background preloader

18 Actions

18 Actions
Le numérique au service de la réussite et de l’insertion des étudiants Cet agenda stratégique a pour ambition de faire du numérique un levier pour accompagner l’étudiant à chaque étape de son parcours : s’orienter, se former, s’insérer professionnellement puis mettre à jour régulièrement ses connaissances et compétences, dans un monde en pleine mutation. Action 1 Faciliter et renforcer la mise en place de dispositifs d’aide à l’orientation des lycéens et étudiants. La loi d’orientation pour l’enseignement supérieur et la recherche assure la continuité entre le lycée et le premier cycle de l’enseignement supérieur (bac -3 / bac +3). Le numérique, outil familier pour les jeunes, peut contribuer à cette démarche via lesMOOCs des plateformes interactives d’informations sur les filières universitaires, sur les méthodes de travail de l’enseignement supérieur, sur la présentation des métiers et filières, des informations sur les débouchés professionnels. Un exemple : le MOOC : QuidQuam ? Action 2

http://www.france-universite-numerique.fr/18-actions.html

Related:  Pour une école innovanteMOOCs

Innovation quand tu nous tiens ! Après Jean Paul Moireau dans un article intitulé « et si l’enseignant innovant était un concept utile pour ne pas innover » Philippe Watrelot publie un article intitulé : « École et innovation : je t’aime moi non plus… » . De même Louise Tourret dans son émission « Rue des écoles » sur France Culture en Mai 2013 propose le sujet « l’innovation pour sauver l’école » . Ainsi l’innovation et les enseignants innovants sont questionnés. Ce qui est assez intéressant c’est que cette question, pas très nouvelle, est régulièrement revisitée. Ainsi sur ce blog vous avez pu lire en décembre 2008 « On a besoin d’expériences, pas d’innovations ou de bonnes pratiques… » (11-2007) ou encore « Innovantes, bonnes, efficaces… quelles pratiques ? » et aussi Les TIC font elles le lit des bonnes vieilles méthodes ?

Différents types de MOOCs Le terme MOOC : Massive Online Open Course, ou cours ouvert massivement multi-apprenants, a été proposé en 2008 et popularisé par quelques universités américaines l’année dernière. La première caractéristique de ces cours est qu’ils sont ouverts à tous, chacun pouvant s’inscrire à son gré. La deuxième dimension est que le nombre d’inscrits fait que les échanges entre participants (on parle aussi de pairs) sont encouragés, voire deviennent la forme primaire de l’apprentissage, ou de l’accompagnement. On assiste donc bien à un phénomène nouveau coté cours en ligne : des cours ouverts, non limités en nombre de participants (et c’est sans doute la caractéristique la plus innovante), et dont certains regroupent effectivement un grand nombre de participants.

Cours en ligne ouvert et massif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Mook. Un cours en ligne ouvert et massif[1],[2] (CLOM[3]), également appelé cours en ligne ouvert à tous ou simplement cours en ligne (termes officiels recommandés par la Commission générale de terminologie[3]) ou encore cours en ligne ouvert aux masses[4] ; en anglais : massive open online course, dont le sigle MOOC est également utilisé dans les sources francophones), constitue un exemple de formation ouverte et à distance en télé-enseignement.

Taille des équipes de travail et innovation On doit cette expérience, datant de 2001, à Curral et Al. Les chercheurs ont mené une étude auprès de 87 équipes de travail (398 personnes) travaillant pour 16 entreprises de divers secteurs. Les managers et les salariés ont été interrogés au sujet des exigences d'innovation de leur secteur, du nombre de personnes dans leur équipe ainsi que de plusieurs critères de fonctionnement très liés au niveau d'innovation (clarté des objectifs, soutient des supérieurs, place accordée la qualité, niveau de participation aux décisions importantes).Les résultats sont les suivants: Il semble que plus l'effectif d'une équipe est important, et moins celle-ci développe un fonctionnement qui amène l'innovation.

Comprendre les MOOCs selon Sir John Daniel Sir John Daniel a proposé récemment un article où il fait une revue des différents éléments caractéristiques des MOOCs. La démarche est intéressante car elle fait le pont entre les nombreux articles de blogs ou de journaux qui ont parlé des MOOCs et une rédaction plus académique sur le phénomène. Comme le relève cet article de blog, son plan est assez complet et le style plutôt engagé pour un article qui se veut scientifique. Il traite principalement des xMOOCs, considérant que c’est devenu le phénomène principal dans les MOOCs. C’est néanmoins une bonne base pour faire le point sur le phénomène.

Mooc : les enjeux cachés de l'enseignement en ligne Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guillaume Miquelard-Garnier (co-fondateur du groupe de réflexions, L'Alambic, et maître de conférences au Conservatoire National des Arts et Métiers) Si les MOOC (en français cours en ligne ouverts et massifs) revêtent actuellement une importance stratégique pour les Etats, décideurs et medias, il conviendrait d’expliciter un peu mieux les raisons de cette importance aux futurs opérationnels et utilisateurs. Soulignons tout d’abord deux choses: trop de "faiseurs d'opinions" utilisent encore le terme MOOC à tort et à travers. Ensuite, ce débat qui « agite » au sommet reste largement méconnu de la base des enseignants-chercheurs et des étudiants.

Pour une École innovante : synthèse des travaux du Conseil national de l'innovation pour la réussite éducative Pour une École innovanteSynthèse des travaux du Conseil national de l’innovation pour la réussite éducative L’innovation comme problèmePrincipes et orientations de l’innovationLa fabrique de l’engagement : une école bienveillanteLa fabrique de l’ouverture : une école accueillanteLa fabrique de la compétence : une école performante Les 25 propositions pour la réussite éducative du CNIRé : exemples d'actions sur le terrain 05/2013 Les MOOC déshumanisent-ils l’enseignement ? « Le numérique déshumanise l’enseignement ». C’est peut-être la critique la plus récurrente contre l’enseignement en ligne, et les MOOC n’y échappent pas. Quelle est la part de réalité et celle de fantasme dans cette affirmation ? Les MOOC sont-ils si pauvres en interactions ? Ne peut-on pas intégrer le numérique dans des formations en présentiel, à travers la pédagogie inversée par exemple ? Enfin, on constate que les institutions ne sont plus les seuls lieux de rencontre entre apprenants.

Le réseau francophone numérique Pour accomplir leurs missions fondamentales en matière de démocratisation du savoir et de la culture, les institutions documentaires n’ont désormais plus le choix que de se poser en acteurs fortement engagés dans l’univers numérique. L’existence du patrimoine culturel est avant tout fonction de sa visibilité et de sa lisibilité sur le web. Accès aux documents numérisés ou nés numériques, nouvelles formes de création artistique et littéraire virtuelles, interactivité croissante avec les usagers, logique des réseaux et données ouvertes : la remise en question des pratiques s’accélère, les dogmes corporatistes vacillent, le changement s’impose à une vitesse vertigineuse. Ces avancées majeures ne peuvent toutefois masquer une réalité inquiétante : dans ce tourbillon, le facteur économique joue un rôle croissant et la fracture numérique est loin de céder du terrain. Le déclencheur Google

Le design thinking dans l'éducation — Enseigner avec le numérique Comme le rappelle Thot Cursus, le design thinking, défini par ailleurs par Nicolas Beudon comme « une méthode d’innovation centrée sur la créativité », peut se concrétiser en plusieurs approches. Il se décompose à l'origine en 7 étapes : Définir (identification du problème), Rechercher (historique des problèmes, collecte des exemples d'échecs, rencontre avec le client), Idéater (identification des besoins et des motivations des clients finaux, remue-méninges), Prototyper (croisement et affinement des idées, créations de maquettes), Sélectionner (révision des objectifs, choix de l'idée), Implémenter (mise en place, plan d’action) et Apprendre (retour du client final, adéquation entre la solution validée et l'objectif initial, solutions d'amélioration). Ces différents stades sont ramenés à 5 éléments (Définir, Idéater, Synthétiser, Prototyper, Tester et Lancer), voire seulement à 4 ou même 3 mouvements fondamentaux pour Tim Brown (Inspiration, Idéation, Implémentation).

05/2013 Les MOOCs vont-ils tuer la FAD? La question qui sert de titre à cet article peut sembler absurde : les MOOCs sont des produits de formation à distance et ne pourraient exister sans les moyens numériques de diffusion de contenu et de communication. Mais si nous posons cette question, c'est qu'entre les MOOCs et la formation à distance telle que nous la connaissons, la pratiquons et la défendons depuis près de 20 ans, il y a des différences importantes. Et l'engouement actuel pour les MOOCs étouffe la voix de ceux qui ont patiemment construit la formation en ligne et n'ont jamais cessé de répondre aux critiques dont elle faisait l'objet. Les MOOCs, de la formation en ligne au rabais ?

Christophe Pérales (ADBU) : "Il faut replacer les bibliothèques au centre des pratiques pédagogiques" Votre association est intervenue à plusieurs reprises sur la question de l’apport du numérique à l'enseignement supérieur. Sur quoi faut-il concentrer les efforts ? Selon nous, la vraie question est celle de la rénovation pédagogique qui a été d’ailleurs très peu abordée lors des dernières Assises de l’enseignement supérieur. L’association défend ainsi le principe de la pédagogie inversée. A la différence du système français encore très axé autour du cours magistral, en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis, les lectures sont prescrites par l’enseignant avant celui-ci.

Panser l’erreur à l’école. De l’erreur au dysfonctionnement Il faut accepter l’erreur comme un état transitoire de l’apprentissage. On apprend en effet en reliant des connaissances nouvelles à son système de représentations. Parmi ces représentations, certaines seront des appuis à l’ancrage de nouveaux savoirs, d’autres des obstacles. Et c’est en franchissant les représentations-obstacles qu’on passera des paliers qui permettront de régler un ensemble de problèmes qui en découlent.Cet ouvrage est en fait un pari sur la complexité des situations, sur l’intelligence et l’expertise des acteurs de terrain, sur la discussion pédagogique entre les maîtres et les élèves. Pour que l’école ne soit plus « un système persévérant dans une logique dont elle refuse de reconnaître l’absurdité malgré des décennies d’échec ». Elle mérite bien mieux que cela.

Concevoir une vidéo pédagogique efficace de A à Z : Guide pratique De plus en plus de projets de sensibilisation, d’initiation et de formation proposent des vidéos pédagogiques courtes. Cela concerne l’univers des EPN, le monde scolaire et universitaire, le secteur associatif et l’écosystème de l’entreprise ou encore l’institutionnel. Concevoir une vidéo pédagogique de qualité s’apprend et incite bien évidemment à ce que les apprenants effectuent un visionnage attentif de différentes séquences.

Related: