background preloader

General Debate - Uruguay (The Eastern Republic of), General Debate, 68th Session

General Debate - Uruguay (The Eastern Republic of), General Debate, 68th Session
Available languages: Uruguay (The Eastern Republic of), General Debate, 68th Session 24 Sep 2013 - Address by His Excellency José Mujica, President of the Eastern Republic of Uruguay at the general debate of the 68th Session of the General Assembly of the United Nations (New York, 24 September-1 October 2013). Congo (Democratic Republic of the), General Debate, 68th Session Cape Verde, General Debate, 68th Session Tanzania, General Debate, 68th Session Chad, General Debate, 68th Session Madagascar, General Debate, 68th Session Gabon, General Debate, 68th Session Peru, General Debate, 68th Session El Salvador, General Debate, 68th Session Marshall Islands, General Debate, 68th Session Latvia, General Debate, 68th Session Colombia, General Debate, 68th Session Turkey, General Debate, 68th Session Rwanda, General Debate, 68th Session Mozambique, General Debate, 68th Session John Ashe (GA President), Closing of the General Debate, 68th Session Iran, Point of order, General Debate, 68th Session Related:  corruption des hommes politiquesTechnopoetique

Mediapart crucifie Sarkozy et apporte la preuve du financement de sa campagne de 2007 Le journal en ligne Mediapart vient encore de s'illustrer dans le créneau du journalisme d'investigation qui lui sied à merveille. En effet, ce samedi 28 avril, ce journal dirigé par Edwy Plenel, a présenté un document qui prouverait que le colonel Kadhafi aurait donné son "accord de principe" pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Dans ce document, une note issue des services secrets libyens signée par son chef de l'époque, Moussa Koussa, et traduite de l'arabe par Mediapart, on peut lire que, dès 2006, le gouvernement libyen aurait décidé "d'appuyer la campagne électorale" de Nicolas Sarkozy pour un "montant de 50 millions d'euros". La note ne précise pas si un tel financement a effectivement eu lieu. Mediapart relève, par ailleurs, que l'auteur de cette note et son destinataire ont vécu, à l'heure de la chute du régime Kadhafi, des destins similaires. La note issue des archives des services secrets libyens, rédigée il y a plus de cinq ans.

APOCALYPSE FRANCE « Apocalypse France – Le documentaire le plus brûlant sur l’état réel de la France ». De quoi parle « Apocalypse France » ? - La crise est là, elle atteint tous les milieux : l’économie s’écroule, la classe politique est rongée par les scandales à répétition (Cahuzac, Bettencourt, financement des campagnes électorales…), la France profonde se soulève (« bonnets rouges »…), les crispations communautaires se multiplient, la France est ridiculisée à l’étranger (Syrie…), l’armée est balayée, le gouvernement fait passer au forceps des lois rejetées par l’opinion (« mariage pour tous »), les sondages démontrent un rejet massif de la politique telle qu’elle est menée depuis des années, voire des décennies. - « Apocalypse France » dresse le constat de cette crise d’une ampleur sans précédent en allant à la rencontre des principaux acteurs de la révolte qui gronde, ceux que l’on n’entend jamais s’exprimer à la télévision et qui pourtant représentent l’avenir et une chance de sortir du marasme.

Agence photo depuis 1938 C’est en 1938 qu’Hélène Roger-Viollet et son mari Jean-Victor Fischer, tous deux passionnés de photographie et grands voyageurs, fondent rue de Seine la « Documentation Photographique Générale Roger-Viollet », aujourd’hui une des plus anciennes agences françaises. Ayant racheté la boutique du « marchand d’images » Laurent Ollivier, et les collections qu’elle hébergeait, Hélène Roger-Viollet et son mari y adjoignent la production familiale qu’ils enrichiront après-guerre par un effort continu d’acquisitions. C’est ainsi qu’ils constituent un fonds photographique unique en Europe, couvrant plus d’un siècle et demi d’histoire parisienne, française et internationale, autour de quatre thématiques principales : les grands évènements historiques, Paris, les portraits de personnalités et les reproductions d’œuvres d’art. À leur mort, en 1985, les fondateurs de l’Agence lèguent à la Ville de Paris près de 4 millions de négatifs et environ 2 millions de positifs. > Notre équipe > Nos agents

PETIT COUP DE PARANO : QUI EN VEUT À PEPE MUJICA ? Nous avons publié hier un article sur cet événement climatique très particulier qui a touché l’Uruguay, décimant des dizaines de milliers de moutons en quelques minutes… Immédiatement, quelques-uns d’entre vous ont fait référence à Haarp dans les commentaires… Supposons que ce soit vrai, me suis-je dit. Pourquoi l’Uruguay, ce tout petit pays coincé entre le Brésil et l’Argentine, deux géants de l’Amérique du Sud ? Pourquoi serait-il visé particulièrement ? Peut-être parce que l’Uruguay est un pays qui échappe au système, qu’il a divisé la pauvreté par 3 en moins de 10 ans, qu’il maintient sa croissance, prouvant l’efficacité de sa politique, que son président atypique a fait des buzz planétaires à chaque discours devant les instances internationales (Rio et ONU) qu’il critique sans complexe l’ordre mondial et que même s’il n’est pas parfait sur tous les points, il est porteur d’espoir pour tout ceux qui rêvent d’un monde meilleur possible et qu’il devient comme H. Allez savoir….

Contribuables français, vous payez pour les procès du lobby d'Israël ! D'accord ? Nous en sommes déjà à une quinzaine de procès en France, contre des femmes et des hommes ayant appelé au boycott d'Israël. Aussi, tant que le gouvernement et l'armée de cet Etat opprimeront le peuple palestinien, il nous semble utile d'expliquer à tous ceux qui n'ont pas eu la « chance » d'assister à ces procès, comment fonctionne une telle mascarade. Notamment parce que très peu de gens savent que ce n'est pas le lobby israélien en France qui engage les poursuites contre les militants de la campagne de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS). En fait, c'est l'Etat français, avec l'argent... des contribuables.Recette pour détourner la loi française au service d'Israël I. Prenez un gouvernement et un ministre de la justice malléables à souhait (pour le moment, choisir la France qui est le seul Etat qui cède aux pressions israéliennes en cherchant à criminaliser le boycott d'Israël). II. Ces plaintes n'ont même pas besoin d'être correctement rédigées sur le plan juridique. III. IV.

Bullschiste.com | Agir contre le gaz de schiste Snow Fall: The Avalanche at Tunnel Creek - Multimedia Feature Le Brésil écrit l’histoire à l’Assemblée Générale des Nations Unies 15 octobre 2013 Article en PDF : La présidente brésilienne Dilma Rousseff avait clairement fait savoir durant les semaines précédant l’AG que certains événements s’étaient déroulés qu’elle condamne avec sévérité. Petrobras n’est pas vraiment une organisation terroriste. Rousseff a annulé une visite officielle prévue aux États-Unis. Dilma Rousseff ne cède pas Quiconque pensait qu’elle s’exprimerait à demi-mots durant l’Assemblée Générale s’est bien trompé. « Ce dont il s’agit ici constitue un cas grave de violation des droits de l’homme et du citoyen, un cas d’invasion et de vol d’informations confidentielles et secrètes concernant des activités commerciales. Plus tard dans son allocution, elle a évoqué une proposition de régulation d’Internet au niveau international selon cinq principes : 1. 2. 3. 4. 5. Précédent historique Coïncidence ou non, après son allocution suivit celle du président Obama. Menaces avec la violence comme seule option Un ordre mondial économique multipolaire s’annonce.

SERGE DASSAULT AVOUE QU’IL A BIEN ACHETÉ DES VOTES Autres articles Comme si c’était une découverte ! Le trucage électoral et le clientélisme en France, cela fait partie de la tradition au même titre que le pinard et le saucisson sec ! Et la simple lecture de "l’Histoire secrète du patronat " montre que ces messieurs savent très bien faire disparaître les personnes qui les emmerdent. [Mediapart - 15 SEPTEMBRE 2013 | PAR FABRICE ARFI ET MICHAËL HAJDENBERG ET PASCALE PASCARIELLO] Pour la première fois, l’industriel et sénateur UMP Serge Dassault reconnaît dans un enregistrement réalisé fin 2012, et dont Mediapart publie des extraits, avoir acheté la victoire de son successeur à la mairie de Corbeil-Essonnes. Pour la première fois, on entend Serge Dassault admettre avoir payé, et c’est tout un système de corruption aux conséquences criminelles qui se fait jour. La rencontre a eu lieu en novembre 2012. L’existence de cet enregistrement avait déjà été évoquée par Le Canard enchaîné en décembre 2012. Quelle explication apporter à ces propos ?

Le SIDA - Le Wiki d'Onnouscachetout.com Synthèse des sujets sur le SIDA dédiée à Mark Griffiths Vous trouverez dans cet article un peu spécial (et unique sur le web!) de nombreuses informations apportant des éléments de réponse à la question suivante : "Le VIH est-il vraiment la cause du SIDA ?" Nous avons tenté de réaliser une sorte de synthèse de ce qui a été dit sur le forum à ce sujet. Pour celles et ceux qui découvriraient la Dissidence du SIDA à la lecture de ces mots, ou ceux qui ne comprennent pas (encore) pourquoi certains scientifiques remettent en cause la théorie officielle, nous vous invitons avec insistance à lire, avant d'aller plus loin, les Réponses aux questions du Président Mbeki, la Réfutation de la Déclaration de Durban et Le Yin et le Yang du "VIH". Note technique importante pour une bonne utilisation de cet article : cette synthèse comporte un très grand nombre de renvois vers des articles ou des messages précis du forum. a) En résumé, que signifie "isoler" ? b) Développement du premier postulat de Koch

Funerals for Fallen Robots - Megan Garber New research explores the deep bonds that can develop between soldiers and the machines that help keep them alive. When Boomer was lost on the battlefield in Taji, Iraq, his brothers in arms gave him a funeral. The tribute involved a 21-gun salute, and the awarding of both a Purple Heart and a Bronze Star Medal. It was a funeral that was typical in every way but one: Boomer was a machine. The little bastards do save lives. That's according to research conducted by Julie Carpenter, a researcher at the University of Washington who studies the emotional relationships that humans can develop with machines. Carpenter's work follows in a long tradition of academic research that has sought to understand whether -- and, more accurately, how -- human empathy extends to inanimate objects. From that perspective, it makes sense that the tools that do so much work in the high-stakes environment of the battlefield would engender devotion from the people they benefit. Indeed. Everyone survived.

Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud Pour les articles homonymes, voir BRIC. BRICS est un acronyme anglais pour désigner un groupe de cinq pays qui se réunissent depuis 2011 en sommets annuels : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud (en anglais : Brazil, Russia, India, China, South Africa). Avant l'ajout de l'Afrique du Sud en 2011, le groupe était appelé BRIC, terme initial inventé en 2001 et qui a conduit à l'organisation des premiers sommets à quatre pays en 2009. Rarement utilisés, les équivalents français de cet acronyme — après l'adhésion de l'Afrique du Sud — sont ABRIC (Afrique du Sud, Brésil, Russie, Inde et Chine[1]), BRASIC ou encore BRICA[2]. L'acronyme BRICSAM (en anglais : Brazil, Russia, India, China, South Africa, Mexico) est également utilisé pour y adjoindre le Mexique, sans qu'il ne soit membre du groupe. Description[modifier | modifier le code] Parmi les cinq pays composant les BRICS, la Chine, l'Inde et le Brésil sont considérés comme les grandes puissances émergentes actuelles. J.

Related: