background preloader

Infographie : Les Français et la consommation cross canal

Related:  distribution est elle incontournableconsommationmarketing de service

Le jeu sérieux Ludiville en BTS Banque au lycée Maximilien Sorre de Cachan L’expérimentation a été ménée par Wilhem LORDINOT (Enseignant BTS Banque) et Pradeepa THOMAS (Doctorante laboratoire d’informatique à Paris 6 (LIP6), Enseignante BTS Informatique de Gestion) qui sont également les auteurs du compte-rendu. Contexte et mise en oeuvre Le public est composé d’étudiants de BTS Banque en formation initiale au lycée Maximilien Sorre de Cachan (94). 2 groupes d’une dizaine d’étudiants sur une séance de 2h. La partie du référentiel visé concerne les techniques bancaires du marché des particuliers et notamment les besoins de financement. Le thème choisi est les « crédits immobiliers ». La séquence comprend plusieurs objectifs : Utiliser le jeu sérieux dans le cadre de la formation pour compléter les connaissances apportées par le coursAvoir un ressenti de l’enseignant et des étudiants sur ce nouveau dispositif d’apprentissageEvaluer l’évolution des connaissances après l’utilisation du jeu. Les modalités de la mise en oeuvre sont les suivantes : L’avis des étudiants

Drive: Démonstration d'une solution complète... - Equipement pour professionnels L’article que vous souhaitez consulter est en accés réservé Publié le par FLORENT MAILLET Drive Hypermarché | Digital Retail | Drive | Distributeurs | Entreprises Automatiser les différentes phases de préparation de commandes dans les drives "déportés", où les distributeurs cherchent une rentabilité difficile à trouver du fait des contraintes "physiques" de la préparation de commandes et de l’élargissement de l’offre. Voilà la ... Vous devez être abonné à lsa pour lire la suite de l’article Déjà abonné Saisissez vos identifiants Pas encore abonné Découvrez nos offres d’abonnement abonnement 1 an : 239 € TTC Plus pauvres, les Français hyper-consomment autrement Cela fait dix ans que les Français sentent leur niveau de vie reculer. A force, ils développent un rapport à la consommation plus réfléchi : la débrouille entre dans les mœurs et la consommation alternative s’est démocratisée au point de ne plus être une alternative, nous enseigne la lecture du second rapport de l’Observatoire des consommations émergentes publié ce jeudi 7 novembre 2013 par l’Obsoco. Une bipolarité des comportements d’achat Le recul très net du pouvoir d’achat des Français (-0,9 % selon l’INSEE) explique l’évolution de l’indécision dans les comportements d’achat des Français. Si 52 % d’entre eux la perçoivent avant tout comme un plaisir, 48 % la perçoivent avant tout comme une nécessité. Neuf Français sur dix estiment pourtant qu’on y accorde trop d’importance, mais il y en a presque autant qui estiment qu’elle est essentielle à la croissance de l’économie, de l’emploi, et qu’elle est source de bonheur ! Ce qui émerge le plus n’est pas forcement le plus médiatisé

Mobile Payments Fuel Starbucks Growth Starbucks reported a strong Q2 performance, with revenue up 11 percent, a 23 percent increase in quarterly profit. Mobile payments were a particularly strong performer for the company, contributing 15 percent of total quarterly revenue. In a call with investors, CEO Howard Shultz said Starbucks processed 6 million mobile transactions per week in the U.S. during the quarter that ended June 29. The company also tipped its hand slightly about forthcoming technological advances coming to consumers via the mobile app. Shultz also credited the mobile application for the strength of the Starbucks loyalty program, which claims nearly 8 million active users in the Unites States. “By integrating mobile loyalty, payment, and in-store digital experiences, we are creating game-changing technologies and experiences for our customers, and the opportunity to introduce new lines of business for our company,” Shultz told investors.

Quatre conseils pour être plus efficace dans votre prospection téléphonique 1 - Cent vingt secondes chrono La prospection téléphonique de masse est morte. Dans 100 % des cas, elle dérange le prospect. Elle est alors vécue comme une agression. Il faut donc s'entraîner à dire l'essentiel et à mener chaque appel de prospection en moins de 120 secondes chrono : 10 secondes pour les salutations, 15 secondes pour donner une raison logique d'appel, 35 secondes pour poser deux ou trois questions de découverte, 30 de plus pour les objections et autant pour conclure. 2 - Avoir une raison logique d'appel Le prospect sera d'autant plus réceptif qu'on lui montrera qu'on l'appelle pour une raison logique et adaptée à lui ou à son entreprise : "Je vous appelle parce que j'ai lu lundi dans la presse que votre entreprise..." 3 - Zéro argumentaire Ne jamais réciter des argumentaires préparés à l'avance qui ne font que favoriser le jeu des objections et des réponses, duquel le prospect sort en général gagnant. 4 - Un résultat pour chaque appel

Serious Game « Réflex’Vente » – Simulation d’entretiens commerciaux par Qoveo. Information Serious Game « Réflex’Vente » Secteur : bancaire Type : Business Simulation Confronté à une offre de plus en plus homogène entre les banques et des clients de plus en plus exigeants, le Groupe BPCE a souhaité améliorer la qualité du service dans les agences du groupe, fidéliser les clients ainsi que conquérir de nouveaux prospects. L’approche retenue : proposer aux conseillers en clientèle de monter en compétences, optimiser et renforcer la performance en s’appuyant sur un Serious Game. Résultat : ce Serious Game met en scène une série de rendez-vous au cours desquels l’apprenant se confronte à plusieurs situations professionnelles. Voir la démo

Visitez en exclusivité le premier magasin Publié le par JEAN-NOËL CAUSSIL. Primark arrive en France et c'est à Marseille que cela se passe. Dans le centre Grand Littoral en l'occurrence, et sur 6000 m² de surface de vente, inaugurés ce lundi 16 décembre 2013. Un premier magasin qui en appellera très vite d'autres. Plusieurs ouvertures sont en effet déjà annoncées à Val d'Europe, Marne-la-Vallée, Aulnay-sous-Bois ou Dijon. Toutes pour les premiers mois de 2014. Primark doit frapper fort pour installer sa marque C'est que Primark, pour son entrée en France, veut frapper fort. De quoi potentiellement fragiliser les enseignes rivales les plus faibles Et c'est surtout dire si, dans ce contexte, l'arrivée d'un nouveau compagnon de jeu est d'importance. Un panier moyen qui tourne entre 50 et 60 euros Les clés du succès? Un magasin sans surprise mais pro À voir le magasin de Marseille, en tous cas, le moins que l'on puisse dire est que le savoir-faire est là. Jean-Noël Caussil, à Marseille

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub Le contexte : l’émergence d’une nouvelle consommation « Face à la montée des consommations émergentes, nous avons éprouvé le besoin de créer une structure dédiée, qui propose de nouvelles grilles de lecture pour comprendre ce mouvement », introduit Nathalie Damery. Avec Philippe Moati et Robert Rochefort, elle a donc créé l’Obsoco, l’Observatoire Société et Consommation, qui propose des études et des conseils et travaille avec un cercle pluridisciplinaire d’universitaires sur ces sujets. « Nous nous intéressons particulièrement au passage de la valeur d’achat à la valeur d’usage », poursuit-elle. L’Obsoco a défini la consommation collaborative par l’échange par un particulier d’un bien ou d’un service à un autre particulier. Des crises multiples La conséquence de ces crises multiples est sans appel : « D’après nos études, un Français sur deux désire consommer autrement », souligne-t-elle. Mieux consommer, motivation principale des consommateurs collaboratifs Leboncoin, un succès populaire

77% des internautes préparent sur Internet leurs achats offline La France compte 33 millions de cyberacheteurs. Le dernier baromètre Fevad/Médiamétrie illustre combien le numérique s'est infiltré dans les comportements des consommateurs. On dénombrait dans l'Hexagone 33 millions de cyberacheteurs au premier trimestre 2013, soit 5% de plus qu'un an avant, selon le 9ème baromètre Fevad/Médiamétrie sur les comportements d'achats des internautes. Le premier univers d'achat en ligne est le tourisme : 6 internautes sur 10 ont acheté un voyage ou un billet de transport sur Internet lors des 6 derniers mois. Le panier moyen de l'e-commerce s'établit au premier trimestre à 90 euros mais varie significativement selon les secteurs. Enfin, Internet a fini de s'intégrer au parcours d'achat.

Ces jobs inutiles dont les entreprises se passeraient bien "These are what I propose to call 'bullshit jobs' " (c'est ce que je propose d'appeler des "jobs à la c..."). David Graeber, anthropologue et anarchiste américain n'y va pas avec le dos de la cuillère. Dans une tribune publiée le 17 août dernier et intitulée "Du phénomène des jobs à la c. Dans son collimateur, les professions rattachées aux ressources humaines, au management, aux relations publiques, à l'administratif, au conseil ou encore à la finance. Le sentiment d'être inutiles L'anthropologue rappelle que la part des métiers de services dans l'économie a beaucoup progressé dans les économies développées, au détriment du secteur agricole et industriel. Si ces propos ont suscité une levée de boucliers sur Internet et les réseaux sociaux au moment de leur parution, cette tribune a le mérite de poser la question de l'utilité et de la "rentabilité" des fonctions supports dans les entreprises. Il est possible de supprimer toutes les fonctions supports

Comment utiliser les réseaux sociaux pour séduire les consommateurs ? Petit à petit, les réseaux sociaux prennent leur place dans les stratégies de relation client multicanal. D'ailleurs, selon la deuxième édition de l'étude Social media attitude du SNCD, ils s'imposent devant le téléphone et le courrier dans la hiérarchie des canaux de relation avec la marque suite à l'achat. D'où l'intérêt de soigner sa présence sur Facebook ou Twitter. 1-Définir les objectifs à atteindre Y aller, certes, mais pour dire quoi ? 2- Se lancer et communiquer Ouvrir une page sur Facebook ou un compte Twitter est à la portée de chacun. 3- Créer une dynamique virale Même si la course aux fans n'est pas une fin en soi, atteindre un certain niveau d'adhésion est nécessaire pour créer une communauté. " L'attachement se nourrit de la capacité de la marque à être cohérente sur tous les points de contact ", précise Philippe Masseau. 4- Animer les espaces sociaux Faire du social media marketing implique un minimum d'organisation. 5- Analyser les conversations

Related: