background preloader

FORMATION À DISTANCE : RÉALITÉ OU MIRAGE?

FORMATION À DISTANCE : RÉALITÉ OU MIRAGE?
SEPTEMBRE 2013, volume 4, numéro 3 Marcelle Parr, Conseillère recherche et développement, SOFAD Dans un contexte où le développement des compétences et l’apprentissage sous toutes ses formes prennent place au cœur des activités quotidiennes et productives, la nécessité de se former juste en temps et de façon autonome propulse à l’avant-scène les dispositifs de formation à distance (FAD). Des vocables se sont installés dans le paysage de la formation : e-learning, classe virtuelle, blended learning, mobile learning, synchrone, asynchrone... Un langage technopédagogique gravite autour de la formation et, s’il traduit plusieurs réalités de la FAD, il ne suffit pas à en circonscrire l’approche. Ce tour de piste sur la formation à distance est apparu nécessaire pour éclaircir les principaux concepts qui s’y rattachent et s’en faire une représentation plus juste, que l’on souhaite développer des activités de FAD ou qu’on la pratique déjà. Des caractéristiques Une nouveauté… technologique…?

http://www.oce.uqam.ca/les-bulletins/104-fo-a-distance.html?catid=20%3Aseptembre-2013-volume4-numero3

Related:  Formation continueréflexions et méthodes sur la FOADTUTORAT A DISTANCEFormation à distanceEAD

Catherine BECCHETTI BIZOT : Quelle feuille de route pour la Direction du Numérique Educatif « Il faut laisser pousser, laisser germer, s’épanouir ces expériences …puis architecturer tout ça pour que tout le monde en profite. » " La qualité des enseignants fait la richesse de la pédagogie en France. … ce sont des gens de très haut niveau .. qui sont des intellectuels et qui sont tout à fait capables de réfléchir sur leurs pratiques.. " affirme Catherine BECCHETTI BIZOT, directrice du Numérique pour l’Education au Ministère de l’Education Nationale dans le long entretien qu’elle a bien voulu nous accorder pour Educavox, et dont je publie aujourd’hui la dernière partie. Comment détecter les initiatives de ces personnels enseignants comme Sophie GUICHARD qui crée des centaines de vidéos de mathématiques pour ses élèves, ou bien d’autres collègues, expérimentant dans leurs classes des pratiques originales et innovantes pour mieux faire réussir leurs élèves ? Cela donne confiance et doit permettre d’oser. Le discours est nouveau dans l’Institution !

Classes virtuelles : quand le formateur devient animateur d'apprentissages Les applications de classe virtuelle connaissent un certain succès en formation à distance. Elles permettent d’organiser des séquences de formation synchrones avec un groupe, reproduisant en cela la configuration de la classe en présence. Dans l’espace de la classe, le formateur peut présenter des supports, s’adresser au groupe, distribuer des tours de parole, animer des activités orales ou écrites … Tout en suivant le niveau de participation des apprenants grâce à la palette d’outils mise à leur disposition. Mais alors pourquoi, avec toutes la gamme d’activités possibles, s’ennuie t-on encore si souvent, dans les classes virtuelles ?

La conception d'une intervention tutorale. Par Jacques Rodet Je ne me lasserai jamais de le rappeler, le tutorat à distance nécessite d’être pensé et chacune des interventions tutorales conçues. Cette conception, plus que la réalisation de tâches successives tient davantage à la logique qui prévaut pour la réalisation d’un puzzle. Il y faut donc une certaine stratégie qui laisse toute sa place à la patience nécessaire à l'examen des pièces, à l’identification des ressemblances, aux essais et parfois à la chance.

Les 7 compétences clés du travail de demain Michel Serres nous rappelait récemment que l’évolution des technologies nous force à être intelligents. Les technologies révolutionnent en effet notre environnement de travail et nous poussent à développer de nouvelles compétences. De nombreuses prospectives alimentent le débat et mettent en lumière les compétences qui feront la différence sur le marché du travail de demain. Quelles sont les évolutions dans les compétences distinctives ? Quelles doivent être les priorités en termes de développement des compétences ? Essayons de creuser. Prioriser les besoins de soutien des apprenants à distance pour déterminer ceux qui doivent faire l'objet de réponses tutorales Le tutorat à distance est souvent abordé de manière non pragmatique : soit il est ignoré, soit il n’est traité que de manière théorique, à la recherche d’un système idéal. Si les contempteurs de l’accompagnement des apprenants à distance ont vu leur influence diminuer tout au long des quinze dernières années, il n’en reste pas moins, que dans de trop nombreux dispositifs le soutien à l’apprentissage ne renvoie qu’à la capacité présupposée des apprenants à exercer leur autonomie. A contrario, la recherche sur le tutorat aboutit fréquemment à des modélisations préconisant une organisation globale des services tutoraux et des tâches des tuteurs qui se révèlent parfois lourdes à mettre en place et pas toujours en adéquation avec la réalité contextuelle. Il est alors nécessaire d’emprunter une voie médiane qui, sans ignorer les apports conceptuels, favorise une démarche pragmatique de dimensionnement des réponses tutorales à apporter aux apprenants d’un dispositif donné. L'étude de criticité

Huit scénarios extrêmes pour imaginer comment nous travaillerons demain En 2011, pour son exercice de prospective annuel « Questions numériques », la Fing avait décidé de s'intéresser aux « ruptures ». Collectivement, sur la base de scénarios décrivant les discontinuités, bifurcations ou basculements qui pourraient venir prochainement changer la donne dans un secteur, pour une catégorie d'acteurs, sur un marché, nous avions cherché comment anticiper ces ruptures et leurs conséquences, pour en faire des opportunités. De nombreux scénarios prenaient pour thème le monde du travail, l'activité économique et les changements pour les individus. C'est de là qu'est née l'expédition Digiwork. Qu'est-ce que le numérique change au travail ?

Conférence de Serge Tisseron - Intertice Introduction de Daniel Meur, Délégué académique à la formation des personnels enseignants, et de Stéphane Aymard, IEN économie gestion, copilote du GTI " Faire entrer l’école dans l’ère du numérique". Culture du livre et culture des écrans : l’indispensable complémentarité Les technologies numériques nous font passer brutalement d’une culture du livre à une culture des écrans.

Le tuteur à distance et les fonctions d'accompagnement. Par Jacques Rodet Poumay précise que « Nous avons parcouru plusieurs répertoires de tâches et modèles classifiant des rôles des développeurs. L’une des constantes repérées chez leurs auteurs est la prudence avec laquelle ils hiérarchisent ces rôles, affirmant que les uns ne vont souvent pas sans les autres et que la polyvalence est l’une des caractéristiques essentielles dont doit faire preuve le développeur, en fonction des situations et des contextes. » Je la rejoins volontiers dans cette remarque et me propose de situer le tuteur à distance par rapport à chacun de ces neuf rôles.

CETEND : Le Centre d’expertise et de transfert en enseignement numérique et à distance est né - Cégep à distance Montréal, le 28 mai 2014 – Le Cégep à distance annonce la création du Centre d’expertise et de transfert en enseignement numérique et à distance (CETEND). C’est à l’occasion d’une activité regroupant ses partenaires de la formation à distance et de plusieurs personnalités du monde politique et économique de la région dont M. François W. Cours en ligne : « plus que les MOOC, les SPOC ont de l’avenir à l’université » Les MOOC, ces cours en ligne massifs et ouverts, sont en plein essor. Mais sont-ils si efficaces ? Vont-ils bouleverser durablement le supérieur ? Entretien avec François Germinet, président de l'université de Cergy-Pontoise et du comité numérique de la Conférence des présidents d'université (CPU). François Germinet, président de l'Université de Cergy-Pontoise Les « MOOC » (Massive Online Open Courses), en français les « CLOM » (Cours en Ligne Ouverts et Massifs), sont-ils l’avenir de l’université ?

Related: