background preloader

Comment tester un surdoué : raymondehazan.wordpress.com

Comment tester un surdoué : raymondehazan.wordpress.com
Related:  hp,douances ,zèbre ,précose,Nuances de termes | douance, surefficience, intelligences...

Que penser des tests de Q. I. : le WISC III ou le WISC IV ? Je n’entrerai pas dans cette polémique qui me semble bien insignifiante face à la complexité de notre tâche de Psychologue de terrain, soucieux d’essayer de comprendre l’énigme de la précocité intellectuelle. Il y a, me semble-t-il , beaucoup mieux à faire et je ne pense pas que le dernier modèle d’outil sorti en la matière soit nécessairement le plus performant.. Le WISC est avant tout et rappelons -le un simple outil de mesure qui ne se suffit pas à lui seul, quelle que soit sa version (c.f. la question : "le test du Q.I est-il un instrument fiable ?). De plus, autant un appareil médical issu des nouvelles technologies peut sembler plus performant, qu’un autre, plus ancien, autant le test de Q.I. version II, III,maintenant IV, puis prochainement V puis VI... ne reflète pas les avancées en matière de précocité intellectuelle, car la précocité intellectuelle garde encore pour elle beaucoup de mystères, tout comme le fonctionnement de notre cerveau.

Les deux formes d’expression du haut potentiel intellectuel chez l’enfant | Psyrene Haut potentiel intellectuel chez l’enfant Laboratoire Santé, Individu, Société, EAM-4128, Psychologue, Docteur en Psychologie, Chercheur Associé. Présenté parFanny Nusbaum « Le monde ne vaut que par les ultras et ne dure que par les modérés » Paul Valéry La littérature a longuement décrit le profil cognitivo-comportemental type de l’enfant à Haut Potentiel Intellectuel (HPI). La prise en compte d’un second profil cognitivo-comportemental inhérent au HPI nous semble ainsi primordiale. C’est pourquoi nous nous attellerons dans cet exposé à présenter en détail les deux profils relatifs au HPI : D’abord le profil le plus répandu, que nous appellerons « Complexe », puis le profil Laminaire. Outre un QI Total supérieur à 125/130, communément admis pour valider le HPI en général, c’est l’observation d’une majorité des caractéristiques décrites qui déterminera surtout l’appartenance d’un sujet à l’un ou l’autre de ces profils (Terrassier et al., 2005). HPI- Profil Complexe Cognition Comportement

«La plupart des précoces sont de mauvais élèves alors qu'ils ont un haut potentiel» Membre de la commission ministérielle sur les élèves intellectuellement précoces à l'Education nationale, Alain Salzemann éclaire les raisons pour lesquelles certains enfants précoces se retrouvent en grande souffrance scolaire. Et explique les principes adoptés par le collège Jean-Charcot de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), spécialisé dans la prise en charge de ces enfants, et dont il est le principal adjoint. Comment expliquer que des enfants intellectuellement précoces se retrouvent en situation de souffrance scolaire, alors qu'il ont des capacités qui devraient les faire réussir plus facilement que les autres? Les enfants précoces ne sont pas plus intelligents que les autres, mais présentent une intelligence différente. Ils ont donc des besoins particuliers que l'école ne voit pas toujours. Pour environ deux tiers d'entre eux, cela ne pose pas de problème : ces enfants arrivent à exprimer leur potentiel et donc à suivre un cursus scolaire plus ou moins normal.

les intelligences multiples présentation Parmi les nombreuses grilles d'intelligences qui ont été élaborées, la théorie des Intelligences Multiples d'Howard Gardner a le mérite d'être particulièrement simple à comprendre (car parlant bien à l'intuition) et pratique à utiliser dans une quelconque situation d'apprentissage. Son succès dans le monde anglo-saxon depuis sa parution en 1983 a été considérable, en particulier dans les champs de l'éducation et de la formation permanente. Elle a fait l'objet de très nombreux livres d'application en langue anglaise. Selon Gardner, on peut distinguer huit intelligences : Les huit intelligences, selon Howard Gardner l'intelligence verbale / linguistique C'est la capacité à être sensible aux structures linguistiques sous toutes ses formes. l'intelligence visuelle / spatiale C'est la capacité à créer des images mentales, et à percevoir le monde visible avec précision dans ses trois dimensions. l'intelligence musicale / rythmique l'intelligence logique / mathématique

SUREFFICIENCE MENTALE HAUT POTENTIEL surdoué profil atypique hp douance Le profil atypique On décrit généralement les individus dotés de "surefficience mentale", ou "à haut potentiel", ou "hp", ou "surdoués", ou "zèbres" ou "dotés de douance", ou "de profil atypique", comme possédant des capacités naturelles ou des fonctionnements nettement différents de la moyenne de la population dans plusieurs domaines d'habileté : intellectuel, créatif, artistique, sportif, etc. J'apprécie l'expression de "surefficience mentale", car elle illustre bien l'existence d'un potentiel, souvent bien encombrant, qui ne va pas nécessairement se transformer en efficacité relationnelle ni en bien-être existentiel ! J'aime aussi la dénomination de "profil atypique", car elle exprime bien la différence, l'inattendu, l'anormalité qui génère de nombreux rejets, sans sous-entendre les notions de "sur-" ou de "plus-" présentes dans les termes "haut potentiel", "surdoué", etc.. Dans cette page, j'utiliserai donc principalement l'une ou l'autre de ces deux expressions. En parler ?

Dabrowski Introduction Kazimierz Dabrowski (1902 - 1980), polonais, était un psychologue, un psychiatre, un physicien, un écrivain et un poète. Kazimierz Dabrowski a développé le concept de la Désintégration positive, une approche nouvelle du développement de la personnalité, qui comprend la notion d'hyperstimulabilité. Hyperstimulabilités, surexcitabilités D'après Dabrowski, les principaux facteurs influent sur le développement de la personnalité sont : les facteurs héréditaires, les facteurs environnementaux (parents, relations, voisinage, pays, scolarité, position sociale, etc), les facteurs liés à la volonté de l'individu (forces et processus autonomes tels que la conscience de soi, les conflits intérieurs conscients, le libre arbitre et l'auto-transformation volontaire). Les facteurs héréditaires sont constitués par les hyperstimulabilités, qui sont innées et correspondent à des réactions fortes à des stimuli externes ou internes. Hyperstimulabilité émotionnelle Fortes expressions somatiques :

Psychologie : comment reconnaître un adulte surdoué ? Depuis le règne de Jack Lang à l'Education Nationale, les enseignants et les parents sont sensibilisés au sujet de la précocité et de son éventuel dépistage. Il devient même très à la mode de suspecter son chérubin d'être surdoué. Pas étonnant dans une société où la performance est devenue une valeur fondamentale. La littérature sur l'enfant précoce abonde. Celle sur l'adulte en revanche est rare. Q.I, ou quotient intellectuel : un chiffre La moyenne du QI se situe autour de 100 et un peu plus, car il progresse. Les test de Q.I que vous trouverez sur internet sont hélas des impostures, dans le sens où il ne vous donneront pas un résultat réel (et, ce, même si certains donnent des indices). Que faire de ce chiffre ? Surdoué, au delà du Q.I, un fonctionnement à part Le surdoué serait donc un favorisé. Un fonctionnement de pensée en arborescence: le surdoué pense concrètement (quasi physiologiquement) différemment. Surdoué, une personnalité complexe Vers une meilleure compréhension Sources :

Théorie des intelligences multiples Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie des intelligences multiples suggère qu'il existe plusieurs types d'intelligence chez l'enfant d'âge scolaire et aussi, par extension, chez l'Homme. Cette théorie fut pour la première fois proposée par Howard Gardner en 1983. L'origine de la théorie[modifier | modifier le code] Lorsque Howard Gardner publia son livre Frames of Mind: the Theory of Multiple Intelligence en 1983, il introduisit une nouvelle façon de comprendre l'intelligence des enfants en échec scolaire aux États-Unis. Les diverses catégories d'intelligence pour Howard Gardner[modifier | modifier le code] L’intelligence logico-mathématique[modifier | modifier le code] Les personnes qui ont une intelligence logico-mathématique développée possèdent la capacité de calculer, de mesurer, de faire preuve de logique et de résoudre des problèmes mathématiques et scientifiques. L’intelligence spatiale[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Enfants "surdoués" Modèle Herrmann Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Profil de préférences cérébrales Herrmann (en anglais : Herrmann Brain Dominance Instrument, HBDI) a été développé par William "Ned" Herrmann (1922-1999) (Caroline du Nord). Il s'agit d'un outil de connaissance de soi visant à identifier les modes préférentiels de traitement de l'information des individus[1]. Le HBDI est un outil breveté (sous licence Herrmann International) utilisé en management pour établir des profils individuels et des profils d'équipes. Le modèle Herrmann garde toute sa pertinence au regard des connaissances en neurobiologie cognitive, après plus de 20 ans d'expansion continue de par le monde, au-delà même de la validation de l'outil de mesure (HBDI) qui a été créé pour exploiter le modèle. L'approche de Ned Herrmann dite "à cerveau total " (Whole Brain Thinking) permet de sortir des jugements de valeurs sur le "bon" ou le "mauvais" fonctionnement d'une personne dans un groupe. Concept[modifier | modifier le code] A.

Mieux vivre et gérer son hypersensibilité et ses émotions L’hypersensibilité, vaste sujet : tout devient facilement “trop”, surtout quand on est pris dans un engrenage d’activités et de contraintes sociales. Cet état est une partie intégrante de la personnalité des surdoués, c’est une réalité neurophysiologique. Ca part de loin, dès l’enfance; la « surexcitabilité affective a différents aspects : sensibilité, intensité des émotions, perfectionnisme et introversion. L’image que l’individu a de soi est directement affectée par sa surexcitabilité, parce que l’élève se perçoit comme étant différent des autres et pense qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez lui. ce système nerveux autonome est lui même partagé entre un système sympathique (qui joue le rôle d’accélérateur) et un système parasympathique (qui joue le rôle de frein).

Quelle tendance est actuellement développée ? La pensée en arborescence … Voici un dessin que je n’ai pas pu insérer dans le livre que j’ai publié. C’est une tentative pour expliquer ce qu’est la pensée en arborescence (ou pensée analogique) par rapport à la pensée linéaire (ou séquentielle). Nous sommes en général formés depuis la plus petite enfance à réfléchir en établissant des listes déroulantes comme le présente la colonne de gauche. Mais quand un surdoué réfléchit, c’est en feu d’artifice, ainsi que le représente le dessin de droite. Dans les faits, ce feu d’artifice est constitué de tout un ensemble de mots, de sons, de couleurs, de formes… ça peut faire un peu de bruit dans la tête ! Le dessin de droite ne se lit pas de droite à gauche ou de haut en bas : Il faut chercher la bulle centrale (ce sur quoi on est en train de réfléchir) et ensuite cheminer le long de chaque arborescence. Pour résumer tout ça, un petit dessin… Ici, quelques sources pour aller plus loin : Lettres et Cartes heuristiques pour l’enseignement du français et du latin au collège.

Related: