background preloader

Addiction aux jeux de hasard et d'argent

Addiction aux jeux de hasard et d'argent
Le jeu constitue une pratique culturelle ancestrale dont on trouve la trace dans toutes les civilisations. Son institutionnalisation et sa fiscalisation est assez récente. De tout temps, l’histoire du jeu est aussi l’histoire d’une prohibition pour des raisons religieuses ou morales. La pratique des jeux de hasard et d’argent, qu’il s’agisse de la loterie nationale (qui existe depuis 1933), des jeux de grattage, des paris hippiques, des paris sportifs, du poker ou encore des machines à sous dans les casinos est une habitude assez répandue et bien ancrée dans notre pays. Ainsi, plus de la moitié des adultes français (27 millions en 2011) jouent au moins une fois par an à l’un ou l’autre de ces jeux, « en dur » chez les buralistes, dans les casinos… ou « en ligne » sur des sites internet. Pour la grande majorité, cette pratique dite « sociale » ou « récréative » demeure source de plaisir.

http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/addiction-jeux/index.asp

Related:  Veille informative sur le jeuJeux et addiction - Aglae&Elisa

Les jeux éducatifs sont-ils vraiment efficaces? S’il est vrai que le jeu favorise le bon développement et l’apprentissage des tout-petits, peu d’études scientifiques ont démontré que les jouets dits éducatifs y contribuaient davantage que d’autres types de jeu. Peu d’éléments probants viennent appuyer les éventuels liens entre jeux éducatifs et développement intellectuel. C’est la conclusion à laquelle est parvenu le Conseil canadien sur l’apprentissage dans son rapport Jouets éducatifs: apprendre à jouer ou jouer pour apprendre?, publié en 2010.

L’addiction aux jeux de hasard et d’argent En France, jouer à des jeux de hasard et d'argent, qu'il s'agisse des jeux de tirage, de grattage, des paris hippiques, des machines à sous dans les casinos...est une habitude communément partagée.Heureusement, pour la très grande majorité, elle ne pose aucun problème et demeure source de plaisir. On parle alors de pratique « sociale » ou « récréative ».Pour quelques personnes, cette activité va devenir « problématique » ou « excessive ». Qu'est-ce que le jeu pathologique Il est défini comme une pratique inadaptée, persistante et répétée des jeux d'argent qui perturbe l'épanouissement personnel, familial ou professionnel1 Le joueur pathologique

Drogue Aux yeux de la médecine, une drogue, ou un stupéfiant est une substance chimique qui, absorbée par l'organisme, agit sur le corps et sur le cerveau. La drogue est consommée le plus souvent pour obtenir un plaisir immédiat, ou un soulagement d'une douleur psychologique (on se sent mal dans sa peau). Mais les drogues provoquent une destruction plus ou moins lente du corps, et entraînent une dépendance, c'est-à-dire qu'on ne peut plus s'en passer, et qu'elles finissent par occuper toutes les pensées de celui qui se drogue. des plants de marijuana, une drogue Pourquoi se drogue-t-on ?

Jeux d'argent en ligne: «Une addiction proche de la drogue» LE FIGARO.- À quoi reconnaît-on un joueur pathologique? Dr Marc VALLEUR .- Il existe deux profils de joueurs. Tout d'abord les impulsifs: ce sont souvent des hommes jeunes qui recherchent des sensations fortes, le défi, la transgression. Ils jouent plutôt au poker ou aux paris sportifs et hippiques car ils ont l'impression d'avoir un certain contrôle sur ce qui se passe. L'autre groupe est composé de personnes qui utilisent le jeu pour oublier leurs difficultés: chômage, maladie, dépression, anxiété. Ils jouent pour s'abrutir.

Les méfaits - GameAddict - Addiction au jeu vidéo - Cyberaddiction Je suis accro... enfin complètement addict quoi ! Accro à une série, addict à la musique... quelle différence ?Y en a t il seulement une ?Avant de tenter une approche qui aura pour but de sensibiliser à la question de l'addiction au jeu (jeu dit pathologique) il est intéressant d'observer la confusion qui règne dans nos propres propos. En écoutant les jeunes et les moins jeunes on réalise qu'ils sont incapables de les distinguer...et pour cause étant donné leur équivalence.Le terme "accro" renvoie à quelqu'un qui est "dépendant d'une drogue" au sens premier du terme et à quelqu'un qui est "passionné" au sens familier. Cette simple constatation, sans nous plonger dans un cours d'étymologie improvisé nous permet de constater que le sens familier "d'accro" n'est pas pour autant contradictoire ou moindre quant au sens premier, au contraire il renvoie à la notion de passion qui, petit rappel, est " une émotion très forte" et peut parfois avoir tendance à aller "à l'encontre de la raison"

L'addiction « Lorsque la substance envahit la vie du sujet… » Voici résumée, en une phrase, l’addiction. Dans cette séquence, Bruno Falissard, praticien hospitalier, revient sur ce terme en l’explicitant avec son regard de clinicien. Sujet majeur de santé publique, les addictions sont avant tout rattachées aux comportements de consommation régulière de substances psychoactives capables d’induire une souffrance psychologique et des troubles physiologiques. Ces comportements de dépendance trouvent leur origine dès l’adolescence. Du jeu de l’enfant au jeu de la vie Le jeu de l’enfant n’est pas perçu de façon universelle : les uns y voient l’occasion de développer des compétences, les autres associent le jeu au développement de l’esprit, et d’autres encore conçoivent que le jeu permet à l’enfant d’exprimer ses sentiments et de libérer ses tensions intérieures. Que les théoriciens contemporains associent le jeu chez l’enfant à la croissance du corps, de l’esprit ou de l’âme, tous reconnaissent son importance. Les premiers jeux de l’enfant lui permettent de découvrir son corps et d’en déterminer les limites. Puis la manipulation des objets lui en apprend les caractéristiques (ils sont durs, doux, lisses ou rudes) et le fonctionnement (on roule un ballon, le sable coule entre les doigts, l’eau peut porter un bateau, les crayons laissent des marques). L’enfant expérimente les diverses possibilités des objets et les utilise de toutes sortes de façons. Cette découverte du monde environnant ne concerne pas que les objets, mais aussi les personnes.

Joueurs Info Service Les joueurs en difficulté peuvent trouver de l’aide auprès de professionnels. La plupart des lieux qui les accueillent ne traitent pas uniquement des problèmes de jeu mais interviennent dans tout le champ de l’addiction. Ainsi, des personnes en difficulté avec l’alcool ou les drogues peuvent être reçues dans ces mêmes lieux. La majorité des aides proposées se déroulent en ambulatoire, c’est à dire sans hospitalisation. Les CSAPA ambulatoires Les Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie, ou CSAPA, permettent de faire le point avec un professionnel sur les difficultés rencontrées et proposent un accompagnement vers l’arrêt ou la gestion de la pratique du jeu.

Related: