background preloader

Travail , emploi, coût du travail, Insee

Travail , emploi, coût du travail, Insee
L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié le 22 février 2012 une étude comparative de l’évolution des coûts de la main d’oeuvre (salaires, charges sociales et frais de formation professionnelle à la charge de l’employeur), de 1996 à 2008 dans l’Union européenne à 15 (UE à 15). Cette étude permet notamment d’évaluer les situations relatives de la France et de l’Allemagne. En 2008, l’Allemagne et la France font partie des pays ayant un coût du travail élevé au sein de l’UE à 15. Dans l’industrie, les coûts horaires français et allemand sont de même niveau, autour de 33 euros. Toutefois, des disparités existent selon le secteur industriel considéré. L’Insee indique que le coût du travail joue sur la demande de travail et par suite sur le niveau de l’emploi. Related:  Coût du travailthème 1

Vidéo : Coût de revient du travail Le calcul du coût de revient d'une heure de travail est un calcul important à effectuer, notamment dans les professions de services où la facturation faite aux clients tient compte du volume horaire effectivement travaillé sur chaque dossier. Votre plan de formation : - Le calcul du coût de revient d’une heure de travail - Le coût salarial - Le nombre d'heures travaillées - Un calcul pratique Pour avancer dans vos projets : Le coût de revient regroupe les coûts directs et indirects, fixes et variables, de production et hors production, pour une unité de biens ou de services vendue. Le calcul du coût de revient se traduit par la somme des coûts d’achats, des coûts de production, des coûts de distribution, et des coûts administratifs. Le coût de revient de votre entreprise doit inclure tous les frais de votre entreprise. Cependant, il existe plusieurs types de calcul du coût de revient : - en fonction de l’achat de vos marchandises/matières premières et de la revente de ces produits ;

Fiche notion Calcul du coût du travail Fiche notion Le salaire : fixation et paiement Dernière mise à jour le 19 juin 2013 Synthèse Le salaire est la contrepartie du travail fourni. Le salaire brut comprend l’ensemble des sommes convenues et des avantages accordés par l’employeur : salaire de base, avantages en nature, primes, gratifications, pourboires, ainsi que des majorations prévues par la loi ou les accords collectifs (majoration pour heures supplémentaires, travail de nuit, du dimanche, travail salissant ou pénible…). A savoir Les procédures d’enchères électroniques inversées sont interdites en matière de fixation du salaire. Sommaire Fiche détaillée Comment est fixé le salaire de base ? Le salaire de base est fixé librement entre l’employeur et le salarié, soit par le contrat de travail, soit par décision de l’employeur (usages, directives, barème d’entreprise, notes d’information…) sous réserve du respect de certaines règles légales et conventionnelles. Dans tous les cas, doivent être respectés : Le salaire de base peut-il être modifié ? Le destinataire du salaire

Les indicateurs de productivité Il est capital que le chef d'entreprise se dote de critères pour évaluer la productivité de son affaire. Car ce sont eux qui lui permettent de mesurer l'efficacité de son organisation et de comparer très concrètement ses performances à celles de ses concurrents, en recoupant les données de leur compte d'exploitation et celles fournies par la presse, les organismes professionnels, les clients communs... Quels indicateurs suivre ? Tout dépend des caractéristiques de l'entreprise... et des objectifs de son dirigeant. Ce dernier peut, par exemple, choisir de mesurer la production globale horaire, pour s'assurer qu'elle s'accroît avec le temps. On peut aussi s'intéresser au prix de revient d'une heure de production, qui fournit une indication claire de sous-activité ou de suractivité.

Définition Productivité En économie, la productivité est définie comme le rapport, en volume, entre une production et les ressources mises en œuvre pour l'obtenir. La production désigne les biens et/ou les services produits. Les ressources mises en œuvre, dénommées aussi facteurs de production, désignent le travail, le capital technique (installations, machines, outillages...), les capitaux engagés, les consommations intermédiaires (matières premières, énergie, transport...), ainsi que des facteurs moins faciles à appréhender bien qu'extrêmement importants, tels le savoir-faire accumulé. La productivité peut aussi être calculée par rapport à un seul type de ressources, le travail ou le capital. On parle alors de productivité apparente. Une mesure couramment utilisée est celle de productivité apparente du travail.

Vidéo : Peut-on mesurer l'impact d'un réseau social d'entreprise sur l'implication des collaborateurs ? - Qui dit "implication" ou "engagement" établit forcément un rapport avec la mesure de cette implication ou de cet engagement. Aussi la direction générale d'une entreprise va de même forcément attendre des porteurs des projets dits "2.0" (développement de plateforme collaboratives, de réseaux sociaux internes,etc.) qu'ils soient en mesure de prouver l'impact positif de ces outils comme leviers de développement personnel et d'esprit d'équipe, de performance et de bien-être au travail. Alors quels sont les arguments ? Les indicateurs les plus crédibles de réussite de ce type de dispositifs ? Pour répondre à l'invitation à participer à ce tournage, veuillez sélectionner l'option appropriée ci-dessous. I confirm my response, and also send a word to the organizers: Below, I explain my motivation to the organizers: You have no friends that are available to join this webcast. You are a lecturer, journalist, blogger, speaker and you need the source video file? Fee: 1800€ Video file command Fee: 1980€

Fiche notions Comment définir des indicateurs pertinents pour mesurer l’efficacité des systèmes de management ? L’AFNOR a édité un fascicule documentaire (FD X 50-171 – Indicateurs et tableaux de bord) qui présente comment mettre en œuvre un système d’indicateurs pour mesurer la performance des systèmes de management. Ce fascicule présente le cycle de vie des indicateurs et comment piloter un système d’indicateurs mais n’apporte ni outils, ni méthodes concrètes pour déterminer des indicateurs pertinents. Nous allons donc voir ici quelles sont les principales qualités d’un indicateur et comment concevoir des indicateurs adaptés à ses besoins. Car s’il n’est pas difficile de se procurer des listes d’indicateurs types, trouver des indicateurs adaptés à ses besoins et contraintes demande un peu plus de réflexion. Un « bon » indicateur, adapté à ses besoins, doit disposer de 3 qualités : Simplicité, Représentativité, Opérationnalité. 1. Un bon indicateur doit être compris du plus grand nombre. Dans ce cas, nous privilégierons l’utilisation de l’indicateur présentant la couverture moyenne des stocks. 2. 3.

Comment mesurer efficacement la performance du processus Ressources Humaines ? Le processus Ressources Humaines (RH) est l’un des piliers de la performance des entreprises. En effet, des nombreuses organisations doivent leur réussite aux équipes qui les composent. Trop souvent sous-estimé, oublié par les comptables lors de la valorisation des entreprises, le Capital Humain est l’un des points qui peut différencier une entreprise, la démarquer de ses concurrents. En bon élève de la classe, nous pouvons citer Google qui « offre » une journée par semaine à chaque salarié pour réfléchir au développement de nouveaux produits, de nouvelles idées. Et la qualité dans tout ça ? La norme ISO 9001 invite les entreprises à « maîtriser » leur Capital Humain au travers de la gestion des compétences des collaborateurs. En effet, au chapitre 6.2.2 Compétence, formation et sensibilisation il est attendu que l’entreprise : Un processus RH efficace est donc un processus apte à : Mais dans la pratique, qu’en est-il ? Toutefois, ces indicateurs ne sont pas « à jeter » pour autant.

Indicateurs de performance, ressources humaines | Tss Performance : A chacun son tableau de bord Bonjour Comme vous le savez, en général le vendredi est un jour réservé sur le thème des tableaux de bord dans notre blog. Il est important de noter qu'un tableau de bord n'est pas tout simplement la belle présentation des graphiques dans des feuilles comme je le fait si souvent, mais c'est surtout le message qu'il contient. Un tableau de bord peut être considéré entre autre comme une représentation visuelle des indicateurs de performances qui nous aident à atteindre nos objectifs à moyen-long termes. Dans les articles précédents j'ai présenté des exemples : · d'indicateurs du service financier (ici, ici et ici) · d'indicateurs marketing (ici) Aujourd'hui je vais présenter quelques exemples d'indicateurs de performance pour la gestion des ressources humaines. Taux d'absentéisme: Calcul:Nombre de jours d'absence courte durée/ Nombre de jours théoriques travaillés Cet indicateur peut nous permettre de diminuer le diminuer les absences au bureau. Taux de formation: Ratio de turn-over

Les indicateurs RH, armes stratégiques Administration du personnel, mesure de l'efficacité des processus RH, analyse des politiques RH... les indicateurs RH, de plus en plus précis, se combinent au sein du SIRH pour offrir un matériau indispensable à la conception des stratégies de ressources humaines. "Les seules armes concurrentielles dont disposent aujourd'hui les entreprises sont l'organisation et le capital humain", affirme le gourou américain des RH, Dave Ulrich. Dans un environnement de plus en plus concurrentiel où évolutions technologiques et mondialisation guident les stratégies, la fonction du capital humain comme source de valeur ajoutée devient en effet primordiale. La meilleure illustration de ce fait réside dans la diffusion et le détail croissant des indicateurs RH. À quoi servent les indicateurs RH ? Au delà de ce simple reflet "social" de l'entreprise, les indicateurs vont devenir un véritable outil de communication interne et externe auprès des investisseurs, salariés, partenaires sociaux... L'apport du SIRH

Related: