien Lebègue, professeur d'éducation physique et sportive À quoi peuvent bien servir une tablette ou un jeu vidéo en EPS ? Damien Lebegue, professeur d'éducation physique plusieurs fois primé pour ses innovations, explique comment son approche permet à chacun d'améliorer sa pratique sportive, à son rythme. Professeurs innovants : le témoignage de Damien Lebègue, professeur d'éducation physique Monique Argoualc'h, enseignante en classe relais Monique Argoualc'h, enseignante en classe relais organise des rencontres improbables. Professeurs innovants : le témoignage de Monique Argoualc'h, enseignante en classe relais Faire entrer l'École dans l'ère du numérique En savoir plus sur le numérique à l'École : www.education.gouv.fr/EcoleNumerique

Ronchin : l’instituteur a la bosse des jeux, ses élèves en profitent ! - Villeneuve d'Ascq et ses environs Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 31/10/2013 - Mis à jour le 31/10/2013 à 18:18 Apprendre en jouant. C’est le concept mis en pratique depuis sept ans par un instituteur de l’école Notre-Dame de lourdes de Ronchin. Fort de la confiance de sa direction et des parents d’élèves, il développe des jeux de société pour accompagner les leçons et anime un blog où chacun peut puiser à sa guise… La classe de Mathieu Quénée est lumineuse et colorée. Outre les dessins d’enfants qui recouvrent les murs, on repère vite les nombreuses boîtes en plastique contenant le matériel ludique fabriqué par l’enseignant de 31 ans à destination de ses CP et CE. « Je crois profondément que le jeu permet aux enfants de 6, 7 ans d’apprendre beaucoup de choses. Ces jeux sont répartis en deux catégories : le modèle classique, où chaque participant joue pour soi et doit vaincre tous les autres concurrents et le jeu coopératif, par équipes. « C’est ceux-là que je développe en ce moment.

La pédagogie inversée: bouleversons nos manières d'enseigner!BLOG GS CP CE1 CE2 de Monsieur Mathieu NDL La pédagogie inversée ou classe inversée qu’est ce que c’est? Fini le cours magistral! La pédagogie inversée laisse l’élève préparer le cours à la maison à l’aide de vidéos, de podcasts, de lectures conseillées par le maître. La séance en classe est alors un grand brainstorming de ce qui a été construit ou pour le moins étudié. On travaille en groupe, on bâtit un projet, on s’entraine autour de tâches complexes. Pourquoi est-ce un GRAND bouleversement? La pédagogie inversée chamboule les rôles traditionnels à l’école. En effet dans la pédagogie inversée ou classe inversée « (flip classroom » en anglais) la notion est d’abord étudiée seul par l’élève. Il y a donc d’abord transfert de l’information: l’enseignant communique le savoir ensuite l’élève doit être capable de l’assimiler et de le réinvestir! « Dans la pédagogie inversée, le rôle de l’enseignant devient central, explique Alice Yeager, enseignante en développement de l’enfant. 2. 3. Pourquoi ne pas se laisser tenter?

Quelle école pour demain Les innovations pédagogiques Depuis quelques années, l’école a mis en place plusieurs innovations pédagogiques qui valorisent davantage la place et le rôle de l’élève. Tout d’abord le conseil d’élèves. Comme le Conseil des ministres, il a lieu une fois par semaine et aborde les questions du quotidien de la classe, permet de formuler des projets et de gérer les conflits. Sous la responsabilité du professeur, le conseil aide la classe à structurer les relations dans le respect de chacun et la recherche du bien commun. Les élèves le tiennent eux-mêmes avec un président de séance et des secrétaires. De même au lycée, il existe désormais des modules d’une ou deux heures consacrés à l’accompagnement personnalisé (AP) des élèves. Les innovations technologiques L’école de demain est aussi une école qui a commencé à se doter de nouveaux outils techniques. L’école de demain sera-t-elle plus juste ? Paroles de profs Marc*, professeur dans un collège des Hauts-de-Seine *Les prénoms ont été modifiés.

Related: