background preloader

Pervers narcissiques : le piège infernal

Pervers narcissiques : le piège infernal
Publié le 12 juin 2012 dans Psychologie Ce sont de fortes personnalités, charismatiques, qui captent l’attention. De beaux parleurs qui ont toujours une opinion sur tout, qui se vantent d’exploits grandioses et qui échafaudent des projets tout aussi grandioses. Dans une situation de rencontre, ces hommes et ces femmes s’imposent… à leur profit seulement. Individu qui ne s’aime pas, le pervers narcissique pratique la séduction à sens unique : il ne s’intéresse à l’autre que si ce dernier l’admire inconditionnellement. Mégalomane et menteur compulsif, le pervers narcissique est le roi des manipulateurs sadiques. (« Pervers » signifie « qui aime faire le mal ».) « La technique est toujours la même, on utilise les faiblesses de l’autre et on l’amène à douter de lui-même afin d’anéantir ses défenses », résume la psychiatre et psychanalyste française Marie-France Hirigoyen, qui a popularisé la notion de harcèlement moral à la fin des années 1990. À quoi reconnaît-on un pervers narcissique ?

Comment saboter la communication - Natura Communication Comment saboter la communication ? Guide du petit pervers. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. Y.A.Thalmann Comment se forme la personnalité du pervers narcissique Pour répondre à tes questions Viviane, je suis heureuse en sa présence... et je me sens bien ! Plus le temps passe, plus on devient proches... comme de très bons amis, mais le problème est que nous sommes sortis ensemble 10 jours (10 jours de trop...) et que parfois ça devient ambigu...Je suis attirée par lui, et lui semble être attiré aussi, du moins physiquement ! J'essaie de ne pas faire attention à ses remarques.. certaines ne me touchent pas, j'ai pris l'habitude de ne pas y faire attention..Et quand je sens que ça me touche, je lui réponds froidement !je ne sais pas si c'est une bonne tactique, mais en tout cas les mots sortent tout seul.. Je ne sais pas trop où j'en suis en fait vis à vis de son emprise...Il y a eu phase de séduction, nous sommes sortis ensemble... il m'a bien cassé lorsqu'il a mis fin à la relation.. je l'ai nié pendant une semaine et il est revenu vers moi ! Le pn a-t-il d'office un coeur de pierre ?

Pervers narcissique, manipulateur pervers, narcissique pervers L'isolement le plus pervers est celui qui vous rend incapable de partager ce que vous vivez.Personne ne peut comprendre s'il n'est pas passé par là. C'est tout le principe de la manipulation, et c'est en vous que vous allez rechercher le problème.Comment dire cette souffrance, ces incessantes questions, ces angoisses qui vont finir par vous rendre folle ? Car folle vous le devenez. Impossible de raconter le moindre événement à qui que ce soit car pour le comprendre il faudrait raconter aussi les 100 autres insignifiants ? Même aujourd'hui je ne peux parler de tout ça qu'ici, sur ce blog où les seuls lecteurs seront des gens concernés personnellement, qui auront souffert ou souffrent d'une pareille relation.Non vous n'êtes pas folles (fous), même si c'est ce qu'il (elle) aimerait vous faire croire. Un jour, au cours d'une de nos nombreuses discussions (on ne pourra pas dire que je n'ai pas éssayer de comprendre ! J'ai obtenu un rdv pour à peu près 3 semaines plus tard.

Alberto Eiguer : les pervers narcissiques - violence conjugale à Carnac Le pervers-narcissique, ou comment se faire valoir aux dépens des autres Alberto Eiguer Petit traité des perversions morales, ch. 3, pp. 43-63 Bayard Psychologie, 1997 Paul-Claude Racamier a défini le pervers-narcissique comme celui qui « se fait valoir aux dépens d'autrui ». Ce caractère, qui nous paraît monstrueux ou diabolique, est parfois totalement inconscient pour le sujet. La perversion narcissique fait partie des perversions morales, ou de caractère, comme le sadisme moral ou la mythomanie, mais elle constitue une entité séparée. Quels sont les moyens et les méthodes que met en œuvre le pervers-narcissique pour parvenir à ses fins ? Il fait valoir, en les surestimant, ses qualités propres, sa morale « irréprochable », de sorte que son interlocuteur se sent fier de le fréquenter. Parfois, il se dira négligé, offensé, maltraité par une personne, pour vaincre la réserve de cette dernière. Pour se représenter la situation du pervers-narcissique, regardons autour de lui.

Qui sont les «sadiques ordinaires» ? Oui, les sadiques sont bien parmi nous! Une étude menée par les Dr Delroy Paulhus et Erin Buckels, professeurs et chercheurs en psychologie à l'université de Colombie britannique (Canada), a permis d'établir que certains individus apparemment adaptés en société étaient animés de pulsions sadiques. Sans être des serial killers ou des déviants sexuels, ces individus se délectent davantage que d'autres lorsqu'ils font souffrir quelqu'un. Lors d'une première expérience relatée dans la revue scientifique Psychological Science, Paulhus et Buckels ont soumis 71 étudiants à un questionnaire apparemment centré sur la thématique «Personnalité et tolérance aux emplois difficiles». Durant l'expérience, certains étudiants suspendaient leur geste criminel après avoir tué un, voire deux insectes. Pulsions sadiques et traits de personnalité Pour le psychanalyste Jean Charles Bouchoux, auteur du livre Les pervers narcissiques (éd. Une précision confirmée par les chercheurs américains.

Pervers narcissiques et manipulateurs: "Pourquoi agissent-ils ainsi?" L'étiquette de pervers narcissique (PN) est devenue très à la mode, au point de sembler être la seule susceptible de retenir l'attention lorsque l'on parle en réalité de violence psychologique. Il n'y a pas si longtemps, on ne qualifiait de pervers que le pervers sexuel et on finissait même par en rire avec le Pervers Pépère de Gotlib. Concernant la violence dans le couple, on évoquait les maris violents et les femmes battues, car seule la violence physique semblait susceptible d'être reconnue comme faisant des victimes. C'était une manière très étroite de concevoir la violence interpersonnelle et les dégâts qu'elle entraîne. Mais aujourd'hui, on semble tout mélanger, violence physique et violence psychique sous l'appellation pervers narcissique, ce qui peut être ennuyeux car s'il est vrai que la violence physique s'accompagne toujours de violence psychique, l'inverse n'est pas vrai. "Sont-ils nés comme ça?"

Définition: Antisociale (trouble de la personnalité) Terme: Antisociale (trouble de la personnalité) Synonymes: Trouble de la personnalité antisociale Le trouble de personnalité antisociale est un mode général de mépris et de transgression des droits d'autrui. A. 1. incapacité de se conformer aux normes sociales qui déterminent les comportements légaux, comme l'indique la répétition de comportements passibles d'arrestation 2. tendance à tromper par profit ou par plaisir, indiquée par des mensonges répétés, l'utilisation de pseudonymes ou des escroqueries 3. impulsivité ou incapacité à planifier à l'avance 4. irritabilité ou agressivité, indiquées par la répétition de bagarres ou d'agressions 5. mépris inconsidéré pour sa sécurité ou celle d'autrui 6. irresponsabilité persistante, indiquée par l'incapacité répétée d'assumer un emploi stable ou d'honorer des obligations financières 7. absence de remords, indiquée par le fait d'être indifférent ou de se justifier après avoir blessé, maltraité ou volé autrui B. C. D.

outils doc web Pn article de Thomas Simonneau à ce lien quelques remarques de Philippe Vergnes au sujet de cet article (avec son aimable autorisation) "Un excellent article qui pose bien le problème d'une société qui valorise un modèle relationnel pathologique. Juste deux petites remarques utiles pour mieux comprendre la genèse concept de perversion narcissique (c'est important vis-à-vis des contradicteurs qui s'opposent à cette notion par une argumentation fallacieuse). Ce concept servait alors à son inventeur à décrire un mode relationnel à autrui identifié comme pathologique et menant à la schizophrénie. Puis vint en septembre 1985, la présentation de la notion au IIe congrès international de Thérapie Familiale Psychanalytique de Grenoble, paru en 1987 dans la revue GRUPPO n° 3 sous le titre De la perversion narcissique.

Reconnaitre et aider une personne sous emprise : minapulateurs Bizarrement, je n'ai pas encore parlé de ce sujet, et pourtant, pour les personnes de l'entourage il s'agit d'une question essentielle et personnellement, c'est en viosionnant une émission de télévision décrivant une personne sous emprise que j'ai accepté l'idée qu'il y avait un problème dans mon couple. Comment identifier une personne sous emprise ? Avant d'aider une personne sous emprise, il faut pouvoir identifier que cette personne est sous emprise. Dans certains cas, cela tombe sous le sens, mais souvent, c'est totalement invisible, les choses empirant tout doucement, ce processus peut se mettre en place sur plusieurs années, il est toujours impératif de revenir au point de départ et évaluer l'évolution de la situation... La personne change de comportement : son discours n'est plus le même, ses habitudes non plus, elle critique des choses qu'elle appréciait auparavant, fait des actes allant à l'encontre de ses principes moraux, de ses valeurs, de ses habitudes...

Le masque du psychopathe - pervers narcissique Cet article scientifique très complet décrit avec une grande clarté la psychopathie, cette pathologie très répandue dans nos sociétés et attribuée aux manipulateurs pervers narcissiques Retransmis dans son intégralité, cet article est clair et vaut la peine d’être lu. Ce travail scientifique de recherche peut aider les victimes, hommes et femmes à mieux démasquer et mieux comprendre le fonctionnement physiologiques des nombreux psychopathes qui les entourent. Il peut également aider à mieux en comprendre la gravité et l’incurabilité, afin de prendre la seule décision saine : FUIR ! Bref portrait des psychopathes écrit sur la base des informations de l’article Les psychopathes des apparences rassurante et poussent à l’intimité par la confiance qu’ils nous inspirent naturellement. Les psychopathes, comme les manipulateurs pervers narcissiques sont pour la majorité des hommes avide de pouvoir et de reconnaissance. Il y a énormément de psychopathes parmi nous. Geneviève SCHMIT S. L’hippocampe

L'effet miroir du Pervers Narcissiques L'objectif de ce travail est d'expliquer aux victimes de Manipulateurs pervers pourquoi et comment leur bourreau les affublent des défauts (ou tares) qu'ils ont eux même. Ces projections sont terriblement perturbantes pour les victimes qui sentent le malaise parfois physique mais n'ont plus de recul pour comprendre ce qu'il leur arrive. Empathie Les neurones miroirs seraient probablement à l'origine du malaise : le Pervers narcissique joue avec une qualité intrinsèque de l'être humain, sa capacité à se mettre à la place de l'autre et à projeter des émotions, des qualités , des défauts sur autrui. Souvent pour mieux le comprendre, mais dans le cas présent, il s'agit pour le PN de blesser, retrousser, choquer, déstabiliser sa victime et surtout se déculpabiliser lui-même. En effet, il est connu que le pervers narcissique ne peut en aucun cas assumer un conflit intérieur, comme le remords ou les scrupules ! Geneviève Schmit

Pierre Ysewijn - L'effet Barnum Présentations : L'effet BarnumPrésentations : L'effet BarnumPrésentations : L'effet Barnum Oui, l'effet Barnum a beaucoup à voir avec Phineas Taylor Barnum, le showman Américain et fondateur de ce qu'est devenu, finalement, le Ringling Brothers and Barnum and Bailey Circus. Mais, avant d'expliquer ce qu'est l'effet Barnum, faisons un test rapide (il vous prendra moins de 5 minutes) qui vous permettra d'obtenir une meilleure compréhension de vous-même et de la façon dont vous fonctionnez. Pour ce test, j'ai besoin de quelques informations personnelles pour lesquelles je garantis une confidentialité totale : aucune de ces données ne sera gardée ou distribuée d'aucune façon. En 1949, B. R. La description de personnalité que Forer a donnée à ces étudiants, était tirée d'un recueil d'horoscopes, acheté dans un kiosque : Vous avez besoin d'être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même.

usurpation d identité - arnaques LES MANIPULATEURS PERVERS, ATTENTION!!! User du mépris, de la dérision, du sarcasme Quelques définitions : Le mépris : sentiment par lequel on considère quelqu’un comme inférieur ou indigne d’estime, comme moralement condamnable. La dérision : mépris qui incite à rire, à se moquer de quelqu’un. Le sarcasme : ironie, raillerie acerbe, insultante. « Le mépris est l’arme du faible ; il est une protection contre des sentiments indésirables » (Le harcèlement moral, M-F Hirigoyen) Le mépris concerne principalement le partenaire conjugal ou le collègue de bureau haï, sur sa manière de raisonner, de la manière dont il agit mais aussi son entourage (amis et parents). La personne qui méprise se cache dans l’ironie ou la plaisanterie pour ne pas déclarer ouvertement sa haine. Ce comportement vise particulièrement les femmes : pour le pervers sexuel, il a un déni du sexe de la femme, et, quant au pervers narcissique, il dénie la femme dans son entièreté. Il ne faut pas s’y méprendre, il y a aussi des femmes manipulatrices.

Related: