background preloader

Théorie de l'acteur stratégique

Théorie de l'acteur stratégique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie de l'acteur stratégique a été élaborée par Michel Crozier et Erhard Friedberg au cours des années 1970. Il s'agit d'une théorie centrale en sociologie des organisations, développée au sein de l'analyse stratégique. Elle part du constat suivant : étant donné qu'on ne peut considérer que le jeu des acteurs soit déterminé par la cohérence du système dans lequel ils s'insèrent, ou par les contraintes environnementales, on doit chercher en priorité à comprendre comment se construisent les actions collectives à partir de comportements et d'intérêts individuels parfois contradictoires. Au lieu de relier la structure organisationnelle à un ensemble de facteurs externes, cette théorie essaie donc de l'appréhender comme une élaboration humaine, un système d’action concret. Principes[modifier | modifier le code] En outre, le comportement des acteurs s'ajuste au comportement possible d'autrui en fonction des atouts dont il dispose. Related:  Sociologie des organisations

Erhard Friedberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Erhard Friedberg est un sociologue français d'origine autrichienne né en 1942. Chercheur au CNRS, puis Professeur de sociologie à Sciences Po, il a mené toute sa carrière en France. Un modèle théorique de l'organisation[modifier | modifier le code] La contribution principale d’E. Dans L'analyse sociologique des organisations (1972), il donne une première présentation de qu'il appellera plus tard "la sociologie de l'action organisée" et de l'outil méthodologique qui l'accompagne, à savoir l'analyse stratégique des organisations ou l'analyse stratégique des systèmes d'acteurs. Erhard Friedberg est membre du Centre de sociologie des organisations (CSO)(CNRS-Sciences Po) depuis sa création. Depuis 2012, il a préparé puis ouvert le premier programme de la toute nouvelle "School of Government and Public Policy"[2] à Jakarta (Indonésie), première école à proposer un Master of Public Policy en anglais en Indonésie. Portail de la sociologie

Rationalité limitée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La rationalité limitée est un concept utilisé en sociologie et en micro-économie. Il porte sur l'étude du comportement d'un individu (ici appelé acteur) face à un choix (l'achat d'un produit,...). Il suppose que l'acteur économique a un comportement rationnel, mais que sa rationalité est limitée en termes de capacité cognitive et d'information disponible. Dès lors, l'acteur va généralement s'arrêter au premier choix qu'il jugera satisfaisant. En d'autres termes, l'acteur est rationnel (s'il préfère A à B et B à C, on peut en déduire qu'il préfère A à C). On s'écarte alors de l'un des postulats premiers de la micro-économie, qui veut que l'acteur soit pleinement rationnel concernant la situation envisagée. Ce concept a été forgé par Herbert A. Thèse de Simon[modifier | modifier le code] Premier déblocage[modifier | modifier le code] Le comportement de l’homme est induit par l’information. Deuxième déblocage[modifier | modifier le code]

Michel Crozier, l'Acteur et le Système, synthèse du livre et critique Les contraintes de l'action collective Seuil 1977 Copyright : Le contenu de cette page a été copié (social.subject-line.com/t2337-topic). Des démarches sont en cours pour faire supprimer ce site pirate. Sommaire I Le livre : FICHE de LECTURE - SYNTHÈSE II - CRITIQUE - Pistes de réflexion I - Le livre : FICHE de LECTURE - SYNTHÈSE Michel Crozier et Erhard Friedberg définissent ce livre comme un manuel, non pas de sociologie des organisations, mais de sociologie de l’'action organisée. Cette méthode, basée sur l’'analyse stratégique, se positionne sur le plan des relations de pouvoir entre acteurs et des règles implicites qui gouvernent leurs interactions, et qui sont appelées ici « jeux ». Le pouvoir est défini comme une relation structurante caractérisée par le déséquilibre d’'une relation qui est réciproque, et par la possibilité de certains individus ou groupes d’'agir sur d’autres individus ou groupes. Je terminerai cette synthèse avec deux citations : II - Critique / Pistes de réflexion

analyse stratégique Enjeux, acteurs, ressources Quels sont les enjeux d’un projet ? Question à se poser : Quels sont les conséquences, les changements envisagés ? Pour une personne, ce qu’elle a à perdre ou à gagner dans ces changements. Quels sont les enjeux dans une organisation ? Dans une organisation, c’est plus compliqué car il y a plusieurs acteurs. mais on peut les reconnaître : aléas (panne, absence…) problème à résoudrepoints-clés (“de quoi dépend la réussite de l’entreprise”)tensions et difficultés rencontrées (sujets qui reviennent régulièrement) - Les enjeux sont les problèmes importants et récurrents Par rapport aux enjeux, l’acteur est un individu concerné et capable d’intervenir sur un problème: concerné : à partir des enjeux, on trouve les acteurs impliqués donc impactéscapable d’intervenir sur un problème : l’acteur est d’autant plus influent qu’il peut mobiliser des ressources utiles et pertinentes. L’enjeu fait l’acteur ! Si l’enjeu est faible pour un acteur, il sera peu motivé et donc peu actif.

Sociologie des logiques d'action Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sociologie des logiques d'action est une théorie de sociologie des organisations développée par quatre auteurs dans un ouvrage intitulé "Les nouvelles approches sociologiques des organisations" (Henri Amblard, Philippe Bernoux, G. Herreros, Y.F Livian). Elle s'oriente dans trois directions : Principe des logiques d'action[modifier | modifier le code] La notion de logique d'action invite à une multipolarité théorique et réintroduit les dimensions culturelles, historiques et psychologiques dans l'analyse stratégique. Dans le cadre d'une sociologie des logiques d'action, il existe une pluralité d'instances qui accueillent ces logiques en construction. Méthodologie[modifier | modifier le code] Méthode d'observation[modifier | modifier le code] L'acteur pluriel[modifier | modifier le code] La sociologie des logiques d'action étant pluraliste, elle explore six dimensions de l'acteur : l'acteur stratégique (M. Quatre moments sont à distinguer :

Michel Crozier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Crozier. Michel Crozier Michel Crozier est un sociologue français, né le 6 novembre 1922 à Sainte-Menehould (Marne) et mort le 24 mai 2013 à Paris. À partir de 1999, il est membre de l'Académie des sciences morales et politiques (élu au fauteuil de François Lhermitte). Biographie[modifier | modifier le code] L'analyste des organisations[modifier | modifier le code] Après un diplôme HEC Paris et une Licence en Droit en 1949, Michel Crozier part sur le terrain aux États-Unis pour étudier les syndicats. 14 mois d'études lui donnent le goût de l'enquête et du travail sur le terrain. Revenu en France, il publie les résultats de son enquête, passe un doctorat en droit et entre au CNRS avec pour projet d'étudier « pourquoi les employés n'ont pas la conscience de classe que leur suppose la théorie marxiste ? d'une part, Crozier met en évidence l'existence en France d'un modèle culturel national de bureaucratie, 1959-1963.

Communication Le dialogue est une forme de communication orale avec échange. La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que leurs croisements: homme-animal; hommes- technologies... De ce fait, c'est un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) d'étude partagé par plusieurs disciplines qui ne répond pas à une définition unique. Un premier courant de pensée, regroupé derrière les "Scienses de l'information et de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-. Communication et transmission d'informations La communication est avant tout un phénomène cognitif. Enjeux

Apprendre et enseigner autrement Des quatre étapes du modèle d'intégration des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) proposé par la mission parlementaire Fourgous, la quatrième et dernière étape - celle de la création ou co-création- demeure la plus sensible à réaliser pleinement (j'y reviens plus loin). Pour accéder plus rapidement au livret et au rapport complet, c'est ici. En effet, les modèles scolaires historiques - voire pédagogiques - , en France ou au Québec, sont demeurés bien conservateurs (transmission de connaissances et pédagogie frontale ou magistrale). Selon le rapport exhaustif du député français Jean-Michel Fourgous, l'École (et j'ajouterais même les études supérieures) se trouvent "à contre-sens des valeurs et des compétences attendues de nos sociétés contemporaines"... et numériques. Si vous appréciez les comparaisons internationales, les Résultats 2009 du PISA (Programme for International Student Assessment) sont ici.

page Fondateur de la sociologie française des organisations, Michel Crozier a étudié les relations des acteurs au sein des systèmes grâce à une méthode originale, celle de l'analyse stratégique. M ichel Crozier est né en 1922, dans la même décennie que les meilleurs sociologues du monde du travail au XXe siècle. Son nom restera attaché aux employés de bureau, comme celui d'Alain Touraine l'est aux ouvriers ou celui d'Henri Mendras aux paysans. Fils d'un petit entrepreneur de la banlieue parisienne, son enfance est heureuse. Son diplôme en poche, le jeune homme veut préparer une thèse. Après ce premier séjour outre-Atlantique, il revient chez ses parents pour écrire sa thèse, qu'il soutient en 1949 et publie, deux ans plus tard, sous le titre Usines et syndicats d'Amérique. Premières enquêtes Il poursuit avec bonheur sa carrière de chercheur commencée sur les routes américaines. Sa deuxième grande enquête se situe dans un milieu différent. Le système bureaucratique décrypté La méthode Crozier

Sociologie des organisations Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sociologie des organisations peut se définir comme une branche de la sociologie qui étudie comment les acteurs construisent et coordonnent des activités organisées. Elle peut aussi se définir comme une science sociale qui étudie des entités particulières nommées organisations, ainsi que leurs modes de gouvernance et interactions avec leur environnement, et qui applique les méthodes sociologiques à l'étude de ces entités. Elle est à l'intersection de plusieurs disciplines, dont l'économie des organisations, le management et la théorie des organisations. Sens et enjeux[modifier | modifier le code] Sens du terme organisation en sociologie[modifier | modifier le code] Le terme organisation peut avoir trois sens distincts en sociologie : L'étude des organisations répond alors à une triple exigence : Enjeux[modifier | modifier le code] Les métaphores retenues par Morgan permettent de voir l'organisation : Trois auteurs vont se démarquer.

Related: