background preloader

L’impression 3D

L’impression 3D
Related:  Imprimante 3D

C’est quoi l’impression 3D? Passé et présent L’impression 3D est une technique de production additive où un objet en 3D est créé en superposant plusieurs couches d’un même matériel. A l’opposé des techniques de production traditionnelles, la production additive consiste à superposer plusieurs couches plutôt que de les découper. La production additive a été utilisée depuis plusieurs décennies pour de la modélisation rapide, mais son coût a toujours été prohibitif. Cependant, durant la dernière décennie, l’apparition des imprimantes 3D a rendu la création d’objets en 3D plus accessible. Usage Créateurs et Ingénieurs continuent de pousser les limites de l’impression 3D. Avec l’impression en 3D, presque tout peut être produit. Le futur des imprimantes tridimensionnelles semble brillant. Acheter ou louer Il y a deux façons de rendre réelle votre création 3D : Soit par l’achat de votre propre imprimante, ou alors, vous pouvez louer le travail à un prestataire d’impression 3D. Le Matériel Le processus Matériaux

Impression 3D par UV, processus Polyjet By Bernhard Voslamber on 25/03/2013 Impression 3D pour surfaces parfaites et détails très fins Nouveau chez Objectplot, disponible à partir de mi-Février 2013 Pour le processus PolyJet des matériaux photo-polymèrisables sont appliquées en couches très fines (16μ) à une plateforme mobile. Impression 3D de très haute qualité: avec une résolution de 16μ sur l’axe-Z les machines d’objet sons leader sur le marché. Impression 3D à très grande précision: l’application du matériel photo-polymerisable se passe avec très grande précision en employant une résolution de 600 dpi sur les axes X et Y. Impression 3D avec un maximum de polyvalence: La large gamme de matériaux permet la production de pièces avec des géométries et propriétés mécaniques différentes, ainsi qu’un choix de couleurs (blanc, noir, gris, transparent).

Les imprimantes 3D Open Source L’aventure de l’impression 3D commence à la fin des années 80. En 1984 précisément où un certain Charles Hull (aujourd’hui cofondateur de la société 3D Systems) invente le procédé de Stéréolithographie. Pour la première fois une machine fait le pont entre le modèle numérique et l’objet en 3 dimensions. Malgré quelques hauts faits d’armes (principalement dans la recherche médicale), il faudra attendre le milieu des années 2000 pour voir l’impression 3D se développer dans la sphère publique. Et la Licence OpenbSource n’est pas étrangère. Les pionniers : le Projet RepRap Le projet RepRap est directement ou indirectement lié à l’ensemble des imprimantes 3D personnelles. Le projet RepRap a été initié par un universitaire : le Dr Adrian Boyier de l’université de Bath. Le projet prédominant sur les intérêts économiques de ses initiateurs, c’est logiquement l’Open Source qui est choisit. Vers le Grand Public Cliquez sur l’image pour voir le document original sur le site RepRap.org

A la découverte des matériaux d'impression 3D - Deuxième partie : Les métaux Après une première partie dédiée aux plastiques, on s’attaque aujourd’hui aux métaux, des matériaux très usités dans l’industrie aéronautique, automobile et bio-médical, et utilisés par des procédés tels quel le frittage sélectif laser (SLS), le frittage laser direct de métal (DMLS) ou encore le E-Beam (EBM). L’aluminium Ce matériau est un excellent compromis entre légèreté et solidité. En plus d’être résistant à la corrosion, il peut être soudé. Par rapport aux aciers, il est moins robuste à la fatigue et aux hautes températures, il est principalement utilisé dans les domaines où la notion de poids est essentielle : pièces mécaniques des voitures de course, aéronautique, aérospatiale, vélos etc… Il est rarement présent à l’état pur, on le trouve plus souvent sous forme d’alliage avec des métaux améliorant les propriétés physiques et mécaniques, comme le silicium et le magnésium. Base centrale pour Hexacopter Ouvre bouteille Objet imprimé par SLS Le gallium L’acier L’acier inoxydable Le titane

CNC Machining- CNC Machined Parts in as Fast as 1 Day “Merci pour cette efficacité et ce retour très rapide!” — Richard OLLIER, GIROPTIC Vous recevrez par email notre lettre d'information trimestrielle "Conseils de Fabrication Firstcut" contenant des conseils ou des suggestions pour un usinage de vos pièces prototypes plus efficace et plus économique. S'abonner Guide d'achat imprimante 3D, les applications 3D futures L’impression 3D n’en étant encore qu’à ses débuts, il est difficile d’annoncer de quoi sera constitué le futur de cette technologie. Cependant, nombre d’hypothèses sont permises. Variété des consommables Aujourd’hui, les consommables sont très limités. Si le plastique est la norme, certains industriels commencent à réussir à imprimer avec des matériaux métalliques. Des recherches sont déjà en cours pour utiliser des matériaux naturels bien plus variés, donnant lieu à des constructions elles aussi plus variées. Des composés hybrides de ces matériaux sont également envisageables, mêlant du bois, du métal et de la pierre au sein d’un même objet. Médecine Les applications dans le domaine médical sont très prometteuses, mais aussi très impressionnantes ! Dans certains laboratoires à travers le monde, il est déjà possible d’utiliser des cellules souches en tant que matériau d’impression. Les implications sont alors monumentales et infinies. Nourriture Exploration spatiale Industries

Comparateur d'imprimantes 3D : Les meilleurs prix, les dimensions, les fabricants... |3dnatives Accueil > Comparateur d'imprimantes 3D Premier comparateur de prix pour imprimantes 3D avec plus de 200 modèles Vous trouverez plus de 200 modèles regroupant tous les types d'imprimantes 3D et d'équipements de fabrication additive, que ce soit les imprimantes 3D pour particuliers ou des machines de production. Nous y avons aussi inclus les stylos 3D et les imprimantes 3D avec des matériaux très différents comme le chocolat ou le bois. Comparer : Sélectionnez jusqu’à 4 Imprimantes 3D pour les comparer Trier par : Populaire | Prix | Note | Nom 218 résultats trouvés L'imprimante 3D Hephestos de chez BQ est une évolution ... L'Ultimaker 2+ est la nouvelle version de l'imprimante ... L'imprimante 3D Zortrax M200 du polonais Zortrax est un... L’imprimante 3D Dom Pro fabriquée par le français Dood ... L'Ultimaker 3 constitue la nouvelle génération d’imprim... L'imprimante 3D Sigma du fabricant espagnol BCN3D Techn... Dévoilée pour la première fois à la rentrée 2015, la Fo... La Up! La UP!

Impression 3D : les différents procédés L'impression 3D est en passe de s'imposer comme le nouveau moyen de création d'objets. Aujourd'hui, pour produire ces objets de façon industrielle, on utilise des procédés de soustraction, c'est-à-dire que l'on enlève de la matière, par fraisage ou découpe, par exemple. L'impression 3D propose l'inverse, à savoir l'ajout de couches de matière successives. Pour ce faire, de nombreuses solutions existent, voici les principales... Le dépôt de filament fondu Plus connue sous l'acronyme FDM (Fused Deposition Modeling), cette méthode a vu le jour il y a une trentaine d'années grâce à S. Il s'agit du procédé utilisé par une écrasante majorité d'imprimantes 3D dites personnelles. Le plateau d'impression peut être chauffé pour pallier la déformation due au choc thermique subi par le plastique, en effet, celui-ci passe de plus de 200°C à la température ambiante quasi instantanément. La stéréolithographie (SLA) Le frittage laser (SLS) À l'instar de la SLA, le procédé SLS utilise un laser.

Principe de l’impression 3D - Impression 3D le site dédié à l’impression 3D et aux imprimantes 3D L’impression 3D permet de générer rapidement une pièce physique à partir d’un fichier CAO en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière couche par couche pour, en fin de compte, obtenir la pièce terminée. Le principe est donc assez proche de celui d’une imprimante 2D classique Pour certaines, les buses utilisées sont d’ailleurs identiques aux imprimantes de bureau. C’est l’empilement de ces couches qui crée un volume. Il existe différentes technologies d’impression 3D professionnel allant d’un prix de 15 000 euros à 100 000 euros : Impression 3d technologie Modelage par jets multiples Impression 3d par collage de poudre Impression 3d par depot de fil de résine Impression 3d parflashage UV de couche de résine liquide

Entreprises concurrentes Des outils pour l'impression 3D dans Blender 2.67 Les notes de version de la release candidate de Blender 2.67 sont disponibles. On note l'arrivée d'un ensemble d'outils dédiés pour l'impression 3D, répartis en quatre catégories :- statistiques : volume et surface de l'objet. Deux informations qui peuvent être très utiles, par exemple pour estimer le prix d'une impression.- vérification d'erreurs : il est possible de vérifier si l'objet est manifold ("étanche", avec un intérieur et un extérieur et pas de problème de normales), mais aussi la présence d'edges ou faces dont la longueur/surface est proche de zéro. - Nettoyage : pour supprimer les faces, edges et vertices isolés, corriger les faces qui présentent une distorsion (quads ou ngons non plats).- Export, qui sert simplement à stocker un nom de répertoire spécifique pour vos modèles à imprimer. En prévision de la version 2.67, un DVD de formation sur l'impression 3D est proposé sur la boutique Blender.

Prototypage rapide : stéréolithographie - Digitalisation, étude, prototypage rapide, frittage, stéréolithographie - Spécialiste du développement de produits industriels et grand public La stéréolithographie est la technologie la plus connue pour obtenir des modèles physiques à partir d'une définition numérique 3D. Fonctionnement : des résines photosensibles sont polymérisées sous l'action d'un laser. Sa haute résolution permet la fabricationde prototypes précis, complexes, avec une excellente reproduction des détails. Applications : Présentations marketingTests d'ergonomieValidation d'un designMaîtres-modèles pour la duplication par coulée sous vide

Related:  IMPRESSION 3D