background preloader

L'internet des objets pèsera 1.900 milliards de dollars d'ici 2020

L'internet des objets pèsera 1.900 milliards de dollars d'ici 2020
New York - Les objets connectés («internet des objets») devraient ajouter quelque 1.900 milliards de dollars de valeur à l'économie mondiale à l'horizon 2020, selon des estimations du cabinet américain de recherche Gartner publiées lundi. A cette date, jusqu'à 30 milliards d'appareils et d'objets seront connectés à internet avec leur propre adresse IP, quand ils n'étaient que 2,5 milliards en 2009, souligne le cabinet. A l'époque, il s'agissait essentiellement de téléphones portables et de PC, précise Gartner. Des fabricants commencent toutefois à présenter désormais des montres, des lunettes, ou de l'électroménager intelligents, et selon le cabinet, la gamme d'objets concernés va aller en s'élargissant. «La puissance informatique sera bon marché et cachée. Nous ne saurons pas qu'elle sera là; elle sera dans nos bijoux et dans nos vêtements», prédit Peter Sondergaard, un analyste de Gartner cité dans le communiqué.

http://www.20minutes.fr/economie/internet/1233211-20131007-internet-objets-pesera-1900-milliards-dollars-2020

Related:  Objets connectés exposéobjets connectés

Qui contrôle (vraiment) les objets connectés ? Je l'ai déjà souligné à plusieurs reprises dans ce blog : la robotisation et l'automatisation seront les tendances dominantes des années qui viennent. Et cela ne concernera pas seulement les process industriels ou les lignes de montage. Le traitement des data et même leur interprétation sont aujourd'hui confiés à des calculateurs géants, nourris d'algorithmes de plus en plus complexes. Les avions et les automobiles s'auto-piloteront (ils en sont déjà capables aujourd'hui comme le démontre l'usage de plus en plus large des drones, civils et militaires).

CES 2014 : OKIDOKEYS présente ses serrures et clés intelligentes La startup française OpenWays a dévoilé au CES OKIDOKEYS, des serrures et clés intelligentes à destination du grand public. Utilisant la technologie Mobile Key d’OpenWays, ces produits seront disponibles à la vente immédiatement pour le marché américain et au printemps 2014 pour le marché européen pour moins de 200€. Le principe est assez simple, pas besoin de changer de serrure, juste un module à fixer à l’intérieure de chez vous, sur la serrure existante. Objets connectés "Une nouvelle forme de management 2.0" Ils devraient être 30 milliards dans le monde d’ici 2020 pour un chiffre d’affaire frôlant les 2000 milliards de dollars, les objets connectés semblent être au cœur des innovations de demain (Cabinet d’études Gartner). Exit donc le monopole de l’écran (Tablettes et Smartphones), la révolution Internet se matérialise désormais sur n’importe quel support, initiant donc le passage du 2D (applications) au 3D (objets). Si ce nouveau « Physical Web » ouvre des opportunités exponentielles quant aux champs de création & d’application, il est également en train de redéfinir le rapport entretenu avec les objets et par conséquence le rapport à soi. Si hier le lapin Nabaztag remplaçait de manière ludique la fonctionnalité réveil, son successeur Karotz devient évolutif et personnalisable via applications pour un champ de fonctionnalité infini.

Objet Connecté : histoire et définitions Internet des Objets, IoT, objets connectés… Autant de termes qui peuvent paraître flous pour les moins technophiles, imprécis pour les autres. A l’heure où les objets connectés se démocratisent un peu plus chaque jour, revenons un moment sur leur histoire et l’origine de ce que nous appelons l’IoT. Définitions des objets connectés, de l’Internet of Things (IoT) et de l’Internet des Objets (IdO) Toutes ces notions se mélangent un peu, pas vrai ?

[LeWeb] The ThingsIO veut organiser l'Internet des objets en réseau social Pour faciliter la gestion des applications permettant de contrôler des objets connectés, la startup The ThingsIO propose de les réunir sur une seule et même plateforme. En 2020, ce seraient plus de 20 milliards d'objets qui devraient être connectés à Internet, estimait récemment ABI Research. Qu'il s'agisse des fameuses Google Glass, de bracelets connectés, de vêtements intelligents mais aussi d'appareils de domotique. Une multitude qui fait émerger un nouveau besoin : celui du management de ces appareils mais aussi des données qu'ils génèrent. Quelques acteurs explorent déjà le marché.

SMOKIO la première cigarette électronique intelligente et connectée La société française Smokio lance la première cigarette électronique intelligente, capable de renseigner l’utilisateur sur toutes les facettes de sa consommation, en étant connectée directement sur son smartphone : nombre de bouffées, économies réalisées, suivi de consommation mensuel, bilan santé, taux de nicotine, densité de vapeur, niveau de la batterie, etc. Une e-cigarette qui permet d’être accompagné pour véritablement arrêter de fumer. L’offre Smokio est constituée d’un kit comprenant une batterie Smokio, 2 clearomizers (réservoirs), 1 chargeur USB, 1 flacon d’e-liquide sans nicotine. La batterie Smokio est équipée d’une puce intelligente permettant l’enregistrement de la consommation et du vapotage, avec envoi des données à un smartphone par liaison sans fil Bluetooth (BLE).

Quelles perspectives de développement pour les objets connectés Quelles perspectives de développement pour les objets connectés ? Le 3 mars dernier, Apple annonçait le lancement de « CarPlay », sa nouvelle technologie permettant d’accéder à l’ensemble des fonctionnalités de l’iPhone depuis sa voiture. Si ce premier objet connecté du géant américain va offrir de nouveaux services aux utilisateurs, il pose également de nombreux problèmes, notamment liés aux risques de piratage, et met en exergue les enjeux liés au développement des objets connectés. Objets connectés : nouvelle opportunité, nouveaux défis Les objets connectés, également connus sous la dénomination d’Internet des objets, « Web 3.0 » ou encore de « cyberobjets », peuvent être définis comme « des objets ayant des identités et des personnalités virtuelles, opérant dans des espaces intelligents et utilisant des interfaces intelligentes pour se connecter et communiquer au sein de contextes d’usages variés »[1].

L'UIT se penche sur l'Internet des objets dans les villes L’Union internationale des télécoms (UIT) vient d’annoncer l’ouverture d’un nouveau groupe de travail consacré à l’Internet des objets (IoT). Et plus particulièrement l’application des objets connectés au sein des villes dans la perspective d’accompagner le développement des smart cities. Cette initiative viendra compléter les travaux que l’UIT entretient sur l’IoT depuis 2005 à travers ses rapports sur Internet.

L’objet intelligent du futur exploitera nos pensées En écho à Leap Motion, aux smartwatch, smartglass… les Apple, Google et consorts préparent-ils déjà en secret des concepts de smartcap ou smarthat ? Et si l’objet intelligent du futur était capable d’interpréter nos pensées via les technologies BCI (Brain-Computer Interfaces) ? Fantasme futuriste ou réalité à portée de casque ?

Related: