background preloader

FERNAND LÉGER

FERNAND LÉGER

FERNAND LÉGER Le Centre Pompidou vous propose de nombreuses visites, parcours et ateliers pour découvrir le bâtiment, les collections, les expositions temporaires, la création des 20e et 21e siècles. L'ensemble des visites, générales ou thématiques, offrent la possibilité d'établir des liens avec les programmes scolaires, adaptés à chaque niveau. Parcours, ateliers et événements de la Galerie des enfants permettent aux plus jeunes dès 2 ans, de se familiariser à l'art moderne et contemporain par la manipulation ou l'expérimentation. Le programme d’activités Visites des collections permanentes et des expositions temporaires Les visites s'adressent à tous les niveaux scolaires. Parcours Les parcours thématiques réveillent les cinq sens du plus jeune public, pour une plongée au cœur des œuvres de la collection du musée national d'art moderne. Parcours Histoire des arts dans « Modernités plurielles » Ateliers Les ateliers pour le jeune public se déroulent en deux temps. Informations pratiques

Fernand Leger Fragments d’un spectacle populaire Depuis la fin du 19e siècle, le cirque, spectacle à fois populaire et moderne, intrigue les artistes, qu’ils soient peintres, écrivains, poètes ou musiciens, auxquels il offre une source d’inspiration nouvelle. Le tableau de Fernand Léger transporte le spectateur sur la piste d’une institution célèbre à Paris, le Cirque Medrano, établi boulevard de Rochechouart, dans le quartier de Montmartre [ image principale ]. Au premier regard, on ne perçoit de la toile qu’un tourbillon de couleurs et de formes géométriques assemblées sur un même plan. À distance, on croirait une composition abstraite, jouant sur les contrastes. Mais à mesure que l’œil se rapproche, des bribes de réalité apparaissent et emportent le spectateur dans l’univers du cirque : un clown, un athlète, un chien, un écuyer perché sur un cheval, le ticket d’un spectacle. 1918 : retour à la vie civile d’un artiste transformé par la Grande Guerre « 1918 : la Paix ».

Related: