background preloader

Qu’est-ce que le STREET MARKETING ?

Qu’est-ce que le STREET MARKETING ?
8 janvier 2011 Le Street Marketing (ou Marketing de Rue) est une opération de communication qui place son action dans la rue. Elle permet à la marque d’avoir un contact direct avec la cible de consommation du produit promu. Ses moyens de communication sont nombreux et ne sont limités que par la créativité : ils vont de la distribution de prospectus (flyers) à l’organisation d’évènements. Histoire Le Street Marketing est une technique ancienne. Enjeux Le Street Marketing permet de renforcer une communication de proximité. Objectif Son objectif consiste généralement à créer l’événement, à surprendre et à rapprocher la marque commerciale des consommateurs, en leur faisant passer des messages alternatifs au travers de la mise en place d’animations interactives destinées à marquer leurs esprits. Exemple de campagne de Street Marketing Annonceur : Nike Année : 2005 Communication : Guerilla urbaine Objectif : Célébrer le deuxième titre MBA de Tony Parker. Like this: J'aime chargement…

http://movinstreet.wordpress.com/2011/01/08/quest-ce-que-le-street-marketing/

Related:  MARKETING : RELATIONNEL, DIGITAL, INBOUND, PERSUASIVE, CRM ...Marketing expérientielMarketing expérientiel

Le meilleur du street marketing en 220 exemples ! Guerilla marketing Partagez-moi ! Le Street Marketing, également appelé Guerilla Marketing, est une tendance publicitaire née au début des années 2000, consistant à faire sortir la publicité de son cadre traditionnel, afin d’interpeller les passants et de créer un capital sympathie. Le Street Marketing ne se restreint pas à la rue, comme vous le verrez tout au long de cet article. Tous les lieux publics (Metro, bus, toilettes, parcs, aéroports…) sont susceptibles d’être utilisés, en faisant preuve d’un peu d’imagination ! Au sommaire : L'odeur, plus que jamais un argument marketing pour les magasins? Premier jour des soldes et les magasins peinent à se remplir. Malgré une fréquentation légèrement plus élevée que l'an dernier d'après une enquête Toluna parue ce 7 janvier, les gros rabais consentis par les commerçants ne parviennent plus à attirer autant de clients qu'auparavant dans les magasins. Promos toute l'année et concurrence de la vente en ligne, malgré toutes les stratégies de convergence entre les canaux de ventes, sont passés par là. Et si la réponse venaient... des odeurs ? De toutes les techniques de marketing visant à transformer - souvent en théatralisant - les points de vente pour les rendre plus attractifs, la diffusion de parfums semble figurer parmi les plus courantes. La chaîne Nature et Découverte, souvent citée comme exemple, a été très largement suivie : boutiques de montres, enseignes de chaussures, de sport, librairie ou même agences bancaire y vont désormais de leur propre fragrance.

Définition Street marketing Le street marketing est une technique marketing qui utilise la rue et les lieux publics pour promouvoir un évènement, un produit ou une marque. Le street marketing utilise généralement l’événementiel, de la distribution de tracts ou flyers ou différentes formes originales d’affichage. Par nature, le street marketing regroupe un ensemble de techniques et pratiques variées et innovantes. Le street marketing cherche à combiner puissance (nombre de contacts exposés) et impact en terme d’image et de mémorisation.

Marketing Sensoriel & Expérientiel Dunkin’Donuts est une entreprise américaine spécialisée dans la vente de donuts. L’entreprise s’est implantée sur le sol coréen en 1992. La raison de son implantation s’explique par le fait que la marque cherche à s’imposer sur le marché du café à emporter tels que Starbucks, The Coffee Bean & Tea Leaf…. étant donné que c’est un marché en pleine croissance en Corée du Sud. Le Marketing Expérientiel : proposer une expérience unique à ses clients ! - Ankapi - agence conseil en marketing Dans un monde de plus en plus concurrentiel, il est difficile pour chaque marque de faire sa place et d’y rester ! C’est pourquoi une multitude de stratégies et d’outils sont utilisés afin de réussir à se démarquer et à être meilleur que ses concurrents. Le marketing expérientiel en est le parfait exemple. Quoi de mieux que de livrer à ses consommateurs une expérience unique ! D’après Patrick Hetzel (2002), le marketing expérientiel est basé sur le fait que les consommateurs recherchent des univers qui les sortent de leur quotidien, qui les font rêver avec des concepts de plus en plus sophistiqués, où l’esthétique et l’ambiance sont de plus en plus omniprésents. Effectivement, lorsque l’on entre dans un magasin, on ne peut que constater les efforts en terme de design qui ont été effectués ces derniers temps.

Le marketing en temps réel, une opportunité pour les marques Véritable levier de performance, le marketing en temps réel a pris son essor dans la popularisation du numérique et des réseaux sociaux. Méthode dynamique et créative, cette stratégie s’inscrit dans la volonté des entreprises à coller aux tendances pour générer des ventes, mais aussi augmenter leur notoriété. Déclinaison moderne du marketing personnalisé, il s’avère parfaitement adapté aux marques qui souhaitent donner une image inventive et profiter des grands événements pour montrer leur talent de communication. Comment s’opère concrètement le marketing en temps réel et quels sont ses enjeux pour l’entreprise ? Nous verrons tout d’abord les détails de cette stratégie moderne, ainsi que l’intérêt pour les marques de surfer sur cette vague. Pour appuyer les propos, nous verrons ensemble comment cette méthode fonctionne durant le Superbowl, événement médiatique planétaire, et par quels moyens elle peut être appliquée dans le quotidien des entreprises.

» Le marketing expérientiel Le marketing expérientiel présente le «nouveau» consommateur non plus comme faisant partie d’un groupe constitué à partir de critères sociodémographiques, mais comme un consommateur aux multiples états: physique, mental, chargé d’expériences, de compétences, de connaissances, etc., qui influencent ses perceptions. Ce consommateur recherche entre autres le succès. Il ne consomme plus pour «avoir», mais pour «être»; il préfère profiter des biens plutôt que les posséder. 10 leçons de l'Art de la Guerre appliquées au marketing Pour mon premier article sur le blog d’1min30, j’ai choisi de reprendre un excellent article de Chad Pollitt que j’ai lu l’autre jour sur Social Media Today. Il y est question de 2 sujets que j’affectionne tout particulièrement, à savoir l’Inbound marketing d’une part et le cultissime ouvrage « L’Art de la guerre » d’autre part. Quelles similitudes peuvent-ils y avoir entre 2 sujets semblant si diamétralement opposés me direz-vous ? L’Art de la guerre est un livre ayant été écrit autour du VIe siècle av. J-C par Sun Tzu. Ce dernier était un général de haut rang au sein de l’armée Chinoise.

Le comportement d'achat du client en magasin s'analyse aussi via mobile Pour connaître les comportements d'achat des consommateurs à l'intérieur même du magasin, les caméras ou le Kinect peuvent être la solution. Apparemment, le mobile aussi ! En entrant dans un magasin ou en regardant simplement par la vitrine de celui-ci, les consommateurs sont loin de se douter qu'un logiciel est en train d'analyser leur comportement. Decathlon croit au brainstorming permanent - Nautisme Le fabricant et distributeur d'articles de sport français Decathlon, rebaptisé Oxylane, a su décentraliser l'innovation au sein de ses marques. Son secret consiste à impliquer chaque collaborateur dans le processus de création des nouveaux produits. Tenir un atelier de créativité dans une piscine, un boudin flottant autour du cou, pour étudier la flottaison. Débattre, entre ingénieurs, du moelleux d'une semelle en faisant un footing...

Expériences de consommation et marketing expérientiel Depuis les années 1960-1970, la consommation s’est progressivement désengagée d’une conception essentiellement utilitariste, basée sur la valeur d’usage. Selon J. Baudrillard (1970), la consommation est devenue une activité de production de significations et un champ d’échanges symboliques : les consommateurs ne consomment pas les produits, mais, au contraire, consomment le sens de ces produits. Ainsi, que l’objet remplisse certaines fonctions est tenu pour acquis par le consommateur; c’est son image qui fait la différence. Comme le note Maffesoli (1990, p. 234) : « s’il peut paraître étonnant de parler de signification et de symbole là où le marketing et la finalité commerciale tendent à dominer, c’est malgré ou au-delà d’une telle finalité que l’objet s’impose comme vecteur d’esthétique ».

Le marketing expérientiel La valeur de l'expérience Ni la marque, ni le produit ne génère de la valeur pour consommateur : c’est l’expérience de l’individu qui apporte de la valeur. Comprendre ce qui résulte de l’interaction entre l’individu et l’objet au cours de l’expérience devient un enjeu majeur. Holbrook (1999) propose, dans cette perspective, une typologie des valeurs de consommation à partir de trois dimensions. La première dimension est l’orientation.

Related: