background preloader

CÉSAR - LE RHÔNE POUR MÉMOIRE

CÉSAR - LE RHÔNE POUR MÉMOIRE

César, le Rhône pour mémoire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. César, le Rhône pour mémoire est une exposition qui s'est déroulée au musée de l'Arles antique, dit musée bleu, du au . Son but a été de faire le bilan de vingt ans de fouilles subaquatiques dans le Rhône à la hauteur d'Arles. Sa qualité lui a valu le label d'intérêt national, tandis que le buste de Jules César exposé, déclenchait une controverse internationale[1]. Duplex Arelate[modifier | modifier le code] Captif en bronze d'influence grecque Neptune Reconstitution d'un chaland à voile De plus, le port arlésien était organisé pour recevoir tous les bâtiments de commerce en aval ou en amont du pont de barques qui unissaient Trinquetaille à Arles, ce qui obligeait à un déchargement des marchandises et permettait aux nautes arlésiens de récupérer à leur profit le trafic fluvial et maritime[2]. « Ouvre, Arles, douce hôtesse, ton double port, Arles, petite Rome gauloise, voisine de Narbonne et de cette Vienne qu'enrichissent les colons des Alpes.

Found in Arles bust depicting a Julius Caesar with signs of old age - Archaeology, Ancient History and Medieval - Terrae Antiqvae Un busto de mármol descubierto en la ciudad francesa de Arles, durante unas prospecciones arqueológicas submarinas, es la representación de Julio César de mayor edad conocida en la actualidad, anunció hoy el Ministerio francés de Cultura. Vía: EFE. PARÍS | ABC, 13 de mayo de 2008 El busto, de tamaño natural, del fundador de la Arles romana, representa al César (100 a.C.-44 a.C,) con varios signos de vejez, como la calvicie y otros caracteres del rostro, lo que permite datarla en la época de la fundación de esta ciudad del sureste de Francia. Entre los tesoros encontrados también hay una estatua de mármol de Neptuno, de cerca de 1,8 metros de altura y datada en el primer decenio del siglo III después de Cristo, una estatua de bronce del sátiro Marsias de unos 70 centímetros de altura, probablemente de origen griego helenístico, y una estatua de bronce de Victoria de unos 70 centímetros de altura. Un buste grandeur nature de César a été découvert à Arles

EL RETRATO DE JULIO CÉSAR. EL RETRATO POLÍTICO DE FINALES DE LA REPÚBLICA ROMANA. « Algargos, Arte e Historia - La Coctelera El retrato es la principal contribución de Roma a la escultura en bulto redondo. Habitualmente se considera ligado a la expresión artística oficial de exhibición y propaganda del poder, pero la realidad es que sufrió un largo proceso durante el periodo republicano desde un comienzo ligado al culto a los antepasados, en una esfera privada e íntima de lo familiar, hasta la exaltación del soberano en el retrato imperial. En el camino queda la estatuaria de los últimos años de la República, cuando los hombres que luchaban por ser considerados los primeros de Roma (Sila, Mario, Pompeyo, Craso, Cicerón, Julio César...) lo utilizaron para dar muestra sincera de sí mismos ante sus partidarios. Retratos tardorrepublicanos. Voy a centrarme en uno de ellos, el de Caius Julius Caesar, por la admiración que me produce el personaje histórico. El seudo Julio César de Arlés descubierto en 2008. Julio César de Tusculum, de perfil y de frente. 44 a. De unos años posteriores, de entre el 30 y el 20 a.

Siege-alesia-vercingetorix-jules-cesar - Jules César Astérix de A à Z - Les personnages - Jules César Commentateur de la guerre des Gaules, grand pourvoyeur de citations impérissables. Nationalité : Romain Nom anglais : Julius Caesar Nom allemand : Julius Cäsar Nom néerlandais : Julius Caesar Nom espagnol : Julio César Nom italien : Giulio Cesare Nom portugais : Júlio César Général en chef craint et respecté pour les uns, Jules César, reconnaissable entre tous par le physique de statue que lui a donné Albert Uderzo, fait figure de personnage à part dans les aventures d'Astérix. Il faut dire que les créateurs d'Astérix ont bien pris soin de ne pas traiter de façon caricaturale cette figure historique dont les «Commentaires sur la guerre des Gaules» ont été pour eux une importante source d'inspiration. César est donc une représentation gentiment irrespectueuse de l'impérialisme et, bien qu'autoritaire et colérique, il n'est pas dépeint comme un dictateur sans merci, et sait même se montrer reconnaissant envers des Gaulois qui l'ont parfois tiré d'un mauvais pas.

Plan de Rome Le Plan de Rome Le Plan de Rome est une grande maquette en plâtre de près de 70 m² qui représente la Rome antique au temps de l'empereur Constantin (IVe s. apr. J.-C.). Classé à l'Inventaire des monuments historiques, il est l'œuvre de l'architecte normand Paul Bigot (1870-1942), Grand Prix de Rome en 1900 et Professeur à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Légué à l'université de Caen et exposé aujourd'hui au cœur de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines, ce plan-relief est à l'origine d'un projet pluridisciplinaire de maquette virtuelle 3D reconstituée en images de synthèse... Nocturne du Plan de Rome annulée Suite aux dernières mesures prises au niveau national, notamment l'interdiction des rassemblements de plus de cent personnes, nous annulons la Nocturne du Plan de Rome prévue le 1er avril 2020.

Maquette de Rome,Rím,modelo de Roma,modell av Roma,malli Rooman,modell av Rom,Roma modeli Culturespaces | Romains a petits pas ccit300-f06 - Communication in ancient Rome Communication In Ancient Rome, Before the Development of Information Technology For more information visit Ancient Roman Art for a detialed Description of the genre. ( Photo by Amy Soares) Communication is often noted to be the strongest element of a good long lasting relationship. This is also true when applied culture and identity, this is a reason why the media is so successful, because it is a form of communication. The more concrete and stable a system of communication is between people the better educated, and sophisticated the society will be. Medium Of Oratory (Art of Public Speaking) Public gatherings, exhibitions and shows are what dominated the urban life of Rome. (Aldrete, Gregory. (Aldrete, Gregory. (Aldrete, Gregory. (Aldrete, Gregory. References Ascher, Marcia and Robert.

L’Esclavage dans l’Antiquité, une leçon d’Abel Desjardins (1857) Avant de rejoindre Douai (en 1858) où il effectuera l’essentiel de sa carrière jusqu’en 1886, Abel Desjardins, − dont c’est cette année le bicentaire de la naissance (1814-2014) −, fut professeur d’histoire à l’Université de Caen (1856-1858) : il y donna un cours sur l’esclavage antique dont le contenu a été préservé. Il n’est pas inintéressant, en cette journée officielle de célébration de l’abolition, de redécouvrir ce jalon de l’historiographie de l’esclavage, où, dans la lignée d’Henri Wallon, le professeur laisse affleurer son indignation devant le phénomène qu’il décrit. À Caen, dans le cadre de son cours d’histoire − où il avait choisi Athènes comme fil directeur, abordant la question de la démocratie, puis celle du paganisme pour en arriver à l’esclavage, Abel Desjardins proposa quelques modestes réflexions sur ce phénomène après la somme magistrale publiée par Henri Wallon dix ans plus tôt, en 1847. Derrière Athènes, les champs de coton… Feuilleter le document ➢ A. Notes du texte

Les Romains étaient-ils de bon «managers» d’esclaves? La façon dont les Romains traitaient leurs esclaves fournit-elle des indices sur la bonne manière de manager? Oui, selon la thèse provocatrice de Jerry Toner, historien de l’université de Cambridge, qui a écrit un Guide romain du management d’esclaves en 2014 à partir d'un vrai traité écrit par un riche citoyen de Rome, et développe le parallèle dans un article publié sur Aeon. Après tout, «les propriétaires d’esclaves comme les entreprises veulent extraire le maximum de valeur de leur capital humain, sans l’épuiser ni provoquer une rébellion ou une fuite», et comparer les deux situations n’est donc pas totalement absurde. Les esclaves, comme les ressources humaines, sont des investissements importants, et les traiter trop sévèrement amoindrit donc la valeur du patrimoine du maître comme du capital humain de l’entreprise. Via Amazon. Les esclaves pouvaient donc bénéficer de –maigres– bonus, comme du temps libre. Partagez cet article

L’extraordinaire destinée de Tiberius Claudius Maximus L’Histoire et l’archéologie réservent parfois d’extraordinaires surprises… comme lorsque l’on retrouve la tombe d’une personne connue, mais uniquement au travers de textes ou de représentations iconographiques. C’est le cas de Tiberius Claudius Maximus, à la destinée peu commune… Notre homme, originaire de Grèce du Nord, va s’engager dans la VIIème légion Claudia Pia Fidelix un peu avant les campagnes de Domitien. De simple soldat, il va être nommé quaestor equitum puis singularis lagatis legionis, deux grades qui ne nous sont connus que… par l’épitaphe de l’intéressé ! Quoi qu’il en soit, il semble bien faire partie de la cavalerie légionnaire, et sera décoré par Domitien. La suite de sa carrière est tout aussi peu classique : de légionnaire, Trajan va le nommer duplicarius dans une aile de cavalerie auxiliaire, c’est à dire second d’un décurion, l’équivalent du centurion pour la cavalerie. Notre décurion finira sa carrière en Mésopotamie, aux environs de 117. Be Sociable, Share!

Tiberius Claudius Maximus Plaster cast (Cichorius 108) of panel on Trajan's Column. The head of the defeated Dacian king Decebalus (left background) is displayed on a shield to Roman troops (AD 106). The head was then taken to Rome to form the central exhibit in the emperor Trajan's official Triumph Tiberius Claudius Maximus (died after AD 117) was a cavalryman in the Imperial Roman army who served in the Roman legions and Auxilia under the emperors Domitian and Trajan in the period AD 85-117. He is noted for presenting Trajan with the head of Dacian king Decebalus, who had committed suicide after being surrounded by Roman cavalry at the end of Dacian Wars (AD 106). Sources[edit] The sole source for Maximus' career is inscription Année Épigraphique (1985) 721, engraved on the memorial Maximus erected to himself while still alive, found at Philippi, Greece:[1] Translation: Tiberius Claudius Maximus, veteran, arranged this memorial while he was alive. Origin[edit] Early military career[edit] Retirement[edit]

Related: