background preloader

Un ensemble de ressources pour enseigner le vocabulaire - Circonscription d'Avallon

Un ensemble de ressources pour enseigner le vocabulaire - Circonscription d'Avallon
Le groupe de travail maitrise de la langue (MDL89) a contribué à l’élaboration de sessions de formation à destination des enseignants du département de l’Yonne.Vous trouverez dans cet article d’une part un document de présentation de l’enseignement du vocabulaire qui pourra permettre de compléter éventuellement ces formations, d’autre part des fiches repères qui proposent pour la plupart des séquences d’enseignement. Apports théoriques, enseigner le vocabulaire : Fiche repère : Elaborer des corolles lexicales, outils de structuration du langage Pour l’enseignement du vocabulaire à l’école primaire, éduscol propose des ressources théoriques et pratiques ainsi qu’une liste de fréquence lexicographique Le vocabulaire et son enseignement Lexique et compréhension des textes Jacques Crinon - nov. 2011Développer des stratégies d’exploitation du vocabulaire et mettre en oeuvre une régulation de la compréhension des écrits. Le vocabulaire à l’école maternelle Liste de fréquence lexicographique

Enseigner l’oral à l’école Parmi les trois domaines constitutifs de la maîtrise de la langue que sont le LIRE / DIRE / ECRIRE, la place et l'enseignement du DIRE restent à construire : que fait-on quand on parle ? Peut-on parler de grammaire de l'oral ? Comment construire le passage de la langue orale naturelle de l'élève aux codes de l'écrit ? L’oral vecteur d’apprentissage Quelles conditions à la compréhension de l’oral ? Montaigne, Les Essais, Livre III, Chapitre XIII « De l’expérience » 1595. Pour faire prendre conscience aux élèves que parler ne fait pas appel aux mêmes règles qu'écrire, que le code oral a ses spécificités, on peut partir d'une situation concrètes comme, par exemple, l'enregistrement d'un échange entre élèves ou bien encore l'interview d'un personnage comme celle du photographe Doisneau donnée ici à titre d'exemple. Transcription écrite de la voix-off Annexe : Table de transcription A retenir : Exemples d’activités pour que les élèves prennent conscience de ces différences fondamentales : L’exposé

Association Française des Enseignants de Français Lire la problématique de présentation en format Word Rencontre-débat de l’AFEF Samedi 8 février 2014 14h-17h30 Lycée d'État Jean Zay - 10 rue du Docteur Blanche - 75016 PARIS S'inscrire à la rencontre Enseignants, chercheurs ou responsables institutionnels s’accordent à reconnaitre l’importance du vocabulaire dans la réussite des élèves. Alors que ces enjeux sont connus et souvent réaffirmés par l’institution, la désaffection envers les apprentissages lexicaux persiste le plus souvent, quel que soit le niveau considéré. La recherche en didactique pour commencer : le célèbre numéro 131 du Français aujourd’hui, « Construire les compétences lexicales », faisait état en septembre 2000 d’un certain nombre d’avancées. Plus grave peut-être, des principes acquis de longue date n’ont toujours pas atteint les classes, dans leur grande majorité. On peut faire des constats similaires au collège. L'AFEF vous propose d'approfondir cette réflexion le samedi 8 février 2014, grâce aux interventions de :

Circonscription des Andelys - Le langage oral au cycle 3 Depuis les programmes 2002, reconduit dans ceux de 2008, le langage oral au cycle 3 est considéré comme un véritable objet d’enseignement répondant aux mêmes exigences que tout autre enseignement : impliquer tous les élèves, prendre en compte leurs spécificités, être évalué.Seulement, s’il est possible de lancer une classe entière dans des travaux d’expression écrite il n’en est pas de même de l’expression orale et encore moins de son évaluation. L’enseignement de l’oral paraît toujours problématique dans une structure collective. En s’appuyant sur un exemple concret de pratique de classe, ce compte-rendu d’animation pédagogique a pour objectif d’apporter des éléments de réponses à des questions telles que : Comment mener des séances sur le langage oral et l’expression orale de façon collective ? Comment gérer les différences de niveaux sans tomber dans une individualisation consommatrice de temps et d’énergie ? Comment évaluer les productions ?

Evaluation positive - un barème graduel de correction de la dictée L'évaluation de la dictée Actuellement, la dictée fait le plus souvent l'objet d'une évaluation descendante : par rapport au texte source, l'enseignant décompte, en négatif, les erreurs commises. Cette pratique, décourageante pour l'élève, ne permet pas pour autant de bien cerner quelles sont ses difficultés orthographiques et quels remèdes y apporter. Dans le contexte d'une évolution des pratiques évaluatives prévue par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République (« privilégier une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles ») et à l'initiative de l'inspection générale des lettres relayée par la DGESCO, un barème graduel a été expérimenté lors de la correction de la dictée du DNB 2013. Un barème graduel Un tableur facilite sa mise en pratique. L'enjeu pédagogique est triple :

CIRCONSCRIPTION DE TOUL Afin de faciliter la découverte et la lecture du nouveau programme de français pour le cycle3, vingt fiches synthétiques, conçues par les IPR de lettres de l’académie de Dijon et fidèles à la lettre du BO, le présentent sous la forme de tableaux synoptiques notamment. 1. Contribution du français au socle commun : fiche1.doc 2. Présentation du programme : fiche2.doc 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20.

Pourquoi l’oral doit-il être enseigné Les programmes scolaires en cours d’élaboration prévoient de donner une réelle place à l’oral et à son apprentissage. Cette décision ne va pas de soi et il s’est élevé des voix pour critiquer cette orientation, avec de plus ou moins bonnes raisons. Je vais donc dans un premier temps tâcher de comprendre les fondements des protestations qui se sont élevées contre la place accordée à l’oral, avant d’exposer les raisons de son apprentissage dans le cadre scolaire, sans en occulter les difficultés. Écrit et oral : rivalité et hiérarchie Considérer l’oral comme un objet d’enseignement peut paraitre incongru dans la mesure où savoir parler procède des acquis spontanés et non des apprentissages organisés. L’école s’est donc donné traditionnellement pour mission principale de faire entrer les enfants dans la culture de l’écrit. Pour cette raison, l’oral joue un rôle non négligeable dans le déterminisme scolaire car c’est un puissant marqueur social dont les effets sont difficiles à masquer.

Français - Français cycle 3 -Le langage oral L'oral au cycle 3 : enjeux et problématiques Pourquoi des programmes pour l'enseignement de l'oral ? La présence de l'oral dans les programmes n'est pas une nouveauté, mais les programmes 2016 ambitionnent de définir ce qu'est ou peut être un programme d'enseignement de l'oral (savoirs spécifiques et compétences langagières à construire par les élèves, etc.) en s'appuyant sur les apports de la recherche. Pour aider les élèves à atteindre les attendus de fin de cycle, malgré les contraintes (nombre de locuteurs dans une classe, volatilité de l'oral), un enseignement de l'oral est à dispenser. Ainsi les programmes de français comportent-ils la compréhension de l'oral comme objet d'enseignement à l'instar des programmes de langues vivantes. Les nouveaux programmes entendent distinguer l'oral qui permet d'entrer dans les contenus disciplinaires et d'élaborer des raisonnements de celui des échanges ordinaires dont l'objectif est de communiquer et d'interagir. Comment utiliser les ressources ?

Related: