background preloader

Musée de l'histoire de France

Musée de l'histoire de France

Musée de Cluny Ordre de la Libération Musée de l'Ordre de la Libération 51 bis boulevard de La Tour-Maubourg 75700 PARIS Cedex 07 Dans le cadre de la rénovation du bâtiment Robert de Cotte, le Musée de l'Ordre de la Libération sera fermé au public du 1er janvier 2012 au 18 juin 2015. Pour suivre l'évolution des travaux de la Chancellerie et du Musée, connectez vous au blog : En 1967 l’Ordre de la Libération, sur décision de son fondateur et Grand-maître, le général de Gaulle, s’installe dans l’Hôtel national des Invalides. L'aile Robert de Cotte Les objets et documents personnels donnés en majorité par les Compagnons -ou par leur famille- témoignent de l’engagement et des épreuves traversées et forment l’essentiel des collections réunies en plus de trente ans. La salle d’honneur est plus particulièrement consacrée au général de Gaulle. Renseignements pratiques Espace pédagogique Galeries Photo Dernière mise à jour : le 1er décembre 2012 Contacter le webmaster

CLIOTEXTE Herodote.net - Bienvenue parmi tous ceux qui aiment l'histoire - Herodote.net MODE XIXè siècle.. - Dona Rodrigue MAGAZINE > PLAISIRS du XIXè siècle > MODE Barège, mousseline, Gros de Tours, Guipure, Basquines, Guimpe, toquet, autant de termes qui sont usités dans le monde de la confection et dans les fiches de notre rubrique Mode. Désormais, ce lexique, organisé en trois parties (Matières, vêtements/accessoires et couleurs) permettra de mieux visualiser étoffes et vêtements que l’on portait au XIXe siècle. Astrakan :fourrure d’agneau tué à la naissance ou mort né (d’où sa rareté) à poil ras, frisé, fin et brillant, préparée à l’origine à Astrakan en Russie. Barège :sorte d’étoffe de laine, légère et non croisée, originaire du village de Barèges dans les Pyrénées. Batiste : toile de lin très fine. Brocart : étoffe de soie brochée d’or ou d’argent et enrichie de fleurs et de figures. appartient aux draps dits de Damas*. Cachemire : poil très fin recueilli sur le dos des chèvres du Cachemire, utilisé soit pur soit mélangéavec de la laine. Calicot : toile de coton, un peu grossière, d’origine indienne.

Irrédentisme italien en Corse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'irrédentisme italien en Corse est un mouvement d'opinion présent dans une partie de la population corse, qui s'identifie comme italienne et refuse le rattachement de l'île à la France. Il a été principalement observé du milieu du XVIIIe siècle à la Seconde Guerre mondiale[1]. Histoire[modifier | modifier le code] Jusqu'au XVIIIe siècle[modifier | modifier le code] Du XIIIe siècle au XVIIIe siècle, les Pisans ont été remplacés par les Génois, qui ont installé des villages entiers de langue ligure (Bonifacio et Calvi) ; cependant, s'ils ont introduit une influence génoise notable dans les dialectes locaux, de fait, ils ont continué à utiliser le toscan qui avait ses titres de noblesse, comme langue écrite et comme langue de culture. XIXe siècle[modifier | modifier le code] XXe siècle[modifier | modifier le code]

Related: