background preloader

Vibration

Vibration
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une vibration est un mouvement d'oscillation autour d'une position d'équilibre stable ou d'une trajectoire moyenne. La vibration d'un système peut être libre ou forcée. Mouvements vibratoires[modifier | modifier le code] Tout mouvement vibratoire peut être caractérisé par les caractéristiques suivantes : Degrés de liberté (ddl)[modifier | modifier le code] Une masse libre dans l'espace a naturellement 6 degrés de liberté : 3 translations (notées Tx, Ty, Tz) ;3 rotations (notées Rx, Ry, Rz). Causes[modifier | modifier le code] On distingue les vibrations : naturelles (ou libres) ;entretenues ;paramétriques ;auto-excitées. Forme, nature[modifier | modifier le code] On distingue en particulier les vibrations : Objet de la vibration[modifier | modifier le code] Machine (immobile).Véhicule (en déplacement, guidonnage).Bâtiment.Moteur. Intensité et fréquence[modifier | modifier le code] Moyens d'investigations[modifier | modifier le code] Related:  Ondes et Formes

Palmiste blanc Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le palmiste blanc (Dictyosperma album) est un palmier endémique des îles Mascareignes à grandes feuilles pennées. Il peut atteindre plus de 20 m de hauteur. Il résiste particulièrement aux cyclones, d'où l'un de ses noms en anglais "Hurricane palm". C'est une des espèces dont le cœur du bourgeon terminal est parfois, sous le nom de chou palmiste, consommé à l'île Maurice et à La Réunion. À La Réunion, le chou est cependant très rarement commercialisé, contrairement à celui du palmiste rouge. Le palmiste blanc a quasiment disparu du milieu naturel des îles Mascareignes, mais il est cultivé pour l'ornement dans les jardins et se propage facilement. jeune palmiste fructification Informations complémentaires[modifier | modifier le code] Endémisme dans les Mascareignes. Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Palmiste blanc, sur Wikimedia Commons Référence NCBI : Dictyosperma (en)

BioGeometry - science of Energy of Shape www.biogeometry.org © Johan van Vulpen. for achieving harmony with our inner and outer environments, humanizering modern technology, integrating science and spirituality and discovering scientific reality behind all religions. BioGeometry is a science that deals with the Energy of Shape. BioGeometry is the language of seeing the relationship between shape and energy. The scientific definition of energy is the ability to produce an effect. BioGeometry is a design language. The impact of geometrical shapes on human energy systems has always been universally recognized. Popular among spiritually significant shapes are pyramids and hemispheres (e.g. the domes, that are the basis of religious buildings, be it a mosque, a church or a synagogue). In spiritual energy fields however only the horizontal components of this energy is found; the vertical components, which is the harmful part of this energy, is cancelled. He has found that BioGeometrical shapes have three primary vibrational qualities:

Tornade Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce phénomène météorologique a un pouvoir destructeur supérieur à celui d'un cyclone tropical au mètre carré, mais est de durée et d'étendue limitées : il concerne un corridor de quelques centaines de mètres de large sur quelques kilomètres de long. Certaines tornades ont engendré les vents les plus forts signalés à la surface du globe. Appellation et abus de langage[modifier | modifier le code] Les tornades, faibles ou fortes, ont des caractéristiques propres et sont jugées par leur intensité (Échelle de Fujita), non par leur dimension. Description du phénomène[modifier | modifier le code] Les tornades ont depuis longtemps défrayé la chronique et certaines ont été retenues par l'Histoire, même avant d'être appelées de ce nom. On parle de tornade si l'air en rotation entre en contact avec la terre ferme ; lorsque le phénomène ne touche pas le sol, on parle simplement d'un entonnoir nuageux. Pression atmosphérique[modifier | modifier le code]

Longueur d'onde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Représentation de la longueur d’onde d’une fonction sinus. La longueur d’onde est une grandeur physique, homogène à une longueur, utilisée pour caractériser des phénomènes périodiques. Définition[modifier | modifier le code] Une onde périodique est un phénomène physique qui se propage et se reproduit à l'identique un peu plus tard dans le temps et dans l’espace. On la dénote communément par la lettre grecque λ (lambda). La longueur d’onde est l’équivalent spatial de la période temporelle. où est la fréquence de l'onde. Dans le vide, la longueur d’onde est notée . Approche mathématique[modifier | modifier le code] L’axe x représente les distances parcourues, et y est la valeur à un instant donné d’une quantité qui varie (par exemple la pression de l’air pour une onde sonore ou l’amplitude du champ électrique ou magnétique d’une onde lumineuse). Par analogie avec la notion mathématique homonyme, on la dénomme aussi parfois improprement période. où :

Hauteur (musique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Hauteur. Dépendant de capacités d'interprétation et sujette à l'apprentissage, la perception des hauteurs apparaît comme une fonction cognitive. La sensation de hauteur est très bien partagée. Ils développent aussi leur capacité de discriminer des sons justes, c'est-à-dire dont la hauteur est précisément celle qu'exige la gamme dans laquelle la musique se joue. On appelle intervalle l'écart de hauteur entre deux notes. L'intervalle nul s'appelle l'unisson ; on parle d'unisson quand deux instruments ou deux voix émettent simultanément une note de même hauteur. L'identification précise des intervalles entre notes, qu'on appelle oreille relative, est plus répandue que l'identification des fréquences en elles-mêmes, qu'on appelle oreille absolue. Exemple: tuyau d'orgue : La Conférence internationale de Londres en 1953 donne comme référence, généralement admise, le la3 à 440 hertz. Exemple :

"Formes d'énergie" Électromagnétisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'électromagnétisme est la branche de la physique qui étudie les interactions entre particules chargées, qu'elles soient au repos ou en mouvement, et plus généralement les effets de l'électricité. Pendant longtemps ces forces ont été considérées comme séparées en une « force électrique » et une « force magnétique » qui semblaient n'avoir aucun rapport l'une avec l'autre. La découverte au XIXe siècle par Oersted, Ampère et Faraday de l'existence d'effets magnétiques de l'électricité a conduit progressivement à envisager que les forces « électrique » et « magnétique » puissent être en fait unifiées, et Maxwell propose en 1860 une théorie générale de l'électromagnétisme classique, qui pose les fondements de la théorie moderne. Du point de vue de la physique fondamentale, le développement théorique de l'électromagnétisme classique est à la source de la théorie de la relativité restreinte au début du XXe siècle. . . . centré en , si , où . puisque

Fréquence Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ondes sinusoïdales de fréquences différentes : celle du bas a la plus haute fréquence et celle du haut, la plus basse. La notion de fréquence s'applique de deux façons aux phénomènes périodiques ou non. D'une part, la fréquence peut désigner le nombre d’occurrences par unité de mesure, et d'autre part, la fréquence est la variable indépendante dans l'analyse spectrale. Lorsque le phénomène peut être décrit mathématiquement par une fonction périodique du temps, c'est-à-dire une fonction f(t) telle qu'il existe des constantes Ti pour lesquelles, quel que soit x, f(t+Ti)=f(t), alors la plus petite des valeurs positives de ces constantes Ti est la période T de la fonction, et la fréquence est l'inverse de la période[2]. En électromagnétisme, physique quantique et relativité, on désigne la fréquence par . , avec la lettre grecque oméga. , où est la longueur d'onde du phénomène périodique. où c est la vitesse de l'onde. , soit à peu près 0,105 rd⋅s-1.

Représentation artistique de saint Jean-Baptiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Représentation traditionnelle de Jean-Baptiste avec sa peau de bête et son bâton croisé (Jacopo del Casentino). La représentation artistique de saint Jean-Baptiste est un thème majeur de l'iconographie chrétienne, Jean le baptiste accompagnant le Christ au long des épisodes de sa vie. Il a été représenté de différentes manières au cours des époques, ainsi que pour illustrer les différents épisodes de sa vie. Références bibliques[modifier | modifier le code] L'iconographie chrétienne s'appuie sur les quatre évangiles : Matthieu, Luc, Marc et Jean. Épisodes de la vie de Jean-Baptiste et œuvres associées[modifier | modifier le code] Cycle narratif complet[modifier | modifier le code] Certaines œuvres d'un même auteur relatent l'ensemble des épisodes de la vie de Jean-Baptiste : Apparition de l'ange à Zacharie[modifier | modifier le code] Apparition de l'ange par Ghirlandaio. Domenico Ghirlandaio fresque de la chapelle Tornabuoni par Piero di Cosimo.

Onde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Propagation d'une onde. Une vague s'écrasant sur le rivage Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales du milieu. Elle se déplace avec une vitesse déterminée qui dépend des caractéristiques du milieu de propagation. Une onde transporte de l'énergie sans transporter de matière. Comme tout concept unificateur, l'onde recouvre une grande variété de situations physiques très différentes. L'onde oscillante, qui peut être périodique, est bien illustrée par les rides provoquées par le caillou qui tombe dans l'eau.L'onde solitaire ou soliton trouve un très bel exemple dans les mascarets.L'onde de choc perçue acoustiquement, par exemple, lorsqu'un avion vole à une vitesse supersonique.L'onde électromagnétique n'a dans certains cas pas de support matériel.L'onde acoustique, qui a un support matériel.L'onde de probabilité Exemples[modifier | modifier le code] Soient . .

Related: