background preloader

La conception du MOOC Gestion de Projet, façon Wikipedia

La conception du MOOC Gestion de Projet, façon Wikipedia
400 euros. C’était le budget initial du MOOC Gestion de Projet, et c’est ce qu’a coûté le montage du cours en termes de coûts directs. Maintenant, le cours s’est fait sa petite réputation, fonctionne a plein régime et a dépassé la barre symbolique des 10.000 participants, mais ce n’était pas gagné avec un budget aussi serré. Relativement à son succès actuel, le MOOC GdP fait probablement partie du top 5 des MOOC les moins financés ayant eu le plus de succès (à l’échelle internationale on s’entend). Cela n’a été possible que par le travail acharné d’étudiants et de bénévoles, Rémi et moi étant les seuls à disposer d’un salaire dédié dans cette affaire. Pour cette raison, j’aimerais donner la parole aux bénévoles qui ont le plus contribué à la conception de la seconde édition du cours. Le MOOC GdP est placé sous le sceau du crowdsourcing, c’est-à-dire la capacité à travailler de manière collaborative et décentralisée. Bertrand Gajeot Bertrand Gajeot, animateur de l’équipe étude de cas

http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/2013/10/08/la-conception-du-mooc-gestion-de-projet-facon-wikipedia/

Related:  FOADMOOCchrishomps

La présence en e-learning - A. Jézégou 2012 Abstract L’auteure de cet article propose un modèle de la présence en e-learning. Ce modèle comporte quelques similitudes avec le modèle de community of inquiry en e-learning (Garrison & Anderson, 2003) mais également des différences importantes. En effet, il aborde la notion de présence sous un autre angle, la caractérise et la décline différemment. L’auteure précise tout d’abord les référents épistémologiques du modèle proposé. Ensuite, elle décrit les processus interactionnels à l’œuvre dans chacune des trois dimensions du modèle : la présence socio-cognitive (1), la présence socio-affective (2) et la présence pédagogique (3).

MOOC: lancement de la plate-forme nationale, ça va être FUN Coup de théâtre dans le milieu académique français. Mme Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, annonçait mercredi matin le lancement de la plate-forme nationale pour MOOC dans le cadre du programme France Université Numérique (ouverture courant octobre, site de présentation à cette adresse). Ce nouveau site dédié aux établissements français est destiné à héberger dès janvier prochain ses premiers cours. Retour sur l’histoire récente du phénomène… Les MOOC, pour Massive Open Online Courses (aucune traduction française ne fait consensus), sont des cours gratuits organisés entièrement en ligne et pouvant accueillir un nombre non limité de participants ; l’audience des cours américains se compte en général en dizaines de milliers, parfois en centaines de milliers pour les plus populaires. Ces cours sont hébergés sur des plates-formes ad hoc, c’est à dire des sites en mesure d’accueillir des flux importants d’internautes.

Comment scénariser un mooc ? Dans le cadre du #moocaz qui s’est déroulé du 05/11/2014 au 16/12/2014, j’ai choisi de travailler sur le parcours scénarisation, pour rappel l’objectif de ce parcours était de scénariser l’ensemble d’un mooc étape par étape. Ce fut d’ailleurs une expérience très enrichissante que se soit dans les échanges avec la communauté mais aussi dans la consolidation des connaissances en ingénierie Elearning. Je vous présente mon compte rendu de ces 7 semaines sous forme de carte mentale puisque j’ai synthétisé la méthodologie pour réaliser la scénarisation d’un mooc de A à Z. Pour construire cette carte, je me suis appuyé sur le contenu du #moocaz mais aussi j’ai puisé quelques informations dans l’excellent document « Méthodologies pour le développement de cours e-learning ».

Monter son MOOC en 7 étapes On résume parfois le montage d’un MOOC à la conception des contenus pédagogiques. En vérité, le travail nécessaire à la mise au point d’un cours de ce type est colossal, et dépasse largement le simple tournage des vidéos du cours. Ce billet s’inscrit dans une série d’articles s’adressant aux personnes qui envisagent de se lancer dans l’aventure. Nous y retraçons les grandes étapes du montage d’un MOOC.

Philippe Meirieu : Former les enseignants en établissement : Un impératif Les 26 et 27 mars se tenait à l’Institut Français de l’Éducation (IFÉ), dans le cadre de la chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIème siècle » animée par Luc Ria, un séminaire sur le thème « Former les enseignants dans les établissements scolaires : vers une nouvelle aire de professionnalisation ? » (1). Conférences, ateliers et témoignages ont permis, à cette occasion, de mesurer les enjeux de cette problématique mais aussi la nécessité d’avancer tant dans la réflexion sur les modalités actuellement en vigueur que sur les exigences permettant de développer cette pratique de manière rigoureuse et sur la durée. De groupes improvisés au changing lab La conférence introductive de Patrick Mayen, qui travaille dans le courant de la « didactique professionnelle », a posé le cadre théorique pertinent pour penser les pratiques de formation en établissement. Il s’agit, en effet, de créer des « situations à potentiel d’apprentissage professionnel ».

Fonctions des tuteurs & plans de support à l’apprentissage - J Rodet 2012 La littérature sur le tutorat à distance (cf. la base documentaire de t@d) s’intéresse depuis longtemps à définir les fonctions des tuteurs. Il existe un relatif consensus entre les auteurs pour distinguer les fonctions suivantes : i) fonction d’accueil et d’orientation, ii) fonction organisationnelle ; iii) fonction pédagogique ; iv) fonction socio-affective et motivationnelle ; v) fonction technique ; vi) fonction métacognitive ; vii) fonction d’évaluation. En 2003, j’ai proposé d’aborder les questions relatives aux interventions des tuteurs à distance non pas à travers le prisme des fonctions tutorales mais à partir des plans de support à l’apprentissage à investir auprès des apprenants.

Google et les MOOC : petites explications Il y a quelques jours, j’ai été stupéfait en lisant Le Monde sur mon téléphone. Il paraîtrait que nous utiliserions une plate-forme de Google pour héberger les MOOC français dans le cadre du programme France Université Numérique. On rapporte même que j’aurais dit textuellement « La plate-forme de Google est une Rolls »… Certes le géant de l’Internet s’intéresse aux MOOC, mais la plate-forme française, et à plus forte raison la plate-forme edX, n’appartiennent pas à Google. Cette confusion est suffisamment sérieuse pour mériter un petit article de blog.

Quelques gadgets pour pimenter votre MOOC En concevant le MOOC MOOC, j’ai découvert le potentiel de l’embed. Grâce au langage html, il est possible d’intégrer dans une page Internet des applications issues d’autres services. Nous en avions parlé avec Audrey Ego dans le cadre de l’utilisation de vidéos issues de Youtube ou de Dailymotion. Mais l’embed ne se cantonne pas aux vidéos, loin de là. De plus en plus de sites et d’applications offrent cette possibilité. Dans ce billet, je vous propose de découvrir quelques gadgets que nous avons utilisés dans le cadre du MOOC MOOC.

MOOC Explorer (blog) Depuis que j’ai fini mon cours sur la gamification sur Coursera en novembre 2012, j’avoue que j’ai été tenté suite à cette première expérience positive de m’inscrire à d’autres cours et surtout d’aller voir ce qui se passait sur d’autres plateformes de MOOCs. Je l’ai fait et j’ai abandonné en cours de route à plusieurs reprises pour plusieurs raisons : On ne suit pas un MOOC pour suivre un MOOC, tout comme on ne va pas à la fac pour le plaisir d’aller à la fac. J’ai testé pas mal de matières différentes : si le sujet ne vous intéresse pas plus que ça, une plateforme en ligne n’y changera rien.Toutes les plateformes et tous les enseignements ne se valent pas.Je suis persuadé que la vraie innovation dans les ressources éducatives en ligne est le MOOC sous sa forme connectiviste (cMOOC). Sur le papier. A ce jour (et j’en suis très frustré), je n’ai pas réussi à trouver la motivation nécessaire pour en suivre un jusqu’au bout.

Related: