background preloader

Les 7 compétences clés du travail de demain

Les 7 compétences clés du travail de demain
Michel Serres nous rappelait récemment que l’évolution des technologies nous force à être intelligents. Les technologies révolutionnent en effet notre environnement de travail et nous poussent à développer de nouvelles compétences. De nombreuses prospectives alimentent le débat et mettent en lumière les compétences qui feront la différence sur le marché du travail de demain. © Shutterstock Un consensus se dégage autour de 7 compétences Etre compétent dans son travail requiert un savant mix de compétences techniques (les hardskills), comportementales (les softskills), et sectorielles (je maîtrise les enjeux et la culture du secteur d’activité dans lequel j’évolue). 1. Dans les organisations de plus en plus réticulaires où les équipes sont polymorphes, évolutives, à distance et parfois multiculturelles, où les communautés virtuelles et réseaux sociaux prennent le pas sur les organisations verticales, savoir collaborer et coopérer à distance sera clé. 2. 3. 4. 5. Une grande motivation. 6. Related:  competences

Recrutement : ce qui est réellement innovant - Le blog Expectra Méthodes de recrutement innovantes : qu’est-ce qui est réellement innovant et pourquoi ? L’innovation, au-delà de l’importance qu’elle revêt, est une thématique devenue largement « à la mode ». On commence donc malheureusement, à la retrouver souvent servie « à toutes les sauces ». Certes, il est heureusement devenu illusoire de croire, que dans notre monde actuel en perpétuel changement, le monde des RH et du recrutement puisse s’extraire des dynamiques d’innovations qui l’entourent, et ainsi continuer à « faire comme avant ». Il n’en demeure pas moins, qu’en matière de recrutement, « l’innovation pour l’innovation » n’a pas plus de sens. En effet, l’objectif ne peut être en soi le seul caractère innovant de la méthode imaginée, quand bien même elle serait de nature à faire parler d’elle, et à susciter un buzz temporaire. Il convient malgré tout de rester pragmatique et conscient du fait, que toute innovation ne passe pas nécessairement par la case « nouvelle technologie ».

Former aux compétences de demain Un billet du blog d’Yves Fabert Entreprise factory m’a mise sur la piste de l’étude publiée par l’Institute for the Future, organisme de recherche en prospective de l’Université de Phoenix : Future Work Skills 2020. L’étude analyse les compétences qui seront requises par le travail, d’ici 10 ans. Et sa lecture m’a renvoyée à une interrogation: comment s’assurer que la formation adresse les compétences qui seront toujours importantes demain ? L’étude d’Institute for the Future relève tout d’abord 6 vecteurs de changement qui auront une influence sur les compétences requises : A partir de ces 6 vecteurs d’évolution, Institute for the future anticipe 10 compétences critiques pour demain : 1- L’intelligence des situations et des signes (Sense making) Aussi performante soit elle, une machine ne peut faire qu’avec les informations qu’elle a. 2. 3. une pensée originale et adaptative 4- Une compétence interculturelle Elle permet d’œuvrer dans différents environnements culturels. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Apprendre le web avec la communauté Mozilla La fondation Mozilla a récemment publié un référentiel de compétences web, le Web Literacy Standard. Au vu de son contenu, il a vocation à servir de référence dans de très nombreux domaines, tant en milieu académique que dans celui de la formation continue, de l'emploi et dans les pratiques privées. Le référentiel de compétences, accessible en français sur le site webmaker.org, comprend trois domaines principaux : Explorer, Créer et Coopérer. Chacun de ces trois grands domaine est segmenté en quatre à cinq sous-domaines (19 au total). Et chaque sous-domaine englobe de 3 à 5 compétences particulières. Exemple : Domaine Créer, sous-domaine "Remixer" - Modifier des ressources en ligne existantes pour créer de nouvelles choses : - Identifier et utiliser des oeuvres sous licence libre - Associer plusieurs ressources multimédia - Créer quelque chose d'inédit sur le Web en utilisant des ressources existantes Priorité à la création et à la collaboration Co-apprentissage et mentorat

Qu’apportent les compétences au socle commun La notion de compétence est une innovation officiellement introduite à la faveur du socle commun. Pour beaucoup d’acteurs éducatifs, elle a permis de faire bouger les pratiques dans un système sclérosé. Pour d’autres, la compétence est un repoussoir qui cristallise toutes leurs craintes : notion compliquée à mettre en œuvre et à évaluer, qui dilue les disciplines. Olivier Rey * fait le point. Il faut reconnaître que, depuis 2006, les hésitations de certains ministères à mettre en œuvre le socle commun n’ont pas simplifié l’appropriation de cette démarche. Il apparaît pourtant aujourd’hui que l’abandon de cette notion, quel qu’en soit le prétexte, serait le signe d’une résignation à un modèle éducatif que la plupart des analyses considèrent à la fois inefficace et inéquitable. S’assurer que tous les objectifs de l’éducation sont poursuivis La première vertu des compétences réside dans leur utilisation comme vecteur de modification des contenus d’enseignement. Repenser l’évaluation

5 Things Recruiters Are Looking for on Your Social Media Profiles (Photo Credit: Pascal/Flickr) Did you know that 93 percent of recruiters currently use or plan to use social media to find candidates? That little fact should make you think twice about posting that potentially career-ending rant or pic online … hopefully. 1. 2. First, look to expand your online network by using LinkedIn's Get Introduced feature and start reaching out to your immediate contacts for referrals. 3. "I typically feel most excited about presenting the candidates who I know would go in and show their personality, because technical skills can be taught -- being someone I want to spend my whole day with five days a week is not," Motaweh tells PayScale. The lesson here is to express your personality in a way that is appealing and professional. 4. 5. Staying engaged with your community allows you to expand your network, keep up with the latest and greatest in your industry and hobbies, and provides an open forum for you to offer your expert advise, and so much more.

Compétences : chercheurs et praticiens parlent-ils de la même chose La question des compétences dans la scolarité obligatoire en France fait apparaître un décalage significatif entre la reconnaissance officielle de la notion dans le socle commun, son succès relatif auprès de nombreux enseignants et acteurs éducatifs et le faible intérêt que lui porte la recherche en éducation. Il y a en effet bien peu de travaux de recherche sur la question des compétences dans l’enseignement en France. Une requête sur Google Scholar avec les termes « compétence éducation » montre que l’écrasante majorité des travaux cités émane d’auteurs canadiens, belges ou suisses. Des requêtes comparables sur des plates-formes de revues (Cairn, Revues.org…) ou des bases de données donnent des résultats similaires. Au delà de ce constat élémentaire, on peut surtout s’interroger sur la différence entre l’usage du terme par les acteurs éducatifs et sa perception par les chercheurs. Les compétences investies par les acteurs de l’éducation Les compétences comme concept pragmatique

Quelles nouvelles aptitudes pour le formateur à l’ère du digital Nous allons nous concentrer dans ce billet sur l’incidence du digital en termes d’usage et de pratiques du formateur. Toutefois, un chantier reste ouvert auprès de tous les acteurs de la fonction formation (responsables, chef de projet formation, formateurs, etc.) pour leur permettre de mieux maîtriser les technologies et de développer une « culture digitale ». Transformation digitale, oui mais par quoi commencer ? « Qu’est-ce qu’un wiki, un outil de curation, un MOOC, un webinar ? Ainsi la stratégie de déploiement de la transformation digitale de la fonction doit d’abord, à mon sens, obligatoirement passer par la case « acculturation digitale » et « B.A.BA technologique ». Quelle prise de conscience des enjeux ? Le digital est partout dans nos activités personnelles et débarque – avec du retard – dans la sphère professionnelle. Quelles nouvelles aptitudes pour le formateur ?

L'uberisation de l'expertise Il y a quelques années, un entrepreneur racontait l'expérience suivante. Il s'était entretenu via des forums sur internet, puis par mail avec une personne sur des questions très pointues. L'interlocuteur était très pertinent et notre entrepreneur a souhaité échanger par téléphone pour envisager une collaboration plus avancée et rémunérée. Et .. surprise : l'expert qu'il a au bout du fil se révèle être un adolescent de quatorze ans. L'anecdote date de quelques années. Mais qui ? Qui sont donc les nouveaux experts ? Les innovations dans les entreprises apparaissent avec un rythme toujours plus rapide. Dans les deux cas, c'est la pertinence, la précision et la rapidité de la réponse qui importent, plus que la réputation, les diplômes ou même l'expérience. Une fragmentation des connaissances Les thèmes sur lesquels les « experts » se penchent sont de plus en plus précis. Accéder aux experts Professionnels, universitaires et même amateurs peuvent répondre à cette nouvelle donne. Ressources

Un dispositif de formation-action au management Une collègue m'interroge sur ce que pourrait être une formation au management en pédagogie active. Par rapport à un souhait de pédagogie active en management, ma recommandation serait de travailler sur une combinaison d'approches très pragmatiques, j'en préconise trois : - co-développement professionnel : mise en place de groupes animés par un facilitateur externe qualifié pour aider les participants à travailler sur des situations concrètes de management qu'ils vivent Le co-développement permet de travailler sur les postures managériales et d'engager un travail de réflexivité, de faire se poser des questions sur pourquoi j'encadre, sur mon rôle dans cette dimension -> Cette modalité permet un élargissement des compétences socio-relationnelles, tout en augmentant le pouvoir d'écoute et de dialogue régulé. Ces compétence seront directement transposables dans les équipes. -> 4 à 6 séances de 1/2 journée produisent de bons effets

3. La présentation efficace d’un objet de formation : Le savoir-être | Didactique professionnelle J’ai traité à plusieurs reprises des savoir-être. La présentation efficace d’un savoir-être peut sembler complexe de prime abord. Je vais essayer d’éclaircir ce type de représentation. Comme je l’ai déjà indiqué dans des présentations antérieures, le savoir-être s’apprend implicitement. On ne peut pas voir ni toucher le savoir-être. On ne peut constater que ce qui le provoque. Ce qu’il faut comprendre c’est que le savoir-être est lié à la culture du métier, ou de la profession, ainsi que de l’organisation où il ou elle se pratique. Le savoir-être est ce que nous voulons que l’apprenant puisse apprendre pour se conformer aux attentes d’un comportement professionnel. Il ne s’agit pas de viser la manifestation d’attitudes à la légère, mais des attitudes qui peuvent avoir des incidences sur le résultat attendu des tâches dont le professionnel est responsable. Une infirmière doit faire des injections à des patients, c’est l’une de ses tâches. WordPress: J'aime chargement…

Comment composer avec la résistance au changement? Le 31 mai dernier, dans le cadre d’une activité organisée par l’Association des conseillères et des conseillers pédagogiques du Québec (ACCPQ), Benoit Petit, conseiller pédagogique à la Commission scolaire de St-Hyacinthe, a animé un atelier interactif nommé « Composer avec l’affectif ». Au cours de cet atelier, le conseiller pédagogique a abordé le thème de la résistance au changement dans le milieu de l’éducation. Le défi de l’actualisation des pratiques enseignantes Dans le monde de l’éducation, l’actualisation des connaissances, des pratiques et des raisonnements, constitue un défi de taille. Dans le cadre de leur pratique professionnelle, les conseillers pédagogiques, tout comme les acteurs du milieu de l’éducation ayant à cœur le renouvèlement des pratiques, rencontrent plusieurs résistances au changement. Les « résistants » au changement le sont-ils vraiment? Le rôle des agents de changement Cinq gestes pour bien accompagner le changement à l’école Les autres présentations

Related: