background preloader

Exploration de Mars : le "Grand Canyon" de la planète rouge dévoilé en 3D

Exploration de Mars : le "Grand Canyon" de la planète rouge dévoilé en 3D
Préparez-vous à admirer Mars sous un autre jour. Loin des roches et poussières communément associées à la planète rouge, Mars Express, le satellite de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) a photographié des images captivantes du "Grand Canyon" martien. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Huit kilomètres de profondeur pour 315 km de long sur 125 km de large. Vues 3D du canyon Grâce à ces récentes images, les scientifiques espèrent pouvoir étudier Hebes Chasma ainsi que son réseau de canyons environnants afin d'en apprendre plus sur la formation géologique de Mars. Mars Express a photographié la région en fonction de trois fréquences différentes afin d'offrir une vue du canyon selon des angles et des points de vue différents. Une formation ancienne Petit à petit, au cours des premiers milliards d'années de la planète, la colline de Tharsis s'est retrouvée engloutie par le magma. Des caractéristiques particulières (Crédit photo : European Space Agency) Related:  exploration et imagesA Classer 4

La Planète Mars Mars est la quatrième planète de notre système solaire, située entre la Terre et la Ceinture d'Astéro•des (qui précède Jupiter).Elle mesure 6794 km de diamètre et pèse 6,42 billions de tonnes.Cette planète parcourt une orbite d'un rayon de 228 millions de km à une vitesse proche de 87 000 km/heure.La température oscille entre -120 ¡C et 25 ¡C en surface.Mars a deux satellites : Phobos et Deimos. (^_~) Mars est la planète rouge, ce qui explique probablement qu'on lui ait attribué le nom du dieu romain de la guerre, père des jumeaux Phobos et Deimos qui, eux, baptisèrent ses satellites. Comme Mercure et Vénus, Mars a été parmi les premières planètes à être identifiée. C'est, après la Terre, la planète la plus favorable au développement d'une forme de vie. Mars possède une orbite en ellipse qui la rapproche puis l'éloigne du Soleil de manière très accentuée, d'où ses importantes variations de températures. La Planète Jupiter Retour à la Carte du Système Solaire

Un impressionnant survol de la planète Mars reconstituée en 3D L’Agence spatiale européenne (ESA) a récemment publié une vidéo présentant une vue reconstituée de la planète Mars. La modélisation en 3D a été réalisée par des spécialistes du Centre allemand pour l'aéronautique et l'aérospatiale à partir des données topographiques récoltées par le satellite Mars Express. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter N'avez-vous jamais rêvé de survoler la planète Mars ? La modélisation a été réalisée à partir des données topographiques récoltées par le satellite Mars Express, actuellement orbite autour de la planète rouge. Au fil de la vidéo, se succèdent des canyons, des volcans ou encore des cratères et des lits d’anciennes rivières. Fin de mission en 2014 pour Mars Express L’initiative s’inscrit dans une série de réalisations destinées à célébrer le dixième anniversaire de Mars Express. Mars Express est la toute première mission européenne envoyée pour étudier la planète Mars.

Mars, une planète plus complexe que prévu › Espace Les cinq études consacrées aux dernières mesures effectuées par Curiosity, publiées le 27 septembre 2013 dans la revue Science, dressent le portrait d'une planète encore plus complexe que prévu. À l'évidence, la planète Mars est encore plus complexe que ce qui était supposé jusqu'ici par les scientifiques. Tel est le constat qui s'impose à la suite de la publication le 27 septembre 2013 dans la revue Science des cinq études consacrées aux dernières analyses de Curiosity sur le sol martien, dont celle révélant la forte présence d'eau dans la oussière recouvrant la surface de Mars (lire « Curiosity trouve de l’eau dans le sol de Mars »). Prenons l’exemple de l’étude « The Petrochemistry of Jake_M: A Martian Mugearite », qui porte sur l'analyse de « Jake_M », cette étrange roche de forme triangulaire, baptisée du nom de Jacob "Jake" Matijevic, un ingénieur américain du Mars Science Laboratory décédé deux semaines après l'arrivée de Curiosity sur Mars. Que révèlent ces travaux ?

Mars : les scientifiques percent le mystère des lignes observées à la surface des dunes Le mystère qui planait depuis des années sur l’origine des étranges ravines à la surface des dunes sur Mars vient d’être résolu. Il s’agit en fait de dépressions créées par la chute de blocs de glaces sèches lors du printemps martien. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter "J'ai toujours rêvé de me rendre sur Mars. Pour en arriver à une telle découverte, l’astrophysicienne et son équipe ont étudié rigoureusement les images capturées par la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) et particulièrement celles mettant en évidence d’étranges rainures linéaires qui ponctuent la surface des dunes. Mais contrairement aux canaux creusés par les fleuves et rivières sur Terre, aucun dépôt ou sédiment ne se trouve à leur extrémité. Une théorie validée sur Terre La publication, parue dans la revue Ikarus, révèle des images de ravines prises à différentes périodes de l’année.

Mars (planète) Attention à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Mars. Le symbole de la planète Mars, un bouclier et une lance stylisés La gravité y est trois fois moindre que sur Terre, ce qui fait le poids des objets est divisé par trois (rappel : la masse d'un objet, elle, ne change jamais). La température au sol y est au minimum de −120°C, au maximum de 20°C. Son atmosphère est composée à 96 % de gaz carbonique, à 2,7% d'azote, 1,6 % d'argon et seulement 0,13 % d'oxygène, ainsi que plusieurs autres gaz à l'état de traces. Une année sur Mars dure 2,135 années terrestres (780 jours) ; c'est le temps qu'il faut à cette planète pour faire le tour du Soleil à la vitesse de 24 000 kilomètres par seconde. Son diamètre est égal à la moitié de celui de la Terre et son volume seulement au dixième. Mars possède deux tout petits satellites appelés Phobos et Déimos. Coucher de soleil vu depuis Mars L'homme fait de gros efforts en ce moment pour aller sur cette planète directement.

À quoi ressemblait Mars il y a 4 milliards d'années ? La Terre ? Ou bien… Mars ? Ne soyez pas abusés par les images de nuages, de lacs ou des magnifiques paysages de cette vidéo. Car, elles auraient pu appartenir à Mars, il y a 4 milliards d'années. Les scientifiques de la NASA ont cherché à reconstituer l'évolution de la planète rouge, lorsque cette dernière avait encore de l'eau. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Il y a quatre milliards d'années, Mars ne ressemblait probablement pas à un désert aride aux tons rougeâtres. Grâce aux multiples découvertes réalisées, il semble désormais pratiquement certain qu'il y avait autrefois de l'eau sur Mars. De l'eau à profusion Selon les experts de la NASA, lorsque Mars était jeune, elle possédait une atmosphère permettant l'existence d'océans d'eau liquide. "Cela ne me surprendrait pas si pendant des dizaines de millions d'années, Mars ait été un endroit plutôt accueillant, avec de l'eau, du vent, des vagues et de la vie. Planète hostile La mission de MAVEN

Une météorite pourrait expliquer comment Mars est devenue une planète rocheuse Pourquoi Mars est-elle cette planète désertique et rocheuse que nous connaissons - de loin - actuellement ? C'est la question à laquelle pourrait permettre de répondre une météorite martienne. Selon des chercheurs, la météorite Lafayette montre des signes de carbonatation - lorsque les minéraux absorbent du CO² en réaction à un contact avec de l'eau. "La carbonatation pourrait être ce qui a transformé Mars en pierre", expliquent-ils. Ce processus n'est d'ailleurs pas propre à Mars et se fait naturellement sur Terre. La météorite Lafayette, de 4,5 cm de diamètre, a été découverte en 1931 dans l'Indiana (Etats-Unis) et serait tombée sur Terre il y a environ 3 000 ans.

Mars : un cratère fraichement formé repéré par une sonde de la NASA Une image réalisée par la sonde spatiale de la NASA Mars Reconnaissance Orbiter, révèle la présence d’un gigantesque cratère sur la surface de la planète rouge. Selon les experts, l’impact de météorite à l’origine aurait eu lieu très récemment. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Depuis 2006, la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) traque la moindre particularité de la surface martienne pour en produire une cartographie détaillée. L’une d’entre elles, réalisée en novembre, révèle un énorme cratère, provoqué récemment par un impact de météorite. En observant d’autres vues de la zone, réalisées à des périodes différentes, les astronomes ont pu estimer approximativement la date de l’impact située selon eux entre juillet 2010 et mai 2012. 200 cratères par an Grâce à la sonde MRO, les experts ont pu découvrir que la planète rouge était régulièrement sujette à des impacts de météorites. La sonde MRO, une mission prometteuse

Planète Mars Mars : la NASA lancera une nouvelle mission en 2020 à la recherche de traces de vie Mardi, la NASA a annoncé avoir programmé sa prochaine mission sur Mars en 2020. Son principal objectif : trouver d'éventuelles traces de vie. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Le robot Curiosity qui évolue sur Mars depuis août 2012 a démontré le caractère "habitable" de la planète rouge, les conditions nécessaires à la vie ayant été réunies sur Mars, il y a plusieurs milliards d'années. Pour cela, elle a d’ores et déjà programmé une nouvelle mission. "On ne sait pas s'il y a eu une vie sur Mars" "Curiosity a répondu à la première question, on sait que Mars a eu un environnement favorable à la vie. "On ne sait pas s'il y a eu une vie sur Mars, mais on veut chercher les signes d'une vie qui aurait pu être là", a donc précisé Jack Mustard, qui a mené les travaux d'étude visant à définir les missions exactes de Mars 2020. Un Curiosity encore mieux équipé Pour l’heure, 19 scientifiques ont participé à l’élaboration de cette future mission.

Mars fut un jour propice à l'apparition de la vie VIDÉO - Curiosity a découvert les vestiges d'un lac d'eau douce contenant tous les ingrédients nécessaires à l'émergence de bactéries primitives. On ne sait pas encore si Mars a abrité la vie, mais on est désormais certain que toutes les conditions furent un jour réunies pour que ce soit envisageable. «C'est une révolution scientifique», s'enthousiasme Sylvestre Maurice, planétologue à l'IRAP (CNRS - Université Toulouse 3). Après un peu plus d'un an sur la planète rouge, le rover Curiosity de la Nasa a réuni toutes les preuves nécessaires pour rendre la nouvelle officielle. De la rivière au lac Cette destination avait d'ailleurs été choisie car on y distinguait les vestiges apparents d'un écoulement d'eau. Le laser ChemCam a aussi permis de détecter la présence de veines de gypse, un matériau qui se forme par la cristallisation du calcium dans les fissures de la roche lorsque de l'eau y circule longuement. Cela laisse-t-il assez de temps pour que la vie apparaisse?

De l'eau liquide coule t-elle sur Mars ? Les lignes de pente récurrentes, recurring slope lineae, contiennent-elles de l'eau ? Selon les dernières mesures prises en orbite par la NASA, ce phénomène martien pourrait bien s'expliquer par la présence d'eau. Des sels et des minéraux lui permettraient de rester à l'état liquide à la surface de Mars. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter La recherche d’eau à la surface de Mars n'est pas prête de se tarir. Il s’agit de lignes sombres qui apparaissent sur certaines pentes martiennes en fonction des saisons, lorsque la température est suffisamment élevée. De l’anti-freeze "Nous n’avons toujours pas de preuve absolue de la présence d’eau dans les RSL, mais nous ne savons pas vraiment comment ce phénomène pourrait avoir lieu sans eau", avoue Lujendra Ojha. Depuis, les appareils embarqués sur le Mars Reconnaissance Orbiter ont permis d'approfondir davantage les observations. La rosée du matin Cela pourrait être dû à un tri des grains selon leur taille.

Related: